Mobile menu

Off topic: Oh est Monté, vous l'art malade...
Thread poster: CFK TRAD

CFK TRAD  Identity Verified
France
Local time: 03:33
English to French
+ ...
Jul 20, 2008

Bonsoir tout le monde !

Un site qui devrait mériter toute notre attention, surtout en cas de coup de blues, à la lecture des articles qui vantent les nouveaux logiciels de traduction, ceux-là même qui vont nous mettre au chômage, puisque nous pouvons être remplacés par des machines !

Ca reste encore (un peu) à prouver

Voilà, je passe sur la page d'accueil d'Orange, qui me propose le nouveau-logiciel-de-traduction-automatique-qui-fait-des-miracles. Par dérision, je tente un "cher monsieur" qui, pour une fois, n'est pas transformé en "expensive sir" (mais si, on en trouve. J'aurai un "dear mister" (sic), qui me fait un peu sourire).

Et puis, je tente le coup :

"Oh Rose, thou art sick", je fais grâce à la pauvre bête informatique du reste, mais j'attends de voir si le logiciel connaît un peu ses classiques. Résultat des courses ? Vous l'avez comme titre du forum "Oh est Monté, vous l'art malade"(re-sic).
Si quelqu'un y comprend quelque chose !

Bon d'accord, la bestiole n'est pas conçue pour des traductions littéraires. Mais alors, peut-être pour de la traduction basique ! Continuons l'expérience !

Je continue donc sur une clause de style que l'on trouve dans tous les contrats (je fais surtout de la traduction juridique) : voici la source "This Agreement, including any exhibits, is the entire agreement between XXX and YYY regarding the subject matter hereof"

Voici la bouillie qui en sort : "Cet Accord, en incluant n'importe quelles œuvres exposées, est l'accord entier entre XXX et YYY concernant le sujet de ceci".

Pour simple info, voici ce que ça donne chez moi "Le présent Contrat, y inclus les annexes, constitue l’intégralité du contrat conclu entre XXX et YYY à raison de l’objet des présentes"

La vraie question est : comment peut-on vraiment essayer de faire gober aux gens que ces machines marchent mieux que nous ??

Une petite, pour les russisants : "Je ne suis pas à la maison" (c'est dur !!!), se traduit désormais par "я не в доме"... authentique. Pour les non-russisants, dire que c'est une aberration horrible que l'on n'est plus censé faire au bout de 6 mois de cours (donc, avant le bac !), c'est rester encore en-dessous de la réalité !

Avec des résultats comme ça, franchement, je crois qu'on a encore du boulot pour quelques années !

Bien à vous !

Coralie


Direct link Reply with quote
 

ViktoriaG  Identity Verified
Canada
Local time: 21:33
English to French
+ ...
On oublie parfois... Jul 20, 2008

Ton message m'a bien fait rire. Un autre classique de la traduction automatique, quoi. Si quelqu'un pouvait m'expliquer ce qu'est Monté...?

Mais on oublie parfois que les versions intégrales de ces logiciels, qui coûtent parfois des milliers de dollars, peuvent être entraînées, un peu comme Dragon Naturally Speaking. Il y a des dictionnaires qu'on peut modifier à notre guise, et, avec le temps, la machine apprend à imiter notre logique et notre style. C'est certain que le résultat ne sera jamais parfait - mais on peut s'approcher d'un texte cible tout de même potable, sans dear mister.

Cela dit, peu importe à quel point la technologie évolue, jamais je ne remettrais une traduction juridique ou littéraire entre les mains d'une machine. Peu importe à quel point les ingénieurs sont ingénieux, la machine, elle, ne le sera jamais, tout simplement parce qu'elle est dépourvue d'intelligence (la capacité de s'adapter à une situation), et le sera à jamais. Je répète ce que j'ai déjà dit à maintes reprises: fruit flies like bananas. Diriez-vous que les fruits volent comme les bananes, ou que les mouches à fruit aiment les bananes? Nous savons pour quel choix opter - mais qu'en est-il de la machine? Elle sait qu'une mouche, c'est féminin, parce que c'est dans le dictionnaire. Mais sait-elle aussi que c'est une bestiole? Sait-elle à quel point c'est lassant quand cette bestiole tourne autour de votre déjeuner?

[Edited at 2008-07-20 23:20]


Direct link Reply with quote
 

CFK TRAD  Identity Verified
France
Local time: 03:33
English to French
+ ...
TOPIC STARTER
drosophiles comme les bananes Jul 20, 2008

Chère Viktoria,

Tu as entièrement raison, je ne connaissais pas cette histoire de "flies", mais je vais la tester et mettre la réponse sur le forum, je crains le pire.

Pour "Monté", eh bien, je pense que le logiciel a considéré que "Rose", malgré la majuscule, était au prétérite (il ne doit pas avoir vu que "art" n'était pas un nom), et il nous a donc transformé ça en un passé... bonjour l'angoisse.

Mais je vais aller voir "fruit flies like bananas..."

N'empêche, pour leurs effets antidépresseurs, et hilarants, ils devraient être remboursés par la sécu, ces logiciels...
***
Ca y est, Viktoria, je viens de tester ton proverbe sur ce nouveau logiciel :

drosophiles comme les bananes (d'où la modification du titre de ce message)

Ca se passe de tout commentaire... Il ne repère ni les verbes, ni les noms, oh, la, la !!! Et il y a vraiment des entreprises qui paient pour ça ???

Bien à toi,

Coralie

[Modifié le 2008-07-20 23:42]

[Modifié le 2008-07-20 23:43]


Direct link Reply with quote
 

Denis HAY  Identity Verified
Local time: 03:33
English to French
Still a long way, but… Jul 21, 2008

Bonjour à tous,

Effectivement, la plupart des logiciels de traduction sont simplement abominables, mais il ne faut pas en faire une généralité.

Certains systèmes commencent à être relativement performants. Dans les exemples cités, le service Google Translate (translate.google.com) est parfois assez précis pour en être, comment dire… troublant !

fruit flies like bananas
->les mouches des fruits comme les bananes

Oh Rose, thou art sic
-> Rose Oh, tu es sic

This Agreement, including any exhibits, is the entire agreement between XXX and YYY regarding the subject matter hereof
->Le présent accord, y compris les expositions, est la totalité de l'accord entre XXX et YYY en ce qui concerne l'objet des présentes

On est effectivement encore très loin du parfait, mais ces cas ne sont pas non plus si proches du ridicule. Autant je pense que l'on ne remplacera pas de sitôt les traducteurs humains, autant dans certains contextes restreints (domaines très précis, contexte peu variable, etc.), on risque d'approcher du nettement mieux que ce que certains ânes prétendument polyglottes se font payer des millièmes d'euro à « traduire » (et de voir leurs clients arriver en se lamentant après coup).


Direct link Reply with quote
 

CFK TRAD  Identity Verified
France
Local time: 03:33
English to French
+ ...
TOPIC STARTER
Annexes, expositions, oeuvres exposées, ouh, là, là ! Jul 21, 2008

Denis HAY wrote:

On est effectivement encore très loin du parfait, mais ces cas ne sont pas non plus si proches du ridicule. Autant je pense que l'on ne remplacera pas de sitôt les traducteurs humains, autant dans certains contextes restreints (domaines très précis, contexte peu variable, etc.), on risque d'approcher du nettement mieux que ce que certains ânes prétendument polyglottes se font payer des millièmes d'euro à « traduire » (et de voir leurs clients arriver en se lamentant après coup).


Cher Denis,

Je doute qu'une boîte qui veut "faire des économies" en utilisant un logiciel (celui que j'ai testé pour lancer ce fil a une version entreprise à 899 Euro !!!) va vraiment y gagner ; le client qui reçoit une tonne d'âneries écrites en charabia (pour rester polie) a peu de chances de conclure le contrat ou de prendre l'auteur d'un courrier de ce type au sérieux.

Qu'il y ait un paquet de charlots chez nous, c'est clair ! Je vois passer certaines traductions juridiques, c'est tellement pourri que les logiciels n'auraient fait ni mieux ni pire, mais c'est aussi notre faute : à nous de savoir nous faire une sorte de "label qualité" (pas les règles de Proz, un truc vraiment sérieux), et de le proposer. Chez les électriciens, le label "qualifélec" ça veut dire quelque chose.

Le jour où, enfin, on se sera doté d'un scoubidou du type "Qualitrad" pour prouver que nous faison du vrai travail de qualité, on aura moins de souci à se faire !

Bien à toi,

Coralie


Direct link Reply with quote
 

Denis HAY  Identity Verified
Local time: 03:33
English to French
Détrompe toi… Jul 21, 2008

FORMATION CFK wrote:

Je doute qu'une boîte qui veut "faire des économies" en utilisant un logiciel (celui que j'ai testé pour lancer ce fil a une version entreprise à 899 Euro !!!) va vraiment y gagner ; le client qui reçoit une tonne d'âneries écrites en charabia (pour rester polie) a peu de chances de conclure le contrat ou de prendre l'auteur d'un courrier de ce type au sérieux.


Très malheureusement, en parlant de ça, je pensais entre autres, à une très célèbre entreprise d'armement (oui, oui, ARMEMENT) que je ne nommerais pas qui a récemment préféré utiliser un tel logiciel plutôt qu'une équipe de traducteurs pour un contrat d'armement (et on parle effectivement des manuels d'utilisation des dites armes/équipements, pas d'une rigolade !!), jugeant une traduction qualifiée « trop chère » et « pas assez rapide ».

On peut s'offusquer de ça, mais dans le domaine des très grands contrats (armement, BTP, aviation civile, etc.), ce n'est pas la qualité de la traduction qui est prise en compte, mais les dessous de table versés. Je déplore la chose, comme de nombreux traducteurs, mais c'est la dure réalité des choses.

Qu'il y ait un paquet de charlots chez nous, c'est clair ! Je vois passer certaines traductions juridiques, c'est tellement pourri que les logiciels n'auraient fait ni mieux ni pire, mais c'est aussi notre faute : à nous de savoir nous faire une sorte de "label qualité" (pas les règles de Proz, un truc vraiment sérieux), et de le proposer. Chez les électriciens, le label "qualifélec" ça veut dire quelque chose.

Le jour où, enfin, on se sera doté d'un scoubidou du type "Qualitrad" pour prouver que nous faison du vrai travail de qualité, on aura moins de souci à se faire !


Je suis entièrement d'accord avec toi sur le fait qu'il faut se regrouper pour faire valoir un peu mieux le métier, et que c'est, à mon avis, la principale raison pour laquelle les traducteurs sont la *seule* profession libérale dont les revenus généraux ont baissé ces dix dernières années.

Pour l'instant, à part refuser les demandes irréalistes du genre de celles qui grouillent sur les sites communautaires (ProZ n'est pas le seul à « subir » ça), je n'ai pas trouvé mieux à titre personnel.

Avant un label de qualité (très difficile de mettre ce genre de choses en place étant donné la nature même de notre activité), la fondation d'un "Ordre des traducteurs" ou quelque chose assimilé me paraît nettement plus à même d'assurer un véritable avenir serein à notre profession.

Quand on pense que pour grosso modo 99% des entreprises, la traduction c'est « le boulot de la secrétaire avec un bon dico », on a encore beaucoup à faire. Seuls ceux qui ont de réels besoins impératifs d'une traduction de qualité comprennent vite (à leurs dépends) à qui ils peuvent s'adresser. Nous avons tous de nombreuses histoires d'horreur à raconter sur les clients éplorés qui ne comprennent pas pourquoi après avoir fait faire une traduction de l'Anglais vers le Français en Inde pour quelques roupies, ils se retrouvent avec un résultat inexploitable. [À noter qu'il s'agit d'un exemple uniquement. Je n'ai rien contre les collègues indiens sérieux qui travaillent vers leurs langues].

C'est tout de même malheureux de se trouver sur un marché qui croît environ en volume de 20% chaque année depuis les 4/5 dernières années et qui, pourtant perd environ 7,5% en valeur.


Direct link Reply with quote
 

ViktoriaG  Identity Verified
Canada
Local time: 21:33
English to French
+ ...
En ce qui concerne les normes Jul 21, 2008

Les normes sont déjà là dans certains pays, mais le problème est que le nombre de traducteurs qui y souscrivent (qui paient pour en être membres) est insuffisant pour répandre ces normes.

D'un autre côté, on pourrait très bien prendre une initiative et rédiger des normes semblables, les publier en ligne et permettre aux traducteurs de déclarer qu'ils pratiquent ces normes. Bien entendu, ce ne seraient pas uniquement des normes qui promettent aux clients un travail de qualité mais aussi des normes qui déclareraient fièrement les conditions que les traducteurs exigent pour bien vouloir travailler avec XY client. Par exemple, des délais de paiement maximaux de 30 jours et le droit d'implanter les corrections du réviseur à la discrétion du traducteur. Quelque chose dans le style des récentes normes de ProZ, à la différence près que ce seront les traducteurs eux-mêmes qui les élaboreront et non un portail qui fait le plus clair de son argent du côté des agences.

Pensez-vous que ça pourrait le moindrement aider? Je pense qu'on n'a rien à perdre à essayer. Et il y a de bonnes chances que ces normes deviennent plus populaires, puisqu'il ne coûterait rien contrairement aux autres normes qui coûtent les yeux de la tête. Du moment que je ne suis pas la seule à m'y intéresser, je serais partante...


Direct link Reply with quote
 

Thierry LOTTE  Identity Verified
Local time: 03:33
Member (2001)
English to French
+ ...
"Espérer et voir"... ou bien : "attendez et voyer".. Jul 21, 2008

Denis nous dit :



Certains systèmes commencent à être relativement performants. Dans les exemples cités, le service Google Translate (translate.google.com) est parfois assez précis pour en être, comment dire… troublant !



Ben oui !
C'est dramatique, mais je crois que c'est ineluctable :
Il y a plus ou moins 20 ans, pour 17.000 FF de l'époque je m'étais payé un Apple II "e" avec 64 Ko de RAM et je l'avais "gonflé" à 128 Ko. On pouvait plus me parler... Attention ! Vous avez bien lu : 128 "Ko", kilo octet... pas Mo ou Go...
Windows n'existait pas ! Internet non-plus !...
Je me passionnais pour des Jeux Videos qui tenaient sur 5 à 10 "Floppies" de 5 pouces 1/4 (même pas du 3 " 1/2...) et on devait "jouer au grille pain" toutes les 5 minutes pour poursuivre la partie... Un simple "blannng" ou, fantastique, "wooozzzz" avec écho passait pour un effet spécial sonore particulièrement réussi ! Voyez ce que l'on fait maintenant pour un jeu à 20 euros !

Un logiciel de traduction ? On y pensait même pas ! C'était déja assez difficile d'utiliser les traitements de textes sous DOS ! Avec windows, on s'en sert sans même y penser.

Vous connaissez "Trados" (que je me refuse à utiliser car je ne traduis pas du technique) ?
Imaginez une version de "Trados" gonflée au maximum "state of the art" ou un autre CAT relié à une gigantesque base de données via le Net...

J'ai bien peur que d'ici 10 ans, et peut-être même avant, nous serons tous, au mieux, des "relecteurs"...
Peut-être que la "traduction littéraire" survivra encore quelques années, mais chacun sait que c'est ce qu'il y a de plus mal payé... en attendant que, d'ici 20 ans, les traducteurs littéraires se reconvertissent en simples "relecteurs" payés 0,005 euros le mot source. Enfin... pour ceux qui seront capables de "relire" 10.000 mots dans les 24 heures !







[Editado a las 2008-07-21 22:50]


Direct link Reply with quote
 

Thierry LOTTE  Identity Verified
Local time: 03:33
Member (2001)
English to French
+ ...
Je contimue dans le style "La Dépression du Traducteur" : Jul 22, 2008

Denis nous dit (euphonique est-il, n'est-il pas ?) :



Avant un label de qualité (très difficile de mettre ce genre de choses en place étant donné la nature même de notre activité), la fondation d'un "Ordre des traducteurs" ou quelque chose assimilé me paraît nettement plus à même d'assurer un véritable avenir serein à notre profession.



Ce serait le rêve !
Malheureusement la profession de "traducteur" est une profession libérale non réglementée et n'importe qui peut se déclarer "traducteur" du jour au lendemain.
Tous les membres sérieux de ce site ont pu s'en rendre compte : parfois, un simple dictionnaire, et allons-y les jeunes !
Malheureusement les Modérateurs KudoZ de ce site (dont je fais partie dans la paire Espagnol/Français) ne sont pas autorisés (heureusementd'ailleurs) à s'ériger en experts linguistiques et à supprimer les réponses les plus "exotiques".
Qu'il soit bien entendu et clair que je m'exprime ici en tant que simple membre payant utilisateur de ce site et non en tant que "Modérateur" (bénévole) - merci d'avance.
En ce qui concerne les autres pays, je ne sais pas ce qui existe, mais ici à Barcelone, l'Université dispense une formation qui dure 4 ans : personnellement je doute un peu de son efficacité.
Non pas de la qualité des études suivies par les étudiants, mais du diplôme qui sanctionne ce cursus...
Je vais essayer de m'expliquer : BAC + 4 c'est bien mais cela autorise t'- il un étudiant non-bilingue de naisance à traduire dans une langue qui n'est pas sa langue maternelle ? J'en doute fortement...
De plus, est-ce que qu'un jeune diplomé en "traduction" peut traduire n'importe quoi ? J'en doute aussi... Quelque soit la "paire" je me demande, par exemple, si un de ces jeunes diplômés (sauf spécialisation) est capable de but en blanc de traduire un texte financier sur la bourse des marchés à terme des matières premières (commodities) de Chicago ? Bien sûr, on peut en apprendre assez rapidement le vocabulaire de base, mais je crois que cela n'est pas suffisant ! En effet, dans la presse économique américainne, il y a des "effets de mode" en ce qui concerne le vocabulaire utilisé, et, de plus les réglememts de ce marché changent égulièrement. Il faut donc en permanence se "tenir au courant" et savoir de quoi on parle (ou ce que l'on traduit) et d'être capable d'expliquer au client ce que l'on a traduit et pourquoi...
Imaginez une seconde une entreprise qui dépend d'un article ou d'un commentaire mal traduit de la presse économique et qui peut perdre des millions de dollars ou d'euros pour ça !
Tout cela parcequ'une agence n'a pas voulu payer plus de 0,05 euros ou plus pour payer un traducteur connaissant le sujet et traduisant "vers" sa langue maternelle (ou un vrai bilingue) en toute conscience.

Un exemple entre mille... Si vous en voulez d'autres, il n'y a qu'à demander !


Direct link Reply with quote
 

Sophie Dzhygir  Identity Verified
France
Local time: 03:33
Member (2007)
German to French
+ ...
Les progrès de la traduction automatique Jul 22, 2008

Thierry LOTTE wrote:

J'ai bien peur que d'ici 10 ans, et peut-être même avant, nous serons tous, au mieux, des "relecteurs"...
Peut-être que la "traduction littéraire" survivra encore quelques années, mais chacun sait que c'est ce qu'il y a de plus mal payé... en attendant que, d'ici 20 ans, les traducteurs littéraires se reconvertissent en simples "relecteurs" payés 0,005 euros le mot source. Enfin... pour ceux qui seront capables de "relire" 10.000 mots dans les 24 heures !
[Editado a las 2008-07-21 22:50]
Je crois que ce n'est pas la première fois que j'en parle, mais remettons ça... Ce n'est pas du tout un scénario de science-fiction que tu évoques là, ça se pratique déjà à très grande échelle : personnellement je connais de très très très grandes entreprises mondiales qui ne font pratiquement plus traduire que comme ça... Et pour avoir moi-même travaillé sur ces projets, je peux t'assurer, Coralie, que les traductions ridicules qu'on trouve dans les outils gratuits sur Internet sont très loin de la réalité actuelle de la technique : les résultats sont bluffant, ou inquiétants, comme vous voulez. Et c'est effectivement une économie substantielle pour le client, à qualité égale, puisqu'il coûte beaucoup moins cher de payer un traducteur à corriger les résultats de la MT (avec, comme le dit Thierry, un rendement d'environ 10 000 mots par jour) que de le payer à traduire de zéro.

Evidemment ça ne s'applique pas à tous les domaines, pour ma part je n'ai encore jamais rien vu de convaincant dans le domaine juridique. Je pense que dans des domaines techniques très pointus, on n'est pas non plus près de voir de bons résultats. Et enfin, pour l'instant ces systèmes ne sont intéressants que pour des géants qui ont d'une part les moyens (d'investir dans des systèmes personnalisés) et d'autre part les besoins (des milliards de mots relativement ressemblants à traduire). Donc, pour l'instant, certains domaines et/ou types de client (entreprises petites ou moyennes) restent intouchés par ces progrès. Mais comme le dit Thierry, la technique évolue à une vitesse folle, et on ne peut pas savoir ce qu'il en sera dans quelques années...

[Modifié le 2008-07-22 09:02]


Direct link Reply with quote
 


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

Oh est Monté, vous l'art malade...

Advanced search






PDF Translation - the Easy Way
TransPDF converts your PDFs to XLIFF ready for professional translation.

TransPDF converts your PDFs to XLIFF ready for professional translation. It also puts your translations back into the PDF to make new PDFs. Quicker and more accurate than hand-editing PDF. Includes free use of Infix PDF Editor with your translated PDFs.

More info »
PerfectIt consistency checker
Faster Checking, Greater Accuracy

PerfectIt helps deliver error-free documents. It improves consistency, ensures quality and helps to enforce style guides. It’s a powerful tool for pro users, and comes with the assurance of a 30-day money back guarantee.

More info »



All of ProZ.com
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs