Mobile menu

Off topic: Utilisation des euphémismes
Thread poster: Lany Chabot-Laroche

Lany Chabot-Laroche  Identity Verified
Canada
Local time: 22:08
Member (2009)
English to French
May 28, 2008

Depuis une douzaine d'année, il y a eu une grande augmentation de l'asepsie du langage dans la société (surtout dans les médias) et je voudrais simplement avoir différents points de vue sur le sujet.

Pourquoi un mot parfaitement approprié comme "aveugle" est maintenant relégué au deuxième rang face à son équivalent "personne non voyante".

Petite personne, personne à mobilité réduite et j'en passe.

Voilà donc ma question toute simple, quel est votre opinion sur les euphémismes dans la traduction?

Les utilisez-vous et pourquoi ou pourquoi pas? (Je suis conscient qu'il y a un nombre limité de domaines touchées, dans le cas où la situation ne s'est jamais présentée, les utiliseriez-vous?)

Et dans la langue courante avec des collègues ou amis?


[Edited at 2008-05-28 13:35]


Direct link Reply with quote
 

sylver  Identity Verified
Local time: 10:08
English to French
Ca dépend May 29, 2008

Lany Chabot-Laroche wrote:

Depuis une douzaine d'année, il y a eu une grande augmentation de l'asepsie du langage dans la société (surtout dans les médias) et je voudrais simplement avoir différents points de vue sur le sujet.

Pourquoi un mot parfaitement approprié comme "aveugle" est maintenant relégué au deuxième rang face à son équivalent "personne non voyante".

Petite personne, personne à mobilité réduite et j'en passe.

Voilà donc ma question toute simple, quel est votre opinion sur les euphémismes dans la traduction?

Les utilisez-vous et pourquoi ou pourquoi pas? (Je suis conscient qu'il y a un nombre limité de domaines touchées, dans le cas où la situation ne s'est jamais présentée, les utiliseriez-vous?)



Les -rares- fois où je suis confronté au problème, je choisi le terme qui me semble le plus approprié à la situation et au client. Je n'ai rien contre l'usage du terme "aveugle", par exemple, mais "non-voyant" me gène pas non plus et selon le cas "personne à mobilité réduite" est beaucoup plus approprié que "handicapé moteur".

En ce moment, je fais des traductions pour une compagnie aérienne, et j'utilise les termes "non-voyant" et "mobilité réduite" ainsi que les termes "aveugle" et "handicapé", en fonction du contexte.

Suppose que tu te casses une jambe au ski. Tu es dans une chaise roulante, tu ne peux pas encore marcher, donc du point de vue d'une compagnie aérienne, tu rentres dans la catégorie "personne à mobilité réduite" dans le sens où tu auras besoin d'une assistance spéciale à l'aéroport pour l'embarquement, mais tu ne bénéficies pas des tarifs spéciaux pour handicapés.

Idem pour le distinguo aveugle / non-voyant. Un aveugle désigne généralement une personne affligée d'une cécité chronique et définitive, alors que "personne non-voyante" me parait plus neutre à cet égard, et donc plus approprié à une situation qui ne s'intéresse qu'au résultat pratique.

Maintenant, ce n'est que ma façon de voir les choses, si je puis dire.


Direct link Reply with quote
 

sophieb  Identity Verified
France
Local time: 03:08
English to French
+ ...
oui/non May 29, 2008

Bonjour,

Je trouve la questions très intéressante. Je suis de votre avis, et je trouve le langage "politiquement correct" ridicule, voire insultant quand il se réduite à des acronymes, par exemple UFR pour "usager en fauteuil roulant". En effet, il n'y a rien d'injurieux dans les termes aveugle, handicapé, etc. D'ailleurs, quiconque tente de traverser Paris en métro avec des valises, une poussette ou quoi que ce soit d'encombrant se sent vite handicapé, même sans fauteuil roulant.
Ceci dit, c'est souvent l'exigence du client (et de la société par extension) et il faut bien s'y plier. Lorsque l'on recherche des dénominations en usage dans les textes officiels, on se rend vite compte que le vocabulaire choisi ne doit heurter personne...

Mais en famille ou entre amis, je ne me prive pas d'appeler un chat un chat et il ne me serait jamais venu à l'esprit de demander à mes amis "Et toi, en tant que personne de couleur, qu'en penses-tu ?" quand il s'agissait de Noirs, etc.

Rappelons-nous ces bonnes paroles du sage Desproges : « Les aveugles ont le droit de regard sur les sourds. Les sourds ont le droit d'entendre les doléances des muets. Les culs-de-jatte ont le droit de vivre sur un grand pied, s'ils en ont les moyens, et comme le disait récemment sur France Inter l'ineffable Docteur Tordjman, la quéquette pensante des hôpitaux de Paris, les manchots eux-mêmes ont le droit de prendre en main leur sexualité. Après tout, Dieu me chatouille, les imbéciles n'ont-ils point le droit de vote ? Y'a qu'à voir le résultat ! »

Cordialement,
Sophie


Direct link Reply with quote
 

Sophie Dzhygir  Identity Verified
France
Local time: 03:08
Member (2007)
German to French
+ ...
avec prudence May 29, 2008

sophieb wrote:

En effet, il n'y a rien d'injurieux dans les termes aveugle, handicapé, etc. D'ailleurs, quiconque tente de traverser Paris en métro avec des valises, une poussette ou quoi que ce soit d'encombrant se sent vite handicapé, même sans fauteuil roulant.
Je suis tout à fait avec Sylvain : il y a des cas où "personne à mobilité réduite" est plus adapté. J'ai traduit des documents concernant un réseau de transport en commun urbain et la mention "personnes à mobilité réduite" englobait très nettement les personnes ayant une jambe dans le plâtre comme dit Sylvain, celles avec une poussette, les personnes âgées qui ont du mal à se déplacer, etc, etc. Il faut donc être très circonspect avant de changer de terminologie, même si, comme tout le monde je crois, je regrette l'invasion de la langue de bois.


Direct link Reply with quote
 

sophieb  Identity Verified
France
Local time: 03:08
English to French
+ ...
question pratique May 30, 2008

le cas de "personne à mobilité réduite" (PMR, j'effectue moi aussi souvent des traductions dans le domaine des transports) est représentatif de la nécessité des euphémismes : certains termes permettent de couvrir plusieurs notions (j'ai d'ailleurs saisi tout le sens de ce terme lorsqu'il a fallu par ex. que j'emprunte la file réservée aux handicapés aux caisses de supermarchés avec ma poussette).
De même, il est plus simple et fluide d'écrire non/mal-voyant que aveugle/mal-voyant.
Le fait est que la traduction peut difficilement (sauf pour la littérature of course) se passer du discours "officiel", et je suis d'accord avec Sophie quant à la prudence à observer en cas de changement.
Il serait intéressant d'avoir l'avis des intéressés concernant la manière dont ils sont désignés...


Direct link Reply with quote
 

Christiane Lalonde  Identity Verified
Canada
Local time: 22:08
Member
English to French
Pierre Foglia May 31, 2008

a écrit une chronique là-dessus pas plus tard que mercredi. C'était à propos de l'expression "reine-nègre" utilisée pour qualifier notre gouverneur générale, Michaelle Jean.

Direct link Reply with quote
 


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

Utilisation des euphémismes

Advanced search






Anycount & Translation Office 3000
Translation Office 3000

Translation Office 3000 is an advanced accounting tool for freelance translators and small agencies. TO3000 easily and seamlessly integrates with the business life of professional freelance translators.

More info »
LSP.expert
You’re a freelance translator? LSP.expert helps you manage your daily translation jobs. It’s easy, fast and secure.

How about you start tracking translation jobs and sending invoices in minutes? You can also manage your clients and generate reports about your business activities. So you always keep a clear view on your planning, AND you get a free 30 day trial period!

More info »



All of ProZ.com
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs