Mobile menu

Off topic: En ce 1er mai 2004, souhaitons...
Thread poster: Bruno Magne

Bruno Magne  Identity Verified
Local time: 11:53
English to French
+ ...
Apr 30, 2004

la bienvenue à nos collègues dont les pays deviennent membres de l'Union européenne.

Vive la diversité.

Bon week-end

Bruno Magne


Direct link Reply with quote
 

Jean-Luc Dumont  Identity Verified
France
Local time: 16:53
English to French
+ ...
une grande Europe ou une Europe agrandie May 1, 2004

Oui Bruno, bonne idée, bienvenue aux nouveaux membres... d'habitude c'est la rubrique de Claudia...

Cet élargissement a été fêté dans tous les pays "élargis"... et dans les autres aussi mais avec une certain appréhension... et des reflexes protectionnistes

Les idées vont plus vite que n'évoluent les mentalités..., le décalage entre idéal et réalité, quand ce ne sont pas les "réalités économiques". Faut-il secouer celles-ci pour faire place aux belles idées, oui.

Espérons qu'il s'agisse plus d'un élargissement de l'Europe que d'une délocalisation privilégiée, des industries d'Europe de l'ouest...


L’interdiction aux salariés de l’Europe orientale d’accéder au marché du travail de l’UE pendant une période de sept ans après l’adhésion de leur pays, confirmée par les quinze à Göteborg, suscite depuis quelques mois de fortes controverses germano-polonaises. Les Allemands vivent dans la hantise d’un afflux massif de travailleurs migrants. Les Polonais s’insurgent et ne veulent pas être traités en Européens de seconde classe" (L'Humanité)

http://www.europe.gouv.fr/actualites_1/dossiers_3/semaine_europe_30/

http://www.largeur.com/expArt.asp?artID=1518

En effet, l'intégration des dix nouveaux Etats membres, effective le 1er mai prochain, provoque une cascade de mesures négatives quant à la liberté de circulation de la main d'œuvre. A part l'Irlande (présidente en charge de l'UE), toujours dopée par son boom économique, tout le monde craint pour l'équilibre de son marché du travail.

On découvre soudain des Européens plus craintifs que les Suisses! La semaine dernière, la Grande-Bretagne faisait savoir à Bruxelles sa volonté de bloquer pour deux ans (prolongeables selon les termes du traité d'élargissement jusqu'à sept ans) la circulation des travailleurs des pays de l'Est. La Belgique, la Finlande, la Suède, le Luxembourg, le Portugal, le Danemark et la Grèce sont sur la même longueur d'onde. La Hollande limite le contingent à 22'000 personnes la premières année. L'Autriche et l'Allemagne ont déjà annoncé leur refus de la libre circulation pour sept ans. La France, l'Espagne et l'Italie s'apprêtent à faire de même.

Or, les précédents élargissements l'ont abondamment prouvé, il n'y a pas eu de vastes déplacements de main d'œuvre lors de l'entrée de la Grèce, du Portugal ou de l'Espagne dans l'Union. Il n'y en aura pas plus demain avec les nouveaux venus. A moins d'être contraints et forcés, les gens préfèrent rester chez eux que partir découvrir l'inconnu


En interdisant la libre circulation des personnes, les membres de l'UE donnent une fois de plus des arguments à ceux -- et ils sont nombreux -- qui lui reprochent de ne s'intéresser qu'à l'économie, de ne favoriser que la circulation des marchandises et des capitaux. D'être en somme une énorme machine bureaucratique et antihumaniste.

C'est le reproche qui est aussi le plus souvent adressé à la mondialisation. Or en Europe, comme dans le monde, si l'avenir passe par l'ouverture des frontières, il implique que ces frontières soient aussi et surtout ouvertes à ceux qui souffrent le plus de leur existence, les hommes



[Edited at 2004-05-01 03:39]


Direct link Reply with quote
 
tradusport  Identity Verified
Portugal
Local time: 15:53
Portuguese to French
+ ...
bonne idée Bruno! May 1, 2004

je me joins volontiers à l'initiative..Bienvenue à tous les " nouveaux" et j'appliquerais ici le sloan portugais qui dit " todos diferentes, todos iguais".
Cordialement







JLDSF wrote:

Oui Bruno, bonne idée, bienvenue aux nouveaux membres... d'habitude c'est la rubrique de Claudia...

Cet élargissement a été fêté dans tous les pays "élargis"... et dans les autres aussi mais avec une certain appréhension... et des reflexes protectionnistes

Les idées vont plus vite que n'évoluent les mentalités..., le décalage entre idéal et réalité, quand ce ne sont pas les "réalités économiques". Faut-il secouer celles-ci pour faire place aux belles idées, oui.

Espérons qu'il s'agisse plus d'un élargissement de l'Europe que d'une délocalisation privilégiée, des industries d'Europe de l'ouest...


L’interdiction aux salariés de l’Europe orientale d’accéder au marché du travail de l’UE pendant une période de sept ans après l’adhésion de leur pays, confirmée par les quinze à Göteborg, suscite depuis quelques mois de fortes controverses germano-polonaises. Les Allemands vivent dans la hantise d’un afflux massif de travailleurs migrants. Les Polonais s’insurgent et ne veulent pas être traités en Européens de seconde classe" (L'Humanité)

http://www.europe.gouv.fr/actualites_1/dossiers_3/semaine_europe_30/

http://www.largeur.com/expArt.asp?artID=1518

En effet, l'intégration des dix nouveaux Etats membres, effective le 1er mai prochain, provoque une cascade de mesures négatives quant à la liberté de circulation de la main d'œuvre. A part l'Irlande (présidente en charge de l'UE), toujours dopée par son boom économique, tout le monde craint pour l'équilibre de son marché du travail.

On découvre soudain des Européens plus craintifs que les Suisses! La semaine dernière, la Grande-Bretagne faisait savoir à Bruxelles sa volonté de bloquer pour deux ans (prolongeables selon les termes du traité d'élargissement jusqu'à sept ans) la circulation des travailleurs des pays de l'Est. La Belgique, la Finlande, la Suède, le Luxembourg, le Portugal, le Danemark et la Grèce sont sur la même longueur d'onde. La Hollande limite le contingent à 22'000 personnes la premières année. L'Autriche et l'Allemagne ont déjà annoncé leur refus de la libre circulation pour sept ans. La France, l'Espagne et l'Italie s'apprêtent à faire de même.

Or, les précédents élargissements l'ont abondamment prouvé, il n'y a pas eu de vastes déplacements de main d'œuvre lors de l'entrée de la Grèce, du Portugal ou de l'Espagne dans l'Union. Il n'y en aura pas plus demain avec les nouveaux venus. A moins d'être contraints et forcés, les gens préfèrent rester chez eux que partir découvrir l'inconnu


En interdisant la libre circulation des personnes, les membres de l'UE donnent une fois de plus des arguments à ceux -- et ils sont nombreux -- qui lui reprochent de ne s'intéresser qu'à l'économie, de ne favoriser que la circulation des marchandises et des capitaux. D'être en somme une énorme machine bureaucratique et antihumaniste.

C'est le reproche qui est aussi le plus souvent adressé à la mondialisation. Or en Europe, comme dans le monde, si l'avenir passe par l'ouverture des frontières, il implique que ces frontières soient aussi et surtout ouvertes à ceux qui souffrent le plus de leur existence, les hommes



[Edited at 2004-05-01 03:39]


Direct link Reply with quote
 
tradusport  Identity Verified
Portugal
Local time: 15:53
Portuguese to French
+ ...
finalement.... May 1, 2004

Tu n'hibernes pas alors Bruno???

Direct link Reply with quote
 


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

En ce 1er mai 2004, souhaitons...

Advanced search






PerfectIt consistency checker
Faster Checking, Greater Accuracy

PerfectIt helps deliver error-free documents. It improves consistency, ensures quality and helps to enforce style guides. It’s a powerful tool for pro users, and comes with the assurance of a 30-day money back guarantee.

More info »
TM-Town
Manage your TMs and Terms ... and boost your translation business

Are you ready for something fresh in the industry? TM-Town is a unique new site for you -- the freelance translator -- to store, manage and share translation memories (TMs) and glossaries...and potentially meet new clients on the basis of your prior work.

More info »



All of ProZ.com
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs