Mobile menu

La traduction littéraire : une spécialité à part ?
Thread poster: Florence LOUIS

Florence LOUIS  Identity Verified
France
Local time: 14:56
English to French
+ ...
Jul 28, 2004

Bonjour à tous,

J'étais en train de me poser quelques questions sur la traduction littéraire et je me suis dit "pourquoi ne pas demander l'avis de mes chers collègues" ?
Quand j'étais plus jeune, je rêvais de traduire des livres, mais je ne me suis jamais orientée dans cette voie et je n'ai pas suivi de cursus de traduction littéraire.
D'ailleurs, je ne sais pas au juste ce qu'inclut la traduction litt√©raire, car je ne parle pas de litt√©rature classique, mais plut√īt de la traduction de romans policiers, de biographies ou de bouquins de t√©moignages/d'acutalit√©.
Est-ce qu'il faut être spécialisé pour espérer un jour travailler avec une maison d'édition ou est-ce que certains d'entre vous traduisent parfois des livres entre deux traduction techniques ?
Juste par curiosité, j'aimerais bien avoir votre avis sur la question...

Merci à tous
Florence


Direct link Reply with quote
 

Jean-Luc Dumont  Identity Verified
France
Local time: 14:56
English to French
+ ...
Commentaire Aug 4, 2004

D'après mon expérience personnelle : le milieu de la traduction littéraire est très fermé. Gros déséquilibres : les traducteurs connus sont débordés de travail et vivent très bien de leur métier - avec en prime, pour certains, un étrange "stardom phenomenon"... et les débutants qui galèrent se rabattent sur le technique, qui au moins leur permet de vivre en "attendant", le livre à traduire...
(Voir l'article intéressant posté par Nathalie : http://www.proz.com/topic/23355 )

Encore un domaine o√Ļ la recommandation de personnes dans la place peut √™tre la cl√© qui...
Certains, impatients, décident d'accélérer un peu les choses,(forcer le destin?), en traduisant un livre qui leur a plu et en proposant leur traduction à une maison d'édition. Attention de bien se renseigner auprès de la maison d'édition de l'original/de l'auteur - et de bien "se protéger", le cas échéant. Souvent les droits de traduction sont déjà achetés - par des géants de l'édition - bien avant que la traduction ne soit faite...
Alors c'est du travail pour rien, façon de parler... à moins que la traduction soit excellente et plaise...(et en plus, elle est déjà faite...dira-t-on).

Etre traducteur d'une "grande" maison d'édition et traduire des best-sellers ou des classiques est souvent perçu comme le top dans la traduction. Un peu comme travailler à l'Onu ou Bruq...pardon Bruss, Bruxelles* pour les interprètes.

Une possibilité, commencer dans une toute petite maison qui cherche des traducteurs... mais cela ne paie pas toujours très bien et cela prend du temps pour être payé en totalité... quand la maison ne se met pas en faillite avant. Donc, les traducteurs, qui peuvent, travaillent sur plusieurs bouquins à la fois pour des revenus plus réguliers, ou certains font du "technique" "on the side", presque en ce cachant pour certains... car même si cela paie souvent mieux, le technique fait figure de parent pauvre, ou de "roturier" aux yeux de certains grands "esprits littéraires" ... toujours ce complexe de l'intellect par rapport au muscle. Mieux vaut un roturier aisé qu'un noble désargenté... non ? Les manières, cela peut s'apprendre ou se perdre...

Un avis, rapide, qui n'engage que son auteur... histoire d'animer le débat, pas de me faire lapider...

Un commentaire trouvé sur le Net, on pourra ne pas être tout à fait d'accord :

Q : On a tendance à dissocier la traduction technique et la traduction littéraire. Voyez-vous une différence entre les deux ?


P. B. : Oui, il y a une diff√©rence fondamentale : la traduction technique cherche √† transmettre des informations de la fa√ßon la plus claire, la plus fiable possible. Il s'agit d'avoir un texte fran√ßais qui ne comporte aucune ambigu√Įt√©, qui soit imm√©diatement compr√©hensible. La traduction technique a par cons√©quent une vis√©e communicationnelle. La traduction litt√©raire ne cherche pas prioritairement √† communiquer des informations ; son objectif est de transmettre soit une exp√©rience, soit un ensemble d'√©motions, soit une vision de monde. Une deuxi√®me distinction est qu'un texte technique n'a pas un caract√®re organique et peut √™tre modifi√©. Pour am√©liorer l'efficacit√© de l'information, on peut proc√©der √† des transformations, √† des suppressions de parties redondantes ou parfois m√™me √† des ajouts, de fa√ßon √† avoir un texte fran√ßais aussi clair que possible. En revanche, le texte litt√©raire est une totalit√© organique, vivante, avec ses r√©seaux de m√©taphores, son fonctionnement interne. La moindre atteinte √† sa totalit√© est une d√©formation, qui alt√®re la qualit√© de la traduction. La traduction technique et la traduction litt√©raire n'ont pas le m√™me comportement vis-√†-vis de l'objet √† traduire, parce que leur destinataire n'est pas le m√™me.


Paul Bensimon

Professeur de traduction à l'Université de Paris III, Paul Bensimon a créé la revue PALIMPSESTES en 1993 et il a coordonné plusieurs numéros consacrés à la recherche dans ce domaine, dont " Traduire la poésie ", " L'étranger dans la langue ", " Niveaux de langue et registres de la traduction " et " Traduction et culture ".
http://www.rfi.fr/fichiers/langue_francaise/LangageActuel/EntrevueAvec/127.asp

* Comme plein d'autres Français, je n'ai jamais dit Brux-elles


PS - tout arrive à qui sait attendre -



[Edited at 2004-08-05 01:43]


Direct link Reply with quote
 

lien
Netherlands
Local time: 14:56
English to French
+ ...
technique/litteraire Aug 4, 2004

la traduction technique a un rapport avec les machines, la traduction litteraire avec l'esprit des gens.

Direct link Reply with quote
 

Jean-Luc Dumont  Identity Verified
France
Local time: 14:56
English to French
+ ...
Ex machina Aug 4, 2004

lien wrote:

la traduction technique a un rapport avec les machines, la traduction litteraire avec l'esprit des gens.


Droit
Eco.
Finance
Philo
Psycho
Tourisme
Science po
Socio
Sports
Vin-au-logis
Zoologie

et caetera/et cetera

?

JL


Direct link Reply with quote
 

Genevi√®ve von Levetzow  Identity Verified
Local time: 14:56
Member (2002)
French to German
+ ...
la traduction technique a un rapport avec les machines??? Aug 5, 2004

1) Ce sont des hommes qui ont conçu ces fameuses machines - et qui les utilisent.

2) 30 % en moyenne d'une traduction technique consistent en l'énonciation de règles de sécurité à respecter par les opérateurs et les utilisateurs. Et ces règles doivent se traduire en tenant compte du contexte linguistique au plus large sens du mot.

Geneviève


Direct link Reply with quote
 

J√©r√īme Haushalter
France
Local time: 14:56
English to French
+ ...
JL m'enlève les mots de la bouche Aug 5, 2004

Pour avoir moi-même essayé, je confirme tout ce qu'il dit. Il est presque impossible de se faire une place sans se faire introduire par quelqu'un du milieu. Et en plus, allez, je vais balancer un peu, parmi les traducteurs débordés, certains acceptent sans problème de déléguer une partie de leur travail, mais d'autres s'y refusent absolument et préfèrent continuer à se plaindre de la charge de travail.
Il y a un autre √©l√©ment relativement important: m√™me s'ils sont mieux consid√©r√©s, en France, les traducteurs litt√©raires qui font leur travail s√©rieusement sont g√©n√©ralement moins bien pay√©s que les traducteurs techniques. C'est d√Ľ en partie √† la concurrence des profs de fac. Ils acceptent des prix plus bas, ils n'ont pas besoin de se battre pour √ßa, eux, et en plus ils ont beaucoup plus de facilit√©s pour se faire publier (vive les presses universitaires!).
Mais malgré tout ça, traduire un bouquin qu'on aime, "c'est que du bonheur!"


Direct link Reply with quote
 


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

La traduction littéraire : une spécialité à part ?

Advanced search






WordFinder
The words you want Anywhere, Anytime

WordFinder is the market's fastest and easiest way of finding the right word, term, translation or synonym in one or more dictionaries. In our assortment you can choose among more than 120 dictionaries in 15 languages from leading publishers.

More info »
memoQ translator pro
Kilgray's memoQ is the world's fastest developing integrated localization & translation environment rendering you more productive and efficient.

With our advanced file filters, unlimited language and advanced file support, memoQ translator pro has been designed for translators and reviewers who work on their own, with other translators or in team-based translation projects.

More info »



All of ProZ.com
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs