Mobile menu

Pages in topic:   [1 2] >
Coup de gueule, coup de chaud et condoléances... douce France
Thread poster: Jean-Luc Dumont

Jean-Luc Dumont  Identity Verified
France
Local time: 11:57
English to French
+ ...
Sep 10, 2003

Les Français sont des individualistes, je me répète, mais c’est bien connu. Nous sommes aussi “réputés” pour notre grande gueule et pour râler sur tout et pour rien…sauf sur ce qui est important… Par exemple, je n’ai jamais compris pourquoi les Français ne descendent pas en masse dans les rues, ni ne bloquent les routes pour manifester contre le prix des carburants et les 80% et plus de taxe sur un litre d’essence.

Est-ce que nous ne confondons pas individualisme et chacun pour soi et… les moutons seront mieux gardés ?
J’en viens à ce qui a motivé ce fil de discussion : l’hécatombe, le mot est faible, survenue pendant la canicule du mois d’août. En fait, un vrai massacre de la saint Barthélémy (coïncidence un 24 août, mais de 1572) des personnes âgées dans toute la France, de quoi faire des économies pour réduire le trou de la sécurité sociale, économiser sur les allocations vieillesse et la retraite des vieux…comme dirait l’autre. Près de 12 000 morts, parce qu’il a fait chaud ! Nous sommes en 2003 dans un des pays les plus riches du monde, qui se vante de sa qualité de vie et d’offrir la meilleure couverture médicale au monde. C’est ce qui a dû les tuer, notre vieille grosse couverture médicale… par cette chaleur, rendez-vous compte... au XXI siècle, alors que ce que nous lisons dans les journaux depuis la mi-août a des relents d’épidémie de choléra au Moyen-Age ou, plus proche de nous, d’épidémie de peste (comme celle de Marseille en 1720 qui devait ravager la Provence (cf. Giono)).

Interpelés, nos dirigeants, à les entendre, ont cherché à dévier les accusations de manque de préparation et de réaction du gouvernement vers le manque de civisme et de solidarité des Français. J-P Raffarin, qui se dit blessé, n’a pas tout a fait tort quand il ajoute : « Cette canicule nous rappelle le devoir d'attention, le devoir de solidarité. L'ouverture, c'est d'abord et sans doute avant tout le refus de l'indifférence des autres, des proches, des voisins, l'indifférence aux volets clos»*.
L’indifférence et le rejet de nos “vieux”… C’est terrible, non ? Un mois après l’hécatombe, près de 400 corps n’ont toujours pas été réclamés par leur famille dans la région parisienne… ces gens étaient-ils tous sans famille ni enfants… Et les 12000 personnes, n'avaient-elles personne pour s’inquiéter d’eux ? Qui n’a pas connu ou aperçu, un vieux monsieur ou une vieille dame, plus souvent… simple question de longévité, dans son immeuble ou quartier, veuf ou veuve, paraissant bien solitaire et triste…de retour de la boulangerie ou du marché… j’ai toujours adressé un sourire ou quelques mots à ces papés ou ces mamies… Cela aurait pu être les miens. Que c’est triste en effet l’indifférence des plus jeunes, que ce soit les très jeunes ou les pas encore "vieux", pour ceux qui pourraient être leurs parents ou grands-parents. A la lecture de certains articles sur les nombreux morts en majorité très âgés, il m’est venu cette sinistre pensée que les gens ne se sont souciés du bien-être des vieux occupants de leur immeuble que quand des odeurs nauséabondes ont commencé à se faire sentir dans leur cage d’escalier… Je ne parle pas des centaines de morts dus à l’indifférence des familles ou du personnel ou du manque de personnel dans certains hospices ou centres gériâtriques car, août c’est les vacances bien sûr… Quand on attache son chien à un arbre…on peut bien laisser son “vieux” dans sa chambre...
Civisme, civilité, civilisation…c’est bien beau tout ça… mais dans certains pays que l’on regarde de haut depuis la France, on ne laisse pas crever ses vieux dans l’indifférence…on vit avec, on les accompagne…Bordel, ne serait-ce que parce qu’un jour ce sera notre tour ! Comment peut-on vivre en se disant que quand on ne sera plus en âge de travailler…d’être corvéable à merci et “productif” d’impôts…on n’intéressera plus personne et on n’aura plus qu’à partir sur la pointe des pieds sans faire de bruit, pour ne pas déranger….
Mais, le manque de civisme des Français ne suffit pas du tout pour expliquer ce drame et ces 12000 morts. Quatre fois le World Trade Center !!! Le plus grand nombre de morts en France, depuis la Seconde guerre mondiale ! Le gouvernement français qui envoie ses spécialistes des tremblements de terre en Turquie et en Algérie, et pour tous les types de catastrophes survenant dans le monde entier… n’a même pas réagi quand les hôpitaux et entreprises des pompes funèbres de la région parisienne ont signalé un nombre de décès anormalement élevé… et peu importe qu’il soit de droite ou de gauche. J’ai quand même l’impression que quelque part, on a pas fait ce qu’il fallait, non ? Bien-sûr, on ne peut pas accuser un gouvernement d’être responsable des températures élevées, quoi que… ne pas signer les accords de Kyoto…pour ne pas citer de nom…cela revient un peu à laisser fondre notre banquise, monter nos océans et crever nos vieux…de chaleur et de pollution…
Voilà pour mon coup de gueule, c’est off-topic et pas gai…mais cela me travaillait…aussi dans tous les sens. Désolaid…

Jean-Luc

*Croyait pas si bien dire "Raraff" : Apparemment dans certains établissements en sous-effectif aoûtard...on n'ouvrait plus les volets, ni les fenêtres ni ne donnait à boire pour rafraîchir les pensionnaires.


A titre d’infos, tirées d’articles de Libération - 08 septembre 15:13:57
France

Canicule: le rapport dénonce un manque d'anticipation


PARIS - Un rapport d'experts sur la crise sanitaire liée à la canicule, qui a fait au moins 11.435 morts, dénonce un "manque d'anticipation et d'organisation" des autorités."La catastrophe est survenue alors qu'aucun programme d'action contre la chaleur n'avait été mis au point. Faute d'anticipation, d'organisation et de coordination, la réponse n'a pas été adaptée", dit le rapport."Le manque d'anticipation a nui à la compréhension du phénomène et de ce fait à l'adaptation rapide du système", lit-on dans les conclusions de ce document rendu public par le ministère de la Santé.Les trois médecins Sylvie Legrain, Alain-Jacques Valleron et Dominique Meyniel estiment par ailleurs que les indices d'une crise sanitaire se sont accumulés après le 6 août, bien avant que les administrations ne déclenchent l'alerte."Si rien n'a été perceptible jusqu'au 6 août, les indices se sont ensuite accumulés. On note ainsi un décalage sensible entre la perception des administrations sanitaires et la réalité de la crise sur le terrain", disent les experts.

[Autre article - début septembre]

Personne n'a jamais reproché au gouvernement d'être responsable de la canicule comme quelques malins font semblant de s'en indigner. En revanche, ce dont on peut légitimement l'accuser, c'est de s'être montré pendant trois terribles semaines en dessous de sa tâche, jour après jour. Au lieu de s'activer pour éviter le pire, même seulement un peu de pire, les membres du gouvernement ont préféré soit minimiser absurdement la gravité de la situation, soit taper routinièrement sur leurs adversaires politiques : totalement hors sujet.
L'hécatombe d'août 2003 restera comme une blessure narcissique pour le pays qui se flattait voici peu encore d'avoir le «meilleur système de santé du monde». Or, la canicule a révélé un défaut structurel de la société française, dans la situation objective des personnes très âgées, dans le système d'alerte, dans la puissance des moyens médicaux et hospitaliers disponibles. Avec ses quinze mois d'existence, le gouvernement ne peut être tenu pour responsable de l'ensemble de cet état de fait, même compte tenu de ses coupes budgétaires dans les budgets vieillesse. Mais il est coupable de l'avoir aggravé par son inaction et son cynisme.
Gouverner, c'est non seulement prévoir comme on le répète trop (et justement, il n'a pas prévu), mais c'est aussi improviser. La différence entre un ministre et un fonctionnaire, et la raison de sa prééminence, c'est d'être en charge de l'exceptionnel. Accepter une telle tâche, c'est admettre une responsabilité qui outrepasse celle dont peuvent débattre les tribunaux et que, pour cette raison, on appelle politique. On en est loin. Si le gouvernement est coupable, c'est bien d'avoir cherché en priorité à se disculper, et de n'avoir presque pensé qu'à ça.
«Plus de 11 000 morts, c'est quatre fois le World Trade Center ! Et la plus grosse catastrophe depuis la Seconde Guerre mondiale !», s'est exclamé Pascal Champvert, président de l'Association des directeurs d'établissements d'hébergement pour personnes âgées.

En quinze jours : 11 435 morts supplémentaires et un simple communiqué.

PARIS (AP) - France's health minister said in an interview to be published Sunday that people have not stopped dying from the August heat wave that seared France and he predicted the death toll will climb toward 12,000.



[Edited at 2003-09-10 04:09]

[Edited at 2003-09-10 04:22]


Direct link Reply with quote
 

Jean-Marie Le Ray  Identity Verified
Local time: 11:57
Member
Italian to French
+ ...
Sans commentaires Sep 10, 2003

JLDSF wrote:

...L’indifférence et le rejet de nos “vieux”… C’est terrible, non ? Un mois après l’hécatombe, près de 400 corps n’ont toujours pas été réclamés par leur famille dans la région parisienne… ces gens étaient-ils tous sans famille ni enfants…


Quand j'ai vu ce reportage (ou un autre du même tonneau à la télé), le journaliste a précisé que nombre de ces 400 cadavres avaient des familles mais que les parents ne voulaient pas régler les frais d'enterrement !!!???

Jean-Marie


Direct link Reply with quote
 
ALAIN COTE  Identity Verified
Local time: 19:57
Japanese to French
Beau coup de gueule, Jean-Luc Sep 10, 2003

Après le beau truc sur les onsen turcs de Thierry, un très beau coup de gueule de Jean-Luc. De mieux en mieux, le forum francophone de Proz.

Je vais y aller d'un petit commentaire sur ce point, vu du Japon. Pas parce qu'il a fait chaud ici aussi (au contraire nous avons battu des records vers le bas vieux de 10 ans, avec pour résultat des récoltes de riz désastreuses et des prix élevés pour les fruits et légumes locaux cette année), mais parce que j'ai vécu une petite expérience intéressante directement liée au sujet soulevé par Jean-Luc.

C'était il y a quelques mois. Mon épouse ne pouvant assister à la réunion annuelle de notre association de quartier, je m'y suis rendu à sa place. Je m'attendais à m'y tourner les pouces, mais j'en suis revenu avec une connaissance plus approfondie de la façon dont certaines choses fonctionnent.

Parmi elles, l'ingénieux système qui avait été mis au point pour prendre soin des personnes âgées qui vivent seules et s'assurer qu'elles se portent bien. Je vous ai déjà parlé du vendeur de tofu qui passe dans la rue le dimanche soir vers 18h00. Il y a en a également d'autres, que je vous présenterai un jour dans un autre fil de discussion. Parmi eux, il y a une jeune fille en petite motocyclette qui vend des produits Yakult, réputés bons pour la santé. Ce que j'ai appris à la réunion, c'est qu'elle avait été chargée de déposer chaque jour une petite bouteille devant la résidence des personnes âgées qui habitent seules.



Vous voyez l'idée ? Cette jeune dame qui parcourt les rues sur sa mobylette arrête devant la demeure de Monsieur ou Madame X, y dépose une bouteille pleine et ramasse la bouteille vide du jour précédent. Ainsi, on fait d'une pierre 2 coups, puisque, d'une parte, ces minuscules boissons sont bonnes pour la santé, et que, d'autre part, on peut constater rapidement qu'une personne âgée ne se porte peut-être pas bien si elle n'a pas déposé sa petite bouteille vide devant sa demeure avant que la jeune dame n'arrive. Cette dernière n'aura qu'à frapper pour s'assurer que tout va bien.

Le hic, c'est qu'à la réunion les responsables ont précisé que la petite dame qui livre les boissons Yakult commence à trouver que ça lui fait pas mal de boulot pour la modeste somme qu'elle reçoit. Le président de l'association demandait donc à tout le mode de se creuser les méninges pour trouver une solution de rechange. Les membres ont conclu que l'on élaborerait une carte du quartier sur laquelle seront identifiées toutes les personnes âgées qui nécessitent (et désirent) une certaine attention. Ensuite, les membres actifs de l'association s'assureront qu'un proche voisin veille discrètement sur la santé des personnes en question.

Voilà Jean-Luc. Je ne pense pas que ma petite anecdote arrivera à changer le monde, ni qu'un battement d'ailes de papillon à Nagareyama changera le climat du système de santé en France, mais j'ai bien aimé mon quartier le jour où j'ai vu qu'on y faisait des efforts pour prendre soin des gens âgés, même si ici comme ailleurs, tout est loin d'être parfait.

Alain


Direct link Reply with quote
 
TTV  Identity Verified
France
German to French
Le Vieux Sep 10, 2003

Bien que je ne partage pas ton analyse, je comprends ton "coup de coeur".

Ci-joint une chanson de François Béranger, qui s'appelle "Le Vieux"

" Combien d’entre nous ont vu le vieux qui passe dans la rue ?
Epouvantail tout gris que la cité a exclus.
La rue, les gens et le monde vont bien trop vite pour lui.
Dans ses yeux absents d’enfant ne passe que l’effroi du temps.
Pour descendre et remonter six étages d’escaliers,
il faut l’éternité.
Quelle faute a-t-il pu commettre le vieux tout gris
qui traîne ses vieux membres rassis ?

Combien d’entre nous ont fait quoi que ce soit de palpable ?
Un geste, un mot, un sourire, pour le raccrocher Ă  nous ?
La vieillesse nous fait frémir, on ne veut pas croire au pire.
Nos yeux ne retiennent d’elle qu’une image irréelle.
Mon vieux Ă  moi tous les mois va Ă  tout petit pas empocher sa pension.
Il se ménage au retour un détour insolite chez le glacier du coin.

Quand je serai vieux et tout seul demain ou après-demain,
je voudrais comme celui-lĂ  au moins une fois par mois,
avec mes sous si j’en ai, m’acheter une glace à deux boules
et rêver sur leur saveur à un monde rempli d’enfants.

Mais peut-être que pour nous, nous les vieux de demain, la vie aura changé.
En s’y prenant maintenant, nous-mêmes et sans attendre, à refaire le présent.
Je donne à ceux qui sourient, et qu’ont bien le droit de sourire,
rendez-vous dans vingt, trente ans pour reparler du bon temps."


Direct link Reply with quote
 
ALAIN COTE  Identity Verified
Local time: 19:57
Japanese to French
Un petit plus... moins sérieux Sep 10, 2003

Toujours concernant les boissons Yakult, pour ceux et celles qui voudraient, dans la lancée du fil de discussion de Claudia, voir une pub japonaise, en voici une qui présente un des produits Yakult. Il s'agit de la boisson Tough man, qui doit en principe faire ce qu'elle dit...

Sur le lien ci-dessous, même si les caractères japonais n'apparaissent pas, vous devriez apercevoir à droite des petites icônes vertes et bleues, pour les connexions par modem 56 K et par connexion haut débit. Cliquez sur celle qui correspond à votre connexion et vous verrez que les effets vivifiants de cette boisson se constatent également chez les gens d'un certain âge.

http://www.yakult.co.jp/cm/toughman/tough_genki/index.html

Le dialogue est très simple (traduction/adaptation)

Jeune femme : Tiens chéri ! Ta source d'énergie !
Dame âgée : Tiens chéri ! Ta source d'énergie !

Chanson : Je veux ĂŞtre un tough man !!!


[Edited at 2003-09-10 07:04]


Direct link Reply with quote
 

Jean-Luc Dumont  Identity Verified
France
Local time: 11:57
English to French
+ ...
TOPIC STARTER
Bouteilles de lait en Angleterre Sep 10, 2003

Alain

Ton histoire de la femme qui dépose une bouteille devant la porte des personnes âgées m'a fait penser à une coutume bien britannique - qui se perd, hélas : celle de la livraison quotidienne de bouteilles de lait par le "milkman". Même si cela n'avait pas été instauré dans le but de surveiller la bonne santé des personnes âgées, cela a eu et a des résultats semblables... car le milkman était souvent le seul à savoir si tout était normal chez les personnes isolées suivant qu'elles avaient pris la ou les bouteilles pleines et remis les vides devant leur porte.

Cette véritable institution a donc joué un rôle important sur le plan sociologique et aussi un rôle de socialisation... De plus, en Angleterre, le laitier ne "jouit" pas des mêmes connotations que le facteur en France...il est donc bien sous tout rapport...encore faut-il que les vaches ne soient pas folles-dingues.

Maintenant que j'y pense...avec tous mes séjours en Angleterre, je me demande si..., car un des mes grands plaisirs matinaux était d'ouvrir une de ces bouteilles de lait pour mon petit-déj à l'anglaise... j'en ai bu des pintes... un lait excellent avec des céréales et dans le thé...just a cloud

JL



[Edited at 2003-09-10 09:27]


Direct link Reply with quote
 
Lesley Clayton
France
Local time: 11:57
French to English
+ ...
Et le facteur ? Sep 10, 2003

Ici à la campagne le facteur joue le même rôle que le milkman en Angleterre. Il cause avec tout le monde et il est au courant de qui est en vacance, qui est malade etc. Si les courriers ou pubs d’hier restent dans la boîte aux lettres, il frappe à la porte pour assurer que tout va bien. En plus, il est obligé d’aller aux maisons isolées même quand il n’y a rien à livrer. Selon le médecin, personne n’est perdu dans notre canton à cause de la canicule.

La vie est différente à la campagne…on se connaît tous, tout le monde cause, tout le monde veille.


Direct link Reply with quote
 

NancyLynn
Canada
Local time: 05:57
Member (2002)
French to English
+ ...

MODERATOR
le meilleur qui soit Sep 10, 2003

JLDSF wrote:


Maintenant que j'y pense...avec tous mes séjours en Angleterre, je me demande si..., car un des mes grands plaisirs matinaux était d'ouvrir une de ces bouteilles de lait pour mon petit-déj à l'anglaise... j'en ai bu des pintes... un lait excellent avec des céréales et dans le thé...just a cloud

JL



[Edited at 2003-09-10 09:27]


Me, too. Ça me rappelle de trrrès bons souvenirs...
Nancy


Direct link Reply with quote
 

lien
Netherlands
Local time: 11:57
English to French
+ ...
Pas encore terminee Sep 10, 2003

Moi aussi j'ai ete effaree des morts de la canicule. On avait "commence" a 1200 et on en est a plus de 11000...

France, 21eme siecle. J'ai lu que le grand boss avait saute, le vrai responsable, je ne sais plus son titre exactement, tu sais le haut fonctionnaire qui est visse sur son siege pour la vie. Quand je pense que Rafa n'a meme pas interrompu ses vacances!

Remarque, ici c'est pas mieux : manque de personnel etc. Faut voir ce qu'on leur donne a bouffer, meme quand tout va bien!
On nous annonce dans les journaux, tout guilleret, que vu le manque de personnel, les vieux ne vont a la douche qu'une fois par semaine et que "monsieur, on ne peut pas changer les draps tous les jours de ceux qui se salissent". La moyenne est de 1 couche pour un jour et demi. Je ne sais pas si vous vous rendez compte de l'horreur,le cul dans la pisse et la merde un jour et une nuit et meme plus."On fait ce qu'on peut, monsieur".

D'ailleurs, c'est ma hantise, de terminer la dedans. On n'a plus aucune liberte, il faut manger quand on te le dis, degueulasse (les economies, ils commandent a bouffer dans les usines a bouffe)etre lave a la vas vite, avaler de force des medicaments, bouscule... faut voir leurs regards. Ils attendent la fin. Moi je me flinguerai avant, c'est sur.

Lien


Direct link Reply with quote
 
TTV  Identity Verified
France
German to French
Précisions Sep 11, 2003

Etant donné que plusieurs personnes interviennent sur ce sujet, je voudrais préciser mon point de vue. J'ai dit que je ne partageais absolument pas l'analyse effectuée au départ. Voici pourquoi.

1) la presse: malheureusement, les journalistes ne sont pas toujours les mieux "informés", en particulier ceux de Libération. A chaque fois que j'ai été témoin direct d'une situation, j'ai constaté que les journeaux disaient "un maximum de conneries", en particulier Libération, cité ici.

2) La France: j'en ai plus que marre des généralités du genre "les Français sont individualistes, sont ceci, sont cela". Je pense qu'en France comme partout, il y a tout un tas de gens très différents. Au niveau de la solidarité, la France n'est pas très "mal" placée, bien au contraire: c'est un pays où il y a un nombre considérable d'associations humanitaires. Des dizaines de milliers de bénévoles travaillent à ATD Quart Monde, Les Restos du Coeur, la Croix-Rouge et j'en passe. Et les Français sont toujours partants pour "donner de leur poche" quand il y a des catastrophes nationales et internationales. De même, d'une manière générale, il y a en France un nombre considérable d'associations "sans but lucratif", qui "fonctionnent", dans tous les domaines, ce qui démontre que ce peuple n'est pas si "individualiste" qu'on veut le dire. Prendre l'Angleterre en "exemple" ne me semble pas très judicieux. La "fracture sociale" semble y être bien plus considérable qu'en France, c'est du moins ce qu'on ressent quand on se rend dans ce pays. Mais peut-être des gens vivant en Angleterre diront autre chose? Je ne tiens pas à faire moi-même des généralités faciles.
Pour le "milkman" je ne sais pas, mais je peux vous dire que le facteur français a un rôle social important et est très bien perçu, en particulier par les "personnes âgées".

3 Le problème en lui-même:

A) le problème n'est pas nouveau. Il a déjà eu lieu lors de canicules précédentes, la différence c'est que les médias n'en avaient pas parlé. Le "gouvernement actuel" n'est donc pas plus responsable qu'un autre, même si ça arrange Libération de dire autrement.

B) Il a pris plus d'ampleur cette année parce que

a) la canicule a été plus longue et plus forte que les précédentes. A Paris, pendant 15 jours, il faisait jusqu'à 45° dans un appartement "normal".

b) l'espérance de vie a augmenté. On ne va pas s'en plaindre. Il y a de plus en plus de personnes "très âgées", et il est logique qu'elles aient plus de mal à supporter les conditions climatiques extrèmes.

3) la société a changé. ULTRA-MODERNE SOLITUDE. C'est un fait, beaucoup de gens vivent seuls, pour des tas de raisons (éclatement géographique des familles dû au travail, etc.). Je ne pense pas qu'on doive chercher absolument des responsables. Il existe des tas de gens qui ne sont pas en contact quotidien avec leurs "parents" et je ne pense pas qu'on puisse les "clouer au pilori" d'emblée, sans connaître chaque cas particulier. D'autre part, beaucoup de gens "choisissent" de vivre seul, c'est un fait.

c) problème de vieillesse ou plutôt problème de pauvreté? En France, comme dans beaucoup d'autres pays industrialisés, les retraités sont la catégorie "socio-professionnelle" qui a le plus de revenus. Le revenu moyen d'un retraité est supérieur à celui d'un actif, c'est ainsi les retraités qui achètent le plus de voitures neuves. Je suis désolé, c'est également un fait, même si on l'évoque rarement, parce que les personnes âgées constituent un électorat nombreux et docile qu'il ne faut pas trop "bousculer". Le problème, c'est qu'il y a des inégalités considérables. Ce ne sont pas les retraités "à bon revenu" qui sont morts de la canicule, mais les autres. C'est donc à mon sens aussi et surtout un problème de pauvreté.

d) les moyens hospitaliers: là c'est un vrai problème, et la canicule a mis à jour les carences du système. Les hôpitaux, maisons de retraite, homes médicalisés, etc. manquent cruellement de moyens humains et financiers.

CONCLUSION: sur tous ces points, la situation est-elle propre à la France? J'en doute. Je ne connais pas assez la situation dans les pays voisins pour être totalement affirmatif, mais je constate que personne n'en parle. C'est quand même curieux. De deux choses l'une: soit les conditions climatiques ont été moins pénibles dans les pays comparables, soit ils ont eu également un nombre de décès plus important que la normale ... mais on n'en parle pas.

Je ne cherche pas à minimiser le problème ou à engager une polémique, mais uniquement à donner mon point de vue ... qui vaut celui d'un journaliste de Libération.


Direct link Reply with quote
 

Florence LOUIS  Identity Verified
France
Local time: 11:57
English to French
+ ...
A la campagne, oui! Sep 11, 2003

Lesley Clayton wrote:

Ici à la campagne le facteur joue le même rôle que le milkman en Angleterre. Il cause avec tout le monde et il est au courant de qui est en vacance, qui est malade etc. Si les courriers ou pubs d’hier restent dans la boîte aux lettres, il frappe à la porte pour assurer que tout va bien. En plus, il est obligé d’aller aux maisons isolées même quand il n’y a rien à livrer. Selon le médecin, personne n’est perdu dans notre canton à cause de la canicule.

La vie est différente à la campagne…on se connaît tous, tout le monde cause, tout le monde veille.


Je me suis fait la même réfelxion au sujet du facteur lorsque j'ai appris il y a 2 jours que c'était grâce au facteur précisément qu'on avait découvert 2 petites filles enfermées depuis 10 jours chez elles car leur mère était morte sans que personne s'en aperçoive.
C'est bien dommage que dans les nouveaux lotissements (dont le mien), les boîtes aux lettres soient toutes regroupées et qu'on n'entrevoie le facteur que de bien loin!
Où est- donc passé notre sens de la communauté ?


Direct link Reply with quote
 

Thierry LOTTE  Identity Verified
Local time: 11:57
Member (2001)
English to French
+ ...
Le Club du Petit DĂ©jeunner Japonais Sep 11, 2003

Alain Côté a écrit :


mais j'ai bien aimé mon quartier le jour où j'ai vu qu'on y faisait des efforts pour prendre soin des gens âgés, même si ici comme ailleurs, tout est loin d'être parfait.



Pour contribuer, voici une autre anecdote rapportée par un grand quotidien japonais :


Quote :

ASAHI SHIMBUN
Tokyo


Le matin, à l’heure où les bains publics commencent à s’animer, on s’affaire également dans les cuisines de Chamise: des femmes bénévoles retirent des tonneaux de légumes fermentés, tandis que de jeunes employés transvasent le riz complet de la marmite où il a cuit dans un récipient où il sera mainteneu au chaud. Les habitués – qui attendent avec impatitience l’ouverture, à 7 heures – passent la tête sous le court rideau de l’entrée. Les bonjours fusent de part et d’autres. Cela fait bientôt 5 mois que le mouvement associatif Hazuchio sert des “petits déjeuners traditionnels pour la santé de tous” dans la station thermale de Yamashiro, à Kaga, dans la préfecture de d’Ishikawa. Le menu de ce jour, qui se compose de trois plats, dont du poisson séché pêché dans le port voisin de Hashidate et du riz bio cultivé dans les environs, est l’incarnation du principe de la “consommation sur place de produits régionnaux”.
Quand la municipalité a décidé que le complexe culturel Hazuchiogakudo, construit en juin 2002, serait géré par les habitants, l’association s’est lancée dans la restauration. Au début, létablissement servait des douceurs comme la soupe de haricots rouges, mais le président de l’association, Eiji Yoshida, 36 ans, a pensé “qu’au lieu de se contenter de vendre les produits il fallait contribuer à améliorer la vie des habitants” , et il a eu l’idée de développer d’avantage l’esprit de communauté formé autour de l’eau thermale grâce au partage du repas. : Ainsi le concept de “club du petit déjeuner” a-t-il vu le jour. Bien que l’établisseent soir ouvert à tous, les personnes du troisième âge et les écoliers peuvent, moyennant une inscription, payer les repas 250 Yens au lieu de 500 Yens [1,90 euro au lieu de 3,75 euro].

“Récemment, j’ai pris l’habitude de me remplir l’estomac avec des amis avant de faire ma promenade”, confie un client de 81 ans. “J’adore m’y rendre après le bain du matin. Comme le menu varie beaucoup avec les légummes de saison, je ne m’en lasse pas.”, raconte une femme de 71 ans. Sans aucune publicité, le club compte aujourd’hui 23 membres. Les mois qui viennent seront déterminants pour la rentabilité de l’affaire. Un quart de la clientèle est composé de personne âgées vivant seules. “Quand ils viennent ici, ils commencent la journée par un repas chaud, et, en plus, ils trouvent des gens à qui parler. C’est un soutient à la fois moral et affectif”, explique M. Yoshida. […..].

Le Dimanche 6 Juillet, jour de marché, le restaurant était bondé. “Aujourd’hui encore c’était excellent”, s’est exclamée une femme de 51 ans (!!!!! c’est T.Lotte qui souligne…) en posant ses baguetes sur le porte baguette.


Fin de Citation

Et il y en a encore 4 pagescomme cela.
C’est intéressant de noter qu’ un Journal comme l’ “Asahi Shimbun” consacre tant de pages a un club dont les membre n’appartiennent même pas tous au 3eme âge et dont le listing complet contient 23 membres!…

Rappelons quelques chiffres au passage: l’Asahi Shimbun tire à 8.200.000 exemplaires (édition du matin) et 4.400.000 exemplaires (édition de l’après midi). Et encore, ce n’est pas le plus gros journal du Japon. Le “ Yomiuri Shimbun (suis pas sur de l’orthographe) fait encore beaucoup mieux… Rêvez, éditeurs européens !

J’ai beau sortir de table (heure du diner à Barcelone) j’ai bien envie de me taper un Petit Déjeuner Japonais! Cela fait plus de 5 ans que cela ne m’est pas arrivé. Ne comptez pas sur moi pour vous en faire la description typique : je viens de taper 680 mots et j’en ai marre. Demandez-le à Alain… (n’oublies pas les noru et le tamago cru merci… un café et l’addition SVP).

Sources :
Nº : 670 de “Courrier International”
www.courrierinternational.com



Ps : J'ai tapé de nombreuses phrases en italiques qui visiblement n'apparaissent pas ici ... Comment faire pour y remédier ?


Direct link Reply with quote
 

Jean-Luc Dumont  Identity Verified
France
Local time: 11:57
English to French
+ ...
TOPIC STARTER
Prévoir c’est administrer Sep 11, 2003

et gouverner c’est aussi prévoir...et prévenir


René, merci pour ton exposé en ...plusieurs parties « par grand A et grand B » sur « le problème en lui-même ». C’est justement parce que je m’étais fait un exposé semblable de la situation (canicule, sécheresse, phénomène de réchauffement exceptionnel de plus en plus fréquent , évolution de la société -- isolement, vieillissement, solitude, misère sociale, inégalités des revenus des personnes âges, appauvrissement de la santé publique et crise du système hospitalier et période de l’année, gouvernement, action, inaction, prévoyance, vacances) que j’ai poussé mon coup de gueule.

Mon intervention ne se voulait pas, ni ne se disait être une analyse, mais une observation : attaqué, le gouvernement a paru rejeter la faute sur le manque de civisme des Français, qui n’est pas toujours des plus exemplaires, mais là encore toute généralisation serait fausse. Ce que mon coup de gueule exprimait, c’est que même si on peut faire certains reproches aux Français sur le traitement des personnes âgées, il faudra trouver autre chose pour expliquer plus de 10 000 morts.

L’analyse, toute personne « intellectuellement capable » peut se la faire comme elle veut, en fonction de ses idées politiques ou convictions personnelles. Pour juger de ce que disent les journaux et magazines « sérieux », de droite ou de gauche, il suffit de faire une recherche sur les mots clés suivants : « canicule, gouvernement, morts », pas forcément dans cet ordre, d’ailleurs. Tu verras René qu’il y a un certain fil commun, pour ne pas dire un fil commun certain. Je ne suis pas un fana de Libération, mais je ne pense pas que son « son de cloche » était bien différent sur ce coup, c’est pour ça que je n’ai cité qu’un journal.


Je pourrais ne pas faire de contre-exposé en 3 parties avec des grands A et B et des sous-paragraphes, pour ne pas créer de polémique non plus… Et je pourrais ne pas défendre – point par point - le bien-fondé ou le manque de discernement de certaines conclusions ou déductions que je n’ai pas tirées dans mon coup de gueule… mais je vais le faire quand même.

Pour ce qui est de ne pas être judicieux, c’est parfois une simple question d’objectivité et de lucidité de jugement. L’exemple de l’Angleterre ne se voulait pas judicieux ni bête, ce n’était pas vraiment par rapport à la canicule ni pour dire que c’était mieux ou moins bien qu’en France. C’était juste par rapport à l’exemple japonais mentionné par Alain. Que cela soit le milkman en Angleterre ou, en France, le facteur ou le boulanger qui livre le pain à domicile…tous jouent un rôle important contre l’isolement, mais c’est à la campagne. Et je suis bien placé pour le savoir…pour des raisons personnelles.

En ce qui concerne les généralités faciles, il faut aussi savoir les lire ou les prendre. Je comprends que cela puisse être pénible à lire ou entendre à force, mais quand on dit « les Français sont individualistes », il va de soi que c’est une généralisation et l’on sait très bien que toute généralisation ne doit pas être prise à la lettre a, b ou c… On en connaît tous, plein, des Français humains et généreux, très bien sous tout rapport qui ont le cœur sur la main et, oui, même des restos dans le cœur… et je passe sur toutes les autres associations et Médecins Sans Frontière…et pourquoi pas aussi « liberté, égalité et fraternité »…. allons-y « gaitement ». Et bien sûr, les Français, on n’est pas pire que d’autres peuples…enfin, ça dépend pour quoi. Et puis une certaine dose d’individualisme n’est pas mauvaise en soi, c’est l’égoïsme qui est dangereux.

Une autre étude vient de paraître. La France aurait l’un des taux de suicide le plus élevé (12000 par an, dit L’Express, toutes générations confondues). Décidément un chiffre fétiche. Les experts appellent à un renforcement du « lien social ». Il y a quand même un malaise quelque part même si la société française n’est pas si pourrie que ça et si les Français savent aussi être « très famille »…mais pas tous. C’est pour ça que Chirac et Raffarin ne peuvent pas mettre de tels carnages sur le manque de civisme des Français :

« Mais il y a un hic. En dépit du matraquage médiatique qui a crédité la thèse du " tous coupables ", tous les spécialistes de la prise en charge de la vieillesse ont affirmé l'inverse : la population s'occupe et se préoccupe de ses aînés, et même plutôt plus et mieux qu'avant. Elle pallie même souvent des carences du système sanitaire, notamment quand il faut faire face à des pathologies lourdes comme la maladie d'Alzheimer. Françoise Forette, présidente de la Société française de gériatrie et de gérontologie, affirme que " les familles françaises s'occupent de leurs aînés, souvent de manière remarquable. " Même discours du côté de l'Association du service à domicile en milieu rural (ADMR) : " Les familles accompagnent bien les personnes âgées et ne les délaissent pas. " Geneviève Laroque, présidente de la Fondation nationale de gérontologie, disait hier au Figaro que " les familles ne se sont jamais autant occupées de leurs parents. " Tout ce dont ont besoin des proches qui se mettent en quatre, et qui par ailleurs travaillent et élèvent leurs enfants, c'est de pouvoir compter justement sur des relais institutionnels plus solides, afin de ne pas s'épuiser au point de finalement jeter l'éponge. » Tiré de l’Humanité avec réf. au Figaro, pas beau ça…

Je n’érige pas la presse et encore moins Libération en observateur infaillible et indiscutable de notre temps. Je suis bien trop informé pour ne pas avoir mon avis, objectif, là-dessus…merci. Les médias ne sont souvent que des charognards qui comme nos politiques tirent la sonnette d’alarme quand c’est déjà trop tard ou dénoncent après coup. Bien souvent, les journaux se contentent de nous montrer misère humaine et catastrophes…et l’on sait bien que le journalisme d’analyse et d’enquête (Investigation reporting), celui qui analyse et informe sur les excès ou carences de nos systèmes et politiques et permettrait d’éviter des malheurs ou des abus graves se meurt car il ne fait pas autant recette que les photos d’un avion dans un gratte-ciel ou d’un enfant mourant de faim ou la vie privée de telle ou telle célébrité.

Aujourd’hui, le gouvernement français met en place un plan « Marshall » pour la vieillesse…un Plan Vermeil. Rien que le nom dénote une grande originalité. Il aura fallu 12000 morts de plus pour qu’on s’en soucie. Les canicules de 1976 et 1983 auraient peut-être pu servir de leçon, non ? A peu près 8000 morts pour les deux. C’est comme les virages dangereux…c’est au bout du 3 ou 4ème mort, ou après qu’un car scolaire ne s’y est renversé, qu’on met un panneau pour faire ralentir les gens, puis comme ça continue de mourir, on finit par modifier la route.


Quant au problème de la canicule « en lui-même », il n’est pas nouveau, en effet… C’est bien pour ça qu’un massacre pareil aurait dû et pu être évité et que quelque part il y a responsabilité. Bien-sûr, comme disait Kouchner, apaisant début août, on ne peut pas se retourner contre le gouvernement chaque fois qu’il fait trop chaud ou trop froid… Mais là, pardon, dans bien des coins de France il faisait une sécheresse et des températures "supérieures aux normes saisonnières" depuis fin mai… Que fallait-il faire, s’attendre à de la neige au balcon en août ? Ou se tenir prêt en se disant que si la dernière canicule avait fait plus de 4000 morts, mieux valait prendre ses précautions ce coup-ci ? Pourquoi ne pas avertir et mobiliser les services concernés et sensibiliser les « populations ».

Eh oui, comme tu le dis, il y a eu des canicules précédentes… et je ne suis pas d’accord sur la différence que tu avances, René ; « la différence, c'est que les médias n'en avaient pas parlé ». On en avait parlé mais pas autant en effet, mais peu importe la presse, les faits sont là et je vois une autre différence : une estimation de 12000 morts pour ce coup-ci (and counting)…de quoi délier les langues et les claviers des journalistes les plus paresseux ou les moins compétents, du torchon le plus noir…Non ?

Je ne dis pas que le gouvernement est responsable de la canicule. Un gouvernement ou un maire n’est pas responsable d’un tremblement de terre ou d’une inondation…mais il est responsable, par exemple, de la corruption ou du non respect des normes de construction qui font que des entrepreneurs peuvent construire des maisons « en sable » au lieu de ciment, n’importe comment et n’importe où, et que des permis de construire soient accordés dans des zones inondables. Un gouvernement est politiquement responsable de ses administrations et fonctionnaires, de ses services de santé, de ses décisions comme de son manque d’initiative. Peut-être que dans le cas présent, un autre gouvernement n’aurait pas fait mieux, mais peu importe, ça fait belle jambe aux cadavres. Le résultat est là. C’est quand on est au pouvoir qu’on est responsable, c’est le contrat de l’élu avec le peuple.

Comme tu dis René, « l'espérance de vie a augmenté » et personne ne s’en plaindra. Il y a de plus en plus de personnes "très âgées", même si là, ça a fait du nettoyage :

« C'est également vrai des personnes âgées: on se réjouit que l'espérance de vie augmente grâce aux nouvelles techniques, sans pour autant réfléchir aux conséquences. Nous sommes dans une société déboussolée où la vieillesse est ignorée, la mort taboue. » tiré de l’Express…meilleure référence ?

C’est justement là qu’est le rôle de tout gouvernement et de tout élu, administration, fonctionnaire, organisation : guider notre pays, aider notre société, pour qu’il s’adapte et qu’elle vive ses mutations, changements et « progrès » du mieux possible. A quoi ça sert de vivre plus longtemps…si le manque de vision ou de respect de nos politiques et concitoyens poussent nos « vieux » au suicide, les réduits à la misère ou les fait mourir à coup de baromètre…

Bien sûr que la société a changé et plus de gens vivent plus longtemps et plus seuls maintenant qu’avant pour les raisons que nous connaissons tous… La responsabilité politique ou civique ne se trouve pas forcément là, mais nos « leaders » sont responsables si notre société devient invivable, car ce sont eux qui ont pris ou prennent les décisions qui « font » la société dans laquelle nous vivons. C’est le manque de discernement, de prévoyance, d’initiative ou de préoccupation de nos responsables politiques – au pouvoir ou à tour de rôle dans l’opposition, qui font que les changements de société sont plus ou moins douloureux, bien supportés et vivables. Bien-sûr que la société change et a changé, mais je ne crois pas que l’on face beaucoup pour prévenir ou anticiper les effets pervers de cette « évolution » : isolement, santé, manque de ressources, etc


Je crois que ce coup-ci "l’électorat des vieux" que l’on croyait ménager aura été bien « secoué ». Quand on a 65 ans et que l’on a vu ou appris que ces voisins de plus de 75 sont tombés comme des mouches en été, et pas d’une grippe ou d’une pneumonie en Janvier…je crois que ça ne fait pas bon effet. Il est certain que mieux vaut être riche jeune et en bonne santé que pauvre vieux et malade…. Il est sûr que les vieux meurent moins nombreux de la chaleur quand ils vivent dans un frais appartement bourgeois, une maison à la campagne ou une clinique privée « chère » que dans…un taudis de banlieue ou un hospice minable…C’est fou ce que la visite d’une femme de ménage, la clim ou un simple ventilateur…ont dû faire comme différence…. Et puis quand on est vieux et riche, on intéresse plus de monde que quand on n’a rien à laisser, non ?


Je pense qu’il y a de quoi s’interpeler et se poser des questions, en France. J’ai lu un article qui explique que le chiffre de 11000 ou 12000 est exagéré car de nombreuses personnes très âgées sont mortes qui, je schématise, "n’en avaient plus" que pour 1, 2 ou 3 ans à vivre de toute façon « …donc en quelque sorte des morts prématurées », la nature n’aurait fait qu’accélérer les choses…. A partir de combien de morts, c’est trop une canicule ? 170 000 personnes par an mourraient de leur laide mort dans les divers services et institutions gériâtriques en France ; va-t-on sortir : alors 10 000 de plus ou de moins ? A quoi bon vivre plus vieux dans un pays riche pour en arriver là ? Merci bien les progrès de la science ! Faut-il regretter quand, jadis, on mourait usé à 40 ans mais qu’au moins on ne crevait pas de chaud dans des mouroirs gériatriques ou, seul, dans un taudis sordide.

Faut quand même reconnaître qu’il y a eu des « maladresses », non ?

France 11435 personnes sont mortes dans l'Hexagone durant les *** deux premières semaines d'août*** des suites de la canicule a indiqué, vendredi 29 août, le ministère de la Santé en attendant le bilan final, probablement beaucoup plus important, prévu pour la deuxième quinzaine de septembre. Les premières estimations du gouvernement, en date du 14 août, sont très largement dépassées. Le ministre de la Santé avait démenti, le 16 août, le chiffre de 5 000 morts publié dans la presse, avant de le juger «plausible» le lendemain. Enfin, l'estimation de 10 416 décès pour les trois premières semaines de ce mois meurtrier, annoncée le 20 août par les Pompes funèbres générales, avait été mise en doute par le ministère de l'Intérieur


http://www.agevillagepro.com/Article/index.jsp?ARTICLE_ID=2761


En ce qui concerne le reste de l’Europe, pas de quoi se réjouir de ça mais, en France, on est loin en tête :

"La canicule a sévi aussi en Europe
Au delà de l’Hexagone, seul le Portugal a connu un drame d'une dimension semblable. On y a comptabilisé 1.316 décès dus à la canicule de plus qu'en 2002, pour un pays qui compte 10 millions d'habitants, donc six fois moins peuplé que la France.
Les personnes âgées ont été de loin les plus touchées: 763 avaient plus de 75 ans tandis que 233 avaient entre 64 et 74 ans.

En Espagne voisine, le ministère de la Santé a commandé une étude pour évaluer les effets de la chaleur sur la mortalité, qu'il a chiffrée pour le moment à 100 décès pour toute l'Espagne.
De nouveaux décès, rapportés notamment par les services andalou, catalan et navarrais de santé, élève ce bilan à 107 morts.
Parallèlement aux chiffres officiels, une Association de défense des patients (Adepa), spécialisée dans les poursuites judiciaires pour erreurs médicales, a évalué à 2.000 morts environ le bilan de la canicule. Une enquête de La Vanguardia, fondée sur les chiffres des pompes funèbres ou des registres civils
de grandes villes Ă©value le nombre de morts Ă  "plusieurs centaines, probablement plus d'un millier".

En Grande-Bretagne, où le record historique de chaleur a été battu le 10
août, le nombre de morts supplémentaires par rapport à la moyenne habituelle est
de 907, soit beaucoup moins qu'en France et au Portugal.

En Allemagne, les pompes funèbres de plusieurs Etats régionaux n'observent
pas d'"augmentation inhabituelle du taux de mortalité" sur cette période, tandis
que quelques maisons de retraite ont signalé une trentaine de décès qui pourraient être liés à la canicule. D'autres sources font état de trois morts dans le nord et trois dans un hôpital de l'ouest.
"A moins que les retraités allemands ne supportent mieux la chaleur que les retraités français", ironise la Frankfurter Allgemeine Zeitung, la raison est à chercher dans l'efficacité de la prise en charge sanitaire des personnes âgées.

En Italie, il n'y a officiellement aucun chiffre sur les décès de personnes
âgées imputables à la canicule. Le ministre de la Santé Girolamo Sirchia a répété qu'il faudrait attendre septembre avant d'avoir des statistiques.
Mais, la presse parle d'un millier de morts, en additionnant des chiffres recueillis auprès des services d'urgence. Les décès de personnes âgées sont survenus pour l'essentiel dans trois grandes villes du nord, Turin, Milan et Gênes, et très peu dans le sud où les liens familiaux sont plus resserrés.**

Il n'y a pas de données précises en Belgique, mais la canicule a été beaucoup moins sévère que dans les pays voisins et les autorités sanitaires n'ont relevé aucune vague particulière de décès.
A Bruxelles, la vague de chaleur s'est seulement soldée par une augmentation
d'environ 10% des admissions aux urgences des 14 hĂ´pitaux de la ville."


**Intéressant : très peu de morts dans le sud de l'Italie où les liens familiaux sont plus resserrés.



[Edited at 2003-09-12 01:49]


Direct link Reply with quote
 
TTV  Identity Verified
France
German to French
RĂ©action Sep 12, 2003

Je tenais à te remercier JL d'avoir pris la peine (et le temps!) de cette analyse beaucoup plus complète et circonstanciée que la précédente. Je n'en attendais pas moins de toi +:

Cela dit, je conserve globalement mon point de vue, mais je ne souhaite pas m'étendre davantage car je pense d'une part que cela ne serait pas décent (vu le sujet), et d'autre part que cela dépasserait les limites fixées pour ces forums.

Cordialement - René

POST-EDIT: en tout cas, tout ce que tu dis est très intéressant et ça soulève en moi diverses questions. Donc merci encore de l'avoir fait.

[Edited at 2003-09-12 07:39]


Direct link Reply with quote
 

Jean-Luc Dumont  Identity Verified
France
Local time: 11:57
English to French
+ ...
TOPIC STARTER
Indécence ? Sep 12, 2003

Merci René

Sans haiku férir, je ne vois pas l'indécence à se soucier de la vie des "vieux"...

Mais enterrons aussi le sujet...qui n'est pas drĂ´le.

Epitaphe :

ci-gît sujet,
faute de s'y Ă©tendre,
c'est entendu.

JL


PS - question innocente : y a-t-il des limites fixées par Proz pour la longueur des sujets ?

[Edited at 2003-09-13 16:35]


[Edited at 2003-09-13 17:33]


Direct link Reply with quote
 
Pages in topic:   [1 2] >


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

Coup de gueule, coup de chaud et condoléances... douce France

Advanced search






Anycount & Translation Office 3000
Translation Office 3000

Translation Office 3000 is an advanced accounting tool for freelance translators and small agencies. TO3000 easily and seamlessly integrates with the business life of professional freelance translators.

More info »
Protemos translation business management system
Create your account in minutes, and start working! 3-month trial for agencies, and free for freelancers!

The system lets you keep client/vendor database, with contacts and rates, manage projects and assign jobs to vendors, issue invoices, track payments, store and manage project files, generate business reports on turnover profit per client/manager etc.

More info »



All of ProZ.com
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs