Mobile menu

Trop de créations en France?
Thread poster: Paul VALET

Paul VALET  Identity Verified
France
Local time: 14:20
English to French
+ ...
May 31, 2010

Statistiques sur le nombre d’entreprises du secteur "traduction et interprétation" (code activité 7430Z) en France :

Année 2009:
Nb d’entreprises existantes: 13 828
dont créations: 2 776
défaillances: 79

Année 2008:
Nb entreprises existantes: 11 069
dont créations: 733
défaillances: 87

Cela veut dire que le nombre d'entreprises dans notre secteur a augmenté de 25% en 2009/2008, alors que le nombre de créations augmentait de 279% sur la même période. C'est beaucoup.

Par ailleurs, on voit que, au 31/12/2009, 20% du total des entreprises existantes avaient moins d'un an d'existence et 25% moins de deux ans.

Si l’on considère que l’année 2009 a été très mauvaise en termes économiques, après une année 2008 médiocre, on voit qu’il y a probablement surpopulation croissante dans ce secteur, car, s’il suscite un tel engouement ce n'est probablement pas pour répondre à des besoins croissants du marché (le PIB, tous secteurs confondus, a diminué de 2% en 2009, d'après l'INSEE, et les services administratifs aux entreprises ont fait encore moins bien que cette moyenne nationale), mais pour d'autres raisons.

Les créateurs d'entreprise créent apparemment, dans notre secteur, sans étude du marché suffisante.

Cela pourrait entraîner des conditions durablement difficiles dans ce secteur. La reprise économique pourrait y être obérée par un excès d’offre important, qui mettra du temps à se résorber. Cet excès pourrait d'ailleurs encore s'acccroître. Ce sera probablement le cas tant que les candidats à la création créeront sans prendre les précautions adaptées à une décision de cette importance.

Paul Valet


[Modifié le 2010-05-31 21:01 GMT]


Direct link Reply with quote
 
Laurent KRAULAND  Identity Verified
France
Local time: 14:20
French to German
+ ...
Impact du régime auto-entrepreneur ? May 31, 2010

Qu'en est-il de l'impact du régime auto-entrepreneur (j'entends bien les nouveaux entrants sur le marché) et des CA réalisés par les personnes ayant choisi ce régime ?

Ne nous leurrons pas - en tout état de cause, l'inflation en termes d'offre est effectivement problématique à plus d'un titre.

À titre d'exemple :

Le chiffre d'affaires moyen déclaré par un auto-entrepreneur atteint environ 4 000 euros par trimestre selon Hervé Novelli.
Alexandre Amrhein | LEntreprise.com | Mis en ligne le 23/11/2009

La majorité des auto-entrepreneurs n’exercent pas vraiment leur activité. Un constat en demi-teinte dressé par Hervé Novelli, le secrétaire d’Etat aux PME.
Alors que 242 000 personnes se sont inscrites au régime de l’auto-entrepreneur depuis le 1er janvier 2009, seules 40 % d’entre elles déclarent une activité réelle. Autrement dit, 60 % des inscrits au régime ne gagnent quasiment rien, ou bien leur CA s’avère trop faible pour attester d’un fonctionnement normal.

« Le chiffre d'affaires moyen déclaré atteint autour de 3 990 euros par trimestre, soit autour de 1.400 euros par mois » selon M. Novelli. Sur le premier semestre, les auto-entrepreneurs ont généré un chiffre d'affaires global de 361 millions d'euros.

Cette annonce met un bémol dans la communication gouvernementale sur les créations d’entreprise et le succès du régime de l’auto-entrepreneur. La semaine dernière, l’Insee annonçait la création 55 233 entreprises au mois d’octobre, dont 33 000 auto-entreprises.

De janvier à octobre 2009, plus d’une création d’entreprise sur deux a été faite sous ce régime. Autrement dit, les chiffres très favorables de la création font penser à un colosse aux pieds d’argile : ils reposent sur le succès en demi-teinte du régime de l’auto-entrepreneur, dont la majorité des inscrits ne déclarent pas de chiffre d’affaires significatif.

A long terme, quelle sera la viabilité de ces projets et de ces envies d’entreprendre ?


Ou encore :

In « La lettre de l'assuré » n° 2 d'avril 2010, publiée par la CIPAV (Caisse Interprofessionnelle de Prévoyance et d'Assurance Vieillesse), article de Jacques Escourrou, président de cette caisse :

Un danger pour l'équilibre des retraites ?
L'application en l'état du dispositif permet à une population importante d'accéder sans risques à une activité libérale. Cette population, dont la grande majorité aujourd'hui dispose de très faibles revenus, s'ouvrira des droits très réduits à la CIPAV.

Paradoxalement, cet afflux risque de rendre nécessaire l'augmentation des cotisations de l'ensemble des professions libérales pour faire face à des charges de compensation démographique, aujourd'hui non financées : si les règles ne sont pas modifiées, pour 100 000 auto-entrepreneurs comptabilisés, 170 M€ supplémentaires seraient à payer en plus (sic) sur les fonds du régime de base.


Direct link Reply with quote
 

Paul VALET  Identity Verified
France
Local time: 14:20
English to French
+ ...
TOPIC STARTER
On ne devrait pas créer pour ce seul motif May 31, 2010

Laurent KRAULAND wrote:
Qu'en est-il de l'impact du régime auto-entrepreneur (j'entends bien les nouveaux entrants sur le marché) et des CA réalisés par les personnes ayant choisi ce régime ?


Je suis d'accord avec vous, c'est sans doute un facilitateur. Mais cela ne devrait être en aucun cas une motivation principale pour créer. Ce n'est pas un régime juridique qui fait vivre une entreprise, mais le marché.

[Modifié le 2010-05-31 07:07 GMT]


Direct link Reply with quote
 
polyglot45
English to French
+ ...
double objectif May 31, 2010

Si ma mémoire est bonne, à l'époque où l'Etat a lancé le statut d'auto-entrepreneur, il avait le double objectif de permettre aux gens d'arrondir leurs fins de mois et de les pousser à ce faire "légalement", c'est-à-dire éviter le travail au noir si courant dans de tels cas.....
Peu étonnant alors que les montants concernés soient relativement faibles, sachant de surcroît que les montants que peuvent gagner les AE sont planfonnés.


Direct link Reply with quote
 

Eric Hahn
Local time: 14:20
French to German
+ ...
Etude du marché ? Jun 1, 2010

Paul VALET wrote:
Les créateurs d'entreprise créent apparemment, dans notre secteur, sans étude du marché suffisante. [Modifié le 2010-05-31 21:01 GMT]


A part de ne pas faire de CA, l'AE ne prend pas vraiment de risques, donc pourquoi s'inquiéter ?

Il sera intéressant de connaitre les chiffres de 2010 !


[Edited at 2010-06-01 13:52 GMT]


Direct link Reply with quote
 

Paul VALET  Identity Verified
France
Local time: 14:20
English to French
+ ...
TOPIC STARTER
2 776 desperados tranquilles ? Jun 1, 2010

Ehahn wrote:
A part de ne pas faire de CA, l'AE ne prend pas vraiment de risques, donc pourquoi s'inquiéter ?


Vous supposez que ces nombreuses créations ont été le fait d'AE, moi je n'en sais rien.

Paul Valet


[Modifié le 2010-06-01 18:13 GMT]


Direct link Reply with quote
 


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

Trop de créations en France?

Advanced search






Protemos translation business management system
Create your account in minutes, and start working! 3-month trial for agencies, and free for freelancers!

The system lets you keep client/vendor database, with contacts and rates, manage projects and assign jobs to vendors, issue invoices, track payments, store and manage project files, generate business reports on turnover profit per client/manager etc.

More info »
SDL MultiTerm 2017
Guarantee a unified, consistent and high-quality translation with terminology software by the industry leaders.

SDL MultiTerm 2017 allows translators to create one central location to store and manage multilingual terminology, and with SDL MultiTerm Extract 2017 you can automatically create term lists from your existing documentation to save time.

More info »



All of ProZ.com
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs