Mobile menu

Citations : de la traduction et des forums
Thread poster: ALAIN COTE
ALAIN COTE  Identity Verified
Local time: 11:08
Japanese to French
Dec 9, 2003

Je vais faire l'Aurora du forum français aujourd'hui :



Les belles traductions, comme les belles épouses, ne sont pas toujours les plus fidèles.
[Esaias Tegner]
Extrait de Lettre à Brinkman

Les traductions sont des domestiques qui vont porter un message de la part de leur maître et qui disent tout le contraire de ce qu'on leur a ordonné.
[Madame de Sévigné]
Extrait des Lettres

Malheur aux faiseurs de traductions littérales, qui en traduisant chaque parole énervent le sens ! C'est bien là qu'on peut dire que la lettre tue, et que l'esprit vivifie.
[Voltaire]
Extrait des Lettres philosophiques


FORUMS

Pensez qu'il y a un million de singes derrière un million de claviers, mais n'imaginez pas que les forums aient quoi que ce soit de comparable avec Shakespeare.
[Blair Houghton

Pour Jean-Luc :
Discuter sur un forum n'est pas un droit. C'est un droit, un gauche et un uppercut dans la mâchoire.
Extrait de Computer Museum de Boston

En mettant cent millions de singes devant cent millions de machines à écrire, on peut reproduire l'oeuvre complète des forums de discussions en à peu près.... cinq minutes
[Anonyme]

Tout ça et beaucoup plus sur le site :
http://www.evene.fr/citations/index.php

Alain


Direct link Reply with quote
 

Jean-Luc Dumont  Identity Verified
France
Local time: 03:08
English to French
+ ...
Traduttore, traditore Dec 9, 2003

{quote]
Pour Jean-Luc :
Discuter sur un forum n'est pas un droit. C'est un droit, un gauche et un uppercut dans la mâchoire.
{/quote]

Voilà un exemple type du "traduttore, traditore"...

Ce n'est pas vrai Alain...désolé d'être upperçu ainsi dans le forum. Ayant une bonne allonge et étant gaucher, c'est : droite, je prends la distance, et gauche. L'uppercut n'étant plus nécessaire.

JL



[Edited at 2003-12-09 06:49]


Direct link Reply with quote
 
ALAIN COTE  Identity Verified
Local time: 11:08
Japanese to French
TOPIC STARTER
K.O. Dec 9, 2003


Quelle portée ! Mettre l'adversaire K.O. de l'autre côté du globe !


Direct link Reply with quote
 

Bruno Magne  Identity Verified
Local time: 23:08
English to French
+ ...
Merci, les gars Dec 9, 2003

J'en suis encore sonné!

Bruno


Direct link Reply with quote
 

Thierry LOTTE  Identity Verified
Local time: 03:08
Member (2001)
English to French
+ ...
A propos de singes et de traductions Dec 9, 2003

Alain wrote :



Pensez qu'il y a un million de singes derrière un million de claviers, mais n'imaginez pas que les forums aient quoi que ce soit de comparable avec Shakespeare.
[Blair Houghton

En mettant cent millions de singes devant cent millions de machines à écrire, on peut reproduire l'oeuvre complète des forums de discussions en à peu près.... cinq minutes
[Anonyme]



On avait pourtant déjà parlé de ces fameux singes Shakespeariens sur un autre Forum :

http://www.proz.com/topic/12796?start=0

“Arthur, c’est fantastique ! Nous avons été receuillis par un vaisseau propulsé par un générateur d’improbabilité infinie ! C’est incroyable ! J’avais bien entendu déjà des rumeurs là-dessus mais elles avaient toujours été démenties ! Et pourtant ils y sont arrivés ! Ils ont construit le générateur d’improbabilité ! Arthur, c’est… Arthur ? Que se passe-t’il ?”
Arthur s’était précipité contre la porte du cagibi et cherchait à la maintenir fermée mais elle joignait mal. Par les fissures se faufilaient tout plein de minuscules monottes velues aux doigts maculés d’encre ; on entendait venant du dehors un incroyable brouhaha de petites voix.
Arthur leva les yeux.
“ Ford, il y a là-dehors un nombre infini de singes qui aimeraient bien nous parler de ce scénario de “Hamlet” qu’ils viennent de pondre.”

Douglas ADAMS
“Le guide du Routard de la Galaxie”
Traduction de Jean Bonnefoy


Direct link Reply with quote
 

Jean-Luc Dumont  Identity Verified
France
Local time: 03:08
English to French
+ ...
Si y en a qui aimaient encore la Marquise :-) Dec 9, 2003

« Traduire, c'est avoir l'honnêteté de s'en tenir à une imperfection allusive. »

Pierre Leyris


« Traduire : transvaser un liquide d'un vase à col large dans un vase à col étroit. Il s'en perd toujours. »

Victor Hugo


« Il n'est pas nécessaire d'entendre une langue pour la traduire, puisque l'on ne traduit que pour des gens qui ne l'entendent point. »

Denis Diderot


Alain, heureusement que c'est difficile de baisser son short avec des gants de boxes, hein ?

JL


Direct link Reply with quote
 

Thierry LOTTE  Identity Verified
Local time: 03:08
Member (2001)
English to French
+ ...
Diderot/Voltaire Dec 10, 2003

Diderot wrote :



« Il n'est pas nécessaire d'entendre une langue pour la traduire, puisque l'on ne traduit que pour des gens qui ne l'entendent point. »

Denis Diderot




Comme quoi, on peut être très célèbre et écrire d'immenses couillonades...

Dans le même genre, Voltaire, lui, était un parfait connard : voir ses écrits sur "les nègres"... (je cherche en ce moment la citation exacte).

Sait-on d'autre part que Mossieu de Voltaire (le Jean Baptiste Arouet bourgeois) plaçait ses "petites économies" dans une Société Rochelaise de "Bois d'Ebène" (Triangulaire se livrant à la traite des esclaves) ?


Jean Cocteau, que j'aime beaucoup pourtant, était aussi un spécialiste de ces "phrases lapidaires" qu'il a du sûrement regretter "après-coup".

Comme il l'a dit lui-même dans "Les mariés de la Tour Eiffel" :
" Puisque ces chôses nous échappent, feignons d'en être les organisateurs..."





[Edited at 2003-12-10 01:48]


Direct link Reply with quote
 

Thierry LOTTE  Identity Verified
Local time: 03:08
Member (2001)
English to French
+ ...
Aurora Dec 10, 2003

Alain COTÉ wrote:



Je vais faire l'Aurora du forum français aujourd'hui :




Soit je n'ai pas compris quelque chôse, soit tu nous cache quelque chôse:

En effet, pour moi "Aurora", c'est la "Claudia" (notre - jeune - mère à tous...)du Forum Espagnol.

Donc, soit tu parles espagnol, soit tu fais une allusion littéraire qui passe au-dessus de mon humle tête (pas si humble que ça, si on se penche vraiment sur la question...).

Merci préciser.


P.S. : Je viens de recevoir, et j'ai terminé "Akasuka Kid" de Kitano : j'en pense pis que pendre. Je ne sais pas si c'est dû à l'indigence apparente de la traduction (dans tous les cas, c'est très mal écrit et parfois je me demande si cette traductrice a posé, une fois seulement, un pied au Japon)ou bien à l'enflure démesurée de l'égo de Kitano...
On en fait un Forum ou bien je te passe un courriel ?


Direct link Reply with quote
 
ALAIN COTE  Identity Verified
Local time: 11:08
Japanese to French
TOPIC STARTER
Thierry Dec 10, 2003

Thierry LOTTE wrote:
Donc, soit tu parles espagnol, soit tu fais une allusion littéraire qui passe au-dessus de mon humle tête (pas si humble que ça, si on se penche vraiment sur la question...).


Non Thierry, il n'y avait pas de sens caché. Je ne comprends pas un traître mot à l'espagnol, mais Aurora fait aussi des contributions poétiques, philosophiques et périodiques sur le forum anglais.

Quant à Kitano, n'hésite pas à en parler sur le forum si tu crois que ça peut intéresser certains membres. J'ai fouillé dans mes vieux courriels et je constate que je t'ai confié que j'avais bien aimé cette lecture, contrairement à toi. Je vais t'expliquer rapidement en quoi j'ai aimé ce livre.

D'abord, Kitano, connu surtout pour ses films en Occident, passe à la télé presque tous les jours ici comme animateur principal d'émissions de variétés généralement à caractère humoristique. C'était donc agréable d'en savoir un peu plus long sur lui en lisant son autobiographie, tout simplement.

Mais plus que l'homme et son histoire personnelle, c'est la description qu'il donne du monde des artistes et du quartier d'Asakusa (dont l'âge d'or s'est terminé au début des années 60) qui m'a intéressé, dans un style cru qui est à l'image du personnage lui-même. J'aime bien lire des trucs comme ça en parallèle avec des ouvrages plus académiques et moins subjectifs, comme par exemple l'ouvrage "D'Edo à Tokyo", de Phillippe Pons.

Concernant la traduction, je crois qu'il aurait fallu l'accompagner d'un tas de notes du traducteur pour aider les lecteurs peu familiers avec le pays et la langue à s'y retrouver. Autrement dit, il fallait lire entre les lignes pour comprendre certaines phrases, ou imaginer tant bien que mal la version japonaise.

Voilà, c'est à peu près tout ce que j'ai à en dire, et certains profs d'université souriraient sans doute devant le manque de profondeur de cette "analyse". Je dois dire, pour ma défense (face à des détracteurs imaginaires, j'en conviens), que j'ai lu ça il y a quelques semaines, simplement pour le plaisir, pas pour impressionner la galerie

Je suis toutefois curieux de lire tes commentaires...

Alain


Direct link Reply with quote
 

Thierry LOTTE  Identity Verified
Local time: 03:08
Member (2001)
English to French
+ ...
Aurora Dec 10, 2003

Alain wrote :



Non Thierry, il n'y avait pas de sens caché. Je ne comprends pas un traître mot à l'espagnol, mais Aurora fait aussi des contributions poétiques, philosophiques et périodiques sur le forum anglais



Exact !
Je n'y avais même pas pensé... Comme quoi, le "francotropisme" ou l'"hispanotropisme" peuvent m'égarer parfois au point de ne plus savoir qui est qui...

En ce qui concerne Takeshi Kitano (dont j'aime un film sur deux - mais il est vrai que je n'aurais jamais lu son bouquin si tu ne m'en avais pas parlé au paravant [japonais]) j'essaierai de rédiger quelque chose à son propos et verrai si cela peut intéresser quelqu'un d'autre à part moi, me, myself and I...

En ce qui concerne la traduction de ce bouquin (parfois obscure) je reste de marbre: la traductrice fait allusion (entre autre) à la fameuse légende de 47 (49??) Samouraïs !...
Je ne lis pas le Japonais, mais je suis presque sûr qu'il s'agit des 47 "Ronins" !... Et çà, c'est qqchose de connu, même en France...
Pourquoi la traductrice n'inclue jamais de "N.d.T" ?

Bon ! J'y reviendrai sans doute...


Direct link Reply with quote
 
BTPLV  Identity Verified
Local time: 03:08
Dutch to French
+ ...
Lapidaire ? Dec 10, 2003

Thierry LOTTE wrote:

Diderot wrote :



« Il n'est pas nécessaire d'entendre une langue pour la traduire, puisque l'on ne traduit que pour des gens qui ne l'entendent point. »

Denis Diderot




Comme quoi, on peut être très célèbre et écrire d'immenses couillonades...

Dans le même genre, Voltaire, lui, était un parfait connard : voir ses écrits sur "les nègres"... (je cherche en ce moment la citation exacte).

Sait-on d'autre part que Mossieu de Voltaire (le Jean Baptiste Arouet bourgeois) plaçait ses "petites économies" dans une Société Rochelaise de "Bois d'Ebène" (Triangulaire se livrant à la traite des esclaves) ?


Jean Cocteau, que j'aime beaucoup pourtant, était aussi un spécialiste de ces "phrases lapidaires" qu'il a du sûrement regretter "après-coup".

Comme il l'a dit lui-même dans "Les mariés de la Tour Eiffel" :
" Puisque ces chôses nous échappent, feignons d'en être les organisateurs..."





[Edited at 2003-12-10 01:48]


Bonjour,

Bien que je partage ton avis sur la citation initiale de Diderot, je me permets de constater que tu cloues celui-ci, Voltaire et, dans une moindre mesure, Cocteau au pilori, en quelques lignes. N'est-ce pas un peu... lapidaire ?
Et en tant que consommateurs, ne plaçons-nous pas tous, indirectement, nos "petites économies" dans des entreprises dont les pratiques sont souvent discutables ? En tant que traducteurs, n'aidons-nous pas souvent, fût-ce sans le savoir, des affairistes véreux à s'enrichir davantage ?
Non, ce qui précède ne prend aucunement valeur de résignation ou d'approbation. Je pense que le plus difficile est de vivre "debout" dans une société qui fonde la réussite sur les principes du jeu de lotto : peu de gagnants s'enrichissent parce qu'il y a beaucoup de perdants (digression : lotto s'écrit avec deux t en Belgique et un seul en France).
Montaigne écrivait : "Je m'efforce de vivre une vie à peine excusable"... Prudence, désillusion, maturité ?
Ne tombons pas dans l'amertume (la consommation d'antidépresseurs enrichit l'industrie pharmaceutique, dont la moralité n'est pas la qualité première). Ni dans l'hypocrisie.
Quitte à passer pour un esprit chagrin, je paraphraserai Cocteau : puisque ces choses nous échappent, feignons d'en être les contempteurs.

Il nous reste la liberté d'imaginer des moyens, même modestes, d'apporter un peu d'oxygène dans ce monde de sinistres totaux. Ne laissons pas cette liberté se perdre.

Bonne journée,
Pierre


Direct link Reply with quote
 

Thierry LOTTE  Identity Verified
Local time: 03:08
Member (2001)
English to French
+ ...
Pierre Dec 10, 2003

Pierre wrote :



je me permets de constater que tu cloues celui-ci, Voltaire et, dans une moindre mesure, Cocteau au pilori, en quelques lignes. N'est-ce pas un peu... lapidaire ?



Oui ! tu as entièrement raison. Ce sera " lapidaire" jusqu'à ce que je retrouve (ce qui n'est pas certain) le texte de Voltaire sur les "Nègres".

Pierre wrote too:



Montaigne écrivait : "Je m'efforce de vivre une vie à peine excusable"...




Voilà qui répond, de manière "sublime" à ce que j'exposais plus haut...


Direct link Reply with quote
 
BTPLV  Identity Verified
Local time: 03:08
Dutch to French
+ ...
Il s'agit sans doute de ceci Dec 10, 2003

Je suppose qu'il s'agit de ce texte de Voltaire :
« Leurs yeux ronds, leur nez épaté, leurs lèvres toujours grosses, leurs oreilles différemment figurées, la laine de leur tête, la mesure même de leur intelligence, mettent entre eux et les autres espèces d'hommes des différences prodigieuses. Et ce qui démontre qu'ils doivent point cette différence à leur climat, c'est que des Nègres et des Négresses transportés dans les pays les plus froids y produisent toujours des animaux de leur espèce, et que les mulâtres ne sont qu'une race bâtarde d'un noir et d'une blanche, ou d'un blanc et d'une noire. »

En effet, ce n'est pas vraiment digne d'un esprit "éclairé".

Tant qu'on est dans le genre douteux, citons encore ce passage de Montesquieu (in L'esprit des lois, chapitre XV :
"Si j'avais à soutenir le droit que nous avons eu de rendre les nègres esclaves, voici ce que je dirais: Les peuples d'Europe ayant exterminé ceux de l'Amérique, ils ont dû mettre en esclavage ceux de l'Afrique, pour s'en servir à défricher tant de terres.
Le sucre serait trop cher, si l'on ne faisait travailler la plante qui le produit par des esclaves.
Ceux dont il s'agit sont noirs depuis les pieds jusqu'à la tête; et ils ont le nez si écrasé qu'il est presque impossible de les plaindre.
On ne peut se mettre dans l'esprit que Dieu, qui est un être très sage, ait mis une âme, surtout une âme bonne, dans un corps tout noir.
Il est si naturel de penser que c'est la couleur qui constitue l'essence de l'humanité, que les peuples d'Asie, qui font les eunuques, privent toujours les noirs du rapport qu'ils ont avec nous d'une façon plus marquée.
On peut juger de la couleur de la peau par celle des cheveux, qui, chez les Egyptiens, les meilleurs philosophes du monde, étaient d'une si grande conséquence, qu'ils faisaient mourir tous les hommes roux qui leur tombaient entre les mains.
Une preuve que les nègres n'ont pas le sens commun, c'est qu'ils font plus de cas d'un collier de verre que de l'or, qui, chez les nations policées, est d'une si grande conséquence.
Il est impossible que nous supposions que ces gens-là soient des hommes; parce que, si nous les supposions des hommes, on commencerait à croire que nous ne sommes pas nous-mêmes chrétiens.
De petits esprits exagèrent trop l'injustice que l'on fait aux Africains. Car, si elle était telle qu'ils la disent, ne serait-il pas venu dans la tête des princes d'Europe, qui font entre eux tant de conventions inutiles, d'en faire une générale en faveur de la miséricorde et de la pitié?"

Hegel écrit dans « La raison dans l'histoire » :
« L'homme en Afrique noire, vit dans un état de barbarie et de sauvagerie qui l'empêche encore de faire partie intégrante de la civilisation… »,
« Ce qui caractérise les nègres, c'est précisément que leur conscience n'est pas parvenue à la contemplation d'une quelconque objectivité solide, comme par exemple Dieu, la loi… »

Pour finir, je citerai mon compatriote Philippe Geluck, qui fait dire au Chat que les racistes sont souvent croyants et sont dès à présent épouvantés à l'idée de rencontrer des étrangers au paradis... Qu'ils soient rassurés : les racistes ne vont pas au paradis.

Amitiés,
Pierre


Direct link Reply with quote
 


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

Citations : de la traduction et des forums

Advanced search






CafeTran Espresso
You've never met a CAT tool this clever!

Translate faster & easier, using a sophisticated CAT tool built by a translator / developer. Accept jobs from clients who use SDL Trados, MemoQ, Wordfast & major CAT tools. Download and start using CafeTran Espresso -- for free

More info »
WordFinder
The words you want Anywhere, Anytime

WordFinder is the market's fastest and easiest way of finding the right word, term, translation or synonym in one or more dictionaries. In our assortment you can choose among more than 120 dictionaries in 15 languages from leading publishers.

More info »



All of ProZ.com
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs