Mobile menu

Pages in topic:   [1 2] >
Off topic: Le moteur de recherche qui répond quand on le siffle
Thread poster: Geneviève von Levetzow

Genevi√®ve von Levetzow  Identity Verified
Local time: 15:55
Member (2002)
French to German
+ ...
Aug 14, 2003

http://www.01net.com/article/215059.html
Arnaud Devillard, 01net., le 13/08/2003 à 18h40

Le Fraunhofer, institut de recherche allemand, met au point un moteur de recherche de fichiers musicaux par reconnaissance de mélodie. Un système qui s'applique aussi bien aux sites Web qu'à des bornes interactives en magasins.

On appelle cela la ¬ę MelodieSuchmaschine ¬Ľ . Un moteur de recherche de fichiers musicaux bas√© non plus sur des mots cl√©s tels que le nom de l'artiste et le titre du morceau, mais sur la m√©lodie. Il suffit de la chantonner devant votre √©cran, sans vous pr√©occuper d'√©ventuels rieurs.

Ce système est actuellement expérimenté sur le site allemand de vente de musique en ligne Musicline.de , qui a passé des accords avec la plupart des labels du pays. Il est la dernière invention du Fraunhofer , l'institut de recherche allemand à l'origine du format MP3 et de l' audioID , technologie de signature audio pour les morceaux de musique dont ce moteur semble être une déclinaison.

Ce moteur s'accomode de mélodies freudonnées ou sifflotées

Les chercheurs allemands sont partis d'un problème très concret : comment retrouver, chez votre disquaire, le morceau entendu au débotté chez quelqu'un ou à la radio, mais dont personne n'a cité ni le titre ni le nom de l'auteur ? Réponse : puisque vous avez seulement la mélodie en tête, chantez-là. Non pas devant un vendeur perplexe, mais tout simplement devant votre ordinateur, à travers un micro.

Le moteur de recherche du Fraunhofer reconna√ģt les m√©lodies qu'elles soient chant√©es √† plein poumons par l'utilisateur, fredonn√©es, sifflot√©es, voire jou√©es sur un instrument. Pas la peine de prendre des cours de chant ou d'avoir une oreille de musicologue : les chercheurs allemands pr√©cisent que leur technologie s'accommode tr√®s bien d'une m√©lodie approximative et de sons parasites.

Le moteur de recherche enregistre et analyse les sons émis (mélodie et rythme), les confronte avec les fichiers inclus dans une base de données, et en extrait les dix morceaux de musique les plus proches, avec leurs titres et les noms des interprètes. Le Fraunhofer a constitué pour l'heure une base de 3 000 titres, qu'il est en train de compléter.

Du c√īt√© de l'√©quipement requis, rien de bien sorcier : un poste sous Windows ou Linux, une carte son, un micro, un acc√®s internet et une application java √† t√©l√©charger .

Le site Web Musicline n'est pas le seul √† exp√©rimenter le proc√©d√©. A Munich, le magasin Saturn a install√© une borne √©quip√©e du moteur du Fraunhofer , la ¬ę Top 100 Suchmaschine ¬Ľ .


Direct link Reply with quote
 
ALAIN COTE  Identity Verified
Local time: 23:55
Japanese to French
Le moteur de recherche qui répond quand on pè... Aug 14, 2003

Nagareyama, le 14/08/2003 à 15h05

Le FujiProut, institut de recherche japonais, met au point un moteur de recherche de fichiers gastronomiques par reconnaissance de gaz intestinaux. Un système qui s'applique aussi bien aux sites Web qu'à des bornes olfactives en magasins.

On appelle cela la ¬ę GazoSushimaschine ¬Ľ . Un moteur de recherche de fichiers gastronomiques bas√© non plus sur des mots cl√©s tels que le nom du cuisinier et le nom du plat, mais sur l'haleine et l'odeur des gaz intestinaux. Il suffit de souffler ou de p√©t... devant votre √©cran, sans vous pr√©occuper d'√©ventuels rieurs.

Ce système est actuellement expérimenté sur le site japonais de vente de sushis en ligne Sushiline.jp , qui a passé des accords avec la plupart des sushi bars du pays. Il est la dernière invention du FujiProut , l'institut de recherche japonais à l'origine du format MPT et de l'olfactoID , technologie de signature olfactive pour les morceaux de bouffe dont ce moteur semble être une déclinaison.

Ce moteur s'accomode de gaz expirés ou évacués par des parties moins nobles.

Les chercheurs japonais sont partis d'un probl√®me tr√®s concret : comment retrouver, chez votre sushi bar, le morceau d√©j√† d√©gust√© chez quelqu'un ou au resto, mais dont personne n'a cit√© ni le titre ni le nom du chef ? R√©ponse : puisque vous avez s√Ľrement mang√© quelque chose de tr√®s diff√©rent aujourd'hui, d√©gagez cette odeur. Non pas devant un chef perplexe, mais tout simplement devant votre ordinateur, √† travers un r√©cepteur olfactif, qui devinera ce que vous n'avez pas mang√© r√©cemment.

Le moteur de recherche du FujiSprout reconna√ģt les odeurs qu'elles soient d√©gag√©es √† plein poumons par l'utilisateur, fredonn√©es, sifflot√©es, voire jou√©es sur un instrument. Pas la peine de prendre des cours d'a√©robie ou d'avoir un sphyncter exceptionnel : les chercheurs japonais pr√©cisent que leur technologie s'accommode tr√®s bien d'un souffle approximatif et de parasites buccaux.

Le moteur de recherche enregistre et analyse les souffles émis (odeurs et relents de putréfaction), les confronte avec les fichiers inclus dans une base de données, et en extrait les dix plats les plus lointains, avec leurs titres et les noms des cuisiniers. Le FujiProut a constitué pour l'heure une base de 3 000 sushis, qu'il est en train de compléter.

Du c√īt√© de l'√©quipement requis, rien de bien sorcier : un poste sous Windows ou Linux, une carte olfactive, un acc√®s internet et une application java √† t√©l√©charger .

Le site Web Sushiline n'est pas le seul √† exp√©rimenter le proc√©d√©. A Munich, le magasin Saturn a install√© une borne √©quip√©e du moteur du FujiProut , la ¬ę Top 100 FujiProut ¬Ľ . Les internautes de la plan√®te sont d'ailleurs pri√©s d'y faire de g√©n√©reux dons d'haleine, afin d'enrichir la base de donn√©es pour qu'elle s'applique aux principaux mets des quatre coins du monde.

Les jumeaux Taiko, pour l'agence de Presse Jiji.

[Edited at 2003-08-14 06:30]


Direct link Reply with quote
 

Jean-Luc Dumont  Identity Verified
France
Local time: 15:55
English to French
+ ...
Qu'est-ce que tu nous fais-là, Alain ? Aug 14, 2003

Je crains après cela que tu n'aies pu qu'une chose à faire :

Hara-kiri...Te Kana Wa ..

Deci..delà cahin caha....

JL

[Edited at 2003-08-14 06:41]


Direct link Reply with quote
 

Jean-Luc Dumont  Identity Verified
France
Local time: 15:55
English to French
+ ...
Qu'est-ce que tu nous chantes-là, Geneviève ? Aug 14, 2003

Super comme idée. Ouah ouah !

Ca va pas être triste dans les bureaux..au début, quand tout le monde va vouloir s'y mettre


Ce moteur s'accomode de mélodies freudonnées ou sifflotées ...

Les chercheurs allemands sont partis d'un problème très concret : comment retrouver, chez votre disquaire, le morceau entendu au débotté chez quelqu'un ou à la radio, mais dont personne n'a cité ni le titre ni le nom de l'auteur ? Réponse : puisque vous avez seulement la mélodie en tête, chantez-là. Non pas devant un vendeur perplexe, mais tout simplement devant votre ordinateur, à travers un micro.

Au débotté - charmante expression...

Mais nous afons les moyens de fous faire chanter

Et faut rebooter souvent ?


Sympa en tout cas cette Zouk Machine ?

JL



[Edited at 2003-08-14 06:44]


Direct link Reply with quote
 

Genevi√®ve von Levetzow  Identity Verified
Local time: 15:55
Member (2002)
French to German
+ ...
TOPIC STARTER
Aucun respect.... Aug 14, 2003

Messieurs, le Frauenhofer Institut est tout ce qu'il y a de plus sérieux.

Mais votre plume rapide et vos idées m'étonnent toujours... Je crois que je vais m'amuser à citer des trucs ultra-sérieux pour voir ce qu'Alain va en faire. Il y a quelques jours, c'était sur la géométrie non-euclidienne (en allemand malheureusement, personne n'a réagi).

Et Jean-Luc, il vaut mieux que je ne chante pas. C'est tellement faux...

Geneviève


Direct link Reply with quote
 
ALAIN COTE  Identity Verified
Local time: 23:55
Japanese to French
Avec tout mon respect Aug 14, 2003

Geneviève, je sais pas si c'est parce que je deviens vieux et sénile, mais il m'arrive de plus en plus souvent de rire tout seul devant mon PC quand je visite Prrrroz, chose qui ne me serait jamais arrivé quand j'étais plus jeune (forcément, Prrroz n'existait pas).

En tout cas, merci pour ce texte très inspirant...

[Edited at 2003-08-14 08:02]


Direct link Reply with quote
 
ALAIN COTE  Identity Verified
Local time: 23:55
Japanese to French
Hara qui rit Aug 14, 2003

JLDSF wrote:


Je crains après cela que tu n'aies pu qu'une chose à faire :

Hara-kiri...


Hara signifie ventre en japonais, ce qui donne ventre kiri, alors je veux bien rire du ventre ou avoir le ventre coup√© en deux, mais le r√©sultat serait de mauvais go√Ľt, non pas du point de vue gastronomique, mais parce qu'il n'est pas tr√®s bien vu de rire ses propres gags.

Les Jumots


Direct link Reply with quote
 

Genevi√®ve von Levetzow  Identity Verified
Local time: 15:55
Member (2002)
French to German
+ ...
TOPIC STARTER
Seppuku* Aug 14, 2003



[Edited at 2003-08-14 07:33]


Direct link Reply with quote
 

Genevi√®ve von Levetzow  Identity Verified
Local time: 15:55
Member (2002)
French to German
+ ...
TOPIC STARTER
Seppuku* Aug 14, 2003

Non, Alain, je t'en prie ; ce serait dommage de ne plus te lire.
Et avec des jumeaux, cela devient difficile. Qui assiste qui ?
Moi aussi, je ris toute seule devant mes √©crans en lisant vos √©lucubrations (quel dr√īle de mot). Ce n'est pas la s√©nilit√©, c'est l'esprit qui r√®gne sur ce site
Et au moins 3 fois par semaine, je suis furieuse et me dis que la d√©mocratie est une bien belle chose mais que ce serait quand m√™me pas mal de pouvoir mettre une museli√®re √† l'un(e) ou √† l'autre ou encore mieux de les faire dispara√ģtre dans des oubliettes virtuelles.
En général, ils disparaissent aussi d'eux-même. Vous vous souvenez de Steffen G. qui nous énervait tous ?

Geneviève

Jean-Luc, je crois que le terme "seppuku" (fait partie du bushido) est plus approprié et n'a rien à voir avec la façon dont les Européens le comprennent.


Direct link Reply with quote
 
ALAIN COTE  Identity Verified
Local time: 23:55
Japanese to French
Seppuku Aug 14, 2003

Geneviève von Levetzow wrote:
Jean-Luc, je crois que le terme "seppuku" (fait partie du bushido) est plus approprié et n'a rien à voir avec la façon dont les Européens le comprennent.


En effet Geneviève, c'est le vrai terme utilisé en japonais. Seuls les étrangers disent Hara kiri. C'est un peu comme Fuji Yama. Personne ne dit ça ici, on l'appelle le Fusi-san. Yama et san s'écrivent avec le même idéogramme, mais la prononciation varie suivant le contexte. Désolé pour cette petite leçon, c'est un truc de base en japonais, et une façon infaillible d'identifier les touristes.


[Edited at 2003-08-14 09:48]

Note : ELLE EST L√Ä, 3 LIGNES PLUS HAUT, L'ERREUR QUI A FAIT SURSAUTER JEAN-LUC ! FUSI !!! YARK !!! MIS√ąRE !!! SI AU MOINS LE S √ČTAIT PROCHE DU J SUR LE CLAVIER !!! On va me prendre pour un imposteur qui ne parle pas japonais, snif !

[Edited at 2003-08-23 07:29]

[Edited at 2003-08-23 07:29]


Direct link Reply with quote
 

Jean-Luc Dumont  Identity Verified
France
Local time: 15:55
English to French
+ ...
Fusi-san ! Aug 14, 2003

Tu crois qu'ils m'auront reconnu ...Alain ?

Seppuku...merci, Geneviève, de m'avoir ouvert...les yeux sur cette subtilité qui m'était inconnue... J'ai craint un instant que ta mélomanie ne joue la fille de l'air pour faire écho aux vents typhonnés d'Alain.

J'ai parlé de Hara Kiri pour l'Opéra-tion Kiri Te KAna Wa... dans le contexte recherche de mélodie et déshoddeurs rizibles au Japon.

Bonne nuit

JL

[Edited at 2003-08-14 09:03]

[Edited at 2003-08-14 09:03]

[Edited at 2003-08-14 15:57]


Direct link Reply with quote
 

Genevi√®ve von Levetzow  Identity Verified
Local time: 15:55
Member (2002)
French to German
+ ...
TOPIC STARTER
mélomanie ... Aug 14, 2003

Non, Jean-Luc, comme Alain et Thierry, je fais partie de ceux qui s'intéressent beaucoup au Japon.
Je ne voulais pas en remettre et donner des tas de liens sur le bushido. C'est d'ailleurs tr√®s int√©ressant de comparer cette √©thique avec celle de la chevalerie europ√©enne au Moyen-√āge (cette √©poque m'int√©resse beaucoup aussi).

Bonne nuit

Geneviève


Direct link Reply with quote
 

lien
Netherlands
Local time: 15:55
English to French
+ ...
Le FujiProut Aug 15, 2003

ALAIN COTE wrote:

Geneviève, je sais pas si c'est parce que je deviens vieux et sénile, mais il m'arrive de plus en plus souvent de rire tout seul devant mon PC.


J'en ris encore du FujiProut, toute seule devant le PC aussi, la fenetre ouverte, les voisins vont commencer a s'inquieter.

C'est ca qui nous garde jeune, le rire !


Direct link Reply with quote
 
ALAIN COTE  Identity Verified
Local time: 23:55
Japanese to French
Fusi-san !!!!!!!!!!!!!!!!!!! Aug 23, 2003

Ahhhhhhhhhhhhhhhhh! Quelle horreur ! Je voulais évidemment dire Fuji-san !!!!!!! Ma parole, je deviens vraiment sénile !



Direct link Reply with quote
 
ALAIN COTE  Identity Verified
Local time: 23:55
Japanese to French
Ouvrez les fenêtres Sep 18, 2003

Chers amis, chères amies, permettez-moi de faire revivre un instant ce vieux fil de discussion lancé par Geneviève et qui avait dérivé, que Dieu me pardonne, vers les gaz intestinaux. J'interromps du même coup le petit congé que je prends actuellement vis-à-vis de PrrrroZ et de sa gang de joyeux lurons pour m'adonner à d'autres passe-temps.

J'étais à l'instant même en train de lire le livre du très sérieux Philippe Pons intitulé D'Edo à Tokyo, Mémoires et modernités" (dans la très sérieuse collection Bibliothèque des sciences humaines, de Gallimard), lorsque je suis tombé sur une note de bas de page qui traite de l'aspect scatologique de l'humour au Japon. Je cite en fermant les yeux, advienne que pourra :


-> Au demeurant, les sujets scatologiques sont au Japon infiniment moins frapp√©s de tabou qu'en Occident. N'y a-t-il pas d'ailleurs parmi la myriade de kami (dieu) que compte le Japon une petite divinit√© des cabinets, certes discr√®te et qu'on ne trouve gu√®re plus que dans des r√©gions recul√©es. Les contes populaires comme d'ailleurs les ha√Įku sont loin d'√™tre exempts de ce genre de r√©f√©rence. Le gaz intestinal par exemple para√ģt une source in√©puisable d'histoires dr√īles. Ainsi, selon ICHIHARA Rinichiro (...), "les habitants de Kamishimonoseki Kitayama √©taient des p√©teurs r√©put√©s. Depuis le Moyen √āge, ils avaient des clubs et des √©coles de p√©tomanes. Cela dura jusqu'en 1945... Apr√®s [l'√®re] Meiji [1868-1912], les p√©tomanes avaient encore leurs r√©unions rituelles. Il ne s'agissait pas de p√©ter sans r√®gle le plus fort possible. On devait se saluer par un pet distingu√©, ni trop haut ni trop bas lorsqu'on se rencontrait en chemin... Les plus c√©l√®bres p√©tomanes se r√©unissaient plusieurs fois par an pour des s√©ances de pet m√©lodiques... Depuis plus personne ne p√®te. Les rapports humains sont devenus froids comme √† Tokyo. C'est lamentable." (pp. 201-202)



Direct link Reply with quote
 
Pages in topic:   [1 2] >


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

Le moteur de recherche qui répond quand on le siffle

Advanced search






TM-Town
Manage your TMs and Terms ... and boost your translation business

Are you ready for something fresh in the industry? TM-Town is a unique new site for you -- the freelance translator -- to store, manage and share translation memories (TMs) and glossaries...and potentially meet new clients on the basis of your prior work.

More info »
SDL MultiTerm 2017
Guarantee a unified, consistent and high-quality translation with terminology software by the industry leaders.

SDL MultiTerm 2017 allows translators to create one central location to store and manage multilingual terminology, and with SDL MultiTerm Extract 2017 you can automatically create term lists from your existing documentation to save time.

More info »



All of ProZ.com
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs