Mobile menu

Un traducteur doit-il faire du secrétariat?
Thread poster: Carla Guerreiro

Carla Guerreiro  Identity Verified
France
Local time: 07:30
French to Portuguese
+ ...
Sep 19, 2008

Je viens de recevoir cette annonce par mail:

Intitulé : Traducteur technique h/f
Référence : MABT 85420
Entreprise : XXXX est devenu, depuis son lancement en France au début de l'année 2001, une force nationale du recrutement avec plus de 200 consultants au sein de 12 bureaux à travers le pays. Chaque consultant chez XXXX est spécialisé dans un secteur d'activité. Notre structure est organisée en 21 divisions.

Descriptif : XXXX recherche pour son client, important laboratoire pharmaceutique d'envergure internationale, un Traducteur technique H/F.

Rattaché au service études, vos principales missions sont les suivantes :
- Traduction de documents techniques français – anglais ;
- Mise en page ;
- Comptes-rendus réunion ;
- Contact téléphonique avec des interlocuteurs étrangers ;
- Gestion des déplacements.

Vous possédez une première expérience à ce type de poste. Rigoureux et très discret, vous souhaitez intégrer une entreprise dynamique et tournée vers des projets d'avenir. Vous êtes parfaitement bilingue anglais.


Voir toutes les offres de cette entreprise
Contrat : CDD
Rémunération annuelle brute : selon profil
Formation : Dut/Bts

Date : asap
Durée : 3 mois
Lieu : xxxxx
Handicap :


Après avoir lu cette annonce, je me pose les questions suivantes:
- un traducteur doit-il s'occuper de la mise en page des documents, des comptes-rendus des réunions, des contacts téléphoniques avec des interlocuteurs étrangers et aussi de la gestion des déplacements?
- ce type de travail n'est-il plutôt effectué par un(e) secrétaire?

Encore une fois, il y a un sacré amalgame entre le métier de traducteur et aussi celui de secrétaire. Quand est-ce que les entreprises de recrutement arriveront à comprendre que ce sont deux métiers complètement différents et qu'un traducteur a des compétences spécifiques qui n'ont rien à voir avec le secrétariat?
Mesdames et messieurs, si vous voulez un traducteur OU un secrétaire, il vous faudra rédiger votre annonce autrement... et vous renseigner auprès de la Societé Française des Traducteurs. Parce que là, ça ne va pas du tout!

N.B. - Pour un souci de confidentialité, j'ai supprimé le nom de cette entreprise de recrutement.



[Editada em 2008-09-19 09:31]

[Editada em 2008-09-19 09:35]


Direct link Reply with quote
 

Tradpol  Identity Verified
Poland
Local time: 07:30
Polish to French
+ ...
Traducteur assistant Sep 19, 2008

Hm, ce type de travail a ete mon premier emploi. Je travaillais comme traductrice d'un Directeur Financier et bien entendu plusieurs taches de secretariat m'etaient attribues - tri de courrier, conversations au telephone avec le siege etc. Tout depend de vos ambitions et plans professionnels. Dans mon cas, ce travail m'a permis de connaitre la vie d'entreprise vue de la perspective d'un gerant et c'etait tres instructif. Jamais a cette etape de ma carriere je n'aurais acces a ce type de documents, conversations, reunions, etc. Un capital d'experience tres riche.

Une remarque a part a titre d'anecdote: dans le classement polonais des activites economiques nous lisons: no tel et tel: TRADUCTIONS ET TRAVAUX DE SECRETARIAT...


Direct link Reply with quote
 

Agnès Levillayer
Italy
Local time: 07:30
Italian to French
+ ...
Franchement je vous trouve un peu catégorique. Sep 19, 2008

Je pense qu'un poste à l'intérieur d'une entreprise suppose un peu de flexibilité qui ici n'a rien de dénigrant envers le profil professionnel typique d'un traducteur (+ interprétariat dans ce cas)

Il faut voir ce que signifie mise en page exactement mais s'il s'agit de la maîtrise d'outils informatiques de base, oui, ça fait partie du bagage lambda d'un traducteur technique.
La rédaction de comptes rendus, je suppose qu'il s'agit de réunions plurilingues, c'est assez compatible aussi.
La gestion de contacts téléphonique avec l'étranger, ça aussi, ça fait partie de notre travail (on m'a déjà payé pour ça plus d'une fois, sauf que ne faisant pas partie de l'entreprise ça supposait à chaque fois un briefing pour m'expliquer les tenants et les aboutissants, pas très pratique pour une société, sans parler des problèmes de confidentialité...)
Idem pour les voyages et déplacements, je ressentirais plus comme une marque de confiance le fait de me voir confier la préparation de voyages (auxquels en tant qu'interprète je devrai participer probablement) que comme une basse tâche matérielle

Je crois que comme le dit Lucyna, c'est aussi un moyen de toucher à plein de choses, de comprendre la dynamique d'un groupe. Si je débutais et visais un poste dans une entreprise, je préfèrerais ce genre de profil car tant qu'à faire si l'aspiration est de mouliner de la traduction du matin au soir les pieds dans ses pantoufles, rien ne vaut la vie du freelance (c'est celle que j'ai choisie d'ailleurs, je sais de quoi je parle)


Direct link Reply with quote
 

Carla Guerreiro  Identity Verified
France
Local time: 07:30
French to Portuguese
+ ...
TOPIC STARTER
Intitullé de l'annonce Sep 19, 2008

Bonjour à toutes,

Pour ce qui est des compétences des traducteurs, évidemment que les outils informatiques sont essentiels. Mais il n'y aurait-il pas un peu de confusion, quand même? Ne faudrait-il pas changer l'intitullé de l'annonce, alors?


Direct link Reply with quote
 

Adrien Esparron
France
Local time: 07:30
Member (2007)
German to French
+ ...
XXX XXX & XXX Sep 19, 2008

J'ai écrit à X (par courrier électronique) pour demander une rectification de l'intitulé. Il y a aussi une adresse postale et un numéro de téléphone. Mais si X est coupable en tant que "leader" du recrutement des assistés que nous sommes (pas plus à vrai dire que d'autres et notamment l'ANPE (elle on peut la nommer)), c'est le "client" à qui il faudrait pouvoir s'adresser ... Comme il s'agit d'un "gros bras" empoisonneur d'envergure internationale, on peut aller se faire voir ailleurs, hélas !

L'avenir est radieux,

Olivier


Direct link Reply with quote
 

CFK TRAD  Identity Verified
France
Local time: 07:30
English to French
+ ...
Il ne devrait pas en faire, et il en fait par la force des choses. Sep 19, 2008

Bonjour à tous,

Je voudrais, tout d'abord, saluer les précédents commentaires, parce qu'ils montrent la diversité des points de vue. J'espère que mes observations ne vous choqueront pas...

A la base, je suis d'accord avec Carla : un traducteur est un traducteur, une secrétaire est une secrétaire, deux métiers distincts, et a priori, pas d'amalgame.

Cela étant, je remarque plusieurs choses :

- Au niveau même des instances nationales :

* Le code APE des agences de traductions est resté très longtemps le même que celui des agences de secrétariat : je peux vous le retrouver si vous le souhaitez, mais le code APE (donné par l'INSEE), était TRADUCTION ET SECRETARIAT. Ce simple élément en dit déjà très long...
Bien sûr, la refonte intégrale des codes APE a changé la donne : le code APE nouveau (là encore, je peux l'envoyer sur demande, ou le mettre sur ce forum si ça intéresse quelqu'un) est intitulé TRADUCTION ET INTERPRETARIAT. Encore faut-il préciser ici que cette modification date de cette année (peut-être la fin de l'année dernière, mais pas avant), dans le cadre du mouvement général de refonte des codes APE.

* Toujours pour parler des instances nationales, les traducteurs salariés en France au sein d'entreprises (agences de traduction ou autres), sous la qualification de TRADUCTEUR, sont soumis à la Convention Collective 3301, consacrée aux "prestataires de services dans le domaine du secteur tertiaire". Ce texte de quelque 300 pages est essentiellement destiné aux secrétaires, les dispositions spécifiquement applicables aux traducteurs salariés (encore moins protectrices des droits du salarié que celles applicables aux secrétaires, mais c'est un autre débat) figurent dans une annexe. Là encore, ça en dit long...

- Au niveau des relations avec les agences de traduction.

Au cours des six derniers mois, j'ai eu deux réclamations, l'une d'une agence de traduction britannique, l'autre d'un cabinet de consulting situé sur le continent américain (précision faite que le PM est lui-même un ancien traducteur, qui a exercé en freelance pendant 10 ans).
Qu'un client fasse des réclamations, après tout, ça se comprend : il paye, et il en veut pour son argent.
Mais en quoi consistaient ces réclamations ?
Il faut d'abord vous dire que, pour le cabinet de consulting, la mission demandée consistait à traduire quelque 10.000 mots, répartis sur plusieurs contrats, hautement techniques, et avec une TM émanant d'un traducteur qui n'était ni juriste, ni de langue maternelle française (ce qui n'a pas empêché la boîte d'appliquer une réduction pour les fuzzy, les répétitions, etc). Les 10.000 mots sont arrivés un mardi, avec retour le vendredi.
Ceci indiqué, la "réclamation" qu'a faite le client était la suivante : "il faut un espace avant le point virgule, vous voudrez bien rectifier ce point, la facture ne sera pas payée tant que la traduction n'aura pas été révisée"... Attention, il n'y avait qu'une seule occurrence de ce problème (sur des fichiers à traduire dans Tag Editor, qui ne pouvaient pas être visibles dans Word, donc sans aucune possibilité d'utiliser le correcteur Word, même aux fins de contrôle) - et, évidemment, aucun autre commentaire.

Quant à l'agence de traduction britannique, elle m'avait collé 6500 mots à passer en 1 jour et demi (!!)... et j'avais eu le malheur de laisser un espace entre le ° et C dans l'expression de la température (80° C). Un vrai scandale, auquel j'ai eu droit. Et il n'y avait que ça ! Pas de faux sens, pas d'aberration dans la traduction, non, un simple problème d'espace entre deux symboles - et, me semble-t-il (si vous n'êtes pas d'accord, dites-le moi, peut-être que je me trompe) rien qui puisse modifier la compréhension du texte. Là encore, on se fait accueillir comme un chien dans un jeu de quilles, avec la menace de ne pas être payée. Pour info, dans le même temps, je "proofais" 70.000 mots dans le domaine juridique, et j'ai fait observer à la harpie qui me cherchait sur ce problème d'espace que la traduction de ces 70 000 mots avait été faite, selon toute vraisemblance, avec un (mauvais) logiciel de traduction automatique. Bref, 70 000 mots à retraduire, plus qu'à relire, en vingt jours, et on vous sonne pour un espace...

Tout cela pour observer une chose (et après j'en aurai fini, je ne vais pas vous faire Guerre et Paix sur ce post) : Carla a raison, nous ne sommes pas censés faire du secrétariat ; pourtant, pour retarder - voire refuser - le paiement de notes d'honoraires, on nous cherche sur des points que l'on n'oserait pas évoquer avec une dactylo - et j'ai beaucoup de respect pour les dactylos, mais quand j'ai demandé à l'une d'elles ce qu'elle aurait fait face à ces deux anecdotes, elle m'a répondu du tac au tac " j'aurais dit au client de se les corriger lui-même".

Peut-être le problème vient-il aussi de nous (je n'en sais rien), car nous ne serions pas capables de nous défendre.
Mais une chose me semble assez claire : non, nous ne sommes pas censés faire les secrétaires... dans les faits, nous le faisons quand même, sans avoir les mêmes droits.

Merci à tous, en tout cas pour vos observations.
Bien à vous,
Coralie.


Direct link Reply with quote
 

sylver  Identity Verified
Local time: 13:30
English to French
Oui ou non Sep 19, 2008

Perso, je pense qu'un poste d'employé dans une boîte et un travail de freelance sont deux choses entièrement différentes:

En tant que freelance, nous définissons exactement les services que nous offrons. Certains freelances font également de la PAO, de la préparation de fichier, de l'interprétariat, de l'aide à la publication ou même de la recherche marketing. D'autres freelances se concentrent exclusivement sur la traduction pure et brute.

En tant qu'indépendants, c'est à nous qu'il revient de déterminer quels sont les services que nous offrons.

Dans une entreprise, ce sont les besoins de l'entreprise qui doivent être considérés. Si une entreprise a besoin d'une personne capable d'assurer la traduction à un niveau pro, de faire un peu de PAO et une touche de secrétariat, je ne vois rien de mal à ça. L'entreprise a parfaitement le droit de rechercher une ou des personnes dont le profil correspond à ses besoins.

Quand à l'appelation "traducteur", je suppose que cela signifie que l'essentiel du travail de cette personne sera la traduction, et je leur suis même reconnaissant de qualifier ce poste de "traducteur" plutôt que de "secrétaire".

Cela dit, pour ce qui est de l'entreprise en question, je suis d'accord avec Olivier: j'aurais honte de bosser pour une boîte de ce genre.


Direct link Reply with quote
 

Adrien Esparron
France
Local time: 07:30
Member (2007)
German to French
+ ...
APE (NAF) ou ROME ? Sep 19, 2008

FORMATION CFK wrote:

Bien sûr, la refonte intégrale des codes APE a changé la donne.



Certes, c'est clair, mais je crois que vous mélangez un peu :

le code APE/NAF (INSEE) pour la traduction et l'interpétariat est 7430Z

alors que le code ROME pour Traducteur/Interprète est 32241

Il ne s'agit pas tout à fait des mêmes classifications ni utilisations.

Le code ROME du secrétariat est (globalement parce que plus "détaillé" que pour la "traduction") 12131, mais il y en a quelques autres.

Or même des gens aussi qualifiés qu'à L'ANPE retiennent le seul code ROME dans les offres ou recherches.

Il ne saurait y avoir de confusion si l'on est un recruteur "sérieux" et respectueux des "recrutables".

La question de Clara est celle de l'intitulé "Traducteur technique" pour un poste un peu fourre-tout ... Rien de plus.

Bonne fin de semaine,

Olivier




Direct link Reply with quote
 
Juliette Lemerle  Identity Verified
Spain
Local time: 07:30
Spanish to French
+ ...
traduction et typographie Sep 19, 2008

FORMATION CFK wrote:

pourtant, pour retarder - voire refuser - le paiement de notes d'honoraires, on nous cherche sur des points que l'on n'oserait pas évoquer avec une dactylo


Le fait de nous demander de respecter la typographie ne me semble pas relever de l’amalgame entre secrétaire et traducteur. En tant que spécialistes de la langue, c’est à nous d’en être les garants et la typographie fait partie intégrante de notre savoir-faire.

Je pense que les exemples donnés par Coralie relèvent d’un autre débat, celui de la façon dont les agences essayent de gratter le moindre centime sur notre dos… sans parler des problèmes de typographie sous Tag Editor, à propose desquels on pourrait écrire un roman ! Il me semble logique qu’une agence souhaitant à tout prix obtenir une remise ou gagner du temps sur le délai de paiement pinaille sur ce genre de détails (ce qui veut aussi dire que la traduction était, elle, irréprochable !)

Pour le reste, je rejoins ce qui a été dit : quand on travaille en interne dans une boîte, il est rare d'être cantonné à une tâche précise. J’ai moi-même quitté l’agence de traduction dans laquelle je travaillais depuis deux ans car je ne faisais plus que de la gestion de projet et de la rédaction technique (sic), et mon travail de traductrice commençait à me manquer !


Direct link Reply with quote
 

Laurence Forain  Identity Verified
France
Local time: 07:30
Member (2007)
English to French
+ ...
Amalgame ou pas. Oct 8, 2008

Bonjour,

Globalement je suis d'accord avec ce qui a été dit précédemment.
A propos de l'intitulé de l'annonce : il était peut être maladroit, voire erroné mais auriez-vous reçu l'offre s'il avait été stipulé "secrétaire bi/trilingue" ? Et dans ce cas, auriez-vous regretté de ne pas l'avoir reçue en pensant que vous aviez le profil de l'emploi?
Deuxièmement, le passeur d'offre spécifie ce qu'il attend de son "traducteur technique" donc si ce genre d'annonce vous "choque" alors vous n'y répondez pas et puis voilà. Ou alors vous demandez des précisions sur la part de la traduction dans ce poste par rapport à la charge de travail correspondant plus à du secrétariat, quitte à préciser au passeur d'offre que son intitulé est incorrect, s'il s'avère que c'est plutôt un poste de secrétariat.
Il est vrai qu'avant le 1er janvier 2008, le code APE était le même pour les traducteurs et les secrétaires, et d'ailleurs, je connais plusieurs traducteurs qui regrettent la séparation des deux car travaillant régulièrement dans les deux domaines, ils ont du faire un choix de leur activité principale pour se mettre en règle avec les nouveaux codes.
Il est vrai que le travail en freelance et en entreprise est très différent. En entreprise, il est bien rare que votre tâche soit exclusivement la traduction. Même si vous êtes traducteur au départ, on vous demande la polyvalence bien souvent. Et le poste peut se transformer en chef de projet par exemple. Beaucoup de jeunes traducteurs commencent comme cela d'ailleurs et ça n'a pas l'air de les bloquer dans leur évolution professionnelle.


Direct link Reply with quote
 
Benoit Bertin  Identity Verified
France
Local time: 07:30
English to French
+ ...
... Oct 14, 2008

Je suis plutôt d'accord avec Oivier et Juliette.

Juliette a même je crois très lucidement et très courageusement expliqué le réel fond du problème.

Bravo!

Nous n'avons pas la formation d'un graphiste, ni d'un commercial ou d'un standardiste. Et ce sont ces lacunes là que nombre d'agences de traduction exploitent à notre détriment.

Sans ce genre de petitesses, il ne serait pas conseillé au traducteur de se former un peu dans ces domaines et le traducteur pourrait sereinement se limiter à la traduction et être certain que sa rémunération sera proportionelle a sa seule bonne volonté.

Malheureusement la réalité est souvent toute autre....

Rien n'est parfait me direz-vous....

Sur ce, je pars m'inscrire en stage de "coaching réseautage/marketing" lol


Direct link Reply with quote
 


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

Un traducteur doit-il faire du secrétariat?

Advanced search






TM-Town
Manage your TMs and Terms ... and boost your translation business

Are you ready for something fresh in the industry? TM-Town is a unique new site for you -- the freelance translator -- to store, manage and share translation memories (TMs) and glossaries...and potentially meet new clients on the basis of your prior work.

More info »
Anycount & Translation Office 3000
Translation Office 3000

Translation Office 3000 is an advanced accounting tool for freelance translators and small agencies. TO3000 easily and seamlessly integrates with the business life of professional freelance translators.

More info »



All of ProZ.com
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs