Mobile menu

Les Mystères de la fameuse "N.d.T"
Thread poster: Thierry LOTTE

Thierry LOTTE  Identity Verified
Local time: 18:44
Member (2001)
English to French
+ ...
Dec 16, 2003

Certains d’entre-vous savent déjà que je suis un grand amateur de Science Fiction (j’en lis depuis 30 ans) et que l’un de mes traducteurs préférés dans ce domaine est Jean Bonnefoy (qui en traduit depuis 30 ans).

J’ai déjà parlé de J.B. sur d’autres fils : C’est le traducteur-vedette du mouvement “cyberpunk” (entrez ce terme dans le moteur de recherche de Prrroz pour plus de détails) et de bien d’autres auteurs aussi connus que Frank Herbert, John Varley, Asimov et j’en passe…

Il faut savoir aussi (pour comprendre la suite) que J.B. est le “Roi” des N.d.T et que ces dernières se révèlent parfois absolument indispensables pour qui veut comprendre certains romans. J’ai l’impression que 70 % de ces N.d.T sont en fait un “cadeau” du traducteur et que ce n’est sûrement pas l’éditeur qui les lui a demandées.
J’en veux pour preuve une de ses récentes traductions : “Cryptonomicon” de Neal Stephenson (Poche) où elles s’avèrent indispensables pour ceux (dont je fais partie) qui ne sont ni informaticiens ni mathématiciens de haut niveau. De plus, pour ceux qui ne comprennent pas toujours la N.d.T (j’en fais encore partie), Jean Bonnefoy, renvoie en fin de volume à toutes une série de sites web pour de plus amples informations…

En lisant le “Cryptonomicon” je me suis “étonné” de na ne pas trouver une N.d.T, là où précisément je m’attendais à en trouver une. Étant d’un naturel “curieux” je me suis permis d’adresser un courriel à J.B. qui m’a fort aimablement répondu et autorisé à reproduire ma question et ses commentaires sur ce site.

J’ai pensé que l’expérience de ce traducteur littéraire (nous en rêvons tous - n’est-ce pas - entre deux traductions sur les diesels de locomotives ?) vous intéresserait…

Merci de me faire part de vos commentaires.

Courriel adressé à Jean Bonnefoy (extraits):

Cher Jean,

(…)

J’apprécie particulièrement les NDT de tes traductions : elles sont nombreuses, super documentées et pas vraiment obligatoires, mais, quel pied !
Ceci m’amène tout naturellement au “Cryptonomicon” dont je viens de terminer le troisième volume. Sans tes NDT (et les links en fin de volume) j’aurais été largué assez rapidement… à croire que Neal Stephenson suppose que son lecteur de base est un véritable Pic de la Mirandole.

Ce qui m’amène à te poser la question suivante qui m’intrigue beaucoup :

Dans le volume I de Cryptonomicon (en Ă©dition Poche), page 389 :

“ Mon mari et moi tenons une petite pension de famille, indique Mme Qrtt. Nous serions honorés de loger un homme de l’Asdic.
Asdic est simplement un l’acronyme britannique pour ce que les Yankees appellent un sonar, mais chaque fois que le terme est évoqué en la présence d’Allan, celui-ci prend un drôle d’air et se lance dans une interminable série de jeux de mots.”

Sur ce point, curieusement, pas de n.d.t. pour expliquer le jeu de mot possible…
Comme j’ai l’esprit mal tourné et que le début du roman nous révèle qu’Allan est gay, j’ai supposé que le jeu de mots portait sur les termes “Ass” et “Dick”.

Étant donné que tu n’es pas avare de N.D.T, je suppose (peut-être à tort) que tu devais avoir une bonne raison pour ne pas le faire. (…)

Réponse de Jean Bonnefoy : (en fait, deux réponses que j’ai concaténées) :

Cher Thierry...

En réponse à ta perplexité sur "ass-dick" :mea culpa (et non "méat coule pas", quoique, vu le contexte, j'ai effectivement omis de mettre une ndt mais j'avais une (bonne ?) raison, tout du moins une raison personnelle : j'évite comme la peste les notes qui reviennent à dire (ou expliquer) : "jeu de mot intraduisible en français" (ce qui eût été le cas). Ça me donne l'impression d'avoir manqué à ma tâche.

L'autre solution eût été de remplacer ASDIC par un autre acronyme, ouvrant la possibilité de jeux de mots ou de contrepèteries, mais le problème était bien
entendu qu'ASDIC est un terme réel et consacré (pas aussi connu mais presque que sonar), ce qui n'était bien sûr pas satisfaisant. Et puis, j'avoue que pas mal de lecteurs, familiers de l'argot anglais (ne serait-ce que par le cinéma et la chanson), reconnaîtraient les termes (après tout, beaucoup de monde en France connaît (ou devine) le sens de "fuck", "asshole", "shit", "pussy", "cunt" ou "motherfucker", entre autres exemples).

Anecdote : j'ai tenté une seule fois, je crois, de "franciser" un acronyme anglais
pour un terme réel. C'était pour ma traduction de "Johnny Mnemonic" de Gibson,
où j'avais cru bon (ou malin ?) de trouver une correspondance française à l'acronyme
"SQUID"... !

Amicalement (et bravo pour ta perplexité)

En complément de programme : il est vrai que j'aurais pu appliquer le "principe d'équivalence" que j'ai souvent utilisé par ailleurs (essentiellement du reste avec mes traductions de Douglas Adams) * .
L'idée étant de placer un jeu de mots ou une astuce ailleurs quand on ne peut pas les mettre en oeuvre à un endroit précis. En l'occurrence, une solution évidente eût été de faire cette remarque à propos des bits quantiques, si proprement dénommés : "Q-bits".
Comme tu le constateras, on n'aurait pas pu mieux rĂŞver comme Ă©quivalence avec "Asdic".

Tout cela me fait d'autant plus regretter que les éditeurs regimbent tant à apporter des rectifications même lors des rééditions.
Raison pour laquelle je me sers souvent de siteordo pour compléter, amender et rectifier (Cf. la publication en ligne des postfaces et/ou préfaces disparues de certaines rééditions).

Note de T.L : siteordo est accessible par un simple clic à l’adresse suivante :

http://www.siteordo.online.fr



* “Douglas Adams” : “Guide du Routard Intergalactique” - 5 volumes (en poche) à pleurer de rire (c’est moi – T.L. - qui souligne…).


Direct link Reply with quote
 

Claudia Iglesias  Identity Verified
Chile
Local time: 14:44
Member (2002)
Spanish to French
+ ...
Bien vu, Thierry Dec 17, 2003

Très intéressant.

Quand je pense à traduction littéraire je ne pense pas à traduire des blagues, des jeux de mots ou encore moins des contre-pèteries, quelle horreur, je suis nulle.

Mais je verrais très bien Jean-Luc s'acquitter de la tâche


Direct link Reply with quote
 

Thierry LOTTE  Identity Verified
Local time: 18:44
Member (2001)
English to French
+ ...
TOPIC STARTER
Blagues Dec 17, 2003

Bien vu Claudia !

En faisant le coupé/collé de la réponse de Jean Bonnefoy, j'ai pensé aussi immédiatement à Jean Luc (qui ferait ça très bien...)

Quand je parlais de "Traductions littéraires", je ne pensais pas seulement aux "jokes" mais aussi à tout le contexte : dans le cas des romans de SF récents (donc depuis 15 ans...)je pensais aussi à tout ce que cela demande de connaissances techniques et de créativité "lexicologique"...

Dans le cas du " Guide du Routard Intergalactique" je crois que le traducteur doit absolument avoir son propre sens de l'humour (Anglais en l'occurence) pour pouvoir "rendre" tous les "understatements" du texte et qui sont si difficiles Ă  restituer...


Direct link Reply with quote
 

Emmanuelle Riffault  Identity Verified
Germany
Local time: 18:44
Member (2004)
German to French
+ ...
Les Ă©toiles Dec 17, 2003

Effectivement, ça fait rêver ;O)
Amitiés

Emmanuelle


Direct link Reply with quote
 


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

Les Mystères de la fameuse "N.d.T"

Advanced search






Anycount & Translation Office 3000
Translation Office 3000

Translation Office 3000 is an advanced accounting tool for freelance translators and small agencies. TO3000 easily and seamlessly integrates with the business life of professional freelance translators.

More info »
memoQ translator pro
Kilgray's memoQ is the world's fastest developing integrated localization & translation environment rendering you more productive and efficient.

With our advanced file filters, unlimited language and advanced file support, memoQ translator pro has been designed for translators and reviewers who work on their own, with other translators or in team-based translation projects.

More info »



All of ProZ.com
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs