Mobile menu

Pages in topic:   [1 2 3 4 5] >
Le low cost/discount en traduction : comment lutter contre ce phénomène
Thread poster: co.libri

co.libri
France
Local time: 01:14
German to French
+ ...
Mar 12, 2009

Bonjour,

Toujours dans la même veine, celle des tarifs, avec une petite originalité, vous allez voir : une agence de traductions plutôt connue pour son sérieux s'est lancée, créant une filiale parallèle et a publié une annonce sur ce site qui a eu visiblement du succès, elle est déjà close.

On recherche donc des étudiants en traduction, des jeunes diplômés et même des professionnels qui ont quelques années à leur actif pour effectuer des traductions "presque professionnelles", à un prix très avantageux. Le client final paie 0,11 € du mot (vraisemblablement source). Argument : cela leur donne la chance de s'établir sur le marché.

Bien, on n'arrête pas le progrès, chacun le sait. Et chacun appréciera en allant également voir du côté de leur site.

Quelques remarques personnelles (un peu rapides par manque de temps, mais quand même) : je sais que de jeunes diplômé(e)s sont inscrit(e)s sur Proz et participent aussi sur le forum. Je me mets à leur place et me dis qu'effectivement, cela peut être une opportunité parce que j'ai besoin de se faire la main et parce que j'ai sacrément besoin d'argent. Professionnel(e), il se peut que, pour des raisons X ou Y, j'aie vraiment besoin d'argent et que je n'ai pas le choix, surtout en ce moment.

Oui, mais voilà, je me place ici du point de vue des auteurs : faut être sacrément gonflés pour oser proposer des traductions "presque" professionnelles, c'est-à-dire comportant des erreurs, donc non révisées ?? Si je me fie à ce qui est dit sur leur site, ces traductions tiennent la roue : vous pouvez obtenir une bonne traduction à un bon tarif.
Quasi professionnelles ou bonnes traductions ? Cherchez l'erreur.

Or, si je suis étudiant(e), je peux m'exercer sans leur demander de m'aider, si aide il y a. Si je suis fraîchement diplômé(e) et donc capable, même si non rodé(e), que vaut mon diplôme ? Je n'ai pas le droit à un tarif honnête ? Si j'ai quelques années d'expérience, euh, je dois repartir du début ?

Je précise qu'étant donné le tarif, le propos est limité aux pays concernés : pays nord-européens et outre-Atlantique.

Vous me direz, le low cost, ça existe pour l'alimentaire. Et les clients sont au parfum, les traducteurs aussi. Dès le départ. Ils sont même au courant du prix demandé au client final (mais auront-ils accès à la facture envoyée au client ?).
Sauf que, tiens, j'ai vu un édifiant reportage hier au JT sur les ingrédients présents dans les produits discount, avec analyse détaillée d'un ancien du secteur, reconverti en boucher avec label de qualité. Super ce qu'on mange. De quoi se préparer certains ennuis à moyenne ou longue échéance. Mais pas seulement dans le discount, c'est vrai (on sait que le sucre et le sel sont ajoutés dans des buts précis).

D'autre part, aucun secteur de compétence n'est mentionné. Là, cela fait "un peu" peur...

Bref, concluons en disant que certes, nous ne jouons pas dans la même cour, que moi client qui achète ce type de prestations, je suis au parfum. Mais je regrette, tout le monde sait qu'il y a des catégories plus vulnérables que d'autres, surtout en ce moment, pour des raisons diverses et variées et que c'est en profiter de manière pas très jolie jolie que de se mettre à ce genre de pratique. Surtout pour des professionnels de la traduction.
En tant que source/auteur/émetteur, j'ai une responsabilité.

Alors, bravo, il fallait quand même fêter ça, le mot a été lâché et c'est symbolique : il y avait les traductions rapides, il y a désormais officiellement les traductions-avec défaut-à prix-bradés-pleinement-assumées. Moi, j'aurai pas osé... je suis pour la slow food.

Hélène

P.-S. Mais j'allais oublier ! Ils sont payés comment les étudiants ? Au black ??

[Edited at 2009-03-13 14:21 GMT]


Direct link Reply with quote
 

Emmanuelle Riffault  Identity Verified
Germany
Local time: 01:14
Member (2004)
German to French
+ ...
À traduction discount, traduction bio et équitable. Mar 12, 2009

Salut Hélène,
Je suis une grande pro du boycott du discount alimentaire et des marques de fringues qui font travailler des ch'tis n'enfants en Asie. Il va juste falloir ajouter un secteur à la liste, pfff.

Plaisanteries mises à part, j'ai aussi lu cette annonce et j'ai d'abord cru que le "quasi" dans "traductions quasi professionnelles" était une erreur de typo (l'annonce était en allemand pour ceux qui ne l'aurait pas consultée) et qu'ils voulaient dire "dans quasiment tous les domaines".

Ça me fait penser au débat sur le revenu minimum tenu il y a quelques mois en Allemagne (bah oui, encore l'Allemagne). Pour info, il n'y a pas de revenu minimum en All. et les Allemands sont les pros du discount et de la vie (surtout) pas chère. Le secteur de la poste, ouvert à la concurrence, a vu naître de nouvelles entreprises qui exploitent leurs salariés à des tarifs de misère qui leur permettent à peine de vivre et les oblige à demander l'équivalent du RMI pour compléter. Et les arguments sont similaires à ceux de cette agence : "Pourquoi payer plus puisqu'on a plein de candidats qui frappent à nos portes ? On doit bien avoir raison et on rend service." On devrait leur remettre une médaille de l'engagement social, n'est-ce pas ?

Pour moi, ils ne font que profiter d'une situation et ouvrent des portes qui ne font pas de bien à notre profession. J'aimerais bien savoir s'ils baissent leur marge pour garantir ce 0,11€/mot source au client direct ou s'ils se contentent de baisser le tarif payé au traducteur.

Emmanuelle


Direct link Reply with quote
 

Arnaud HERVE  Identity Verified
France
Local time: 01:14
English to French
+ ...
Au black Mar 12, 2009

Hélène Cheminal wrote:
P.-S. Mais j'allais oublier ! Ils sont payés comment les étudiants ? Au black ??


Ben en fait c'est ça que je me suis dit en premier.

On risque d'enter dans une situation où recettes + charges rendent le métier de traducteur non profitable, et seul ceux travaillant au noir y trouveront un intérêt.

Après tout, ni les charges sociales, ni l'impôt sur le revenu...

Mais c'est la première fois que je vois ça déclaré en brut comme ça. C'est politiquement pertinent, quand une pratique devient publiquement déclarée.


Direct link Reply with quote
 
xxxNMR
France
Local time: 01:14
French to Dutch
+ ...
Non, en auto-entrepreneur Mar 12, 2009

Arnaud HERVE wrote:

Hélène Cheminal wrote:
P.-S. Mais j'allais oublier ! Ils sont payés comment les étudiants ? Au black ??


Ben en fait c'est ça que je me suis dit en premier.

On risque d'enter dans une situation où recettes + charges rendent le métier de traducteur non profitable, et seul ceux travaillant au noir y trouveront un intérêt.

Après tout, ni les charges sociales, ni l'impôt sur le revenu...

Mais c'est la première fois que je vois ça déclaré en brut comme ça. C'est politiquement pertinent, quand une pratique devient publiquement déclarée.

Je ne blague pas. Ce type d'agences s'adresse à un nouveau public sans grande expérience. Nous allons voir de plus en plus d'activités où l'on dira aux gens qu'ils doivent, pour percevoir un gain ou une petite rémunération, se faire déclarer en auto-entrepreneur. C'est-à-dire qu'on leur laisse prendre l'initiative de s'embourber dans quelque chose dont ils ne connaissent pas tout à fait les tenants et les aboutissants. S'ils ne le font pas, eh bien ils ne pourront pas être payés, même si le travail est fait, les donneurs (agences et sociétés en toutes sortes) ne sont pas fous.

Le procédé n'est pas neuf, toutes les agences ont toujours cherché des jeunes qui ne prennent pas chers et des retraités qui font ça pour l'amour de l'art.


Direct link Reply with quote
 

giselavigy
Local time: 01:14
Member
French to German
+ ...
société à deux vitesses/traduction à deux vitesses... Mar 12, 2009

Hélène, tu as tout dit, mais qui décidera qu'une traduction sera low ou slow? Le client, l'agence, le traducteur? Est-ce qu'on a le droit de se tromper dans une traduction de recettes de cuisine mais non pas lorsqu'il s'agit d'un mode d'emploi, d'un rapport médical?
J'ai un long apprentissage de la langue française derrière moi, durant deux ans, un pauvre ingénieur a dû reprendre avec moi tout ce que j'avais traduit et le parcours n'aurait pas été plus court si je m'étais spécialisée dans ma langue maternelle, encore aujourd'hui aucune traduction ne quitte mon ordinateur sans relecture faite par une 2e personne ... ce chemin, nous devons tous le faire, il n'y a pas de raccourci, seulement un énorme sens des responsabilités.. à assumer par les agences et par les traducteurs.
Il n'existe pas de traduction à peu près correcte, ça serait un contre-sens!
Je te remercie d'avoir lancé le débat, j'étais trop choquée!


Direct link Reply with quote
 

co.libri
France
Local time: 01:14
German to French
+ ...
TOPIC STARTER
En France, mais ailleurs ? Mar 12, 2009

NMR wrote:
Je ne blague pas. Ce type d'agences s'adresse à un nouveau public sans grande expérience. Nous allons voir de plus en plus d'activités où l'on dira aux gens qu'ils doivent, pour percevoir un gain ou une petite rémunération, se faire déclarer en auto-entrepreneur.


Ce sera éventuellement possible en France, mais pas dans les autres pays ? La langue de départ est l'allemand vers une série de langues dont le français.
Y a-t-il des équivalents de ce statut ailleurs ?

Je suis encore prudente avec ce statut-là, car c'est du tout nouveau... et il est donc difficile de juger, même en lisant les arguments des uns et des autres.

C'est vrai que le procédé n'est pas nouveau, en revanche la manière de faire et de le revendiquer dans le nom même de l'agence est toute nouvelle. Le pas est franchi.

H.


Direct link Reply with quote
 

Claire Bourneton-Gerlach  Identity Verified
Germany
Local time: 01:14
Member
German to French
+ ...
Le créneau est là... Mar 12, 2009

À mon avis, en précisant "quasi professionnel", ils ciblent majoritairement les clients privés se contentant de la qualité de traduction décrite: un maire écrivant à son homologue de la ville jumelée, le vacancier désirant réserver un appartement etc. Pourquoi pas, ces besoins existent effectivement et l'agence joue cartes sur table...

Claire


Direct link Reply with quote
 

lorette  Identity Verified
France
Local time: 01:14
Partial member (2006)
German to French
+ ...
Rémunération Mar 12, 2009

Bonjour à tou(te)s,

J'étais certaine qu'un fil allait être ouvert.

Pour revenir à la question "rémunération des étudiants" (en Allemagne) :
il me semble que les étudiants ont seulement besoin d'un numéro de TVA "spécial" et d'inscrire sur leurs factures une phrase du style "Laut Kleinunternehmerregelung [blabla] ist diese Rechnung umsatzsteuerfrei" et ne doivent pas dépasser un certain montant de revenus annuels. Oder??

Vu le sérieux de l'agence, c'est vrai que la profession en prend un sacré coup.
"Low cost" : mais le client va-t-il vraiment mordre à l'hameçon ?
Ils auraient pu choisir un autre nom : "studentstranslations" ou dans ce genre, la pillule serait peut-être mieux passée.

Mon ami étudiant a envoyé un e-mail. Attendons donc un peu.

[Edited at 2009-03-12 17:54 GMT]


Direct link Reply with quote
 

lorette  Identity Verified
France
Local time: 01:14
Partial member (2006)
German to French
+ ...
Pas tellement surprise Mar 12, 2009

Claire Bourneton-Gerlach wrote:

Pourquoi pas, ces besoins existent effectivement et l'agence joue cartes sur table...



Dans toutes les branches, on a du "discount".
Pour certains produits et donc certaines traductions, certes y'a pas photos, mais ne généralisons pas.
Si ça trouve, les tarifs proposés sont honnêtes, voire meilleurs que certains offerts dans d'autres pays (européens !).

Le tout a maladroitement été formulé par l'agence, je pense.


[Edited at 2009-03-12 17:58 GMT]


Direct link Reply with quote
 

Emmanuelle Riffault  Identity Verified
Germany
Local time: 01:14
Member (2004)
German to French
+ ...
Créneau officiel ? Mar 12, 2009

Claire Bourneton-Gerlach wrote:

À mon avis, en précisant "quasi professionnel", ils ciblent majoritairement les clients privés se contentant de la qualité de traduction décrite: un maire écrivant à son homologue de la ville jumelée, le vacancier désirant réserver un appartement etc. Pourquoi pas, ces besoins existent effectivement et l'agence joue cartes sur table...

Claire



C'est un argument qu'ils peuvent avancer, mais en consultant leur site, on lit qu'ils proposent des traductions dans des domaines spécialisés tels que la finance, le juridique, le technique. Et le tout par des traducteurs spécialisés. Hein ?????? Je vois bien la traduction approximative d'un bilan, d'un contrat etc...

Et le marché des personnes privées est bien trop petit pour faire vivre une agence.

Emmanuelle


Direct link Reply with quote
 

co.libri
France
Local time: 01:14
German to French
+ ...
TOPIC STARTER
C'est marrant Mar 12, 2009

Claire Bourneton-Gerlach wrote:
Pourquoi pas, ces besoins existent effectivement et l'agence joue cartes sur table...

Claire



Moi, j'étais sûre que ce genre d'arguments apparaîtrait...


C'est sûr, le créneau existe, il y a plein de créneaux possibles...

Toutefois, rien n'est précisé sur leur site, les 0,11 euros n'apparaissent que sur l'annonce, pas sur le site. Ce serait bien que les cartes sur table soient visibles aussi officiellement, pas seulement sur Proz.

Quant à proposer un tarif honnête à partir de 0,11 euros, pour couvrir les frais de gestion, les salaires des traducteurs internes, ... cela va être difficile. Et meilleurs que d'autres, cela n'est pas une référence, les autres prix bas. Enfin, pour moi.

Moi ce qui me gêne, c'est l'absence de ces précisions sur leur site officiel. Si je suis honnête, je cite le tarif annoncé pour le client final, je mentionne mes secteurs : lettres entre maires, lettres au terrain de camping... Mais pas besoin d'agences pour ça: traducteurs automatiques, anglais de base, parent ou connaissance pas trop nuls en langue,...
Or ce n'est pas le cas, les secteurs sont autres : juridique, finances, etc.

Et puis, quand même, ils ont bon dos les étudiants et les pros avec qq années d'expérience. Un peu de décence, flûte. Les études, ça coûte cher, c'est long et on ne fait pas des études pour gagner discount.


Quant à mordre à l'hameçon, dans un premier temps, il y a fort à parier que oui. Après tout dépendra du niveau des traductions. Mais si des pros de qq années se portent candidats, il y a des chances que cela marche...
Vous voyez où je veux en venir ?

Bonnes ou quasi professionnelles ?
Et puis si des pros sont de la partie, les traductions seront pros, pas "presque/quasi/à peu près" pros... a priori.

H.

[Edited at 2009-03-12 18:25 GMT]


Direct link Reply with quote
 

lorette  Identity Verified
France
Local time: 01:14
Partial member (2006)
German to French
+ ...
Concept à réviser Mar 12, 2009

Hélène Cheminal wrote:

Toutefois, rien n'est précisé sur leur site, les 0,11 euros n'apparaissent que sur l'annonce, pas sur le site. Ce serait bien que les cartes sur table soient visibles aussi officiellement, pas seulement sur Proz.



Pas de surprise, le prix est indiqué sur le site.

Hélène Cheminal wrote:

Les études, ça coûte cher, c'est long et on ne fait pas des études pour gagner discount.



C'est bien vrai, sacrebleu !!
Finalement, ils auraient du envoyer cette annonce directement à des facultés et recruter sur place pour éviter que ça ne débouche où tu veux en venir...



[Edited at 2009-03-12 17:57 GMT]


Direct link Reply with quote
 

co.libri
France
Local time: 01:14
German to French
+ ...
TOPIC STARTER
Oui, je l'avais loupé Mar 12, 2009

lorette wrote:


Pas de surprise, le prix est indiqué sur le site.

it pas des études pour gagner discount.




Donc à ce niveau-là, rien à redire effectivement quant à l'honnêteté financière vis-à-vis du client final, ce qui ne dédouane en rien du reste


H.

[Edited at 2009-03-12 18:27 GMT]


Direct link Reply with quote
 
Laurent KRAULAND  Identity Verified
France
Local time: 01:14
French to German
+ ...
Arrêtons de rire... Mar 12, 2009

Arrêtons de rire 5 minutes, SVP !
Une agence "discount" ne fait pas le marché, et il y a d'ores et déjà bien pire. Si vous aviez accès comme moi (ce qui n'est pas certain, loin de là !) à certaines listes de prix qui circulent de manière tout à fait officielle, vous apprendriez que des agences faisant appel à des professionnels proposent depuis quelques années déjà des traductions - pour reprendre l'exemple d'Hélène - DE>FR à 10 centimes d'euros hors taxes, prix client final.

Si ça n'est pas du discount, c'est quoi ? Que ce soit officiel ou non... L'originalité réside uniquement dans le fait que c'est un groupe bien particulier qui est censé effectuer les traductions. En dehors de cet argument commercial fallacieux, je ne vois rien de nouveau sous le soleil.

Laurent K.



[Edited at 2009-03-12 18:36 GMT]


Direct link Reply with quote
 

Adrien Esparron
France
Local time: 01:14
Member (2007)
German to French
+ ...
Ben les gensses, il se passe quoi ??? Mar 12, 2009

La Stef elle dit que le Kunde, il paye 0.11 le mot. J'en connais bien d'autres qui offrent 0.06 au mieux ... on est presque au double ??? Et à ce tarif ridicule, il y a bien des postulants, me semble.

Ensuite elle nous dit qu'on peut lui proposer notre propre tarif ... alors, je vois pas où est le blème (si ce n'est que ce n'est guère cohérent), et si ce n'est que la cible des étudiants en fin d'études est assez maladroite, mais pas si sûr :

Je discutais encore ce matin avec un très bon et bien jeune fellow translator de Wien (Autriche) qui est en train de tenter de réaliser son Diplomarbeit. Ce qui lui manque notamment ce sont des samples de trads "patentées".

Je ne suis pas pour l'exploitation (mais assez pour des stages intelligents), mais lookez ce site pur jus franco-français :

http://www.asfored.org/page.php?rubrique=mp_emploi_et_metiers&page=18

Édifiant, non ? Stage, Stage, Stage ... jusqu'à plus soif. C'est pas la propositionneuse qui est en cause, mais le système. Rassurez-vous, je ne vais pas écrire le guide sur Annecy.

OM


Direct link Reply with quote
 
Pages in topic:   [1 2 3 4 5] >


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

Le low cost/discount en traduction : comment lutter contre ce phénomène

Advanced search






TM-Town
Manage your TMs and Terms ... and boost your translation business

Are you ready for something fresh in the industry? TM-Town is a unique new site for you -- the freelance translator -- to store, manage and share translation memories (TMs) and glossaries...and potentially meet new clients on the basis of your prior work.

More info »
Across v6.3
Translation Toolkit and Sales Potential under One Roof

Apart from features that enable you to translate more efficiently, the new Across Translator Edition v6.3 comprises your crossMarket membership. The new online network for Across users assists you in exploring new sales potential and generating revenue.

More info »



All of ProZ.com
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs