ProZ.com global directory of translation services
 The translation workplace
Ideas

A new ProZ.com translation contests interface is currently in development, and a preview contest is underway. Click here to visit the new interface »

Previous ProZ.com translation contests

English » French - 5 finalists


From "Letters from a Self-Made Merchant to His Son" by George Horace Lorimer. 320 words
I remember reading once that some fellows use language to conceal thought, but it's been my experience that a good many more use it instead of thought.

A businessman's conversation should be regulated by fewer and simpler rules than any other function of the human animal. They are:

Have something to say.

Say it.

Stop talking.

Beginning before you know what you want to say and keeping on after you have said it lands a merchant in a lawsuit or the poorhouse, and the first is a short cut to the second. I maintain a legal department here, and it costs a lot of money, but it's to keep me from going to law.

It's all right when you are calling on a girl or talking with friends after dinner to run a conversation like a Sunday-school excursion, with stops to pick flowers; but in the office your sentences should be the shortest distance possible between periods. Cut out the introduction and the peroration, and stop before you get to secondly. You've got to preach short sermons to catch sinners; and deacons won't believe they need long ones themselves. Give fools the first and women the last word. The meat's always in the middle of the sandwich. Of course, a light butter on either side of it doesn't do any harm if it's intended for a man who likes butter.

Remember, too, that it's easier to look wise than to talk wisdom. Say less than the other fellow and listen more than you talk; for when a man's listening he isn't telling on himself and he's flattering the fellow who is. Give most men a good listener and most women enough note-paper and they'll tell all they know. Money talks -- but not unless its owner has a loose tongue, and then its remarks are always offensive. Poverty talks, too, but nobody wants to hear what it has to say.

The winning and finalist entries are displayed below.To view the like/dislike tags the entries received simply click on the "view all tags" link on the right hand corner of each entry.

You can leave your feedback for this pair at the bottom of the page.

Congratulations to the winners and thanks to all the participants!






Entry #1 - Points: 92 - WINNER!
View all tags
J'ai souvenir d'avoir lu un jour que pour certains, la parole sert à masquer la pensée ; j'ai pour ma part remarqué que dans la majorité des cas, elle la remplace.

La conversation d'un homme d'affaires devrait être guidée par des règles moins nombreuses et plus simples que celles régissant toute autre conduite de l'animal humain. Ces règles sont les suivantes :

Avoir quelque chose à dire.

Le dire.

Cesser de parler.

La poursuite judiciaire ou l'asile des pauvres (la première étant un raccourci vers le second), voilà ce qui attend le négociant qui commence à parler avant de savoir ce qu’il va dire et qui continue à le faire après que la chose en question eut été dite. J'ai mis en place un service juridique qui me coûte cher, mais qui me tient loin des tourments de la loi.

Rien n'empêche, lorsqu'on rend visite à une fille, ou entre amis après le dîner, de discuter comme on le ferait lors d’une excursion dominicale, en s'arrêtant pour ramasser des fleurs. Mais au bureau, la distance entre le début et la fin de tes phrases devrait être la plus courte possible. Oublie les préambules et le bavardage inutile ; cesse de parler avant d'en venir au point suivant. Les pécheurs ne sont sensibles qu'aux sermons courts et les diacres n’ont que faire de ceux qui sont trop longs. Donne aux idiots le premier mot et aux femmes le dernier. La viande, elle, est toujours au milieu du sandwich. Bien sûr, un peu de beurre à l’intérieur ne fait pas de mal si ton interlocuteur aime le beurre.

Et n'oublie pas qu'il est plus facile de paraître sage que de prononcer des paroles de sagesse. Dis-en moins que ton interlocuteur, écoute plus qu’il ne parle. Car lorsqu’un homme écoute, il ne dévoile rien de lui-même, mais flatte celui qui le fait. Pour raconter tout ce qu'ils savent, la plupart des hommes n'ont besoin que d'une oreille attentive et les femmes de papier à lettres. L'argent parle, si tant est que celui qui le possède ne sache pas tenir sa langue, auquel cas le ton est toujours choquant. La pauvreté parle aussi, mais personne ne veut entendre ce qu'elle a à dire.



Entry #2 - Points: 28
anonymousView all tags
Je me souviens avoir lu une fois que certains hommes utilisent le langage pour dissimuler la pensée, mais l’expérience m’a appris que bien plus nombreux encore sont ceux qui l’utilisent en lieu et place de la pensée.

Les conversations d’un homme d’affaires devraient suivre des règles moins nombreuses et plus simples que toute autre fonction de l’animal humain.

Avoir quelque chose à dire.

Le dire.

Arrêter de parler.

Commencer à parler avant de savoir ce qu’il veut dire et continuer à parler après avoir dit ce qu’il a à dire conduit un commerçant au tribunal ou à l’asile de pauvres, le premier étant un raccourci vers le second. J’entretiens ici un département juridique et cela coûte énormément d’argent, mais c’est pour m’éviter de recourir à la justice.

Lorsque tu t’adresses à une fille ou que tu discutes avec des amis après diner, tu peux te permettre de mener la conversation comme une excursion scolaire du dimanche, en t’arrêtant pour cueillir des fleurs. Mais au bureau, tes phrases devraient être aussi courtes que possible. Laisse tomber l’introduction et la péroraison, et arrêtes-toi avant de te répéter. Mieux vaut un court sermon qu’un long discours, et les diacres sont les premiers à s’en réjouir. Laisse le premier mot aux fous et le dernier aux femmes. Le jambon est toujours au milieu du sandwich. Bien sûr, un peu de beurre de chaque côté de fait pas de mal s’il est destiné à un homme qui aime le beurre.

Souviens-toi également qu’il est plus facile d’avoir l’air sage que de parler sagement. Parle moins que l’autre bonhomme et écoute plus que tu ne parles, parce que quand un homme écoute, il ne parle pas de lui-même et il flatte celui qui le fait. Accorde une oreille bienveillante à la plupart des hommes et suffisamment de papier aux femmes, et ils te diront tout ce qu’ils savent. L’argent parle, mais uniquement si son propriétaire à la langue bien pendue, et ses remarques sont alors toujours insultantes. La pauvreté aussi parle, mais personne ne veut entendre ce qu’elle a à dire.



Entry #3 - Points: 27
anonymousView all tags
Je me souviens avoir lu quelque part qu’il est des gens qui se servent du langage pour taire leur pensée, mais j’en ai rencontré bien d’autres à qui le langage tient lieu de pensée.

Plus encore que les règles qui régissent d’autres activités de l’animal humain, celles qui gouvernent la conversation d’un homme d’affaire doivent être simples et rares. Les voici :

Ayez quelque chose à dire.

Dites-le.

Taisez-vous.

Dans le commerce, commencer à parler avant de savoir ce que l’on va dire et continuer après l’avoir dit est le meilleur moyen de se retrouver au tribunal ou dans la misère, la seconde suivant de près le premier. Et si j’entretiens à grands frais un service juridique, c’est que je ne veux pas avoir à faire à la justice.

Mener une conversation comme une promenade dans la campagne, s’arrêtant pour cueillir une fleur ici ou là ; passe encore s’il s’agit de bavarder avec une jeune fille ou de discuter entre amis après un repas. Mais au bureau, chacune de tes phrases doit cheminer en droite ligne jusqu’au point final. Abstient-toi d’introduction et de péroraison, et termine avant d’attaquer le secundo. Les sermons les plus courts sont les plus efficaces pour exposer les pécheurs ; quant au prêcheurs, ilsne ressentent nul besoin d’en écouter de longs. Laisse le premier mot aux imbéciles et le dernier aux femmes. C’est au centre du sandwich que l’on trouve la viande. Bien sûr, un peu de beurre de chaque côté ne fera aucun mal à qui aime le beurre.

Et n’oublie pas : il est plus facile d’avoir l’air sage que de parler sagement. Dis moins que ton interlocuteur, écoute plus que tu ne parles ; car un homme qui écoute ne se livre pas tout en encourageant l’autre à le faire. Donne toute ton attention aux hommes et suffisamment de papier à lettre aux femmes et la plupart te révéleront tout ce qu’ils savent. L’argent parle – mais seulement s’il appartient à un bavard et il ne dit alors rien que de blessant. La misère aussi parle, mais il n’y a personne pour l’écouter.



Entry #4 - Points: 16
View all tags
Je me rappelle avoir lu un jour que chez certains individus le recours au langage sert à dissimuler ce qu’ils pensent, mais d’après l’expérience que j’en ai, ceux qui palabrent au lieu de réfléchir sont beaucoup plus nombreux.

Une conversation d’hommes d’affaire devrait obéir à des conventions moins nombreuses et moins complexes que toute autre fonction de l'animal humain, qui sont :

Avoir quelque chose à dire.

Le dire.

En rester là.

Pour un négociant, commencer avant de savoir ce qu’on veut dire et garder la parole ensuite, c’est s’attirer un procès voire finir à l’hospice. Le premier menant tout droit au second. J’entretiens ici un service juridique, et ça coûte les yeux de la tête, mais c’est pour m’empêcher de me retrouver devant la justice.

C'est bon quand on rend visite à une fille ou qu’on discute avec des amis après un repas, le genre de conversation du style sortie du catéchisme le dimanche, avec des haltes pour ramasser des fleurs. Mais au bureau vos phrases devraient être le plus rapprochées possibles. Eludez introduction et péroraison, et n'allez pas jusqu'au secondo. Il faut prêcher de courts sermons pour harponner les pécheurs, et ce n’est pas aux diacres qu’on ira faire croire le contraire. Que l’idiot l’ouvre en premier et que les femmes aient le dernier mot. La viande se trouve toujours au milieu du sandwich. Evidemment, un petit peu de beurre de chaque côté ne fait pas de mal si c'est destiné à un amateur.

Souvenez-vous aussi qu’il est plus facile d’avoir l’air sage que de s’exprimer avec sagesse. Dites-en moins que votre interlocuteur et soyez davantage à l’écoute que vous ne parlez; car lorsqu’on écoute, on ne dévoile rien sur soi-même et on flatte la personne qui parle. Que la majorité des hommes bénéficient d’une oreille attentive et qu’on donne à la plupart des femmes suffisamment de quoi écrire, et tout ce qu’ils savent ils le diront. L’argent parle, mais encore faut-il que la langue de son détenteur se délie, et alors ses remarques sont toujours déplacées. La pauvreté elle aussi s’exprime, mais personne ne veut entendre ce qu’elle a à dire.



Entry #5 - Points: 13
View all tags
Je me souviens d'avoir lu une fois que certains se servent de la langue pour masquer la pensée, mais j'ai fait l'expérience qu'il y en a beaucoup plus qui l'utilisent à la place de la pensée.

La conversation d'un homme d'affaires devrait être conditionnée par des règles moins nombreuses et plus simples que toute autre fonction de l'animal humain. A savoir:

Avoir quelque chose à dire.

Le dire.

Arrêter de parler. Commencer avant de savoir ce qu'il veut dire, continuer après l'avoir dit, conduit un homme d'affaires directement a tribunal ou à l'hospice, le premier étant un raccourci vers le second. J'ai un service de contentieux ici et cela coûte beaucoup d'argent, mais c'est pour empêcher que j'aille devant les tribunaux.

Pas de problême si vous abordez une fille ou si vous conversez avec des amis après le dîner comme lors d'une promenade scolaire dominicale avec arrêt pour cueillir des fleurs ; au bureau cependant vous devez faire des phrases le plus courtes possible d'un point à l'autre. Abrégez l'introduction et la péroraison, et arrêtez avant d'arriver à cette dernière. Il faut prononcer des courts sermons pour attraper les pécheurs, et les ecclésiastiques eux-mêmes ne croient pas qu'ils ont besoin d'en faire de longs. Laissez les sots prononcer le premier mot et les femmes le dernier. La viande est toujours au milieu du sandwich. Bien sûr, un peu de beurre de chaque côté ne fait pas de mal s'il est destiné à quelqu'un qui aime le beurre.

Souvenez-vous aussi qu'il est plus facile de paraître sage que de parler sagement. Dites-en moins que l'autre et écoutez plus que vous ne parlez ; car quand on écoute on ne se trahit pas et on flatte la personne qui parle.Donnez à la plupart des hommes un bon auditeur et à la plupart des femmes suffisamment de papier à lettre et ils vous diront tout ce qu'ils savent. L'argent parle -- mais seulement si son possesseur a la langue leste, et dans ce cas ses remarques seront toujours offensantes. La pauvreté parle aussi, mais personne ne veut entendre ce qu'elle a à dire.



« return to the contest overview



Translation contests
A fun way to take a break from your normal routine and test - and hone - your skills with colleagues.