Mobile menu

Pages in topic:   [1 2 3 4 5 6 7] >
Origine d'expressions
Thread poster: Jean-Luc Dumont

Jean-Luc Dumont  Identity Verified
France
Local time: 22:27
English to French
+ ...
Jul 22, 2004

Origine de nombreuses expressions - intéressant

http://www.formatage.org/branches/bavardage/origine-expressions1.html

http://www.formatage.org/branches/bavardage/origine-expressions2.html

Golf, anyone ?
Saviez-vous que le mot Golf, est un acronyme : Gentlemen Only, Ladies Forbidden
Les temps changent - golfeurs, golfeuses - à quand "golfeures"?


Direct link Reply with quote
 

Thierry LOTTE  Identity Verified
Local time: 22:27
Member (2001)
English to French
+ ...
Tu provoques... Jul 22, 2004

Moi qui fût Golfeur (maintenant c'est plus possible car en Espagne c'est un sport de riches...) je préfere l'origine suivante :

de : Kolf (le baton - en vieux Néérlandais)

De toute façon, personne n'a jamais proposé une "origine" sérieuse et bien documentée pour ce mot/sport.


Direct link Reply with quote
 

Jean-Luc Dumont  Identity Verified
France
Local time: 22:27
English to French
+ ...
TOPIC STARTER
Autant mettre les gants (gloves) Jul 22, 2004

Ta version est beaucoup plus intéressante, Thierry :

"Golf" viendrait de l'ancien écossais "golve" ou "goff", eux-mêmes dérivés du hollandais : "kolf."

JL

Hoops

[Edited at 2004-07-22 19:09]


Direct link Reply with quote
 

Thomas Renuy  Identity Verified
Spain
Local time: 22:27
Spanish to French
+ ...
OK Jul 22, 2004

Saviez-vous également que ce mot était un acronyme signifiant :

0 Killed

je m'explique : durant la guerre de cessession, le nord et le sud comptaient scrupuleusement leurs morts à la fin de chaque bataille. Lorsque ces combats se terminaient sans encombres, l'annotation 0 K était inscrite sur le registre.

D'où le terme OK, super, pas de problème.


Thomas


Direct link Reply with quote
 

Claudia Iglesias  Identity Verified
Chile
Local time: 18:27
Member (2002)
Spanish to French
+ ...
éclaire-moi... Jul 22, 2004

Thierry LOTTE wrote:

Moi qui fût Golfeur (maintenant c'est plus possible car en Espagne c'est un sport de riches...)


Avant tu habitais dans un pays où le golf n'était pas un sport de riches
ou
avant tu étais riche ?????

Claudia (impatiente de connaître la réponse)


Direct link Reply with quote
 

Thierry LOTTE  Identity Verified
Local time: 22:27
Member (2001)
English to French
+ ...
Claudia Jul 22, 2004

Les deux mon capitaine :

En france on pouvait jouer au golf avec des "green fees" tout à fait accessibles.

J'avais un autre Job, beaucoup plus rémunerateur que la traduction (voir CV). Mais tout le monde veillit, et passé 40 ans il est difficile de retrouver un emploi similaire (surtout quand on est étroitement spécialisé).


Direct link Reply with quote
 

Thierry LOTTE  Identity Verified
Local time: 22:27
Member (2001)
English to French
+ ...
Okeeeh ! Jul 22, 2004

Hello Thomas !

Moi, j'ai une autre version :

On m'a dit que l'expression venait d'un général nordiste pendant la guerre de sécession (qui a cessée c'est sûr...).

Sorti du rang et n'ayant pas passé par "West Point" il avait une orthographe anglaise plus que catastrophique et ses rapports militaires étaient de ce fait assez laconiques : quand il ne s'était rien passé de grave, il se bornait à écrire :

" Oll Korrekt"

M'intéresserait en savoir plus...

Bien entendu, je serai bien le dernier à me moquer de l'orthographe des autres, même Anglaise...


Direct link Reply with quote
 
Jane Lamb-Ruiz  Identity Verified
French to English
+ ...
OK Jul 22, 2004

L'origine de cette expression reste inconnue. Il y a beacoup de folk etymology. Comment les distinguer?

mais les snob, c'est sure..

British board school [yes, public school] acronym added to names of kids who were sans nobilité.,.,




Direct link Reply with quote
 

Jean-Luc Dumont  Identity Verified
France
Local time: 22:27
English to French
+ ...
TOPIC STARTER
Albion Jul 22, 2004

Autre verson pour Ok - dérivé d'un mot indien Chocktaw

http://www.e-riec.com/articles/12072003.asp


Pour Thierry :

L'expression "la perfide Albion" aurait été utilisée la première fois par le poète et non moins Marquis français , ou vice-versa vers-viça, Augustin de Ximenès en 1793.


Autres infos, en anglais sur l’orgine d’Albion
Albion
England, so named from the ancient inhabitants called Albiones. The usual etymology of albus (white), said to have been given by Julius Cæsar in allusion to the "white cliffs," is quite untenable, as an old Greek treatise, the De Mundo, formely ascribed to Aristotle, mentions the islands of Albion and Ierne three hundred years before the invasion of Cæsar. Probably "Albion" or Albany was the Celtic name of all Great Britain, subsequently restricted to Scotland, and then to the Highlands of Scotland. Certainly the inhabitants of the whole island are implied in the word Albiones in Festus Avienus's account of the voyage of Hamilcar in the fifth century B.C. (See Albin.)


Date "Albion" was first used in popular English literature: sometime before 1374. (references)
Note: Albion Al"bi*on, noun. [Probably from the same root as Gaelic alp height or hill. ``It may have been bestowed on the land lying behind the white cliffs visible from the coast of Gaul. Albany, the old name of Scotland, means probably the ``hilly land.'' --I. Taylor.]. (Websters 1913)

Addendum

Errare... perseverare diabolicum

J'avais trouvé et copié-collé initialement que :
« The French phrase la perfide albion was introduced in a poem by French poet Marquis de Ximenès in 1726 »

Vu les dates de naissance et mort dudit Marquis (1726-1817), un petit doigt bienveillant "m'érudit" que c'eût été faire preuve de la plus grande précocité - j’ai donc corrigé - la date du poème où l'expression aurait été utilisée pour la première fois est 1793.


Au I° siècle, Pline l'ancien et Ptolémée utilisaient Alba pour l'Angleterre, rapport aux falaises comme tu dis Thierry.

En Irlande, le mot Alba était utilisé pour l'Écosse - circa V° s.

Albion - encyclopedia article about Albion. Free access, no ...
... The phrase was coined in a poem of 1793 by the Marquis Augustin de Ximenès,
who wrote "Attaquons dans ses eaux la perfide Albion". ...
encyclopedia.thefreedictionary.com/Albion - 30k - Cached - Similar pages
Albion - Wikipedia NL
... vers van de Franse dichter Augustin, Markies van Ximenes (1726-1817): 'Attaquons
dans ses eaux la perfide Albion', dat ingang vond tijdens de Franse revolutie. ...
nl.wikipedia.org/wiki/Albion - 9k - Cached - Similar pages


[Edited at 2004-07-22 21:44]

[Edited at 2004-07-22 21:49]


Direct link Reply with quote
 

Thierry LOTTE  Identity Verified
Local time: 22:27
Member (2001)
English to French
+ ...
JL Jul 22, 2004

La version Indienne de OK me parait tirée par les cheveux.

Malheureusement dans le même article, on confirme la version que j'ai dite plus haut (Oll Korrekt)ce qui, à mon avis, l'entache d'erreur...

Maintenant, je serais plutôt enclein à penser que la version de Thomas pourrait être la bonne. Deux incidences sur la "Guerre Civile Américaine", le 0 killed paraissant la plus logique sinon la moins séduisante.


Direct link Reply with quote
 

co.libri
France
Local time: 22:27
German to French
+ ...
Essai de logique Jul 23, 2004

JLDSF wrote:

Autres infos, en anglais sur l’orgine d’Albion
Albion
England, so named from the ancient inhabitants called Albiones. The usual etymology of albus (white), said to have been given by Julius Cæsar in allusion to the "white cliffs," is quite untenable, as an old Greek treatise, the De Mundo, formely ascribed to Aristotle, mentions the islands of Albion and Ierne three hundred years before the invasion of Cæsar. Probably "Albion" or Albany was the Celtic name of all Great Britain, subsequently restricted to Scotland, and then to the Highlands of Scotland. Certainly the inhabitants of the whole island are implied in the word Albiones in Festus Avienus's account of the voyage of Hamilcar in the fifth century B.C. (See Albin.)


Date "Albion" was first used in popular English literature: sometime before 1374. (references)
Note: Albion Al"bi*on, noun. [Probably from the same root as Gaelic alp height or hill. ``It may have been bestowed on the land lying behind the white cliffs visible from the coast of Gaul. Albany, the old name of Scotland, means probably the ``hilly land.'' --I. Taylor.]. (Websters 1913)



Drôle, quand j'ai lu la question de Thierry, j'ai pensé à Albe la longue (pourtant, je ne suis pas Julius).

Albe la longue ou Albe la blanche ?

1) "Après la mort d'Enée, la légende raconte qu'Ascagne régna sur les Latins. On le montre en lutte contre les Etrusques, sur lesquels il aurait remporté une victoire, au bord du Numicius. Trente années après la fondation de Lavinium par Enée, Ascagne fonda lui-même Albe la Longue, la cité mère de Rome à l'endroit où, autrefois, Enée avait sacrifié une laie blanche et ses trente petits."

http://www.ifrance.com/augustonemetum/a2.htm

(lire aussi le début d'Aphrodite, JL, faudrait voir si Aphrodite et Amande ne sont pas soeurs jumelles. A vérifier, entre les Phrygiens, les Grecs et les Romains, on s'y perd un peu)

2) Plus clair encore:
"énorme truie (8, 42-48 ). Ce prodige avait déjà été annoncé à Énée par Hélénus*, en 3, 389-393. Sa signification est assez claire : la ville qui sera fondée sera Albe ("la blanche") et les trente porcelets symbolisent les trente années séparant la fondation de Lavinium (par Énée) de celle d'Albe (par Ascagne)."

http://bcs.fltr.ucl.ac.be/Virg/V08-001-101.html

Donc, si j'ai bien compris, Enée sacrifie une laie blanche :

"Et voilà que soudain s'offre à sa vue un prodige étonnant :
(...)une truie blanche, de la même couleur que sa portée,
est couchée dans la forêt, se détachant sur la verdure du rivage.
Apportant les objets sacrés, le pieux Énée t'immole cette bête,
ô très puissante Junon, et la place sur l'autel avec ses petits."
Virgile, Enéide, 8-81


et fonde Lavinum ; Ascagne fonde Albe la longue, cité-mère de Rome. Or, on dit aussi Albe la blanche (cf. énorme truie qui est en fait une laie...), ce que je gardais en mémoire quelque part (réminiscence latine).

Cette Albe-là n'est pas l'Alba actuelle, située dans le Piémont célèbre pour sa truffe BLANCHE.
Vous vous y retrouvez ?

Alors, vraiment, pas de Jules César qui aurait nommé l'Angleterre ainsi par analogie avec Albe, Alba, bla bla ? Dommage...

H.



Autre chose : vous croyez que le terme de "nana" a un rapport avec la nymphe Nana, citée par JL dans son post "Philippines" ? Roberto, il me dit non, que ça vient d'Anna.



* C'est qui, celui-là ?

[Edited at 2004-07-23 09:07]


Direct link Reply with quote
 

Richard Benham  Identity Verified
France
Local time: 22:27
German to English
+ ...
OK--2 étymologies, garanties vraies comme les autres.... Jul 23, 2004

OK, sigle de ”ola kala” (grec=tout bien)

Il y avait une fois une distillerie quelquepart dans les Antilles, où l’eau-de-vie de meilleure qualité était destiné à l’export—“aux quais”.


[Edited at 2004-07-23 13:18]


Direct link Reply with quote
 

Thierry LOTTE  Identity Verified
Local time: 22:27
Member (2001)
English to French
+ ...
Nana Jul 23, 2004

Helene a dit :



Autre chose : vous croyez que le terme de "nana" a un rapport avec la nymphe Nana, citée par JL dans son post "Philippines" ?



Moi, je pense que cela viendrait plutot du personnage d'Emile Zola. Tout du moins c'est ce que je croyais jusqu'à ce jour...


Direct link Reply with quote
 

Jean-Luc Dumont  Identity Verified
France
Local time: 22:27
English to French
+ ...
TOPIC STARTER
la nana de Thierry, c'est l'année de l'ananas... Jul 23, 2004

Définition tirée du dictionnaire électronique ATILF

NANA, subst. fém.
A. Argot
1. Prostituée (considérée par rapport au souteneur).
2. Maîtresse, concubine. Ils vivaient ensemble depuis deux ans, sans mariage en perspective. «J'avais réussi au sein de notre couple à m'affirmer personnellement, je n'étais plus seulement la nana de Thierry» explique Colette (Le Point, 13 janv. 1975 ds GILB. 1980).
B. P. ext., pop. et fam. Jeune fille, femme. Une chouette nana. Elles ont aussi le mérite, ces militantes [en faveur de la cause féminine], de contre-balancer l'important contingent de femmes-objets qui subsiste encore et qu'on ne fera jamais disparaître tout à fait, ce stock de nanas dociles, de pépées, de nénettes, ravissement de tant d'hommes (B. GROULT, Ainsi soit-elle, Paris, Grasset, 1975, p.220).
Prononc.: [nana]. Étymol. et Hist. 1. 1949 «concubine, femme d'un souteneur» (ds ESN.); 2. 1952 «toute femme» (ibid.). Dimin. du prénom Anne, Anna, popularisé par l'héroïne du roman d'Émile Zola: Nana (1880), et appuyé aussi par le rad. onomatopéique nann- (v. néné, nénette). Fréq. abs. littér.: 12. Bbg. MORIN (Y. Ch.). The Phonology of echo-words in French. Language. Baltimore. 1972, t.48, p.106.



26 juillet - [ Translate this page ]
... traditions. Son nom tourne toujours autour du signifiant ANNA ou NANNA.
(curieusement revenu dans l'argot quotidien français : une nana.). ...
carmina-carmina.com/carmina/Mytholosaintes/anne.htm


Direct link Reply with quote
 

Helene Diu  Identity Verified
France
Local time: 22:27
Member (2004)
English to French
Robert Jul 23, 2004

Thierry LOTTE wrote:

On m'a dit que l'expression venait d'un général nordiste pendant la guerre de sécession (qui a cessée c'est sûr...).

Sorti du rang et n'ayant pas passé par "West Point" il avait une orthographe anglaise plus que catastrophique et ses rapports militaires étaient de ce fait assez laconiques : quand il ne s'était rien passé de grave, il se bornait à écrire :

" Oll Korrekt"

M'intéresserait en savoir plus...

Bien entendu, je serai bien le dernier à me moquer de l'orthographe des autres, même Anglaise...



Origine confirmée par mon (petit) Robert. Alors s'il le dit, hein...


Direct link Reply with quote
 
Pages in topic:   [1 2 3 4 5 6 7] >


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

Origine d'expressions

Advanced search






CafeTran Espresso
You've never met a CAT tool this clever!

Translate faster & easier, using a sophisticated CAT tool built by a translator / developer. Accept jobs from clients who use SDL Trados, MemoQ, Wordfast & major CAT tools. Download and start using CafeTran Espresso -- for free

More info »
LSP.expert
You’re a freelance translator? LSP.expert helps you manage your daily translation jobs. It’s easy, fast and secure.

How about you start tracking translation jobs and sending invoices in minutes? You can also manage your clients and generate reports about your business activities. So you always keep a clear view on your planning, AND you get a free 30 day trial period!

More info »



All of ProZ.com
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs