Mobile menu

On Vit une Epoque Formidable
Thread poster: Thierry LOTTE

Thierry LOTTE  Identity Verified
Local time: 21:03
Member (2001)
English to French
+ ...
Jun 18, 2003

Article du “Daily Telegraph” – London – Cité par “Courrier International” :

Un des meilleurs “liens “ qui soient vers la “Presse Internationale” : l’édition “Papier” est encore meilleure – je le sais car je suis “abonné” depuis 10 ans…


http://www.courrierinternational.com/actual/accueil.asp



Il n’y a qu’aux Etats-Unis que ça pouvait arriver. Ce pays, connu pour ses parcs de loisirs extravagants, fait désormais de la pauvreté une attraction touristique. Un nouveau parc à thème vient en effet d’ouvrir ses portes dans l’état de Georgie. Il s’agit d’un authentique bidonville du tiers-monde destiné à montrer aux Américains ce qu’est la vie sans le confort moderne du XXI eme siècle et les hamburgers de McDonald’s. Le Global Village and Discovery Centre, le “premier parc sur la vie des pauvres”, donnera aux visiteurs un avant-goût de la misère, bruits et odeurs inclus. L’exposition “Vivre dans la pauvreté”, qui comporte 24 baraques branlantes, est cependant quelque peu expurgée: on n’y sentira pas la puanteur des aliments en putréfaction, de l’eau croupie ou des égouts à ciel ouvert. Les visiteurs seront accueillis par des odeurs plus douces de cuisine, de café et de feu de bois et par des gloussements de poules, des aboiements de chien et des cris d’enfants en train de jouer. L’établissement ne fournit pas non plus les rats, les serpents et les scorpions qui normalement infestent ce genre de lieu. Dick Kuegeman, son directeur, reconnaît que le centre ne souhaitait pas rebuter les gens par trop d’authenticité. “C’est une expérience réaliste, mais nous devons veiller à ce que le village ne soit pas aussi malsain qu’un Vrai bidonville. Il ne faut pas exagérer ”.
M. Kuegeman convient que le parc risque d’être accusé de faire de la pauvreté une attraction de plus mais pense qu’il est important de faire passer le message – en particulier parce que la plupart des Américains ne vont jamais à l’étranger. Les visiteurs prêts à se salir les mains pourront apprendre à faire des briques et des tuiles avec de la terre. Ils apprendront également à fabriquer des balais et des nattes et à marcher avec un panier de fruits ou un seau d’eau sur la tête.
Le parc de trois hectares a été ínauguré par l’ancien président Jimmy Carter. Il a été construit par habitat for Humanity International, une organisation caritative chrétienne qui bâtit des maisons pour les familles pauvres du monde entier. […]

Fin de Citation

“The Daily Telegraph” ( Londres)

Comme le disait le regretté Reiser ( un des grands dessinateurs de “Hara-Kiri” ou “Charlie Hebdo”) : “ On vit une époque formidable !”.


Direct link Reply with quote
 

co.libri
France
Local time: 21:03
German to French
+ ...
De mieux en mieux... Jun 18, 2003

Après les visites guidées dans les favelas de Rio, la misère version Disney, quoi...
Que dire...

Hélène.


Direct link Reply with quote
 

Hepburn  Identity Verified
France
Local time: 21:03
English to French
+ ...
Une époque formidable Jun 18, 2003

Thierry LOTTE wrote:

Article du “Daily Telegraph” – London – Cité par “Courrier International” :

http://www.courrierinternational.com/actual/accueil.asp

Il n’y a qu’aux Etats-Unis que ça pouvait arriver. Ce pays, connu pour ses parcs de loisirs extravagants, fait désormais de la pauvreté une attraction touristique.


D\'abord, je vais me présenter sur ce forum français. Je l\'ai parcouru il y a quelques jours avec un certain effroi:la discussion en cours confirmait mesopinions sur le caractère viscéralement agressif et discutailleur des français (défaut dont j\'espère m\'être corrigée,avec l\'âge et après quelques années en GB où j\'ai appris à dire les choses autrement que spontanément; Certains disent que les Brits sont hypocrites, mais c\'est pour rendre la vie plus agréable, non? Bref, j\'ai attendu que la tempête passe et me revoila jusqu\'à la prochaine. Je ne vais tout de même pas renier mes origines pour une discussion qui tourne à l\'aigre.

Ceci dit, j\'habite dans le sud-ouest de la France et suis sur ProZ depuis septembre, et j\'y apprécie énormément ces échanges entre traducteurs de tous les bords et de tous les pays.

Pour répondre au message de Thierry, il est certain que l\'idée d\'intituler ce parc à thème : \"comment vivent les pauvres\" semble particulièrement choquante et maladroite.Même sielle part d\'une bonne intention , avec la caution de J. Carter.

Parcontre, l\'idée de faire toucher du doigt (et pourquoi pas du nez) ce qu\'était la vie avant les grandesdécouverteset inventions me plait énormément. Justement, il y a quelques jours, j\'énumérais à mon petit-fils de cinq ans tout ce dont on serait privé si on vivait à l\'époque des dinosaures (c\'est sa passion). Et nous avons passé un bon moment à chercher le maximum d\'objets courants dont nous devrions nous passer. Autant dire que la maison était vide et que nous étions SDF puisque nous n\'avions pas de caverne où transporter nos peaux de bêtes. Ce petit garçon était tout rêveur. Oui, autrefois tout le monde il était pauvre! Donc, sans remonter si loin, un parc à thème sur la vie au Xeme siècle me plairait assez. Les visiteurs pourraient ensuite en tirer leurs propres conclusions quant au parallèle à faire avec certains coins de notre planète à notre époque.

Sans doute trop longue et hors sujet en grande partie. Mais ce ne sera pas une habitude.

Claudette


Direct link Reply with quote
 

Claire Bourneton-Gerlach  Identity Verified
Germany
Local time: 21:03
Member
German to French
+ ...
- Jun 18, 2003

Thierry LOTTE wrote:



Article du “Daily Telegraph” – London – Cité par “Courrier International” :

Un des meilleurs “liens “ qui soient vers la “Presse Internationale” : l’édition “Papier” est encore meilleure – je le sais car je suis “abonné” depuis 10 ans…


http://www.courrierinternational.com/actual/accueil.asp



Il n’y a qu’aux Etats-Unis que ça pouvait arriver. Ce pays, connu pour ses parcs de loisirs extravagants, fait désormais de la pauvreté une attraction touristique. Un nouveau parc à thème vient en effet d’ouvrir ses portes dans l’état de Georgie. Il s’agit d’un authentique bidonville du tiers-monde destiné à montrer aux Américains ce qu’est la vie sans le confort moderne du XXI eme siècle et les hamburgers de McDonald’s. Le Global Village and Discovery Centre, le “premier parc sur la vie des pauvres”, donnera aux visiteurs un avant-goût de la misère, bruits et odeurs inclus. L’exposition “Vivre dans la pauvreté”, qui comporte 24 baraques branlantes, est cependant quelque peu expurgée: on n’y sentira pas la puanteur des aliments en putréfaction, de l’eau croupie ou des égouts à ciel ouvert. Les visiteurs seront accueillis par des odeurs plus douces de cuisine, de café et de feu de bois et par des gloussements de poules, des aboiements de chien et des cris d’enfants en train de jouer. L’établissement ne fournit pas non plus les rats, les serpents et les scorpions qui normalement infestent ce genre de lieu. Dick Kuegeman, son directeur, reconnaît que le centre ne souhaitait pas rebuter les gens par trop d’authenticité. “C’est une expérience réaliste, mais nous devons veiller à ce que le village ne soit pas aussi malsain qu’un Vrai bidonville. Il ne faut pas exagérer ”.
M. Kuegeman convient que le parc risque d’être accusé de faire de la pauvreté une attraction de plus mais pense qu’il est important de faire passer le message – en particulier parce que la plupart des Américains ne vont jamais à l’étranger. Les visiteurs prêts à se salir les mains pourront apprendre à faire des briques et des tuiles avec de la terre. Ils apprendront également à fabriquer des balais et des nattes et à marcher avec un panier de fruits ou un seau d’eau sur la tête.
Le parc de trois hectares a été ínauguré par l’ancien président Jimmy Carter. Il a été construit par habitat for Humanity International, une organisation caritative chrétienne qui bâtit des maisons pour les familles pauvres du monde entier. […]

Fin de Citation

“The Daily Telegraph” ( Londres)

Comme le disait le regretté Reiser ( un des grands dessinateurs de “Hara-Kiri” ou “Charlie Hebdo”) : “ On vit une époque formidable !”.



Pouvez-vous indiquer SVP la source exacte (date, n°..) du texte?
Merci



Direct link Reply with quote
 

Claudia Iglesias  Identity Verified
Chile
Local time: 17:03
Member (2002)
Spanish to French
+ ...
Bonjour Claudette Jun 18, 2003

Bienvenue ici. Il ne faut pas avoir peur des mouvements de marée, ils se calment toujours. Mais moi aussi j'y vois des caractéristiques très françaises, un peu comme s'il restait une petite graine de révolutionnaire au fond de chacun.

À propos de cet article, qui décrit quelque chose de critiquable (et critiqué, vu la façon de le présenter, pas très objective), j'ai aussi un sentiment un peu mélangé.

Quand j'enseignais en Z.E.P. (zone d'enseignement prioritaire) en France, à des jeunes de 14-15 ans de situation économique, sociale et familiale souvent défavorisée, je rêvais souvent de pouvoir les amener un jour dans un bidonville d'un pays hispanophone. J'étais convaincue que cela leur aurait permis de resituer et de relativiser beaucoup de choses, et qu'ils auraient eu un autre regard sur le monde, et surtout sur les études.

Évidemment, ce parc n'aurait pas du tout servi pour cela puisque c'est pareil qu'aller au cinéma. Dans un film les morts sont des acteurs, vers 4-5 ans on n'y croit plus. Mais je crois que dans l'idée il y a une bonne intention au départ.


Direct link Reply with quote
 

co.libri
France
Local time: 21:03
German to French
+ ...
Ti n'as pas tort, Claudia, Jun 18, 2003

Claudia Iglesias wrote:

Bienvenue ici. Il ne faut pas avoir peur des mouvements de marée, ils se calment toujours. Mais moi aussi j'y vois des caractéristiques très françaises, un peu comme s'il restait une petite graine de révolutionnaire au fond de chacun.

À propos de cet article, qui décrit quelque chose de critiquable (et critiqué, vu la façon de le présenter, pas très objective), j'ai aussi un sentiment un peu mélangé.

Quand j'enseignais en Z.E.P. (zone d'enseignement prioritaire) en France, à des jeunes de 14-15 ans de situation économique, sociale et familiale souvent défavorisée, je rêvais souvent de pouvoir les amener un jour dans un bidonville d'un pays hispanophone. J'étais convaincue que cela leur aurait permis de resituer et de relativiser beaucoup de choses, et qu'ils auraient eu un autre regard sur le monde, et surtout sur les études.

Évidemment, ce parc n'aurait pas du tout servi pour cela puisque c'est pareil qu'aller au cinéma. Dans un film les morts sont des acteurs, vers 4-5 ans on n'y croit plus. Mais je crois que dans l'idée il y a une bonne intention au départ.


...et il est sûr que l'information est commentée avec un parti-pris, impossible de le nier. Mais, je ne sais pas, ne vaudrait-il pas mieux inciter les gens à voyager s'ils le peuvent? Ce serait une façon plus intelligente de connaître le reste du monde. C'est surtout la volonté d'aseptisation de la misère qui me choque. Et j'y vois une forme d'exploitation économique...
Ceci dit, il y a certainement une bonne volonté éducative à la base, ce qui, je pense, explique la caution de J. Carter.

H.


Direct link Reply with quote
 
TTV  Identity Verified
France
German to French
On vit une époque formidable (bis) Jun 18, 2003

Thierry LOTTE wrote:

Comme le disait le regretté Reiser ( un des grands dessinateurs de “Hara-Kiri” ou “Charlie Hebdo”) : “ On vit une époque formidable !”.



J'imagine les dessins que le grand Reiser aurait fait sur ce "parc à thème" qui atteint le summum du mauvais goût!

Une fois de plus, Courrier International a le mérite de relayer ce genre d'information critique, qui n'est plus très fréquente de nos jours. A l'heure du "p... (mot interdit) correct", du "tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil", il est de plus en plus difficile d'exprimer des opinions critiques sans se faire taxer d'agressivité.

J'ajouterai deux citations, hors-sujet bien sûr (quoique ...)

"Cambronne ne mâchait pas ses mots. Heureusement pour lui!" (le regretté Jean Yanne, auteur entre autres du film "Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil")

"Je ne sais pas où on va, mais on y va" (Alain Fournier - de la bande suscitée)






[Edited at 2003-06-18 15:28]


Direct link Reply with quote
 
TTV  Identity Verified
France
German to French
La terre est grande ... Jun 18, 2003

Claudette Hepburn wrote:


D'abord, je vais me présenter sur ce forum français. Je l'ai parcouru il y a quelques jours avec un certain effroi:la discussion en cours confirmait mesopinions sur le caractère viscéralement agressif et discutailleur des français (défaut dont j'espère m'être corrigée,avec l'âge et après quelques années en GB où j'ai appris à dire les choses autrement que spontanément; Certains disent que les Brits sont hypocrites, mais c'est pour rendre la vie plus agréable, non? Bref, j'ai attendu que la tempête passe et me revoila jusqu'à la prochaine. Je ne vais tout de même pas renier mes origines pour une discussion qui tourne à l'aigre.

Ceci dit, j'habite dans le sud-ouest de la France et suis sur ProZ depuis septembre, et j'y apprécie énormément ces échanges entre traducteurs de tous les bords et de tous les pays.

Claudette


C'est fou le nombre de gens qui décrient le "caractère viscéralement agressif et discutailleurs des français" et qui vivent en France!

Ce genre de généralités me déprime...

"Si tous les gens qui disent du mal de nous savaient ce que nous pensons d'eux, ils en diraient bien d'avantage" Julos Beaucarne

Un jour, je vous raconterai la vie de Julos (si vous êtes sages...)
En tout cas, il est actuellement à l'affiche dans le dernier film de Bruno Poladylès "Le Mystère de la Chambre Jaune"



[Edited at 2003-06-18 15:59]


Direct link Reply with quote
 


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

On Vit une Epoque Formidable

Advanced search






Protemos translation business management system
Create your account in minutes, and start working! 3-month trial for agencies, and free for freelancers!

The system lets you keep client/vendor database, with contacts and rates, manage projects and assign jobs to vendors, issue invoices, track payments, store and manage project files, generate business reports on turnover profit per client/manager etc.

More info »
Anycount & Translation Office 3000
Translation Office 3000

Translation Office 3000 is an advanced accounting tool for freelance translators and small agencies. TO3000 easily and seamlessly integrates with the business life of professional freelance translators.

More info »



All of ProZ.com
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs