Mobile menu

Pages in topic:   [1 2 3] >
À quoi servent les places de marché dédiées à la traduction ?
Thread poster: Jean-Marie Le Ray

Jean-Marie Le Ray  Identity Verified
Italy
Local time: 00:52
Member
Italian to French
+ ...
Nov 12, 2008

Salut tout le monde,

Cinq ans après ma participation à un colloque international, je suis invité en Tunisie à la fin du mois pour un autre colloque intitulé "LES ENJEUX DE LA TRADUCTION : DE LA FORMATION À LA PROFESSION".

Ça se passera à Hammamet les 28 et 29 novembre, et c'est organisé par l'ISLAIN – Institut Supérieur des Langues Appliquées et d’Informatique de Nabeul et le CNT – Centre National de la Traduction.

Le thème que j'ai retenu est celui de l'employabilité des traducteurs, et ma présentation s'intitulera "LA TRADUCTION : DE LA FORMATION À L' EMPLOI - Comment utiliser Internet pour une transition réussie ?"

Je fais donc un passage en revue des ressources indispensables aux traducteurs, et les places de marché dédiées à la traduction y tiennent naturellement un rang de choix.

J'ai bien évidemment ma petite idée sur les critères qui font que la participation des traducteurs aux "workplaces" du genre ProZ est indispensable, mais j'aimerais aussi avoir vos avis sur la question, notamment pour tenter de classer par ordre d'importance les principaux critères, dans un classement qui ne refléterait pas forcément mon opinion, mais plutôt celle d'une majorité.

Voici le mien, par priorités :

1. s'intégrer à un réseau de traducteurs et se créer son propre réseau
2. participer à la conversation générale et s'informer dans les archives des forums où, d'une manière générale, tous les sujets sont déjà traités, notamment ceux qui intéressent le plus les traducteurs (CV, tarifs, conditions de travail, etc. etc.)
3. pratiquer la terminologie (je pense aux KudoZ, bien sûr, car je ne connais pas suffisamment les autres places pour savoir comment elles abordent cet aspect précis)
4. se familiariser avec les offres de travail et se faire une idée de la façon dont les agences travaillent
5. éventuellement trouver du travail

Donc si vous en avez d'autres, ou un ordre différent, etc., plus on réussira à obtenir d'avis, plus la synthèse sera significative.

Enfin, si quelqu'un d'entre vous connaît un autre fil de discussion qui parle de ça, même dans d'autres langues, ou encore un sondage publié sur l'utilité de ProZ, etc., ce serait sympa de le signaler.
 
Merci d'avance,

Jean-Marie

[Edited at 2008-11-13 09:16]


Direct link Reply with quote
 

Tradpol  Identity Verified
Poland
Local time: 00:52
Polish to French
+ ...
1. s'intégrer à un réseau de traducteur et se créer son propre réseau Nov 12, 2008

Bonjour,
Je voudrais demander une precision: comment entendre "son propre reseau"?

Une chose est sure, l'Internet est aussi un site ideal pour s'annoncer. Il y a plusieurs sites y dedies. C'est ca le "reseau propre"? Si non, cet aspect d'utilite d'Internet reste a ajouter. Je pense a tous les equivalents des pages jaunes etc. Tapez mon nom dans google, vous allez voir ma visibilite.

Un autre site qui travaille un peu comme ProZ est Globtra: www.globtra.com. Utile pour se faire des idees.


Direct link Reply with quote
 

Jean-Marie Le Ray  Identity Verified
Italy
Local time: 00:52
Member
Italian to French
+ ...
TOPIC STARTER
Affinités Nov 12, 2008

Lucyna Amadouche wrote:

Je voudrais demander une precision: comment entendre "son propre reseau"?



Créer son propre réseau, c'est identifier au fur et à mesure qu'on fréquente le site les collègues - et les agences - avec qui on a des affinités réciproques, tant personnelles que professionnelles.

S'il y a plus de 100 000 traducteurs inscrits sur ProZ, je vois difficilement comment nouer des relations avec tous !

Donc au bout du compte "mon" réseau se limitera probablement à quelques dizaines de personnes, avec qui établir des relations privilégiées de travail.

Ensuite la participation aux conférences et aux rencontres régionales peut également permettre d'approfondir dès lors qu'on fait connaissance en face-à-face.

J-M


Direct link Reply with quote
 

Adrien Esparron
France
Local time: 00:52
Member (2007)
German to French
+ ...
Relations privilégiées Nov 12, 2008

Jean-Marie Le Ray wrote:

Donc au bout du compte "mon" réseau se limitera probablement à quelques dizaines de personnes, avec qui établir des relations privilégiées de travail.



Salut Jean-Marie, et tout d'abord félicitations pour cette invitation colloquiale.

Sur ton premier post je n'ai pas vraiment d'autre point à souligner que ton premier. Il me semble que c'est l'aboutissement des quatre autres, qui les uns comme les autres ne sont que des épiphénomènes.

Je n'en retiendrais cependant que la deuxième proposition, celle de la création de son "propre" réseau.

Forumer, Kudozer (ici) ou faire de l'aide terminologique ailleurs, te procure amitiés et inimitiés, comme tu le sais bien, et au bout d'un certain temps, tu comptes sur les doigts de la main les gens avec qui cela "colle" vraiment.

Et c'est là que cela devient intéressant pour les uns comme pour les autres : pourquoi des gens deviennent de bons partenaires alors que d'autres te maudissent ?

Pour moi le point 5 est sans objet.

Bon travail, et merci pour ta demande de contribution.

Amitiés,

Olivier




Direct link Reply with quote
 

Jean-Marie Le Ray  Identity Verified
Italy
Local time: 00:52
Member
Italian to French
+ ...
TOPIC STARTER
Exact ! Nov 12, 2008

Olivier MANESSE wrote:

Sur ton premier post je n'ai pas vraiment d'autre point à souligner que ton premier. Il me semble que c'est l'aboutissement des quatre autres, qui les uns comme les autres ne sont que des épiphénomènes.

Je n'en retiendrais cepandant que la deuxième proposition, celle de la création de son "propre" réseau.



Olivier,

C'est vrai, mais mieux vaut toujours expliciter, même ce qui peut paraître évident. La preuve, Lucyna voulait mieux comprendre ce que je voulais dire avec "créer son propre réseau".

Ce qui est évident pour moi ne l'est pas pour le voisin, etc. Exemple avec le point 5, sans objet pour nombre d'entre nous, mais pas pour de nombreux autres, qui ont effectivement trouvé du travail dans les offres.

J-M


Direct link Reply with quote
 

Parrot  Identity Verified
Spain
Local time: 00:52
Member (2002)
Spanish to English
+ ...
Allons-y Nov 12, 2008

Jean-Marie Le Ray wrote:

1. s'intégrer à un réseau de traducteur et se créer son propre réseau en faisant une idée de la façon dont les agences travaillent (BB)
2. participer à la conversation générale et s'informer dans les archives des forums où, d'une manière générale, tous les sujets sont déjà traités, notamment ceux qui intéressent le plus les traducteurs (CV, tarifs, conditions de travail, etc. etc.)
3. pratiquer la terminologie (je pense aux KudoZ, bien sûr, car je ne connais pas suffisamment les autres places pour savoir comment elles abordent cet aspect précis)
4. se familiariser avec les offres de travail
5. éventuellement trouver du travail


Aussi: trouver des ressources et de l'information sur la traduction elle-même à propos de l'investigation.

(Peut-être faut-il souligner que "trouver du travail" moyennant les pages jaunes, etc., ne garantie pas de travail continu; beaucoup de personnes n'y cherchent qu'une fois. Les sites dédiés ont cet avantage).


Direct link Reply with quote
 

Sophie Dzhygir  Identity Verified
France
Local time: 00:52
Member (2007)
German to French
+ ...
Mon classement Nov 12, 2008

Jean-Marie Le Ray wrote:

Voici le mien, par priorités :

1. s'intégrer à un réseau de traducteurs et se créer son propre réseau
2. participer à la conversation générale et s'informer dans les archives des forums où, d'une manière générale, tous les sujets sont déjà traités, notamment ceux qui intéressent le plus les traducteurs (CV, tarifs, conditions de travail, etc. etc.)
3. pratiquer la terminologie (je pense aux KudoZ, bien sûr, car je ne connais pas suffisamment les autres places pour savoir comment elles abordent cet aspect précis)
4. se familiariser avec les offres de travail et se faire une idée de la façon dont les agences travaillent
5. éventuellement trouver du travail


Bonjour Jean-Marie,

Je vais tenter de répondre à ta question sur le classement des priorités, mais pour moi il y a un écart entre mes attentes a priori (avant de participer aux workplaces) et les résultats que j'en ai retiré (et du coup, de mes attentes actuelles !)

Au départ, les points qui m'intéressaient étaient surtout le 2 et un peu le 3. Quand j'ai commencé à participer à ProZ, j'étais salariée et n'avais donc aucun intérêt pour le point 5. Comme j'ai travaillé en agence, l'aspect "se faire une idée de la façon dont les agences travaillent" ne m'intéresse pas du tout et le point pas vraiment non plus, car j'ai déjà un réseau de collègues de confiance. J'ai très rarement besoin de faire appel à qn, mais si c'est le cas je ferai appel aux collègues avec qui j'ai bossé en "live" pas mal d'années et non pas à des personnes croisées sur ProZ. Donc à la base, le mix était : 2-3 et les autres quasiment inexistants.

Mais à ma grande surprise, les workplaces en ligne m'ont permis de recruter l'essentiel de ma clientèle. En 2007, 61 % de mes clients venaient des workplaces de type ProZ. En 2008, pour l'instant, 53 %. En terme de CA, leur importance est un peu plus faible, environ 50% en 2007. Mais je pense que ce sera plus en 2008.

Donc de toute évidence, aujourd'hui mon classement est :
5-2-3


Direct link Reply with quote
 

Agnès Levillayer
Italy
Local time: 00:52
Italian to French
+ ...
Beau sujet! Nov 12, 2008

Je crois que tu as déjà bien cerné la question et je suis assez d'accord avec ton classement avec les ajustements qui suivent

Les priorités sont probablement très variables suivant le nombre d'années de présence dans la profession.
Personnellement, je n'accorde aucune importance au point 4 "se familiariser avec les offres de travail" (je n'ai jamais postulé à aucune offre sur Proz tout en y étant assez active par ailleurs) alors que c'est sans doute essentiel pour qui débute dans la profession. En revanche, si avec "se faire une idée de la façon dont les agences travaillent" tu fais allusion à des outils quels que le BB pour évaluer la fiabilité d'un éventuel client, alors oui, c'est un point important pour la plupart des utilisateurs je pense (tu devrais peut-être scinder les deux aspects?)

Contrairement à Sophie, je trouve par contre que le point 1 est fondamental et il devrait garder cette position.
Le premier intérêt des sites dédiés pour moi aussi c'est la possibilité de connaître des collègues voire de se faire des amis et de travailler ensemble ou d'échanger des clients. L'avantage c'est qu'on dispose d'un éventail bien plus large et plus riche que la simple expérience "live" et les multiples fonctions offertes (où le forum joue un rôle fondamental) permettent de gagner beaucoup de temps dans le "tri". Parfois le courant passe ou ne passe pas immédiatement quand on rencontre une personne, on risque de faire un tri arbitraire or certaines personnes méritent vraiment d'être découvertes peu à peu ou bien se "livrent" plus facilement sur un site tel que ProZ (c'est paradoxal mais je l'ai constaté) que lors d'une rencontre en chair et en os.

J'ai quelques doutes sur la formulation du point 5 et j'y ajouterais l'idée de "visibilité" offerte par le site (qui par exemple pour moi s'est traduite en contacts intéressants et en nouveaux clients non sporadiques sans avoir jamais réellement chercher du travail par son intermédiaire). C'est vrai pour un site comme ProZ, ça ne l'est pas vraiment pour des sites de "réseaux" genre LinkedIn, Xing etc. à mon avis mais je suppose que tu ne les considèreras pas dans ton étude.

Si tu as besoin d'un "portaborse" à Hammamet, pense aux copains !

[Modifié le 2008-11-12 14:32]


Direct link Reply with quote
 

Jean-Marie Le Ray  Identity Verified
Italy
Local time: 00:52
Member
Italian to French
+ ...
TOPIC STARTER
Ah! comme ... attentes :-) Nov 12, 2008

Sophie Dzhygir wrote:

Je vais tenter de répondre à ta question sur le classement des priorités, mais pour moi il y a un écart entre mes attentes a priori (avant de participer aux workplaces) et les résultats que j'en ai retiré (et du coup, de mes attentes actuelles !)

(...)

Donc de toute évidence, aujourd'hui mon classement est : 5-2-3


Les attentes de chacun/e jouent effectivement un rôle crucial, c'est aussi pourquoi il est bon d'essayer de présenter la réalité de ce que sont ces places de marché, en faisant dans le concret plutôt que dans l'idéal.

J'ai d'ailleurs profité de la rédaction de ma présentation pour dresser l'inventaire des places existantes, et j'en ai retiré un TOP 20, dont voici les 10 premières :



Comme on le voit, ProZ devance largement la concurrence !

J-M

P.S. D'ailleurs si vous avez des remarques à faire sur le classement, vous pouvez commenter directement le billet, car je crois qu'il vaut mieux éviter d'en parler ici.


Direct link Reply with quote
 

Jean-Marie Le Ray  Identity Verified
Italy
Local time: 00:52
Member
Italian to French
+ ...
TOPIC STARTER
Débutants Nov 12, 2008

Agnès Levillayer wrote:

Les priorités sont probablement très variables suivant le nombre d'années de présence dans la profession.



Agnès,

Vu que le sujet de la présentation c'est la transition formation-emploi, le postulat est que ça s'adresse à qui débute dans le métier.
C'est d'ailleurs pour ça que j'ai mis "éventuellement trouver du travail" en 5e position, justement pour essayer de "recentrer" les attentes dont parle Sophie.
Car si celles et ceux qui font leurs premiers pas arrivent sur des places de marché en se disant que le but premier c'est de trouver du travail, ils risquent de déchanter.
Donc mon idée c'est de rechercher le compromis entre rêve et réalité

J-M

P.S. Intéressant ton idée de visibilité, très en lumière dans ma présentation, mais je ne l'avais pas placée là. Donc j'ajoute à la liste

La question du CV aussi est importante, qu'on peut rattacher à ce fil.




[Edited at 2008-11-12 14:55]


Direct link Reply with quote
 

theda  Identity Verified
Colombia
Local time: 17:52
German to French
+ ...
Débutants Nov 12, 2008

Bonjour,

Je ne peux bien sûr que parler de mon expérience personnelle, mais la raison pour laquelle je me suis inscrite sur le site de Proz était bien de trouver du travail...et je n'ai absolument pas été déçue. 80 % de mes clients réguliers m'ont contacté à partir de Proz et je continue à répondre à des offres quand elles m'intéressent.

C'est vrai que les offres ne doivent pas paraître passionnantes aux traducteurs établis depuis de nombreuses années, mais lorsqu'on débute, c'est un bon moyen de se faire une idée du marché, des prix et des qualifications nécessaires. Sans parler des forums qui sont une mine d'informations.

Bonne soirée,


Béatrice


[Bearbeitet am 2008-11-12 16:52]


Direct link Reply with quote
 

Marie-Céline GEORG  Identity Verified
France
Local time: 00:52
English to French
+ ...
Même classement Nov 12, 2008

Je suis bien d'accord avec ton classement, et aussi avec le principe de compléter le point 5 par la notion de "se faire connaître".
Je n'ai postulé qu'une ou deux fois sur Proz mais je reçois régulièrement des demandes d'agences qui ont trouvé mon profil intéressant et j'y ai gagné quelques clients plus ou moins réguliers.
N'étant pas débutante quand je me suis inscrite, c'est vrai que j'accordais moins d'importance à l'aspect clients et plus à celui du réseau, mais je pense aussi qu'il ne faut pas que les débutants se fassent des illusions sur l'utilité de ces sites et s'imaginent que c'est la seule source de travail.

Bon séjour à Hammamet!


Direct link Reply with quote
 

Jean-Marie Le Ray  Identity Verified
Italy
Local time: 00:52
Member
Italian to French
+ ...
TOPIC STARTER
Témoignage très intéressant ! Nov 12, 2008

theda wrote:

Je ne peux bien que parler de mon expérience personnelle, mais la raison pour laquelle je me suis inscrite sur le site de Proz était bien de trouver du travail...et je n'ai absolument pas été déçue.



Merci Béatrice,

Si d'autres "débutant(e)s" ont des témoignages de ce genre, pour ou contre, et veulent les partager, soit sur le forum soit me les adresser en privé, vous êtes tous bienvenus !

Jean-Marie


Direct link Reply with quote
 

Sophie Dzhygir  Identity Verified
France
Local time: 00:52
Member (2007)
German to French
+ ...
suite Nov 12, 2008

Jean-Marie Le Ray wrote:

Car si celles et ceux qui font leurs premiers pas arrivent sur des places de marché en se disant que le but premier c'est de trouver du travail, ils risquent de déchanter.
Donc mon idée c'est de rechercher le compromis entre rêve et réalité

J-M

P.S. Intéressant ton idée de visibilité, très en lumière dans ma présentation, mais je ne l'avais pas placée là. Donc j'ajoute à la liste
En fait il faut préciser : c'est surtout de ce dernier point auquel je pensais quand je parlais de "trouver" du travail : ce n'est pas moi qui réponds aux offres sur ProZ (ça a dû m'arriver 5-6 fois en tout), ce sont les agences qui me trouvent par ProZ. Et ça n'est pas négligeable, car en fait, sauf les premières semaines de mon activité, je n'ai jamais fait de démarchage.

Et par rapport au rêve et à la réalité : moi j'étais débutante dans l'exercice en libéral, mais pas débutante dans le métier. C'est pourquoi mon profil est sans doute attractif et pourquoi les agences me cherchent. Mais on ne peut pas appliquer mes réflexions personnelles à un étudiant tout droit sorti de la fac, car son CV à lui est vide, donc qu'il s'attende ou pas à trouver du travail ici, il est certain qu'il en trouvera moins facilement que moi... Ca fait beaucoup de paramètres ! Mais en ce sens, le témoignage de Béatrice est sans doute plus pertinent pour ton enquête.


Direct link Reply with quote
 

theda  Identity Verified
Colombia
Local time: 17:52
German to French
+ ...
Précision Nov 12, 2008

Sophie Dzhygir wrote:

Et par rapport au rêve et à la réalité : moi j'étais débutante dans l'exercice en libéral, mais pas débutante dans le métier. C'est pourquoi mon profil est sans doute attractif et pourquoi les agences me cherchent. Mais on ne peut pas appliquer mes réflexions personnelles à un étudiant tout droit sorti de la fac, car son CV à lui est vide, donc qu'il s'attende ou pas à trouver du travail ici, il est certain qu'il en trouvera moins facilement que moi... Ça fait beaucoup de paramètres ! Mais en ce sens, le témoignage de Béatrice est sans doute plus pertinent pour ton enquête.


Je dois préciser que je ne sors pas directement de la fac (je n'ai pas fait d'études de traduction proprement dites) et que comme Sophie, j'ai débuté sur Proz en 2007 en libéral mais pas dans le métier. Mon CV n'était donc pas complètement vide et des agences me contactent aussi régulièrement. Pour ne pas fausser les données.
Mais cela ne change rien au fait que mon CA provient à 80% de clients rencontrés sur Proz.

De rien, Jean-Marie

Béatrice

[Bearbeitet am 2008-11-12 19:12]


Direct link Reply with quote
 
Pages in topic:   [1 2 3] >


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

À quoi servent les places de marché dédiées à la traduction ?

Advanced search






WordFinder
The words you want Anywhere, Anytime

WordFinder is the market's fastest and easiest way of finding the right word, term, translation or synonym in one or more dictionaries. In our assortment you can choose among more than 120 dictionaries in 15 languages from leading publishers.

More info »
memoQ translator pro
Kilgray's memoQ is the world's fastest developing integrated localization & translation environment rendering you more productive and efficient.

With our advanced file filters, unlimited language and advanced file support, memoQ translator pro has been designed for translators and reviewers who work on their own, with other translators or in team-based translation projects.

More info »



All of ProZ.com
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs