Pages in topic:   [1 2] >
Clients finaux dans le CV
Thread poster: Vladimir Dragnev

Vladimir Dragnev  Identity Verified
Bulgaria
Local time: 03:59
Member (2006)
French to Bulgarian
+ ...
May 16, 2008

Bonjour,

Est-ce que je peux mentionner certains clients finaux dans mon CV ou dans mon profil ? Faut-il que j'obtienne d'abord l'autorisation des agences respectives ? Je pose cette question car, à une exception près, mes clients prestigieux ne sont pas des clients directs. Et aussi parce que je commence à ternir physiquement et je me suis dit que je pourrais au moins donner un peu d'éclat à mon CV

Vladimir


Direct link Reply with quote
 

Agnès Levillayer
Italy
Local time: 02:59
Italian to French
+ ...
Bonsoir! May 16, 2008

C'est un sujet qui avait déjà été abordé et j'ai retrouvé le fil:
http://www.proz.com/forum/french/94751-règles_de_déontologie_dans_un_curriculum-.html

Personnellement je prendrais des pincettes: dans le forum italien, une collègue racontait avoir été contactée par le responsable de la communication d'une grande entreprise qu'elle citait dans son profil, la mettant en demeure de retirer la référence sous peine de recourir aux voies légales!
http://www.proz.com/forum/italian/98341-marchi_prodotti_nelle_pagine_personali-797288.html#797288


Direct link Reply with quote
 

Vladimir Dragnev  Identity Verified
Bulgaria
Local time: 03:59
Member (2006)
French to Bulgarian
+ ...
TOPIC STARTER
Mea culpa May 16, 2008

Agnès Levillayer wrote:

C'est un sujet qui avait déjà été abordé et j'ai retrouvé le fil:
http://www.proz.com/forum/french/94751-règles_de_déontologie_dans_un_curriculum-.html

Personnellement je prendrais des pincettes: dans le forum italien, une collègue racontait avoir été contactée par le responsable de la communication d'une grande entreprise qu'elle citait dans son profil, la mettant en demeure de retirer la référence sous peine de recourir aux voies légales!
http://www.proz.com/forum/italian/98341-marchi_prodotti_nelle_pagine_personali-797288.html#797288



Désolé, j'ai fouillé un peu dans le forum, mais comme d'habitude j'ai dû m'y prendre mal et je n'ai pas trouvé ce fil qui épuise plus au moins le sujet. Donc, j'adopte un profil bas.

Merci beaucoup, Agnès.


Direct link Reply with quote
 

Juan Jacob  Identity Verified
Mexico
Local time: 19:59
French to Spanish
+ ...
Ah bon ? May 17, 2008

Je ne connais pas du tout la loi en Europe, mais c'est curieux: l'agence Machin Chose me demande de faire une traduction pour la multinationale Machin Truc, et je ne peux pas dire que j'ai fait une traduction pour Machin Truc ? Et Machin Truc me menace même de procédures juridiques !
Hé bin, heureusement que je vis dans un pays sous-développé... pardon, émergeant.


Direct link Reply with quote
 

co.libri
France
Local time: 02:59
German to French
+ ...
Ben non... May 17, 2008

Juan Jacob wrote:

Je ne connais pas du tout la loi en Europe, mais c'est curieux: l'agence Machin Chose me demande de faire une traduction pour la multinationale Machin Truc, et je ne peux pas dire que j'ai fait une traduction pour Machin Truc ? Et Machin Truc me menace même de procédures juridiques !
Hé bin, heureusement que je vis dans un pays sous-développé... pardon, émergeant.


Pure règle de déontologie. C'est Machin Chose qui est directement en contact avec Machin Truc et Machin Truc ne me connaît ni d'Ève ni d'Adam. Machin Chose peut me demander des comptes et Machin Truc se demander d'où je sors et de quel droit je me prétends son traducteur.
Et puis, on demande toujours la permission avant, pure règle de base. Pays émergent ou pas...

Hélène


Direct link Reply with quote
 

nordiste  Identity Verified
France
Local time: 02:59
English to French
+ ...
la chèvre et le chou May 17, 2008

Par principe je ne mets pas de noms dans mon CV, ni agences ni clients directs,pas plus que je ne donne de références.

Par contre, si je suis en discussion avec un client, agence ou non, pour une collaboration éventuelle sur un projet précis, il peut m'arriver de mentionner une traduction passée pour Machin truc (client final) dans le même domaine, par exemple au téléphone ou même dans un mail.

Quand j'étais salariée il y a quelques années, mon employeur avait une clause dans tous ses contrats avec des prestataires qui interdisait formellement d'utiliser son nom comme référence sans accord préalable écrit. Et il n'hésitait pas à faire intervenir son service juridique si un fournisseur ne respectait pas cette règle.

Mais bon, ceci vaut pour la France, d'autres pays ont certainement une autre attitude.


Direct link Reply with quote
 

Philippe Etienne  Identity Verified
Spain
Local time: 02:59
Member
English to French
Secret de Polichinelle May 17, 2008

Mon profil proz contient quelques noms de gros éditeurs logiciels.

Tout traducteur avec un peu de bouteille a traduit des docs de la plupart des grosses entreprises internationales.

Toutes les agences établies ont déjà sous-traité de tels documents.

Je vois mal les sièges de ces grosses boîtes passer la toile au peigne fin pour chercher les traducteurs qui citent leur marque et les pendre sur la place publique.

L'avantage de citer des noms, c'est qu'une recherche sur Internet avec ces mots clés mène plus facilement au profil.

Je ne demande pas d'autorisation: j'ai traduit Microsoft pour au moins 5 clients intermédiaires et je ne sais pas lequel choisir.

Je ne porte préjudice à la clientèle de personne et ne révèle aucun secret industriel.

Bon week-end,
Philippe


Direct link Reply with quote
 

Juan Jacob  Identity Verified
Mexico
Local time: 19:59
French to Spanish
+ ...
Comme Philippe. May 17, 2008

Je ne demande pas la permission, d'autant plus que je ne savais pas qu'il fallait le faire, d'autant plus que je doute fort qu'il faille le faire, enfin, du moins ici au Mexique. Pour la France, je ne sais pas... à part la règle de déontologie [?], y'a une loi là dessus, Hélène ?

Direct link Reply with quote
 
xxxPFB  Identity Verified
Local time: 02:59
English to French
+ ...
Courtoisie May 17, 2008

à part la règle de déontologie [?], y'a une loi là dessus, Hélène ?


Oui, sans entrer dans les domaines du droit ou de la déontologie (mais je suis d'accord avec Hélène), il y a une loi : celle de la courtoisie, qui veut qu'on ne cite personne sans obtenir son accord au préalable.


Direct link Reply with quote
 

Sylvain Leray  Identity Verified
Local time: 02:59
Member (2003)
German to French
Déontologie, courtoisie, bon sens May 17, 2008

Il ne me viendrait jamais à l'idée de mentionner sur un CV ou sur un site Web des entreprises pour lesquelles je n'ai jamais travaillé directement. Même avec l'accord de mon client qui a servi d'intermédiaire.

Imaginons la situation inverse : je donne un travail à faire à une personne X, et je retrouve ce travail cité comme référence sur le site d'une personne Y. Non seulement je vais me poser des questions sur cette personne Y que je ne connais pas, mais en plus je vais douter de l'honnêteté de X !

Donc pour ne mettre personne en position indélicate, je crois qu'il vaut mieux s'abstenir. Comme Dominique, je ne donne de toute façon aucune référence autre que les types de travaux effectués. Je peux éventuellement, lors d'une discussion avec un client que je connais déjà, mentionner tel ou tel projet effectué dans le passé en donnant le nom du client final, histoire de situer clairement mon expérience, mais ça n'ira jamais plus loin.

Je trouve qu'outre la déontologie et la courtoisie déjà évoquées, c'est simplement une question de bon sens.

Sylvain


Direct link Reply with quote
 

Juan Jacob  Identity Verified
Mexico
Local time: 19:59
French to Spanish
+ ...
Donc, May 17, 2008

pour répondre à Vladimir, il faut demander l'autorisation, par politesse et par force de loi.

Pour mettre Microsoft sur mon CV, je demande l'autorisation à qui ?
Je veux dire, ici, au Mexique, je répète, cela ne tient pas debout.
Je devrais demander l'autorisation au Directeur de la Cinémathèque National du Mexique, ou au Département Juridique pour inclure le nom de cette institution... peine perdue. Ils ne comprendraient même pas de quoi je parle.


Direct link Reply with quote
 

Sylvain Leray  Identity Verified
Local time: 02:59
Member (2003)
German to French
En toute logique... May 17, 2008

Juan Jacob wrote:
Pour mettre Microsoft sur mon CV, je demande l'autorisation à qui ?


Si tu as fait des traductions indirectement pour Microsoft, la logique voudrait que tu demandes à ton client (celui qui a servi d'intermédiaire) si tu peux mentionner ces projets dans ton CV, et que lui-même (qui a probablement d'autres intermédiaires avant lui) demande l'autorisation aux autres maillons de la chaîne. Sachant que bien souvent, des contrats de confidentialité sont en jeu (surtout avec de grandes entreprises comme celle-là), la chose n'est pas des plus aisées.

Personnellement, je me satisfais de formulations de type "manuel d'utilisation de 50000 mots pour un logiciel de traitement de texte d'un grand constructeur informatique". Je trouve ça plus parlant qu'un simple nom.
D'autant que de nos jours, le "prestige" des grands noms est tout relatif et n'apporte pas grand chose, à mon humble avis, surtout dans le milieu des agences de traduction qui sous-traitent à tour de bras et moulinent les traductions à coups de mémoires de traduction aberrantes, même (surtout ?) pour les "grands comptes" qui délèguent à plusieurs agences à la fois.
Enfin, ce n'est que mon expérience et ça devient hors-sujet


Direct link Reply with quote
 

Juan Jacob  Identity Verified
Mexico
Local time: 19:59
French to Spanish
+ ...
Pas hors sujet. May 17, 2008

Ton explication est fort claire et devrait bien aider Vladimir.

Donc, vous demandez systématiquement l'autorisation. OK.

Ni Philippe ni moi le faisons. Autres pays, autres coutumes.

[Tiens, le Mirail ! Mes gosses y étudient !]


Direct link Reply with quote
 

Vladimir Dragnev  Identity Verified
Bulgaria
Local time: 03:59
Member (2006)
French to Bulgarian
+ ...
TOPIC STARTER
J'ai pris ma décision May 19, 2008

Je vous remercie de vos commentaires qui m'ont aidé à prendre une décision.

Je laisse mes clients directs dans le profil. J'avais leur permission et ils m'avaient même fourni des lettres de recommandation. Par contre, je me garderai de mentionner des clients finaux. Il ne m'était jamais venu à l'esprit de faire référence à des agences et ce n'était pas cela ma question.

Ce qui m'intéressait, c'étaient effectivement les règles de déontologie et ce, surtout vis à vis des agences pour lesquelles je travaille. Sinon, je vis aussi dans un pays émergeant ou, plutôt, un pays qui essaie d'émerger des sables mouvants dans lesquels il s'est enlisé tout seul, mais je pensais que les règles du métier ne devraient pas différer sensiblement d'un pays à l'autre. Je constate maintenant que ce n'est pas vraiment le cas.

Je dois avouer que cette décision ne me plaît pas forcément. Je suis de l'avis de Philippe : nous avons plus de chances d'être remarqués quant notre profil/CV fait référence à des sociétés ou à des institutions connues. Et c'est d'autant plus vrai pour un traducteur qui travaille dans une paire de langues où la demande est très réduite et la concurrence, acharnée. Pour vous aider à vous faire une idée, nombre de traducteurs bulgares travaillent à 0,01 euros le mot, voire moins, et le maximum que la CE paie aux traducteurs externes en Bulgarie ne dépasse pas 7 euros la page de 1500 caractères. Lorsque, via mon profil, je demande à un client potentiel un tarif de 0,06 euros dans un tel contexte, je dois pouvoir avancer des arguments pour le persuader que je vaux ce prix-là. Et ce n'est pas facile, surtout si je me censure et ne mentionne pas mes clients indirects. Un traducteur français qui s'est constitué une vaste clientèle, qui est établi dans un pays où le niveau de vie est élevé et qui a une certaine expérience peut très bien se passer de mentionner quelques multinationales et demander quand même un prix décent. Pour un traducteur qui vit dans un pays "émergeant" ou le niveau de vie est censé être beaucoup plus bas (mais ne l’est pas vraiment), ce n’est pas évident.

Une autre constatation que j’ai faite : nous avons beaucoup plus d’obligations que de droits. Si nous ne sommes pas obligés de nous plier à un contrat restrictif, ce sont des règles de déontologie/courtoisie/bon sens… ou l’autocensure, tout simplement, qui limitent notre champ d’action.

Mais j'essaie de penser plus aux avantages : la chance d’avoir un métier intéressant, d’individualiser mon emploi de temps, d'arranger mon bureau comme il me plaît et de ne pas dépendre d’un chef grincheux.

Sylvain, pour une fois je ne suis pas tout à fait d’accord avec toi. Peut-être parce que j’ai arrêté de … Bon, tu sais de quoi je parle.:-) Il m’est avis que la plupart des clients finaux savent très bien que X n'est qu'un intermédiaire et que c’est un Y quelconque qui fait en réalité le travail. Mais comme j’ai perdu ma lucidité depuis que …, il se peut que je me trompe.:-).

Cordialement
Vladimir


Direct link Reply with quote
 

Vladimir Dragnev  Identity Verified
Bulgaria
Local time: 03:59
Member (2006)
French to Bulgarian
+ ...
TOPIC STARTER
Précision May 19, 2008

Lorsque je parle d'autocensure, c'est moi que je vise, pas les autres.

Direct link Reply with quote
 
Pages in topic:   [1 2] >


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

Clients finaux dans le CV

Advanced search






CafeTran Espresso
You've never met a CAT tool this clever!

Translate faster & easier, using a sophisticated CAT tool built by a translator / developer. Accept jobs from clients who use SDL Trados, MemoQ, Wordfast & major CAT tools. Download and start using CafeTran Espresso -- for free

More info »
TM-Town
Manage your TMs and Terms ... and boost your translation business

Are you ready for something fresh in the industry? TM-Town is a unique new site for you -- the freelance translator -- to store, manage and share translation memories (TMs) and glossaries...and potentially meet new clients on the basis of your prior work.

More info »



All of ProZ.com
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs