Mobile menu

Pages in topic:   [1 2] >
Encore une Honteuse Attaque contre les Belges
Thread poster: Thierry LOTTE

Thierry LOTTE  Identity Verified
Local time: 09:24
Member (2001)
English to French
+ ...
Aug 20, 2004

Chers collègues,

En tant qu’expatrié, afin de ne pas perdre tout à fait contact avec la langue française, comme beaucoup d’entre-vous, je me suis abonné au satellite Astra, ce qui me permet à Barcelone de recevoir 143 chaînes allemandes, 5 chaînes en anglais, 4 en arabe et 4 en français (ARTE, TV5 France, Belgique et Suisse et TV5 Europe ainsi que RTBF).

À 11h00 GMT (13h00 pour moi en Catalogne) je ne manque jamais le Journal Télévisé Belge, ce qui me permet d’être absolument “incollable” sur les problèmes d’adduction d’eau dans les banlieues ouvrières de Liège ; problème intéressant s’il en est, mais parfois difficile à placer dans la conversation et pas toujours propre à éveiller l’intérêt ou l’enthousiasme des masses laborieuses dans un contexte proprement Catalan.

Ce qui motive mon intervention sur ce forum, c’est une incohérence, une disparité culturelle, un étonnement de tous les jours dont j’aimerais vous faire part ici :

“Les Belges n’ont pas l’accent Belge”.

En effet, si je n’étais pas né au Congo Belge, si je n’avais pas tant d’amis Belges, si je n’avais pas été si souvent en Belgique, si je ne m’intéressais pas tant à la culture Belge, tant Wallonne que Flamande, la simple vision du Journal Télévisé Belge diffusé par TV5 pourrait me faire croire qu’il est émis directement par la télévision Française à Paris.

Les présentateurs et les journalistes ont le même accent (ou plustot l’absence d’accent) que ceux de la télévision française.
Seuls les linguistes (ou assimilés) peuvent faire la différence par l’emploi d’un certain vocabulaire ou d’une certaine prononciation (mais il faut vraiment y prêter attention) : par exemple, la prononciation du chiffre “huit” en “ouit”, l’utilisation du verbe “savoir” pour “pouvoir”, ou – plus facile – L’utilisation des “septante ou nonante”.
Mais le tout, sans accent. Ce n’est que dans les “reportages sur le terrain” ou bien dans certaines “interview” que l’on peut entendre l’accent belge.

Je voudrais bien savoir pourquoi “l’Accent Officiel Francophone” est celui de Paris (ou plus exactement - si l’on en croit les textes fondateurs - celui de la Touraine).

Même à la télévision française on ne voit jamais un présentateur-vedette du JT (les américains disent “anchorman”) avec un accent Provençal ou bien même des Vosges. À quand un présentateur avec un merveilleux accent “Pied Noir” (même léger…) ?

Si je poursuis mon obsession télévisuelle sur TV5, vers 23h00 GMT je pourrai voir le JT Suisse (toujours sans accent, sauf reportages et interviews) facilement identifiable par les sujets traités et par les accumulations de “septante et huitante”.
À 23h30, c’est le JT Afrique dont - au moins - le présentateur (ou la présentatrice) est Noir ou bien Maghrébin (on ne peut même plus dire Arabe, tant le “politikement korrekt” terrorise tout le monde) et qui, n’a pas d’accent non plus.
Heureusement d’ailleurs, car l’on s’empresserait de crier au racisme : ce qui est fort dommage car le français Africain, son merveilleux accent, et son vocabulaire si riche et si créateur me paraît indispensable au ”renouvellement” de la langue…

Je n’oublierai pas mes amis “Canayens pure laine dont les documentaires généralement neigeux et sous-titrés” sévissent ” vers les 14h00 GMT. C’est un peu injuste de les inclure dans cette chronique car ce sont relativement les seuls qui parlent le français avec une “légère trace” d’accent (il faut vraiment y prêter l’oreille). et sauf à passer “Maria Chapdelaine” avec Carole Laure, les sous-titres ne sont pas nécessaires…


Direct link Reply with quote
 

Jean-Luc Dumont  Identity Verified
France
Local time: 09:24
English to French
+ ...
Accent tué Aug 20, 2004

Salut

Je ne peux et n'oserai parler de la Belgique.

Mais, oui, les présentateurs des JT en France ont ou adoptent souvent l'accent ou plutôt l'absence d'accent de ladite élite politico-intellectuelle de leur capitale prespective. Plus un souci de conformisme et soumission au pouvoir centralisateur des sévices publics et aux directions des chaînes privées qui délavent plus blanc que d'être compris du plus grand nombre..."je vous ai compris".

Il y a eu un relâchement en France dans les années 80 avec Mamère et son accent du sud-ouest, jusqu'à ce qu'il parte aux fraises ou en couilles, c'est selon... non je ne voulais pas dire citrouille.

Quant au racisme - ouverture intéressée ou grosse démagogie télévisuelle, la popularité d'un présentateur de jeux de père égytien et de mère française, tous deux profs de français, a, je pense, motivé ou facilité, du moins, l'arrivée d'un ou deux présentateurs de JT d'origine maghrébine sobres, virils, propres sur eux et bons ! Mais les égos des présentateurs en place et les intrigues perso-politicardes ont sûrement eu raison de cet effort de diversité. Alors, on a les mêmes et on les reprend, et les JT sont de bon ton.

Je me souviens d'avoir assisté à une émission de télé où la première speakerine noire de la télé française racontait les subtiles et moins subtiles manifestations de racisme qui avait marqué sa brève carrière à l'antenne nationale.

Pour avoir l'impression que la France compte des journalistes qui ne sont pas blancs bon teint et ont un autre accent que celui de la télé (j'allais dire BBC), il faut suivre RFO. et les infos régionales.

Je ne fais pas de l'anti-français ou anti-France, comme certain(s) le laisse entendre, c'est juste une observation. On peut toujours dire aussi que c'est une question de proportionnalité dans la population nationale, pour la couleur en tout cas, pour l'accent, c'est peut-être une forme d'"im-parisianisme culturel"...


JL


[Edited at 2004-08-20 04:56]


Direct link Reply with quote
 

DoMan
Local time: 09:24
English to French
pas complètement sûr mais... Aug 20, 2004

....il me semble que ce que nous appelons l'accent belge est plutôt l'accent des Belges flamands lorsqu'ils s'expriment en français.
Ayant passé quelques temps aux Pays-Bas, j'ai remarqué que les Néerlandais avaient en français un accent assez proche de celui perçu comme l'accent belge par les Gaulois.
De plus, je n'ai jamais rencontré de Belge wallon avec un accent vraiment prononcé...
L'inénarrable Raymond Goethals (aux (a)mateurs de foot) me semble plutôt être une exception...

Quelqu'un outre-Quiévrain pour confirmer/infirmer ?


Direct link Reply with quote
 

Juan Jacob  Identity Verified
Mexico
Local time: 01:24
French to Spanish
+ ...
Chais pas l'accent, moi ? Alleï, fieu, ça est pas vrai, une fois ! Aug 20, 2004

J'ai longtemps souffert non pas de racisme envers ma personne et mon charmant accent belche mais bien de rires narquois et moqueurs, ça oui. J'étais pas chez moi, ben non. En pleine Alsace, que j'étais... et je comprenais pas bien de quoi y se moquaient, les mecs du Haut-Rhin... y z'ont aussi un drôle d'accent, là-bas !
Mon "quantième", ou lieu de l'horrible "combientième", mes septantes et nonantes, mes "vidanges" (pour nous, ça est les bouteilles vides, pas le changement d'huile comme pour vous les fransquillons, attention !) m'ont fait subir bien des déboires vis-à-vis de mes petits camarades de classe et de réprimandes de la part de mes profs... j'ai bien vite, donc, abandonné les "r" bien roulés, les alleï et les fieu, les "houit", les "pouis", etc. pour rentrer dans le bercail de l'homogénéisation, et c'était pas plus mal comme ça... par contre, j'ai jamais abandonné nos chers septantes et nonantes, ça non, monsieur !
Bon, je dévie un peu du fil, là... excusez...
Je pourrais dire, cependant, qu'il est bien triste, comme le disent bien Thierry et JLDSF, de constater la perte de toute "saveur locale", même dans les accents... ah, cette manie de tout unifier, de tout homogénéiser, de tout faire rentrer dans le même modèle bien beau, bien propre, bien "correct": "Pas de monorités ici, monsieur, non, non ! Un même français pour 43 milliards de francophones, ça oui."
Cela me rapproche fort à mon boulot: on me demande presque toujours, pour mes traducs de films, "un español NEUTRO, por favor, para que todos los que hablan español entiendan." Ben tiens, fastoche: j'ai qu'à inventer des mots nouveaux compréhensibles en Uruguay, à Los Ángeles, aux Baléares, et à Cancún !
Alleï, une grrrosse bèse quatre fois sur les joues, comme en Belchique !
Juan.


Direct link Reply with quote
 

DoMan
Local time: 09:24
English to French
vidanges Aug 20, 2004

mes "vidanges" (pour nous, ça est les bouteilles vides, pas le changement d'huile comme pour vous les fransquillons, attention !)


Vraiment heureux d'avoir été contredit ! J'ai eu peur un instant d'être fait invonlontairement passer pour un suppôt de l'uniformisation galopante.
M'en vais vidanger une Chimay, l'autre grande contribution de la Belgique à la bonne santé mentale du monde, avec l'accent belge.


Direct link Reply with quote
 

Jean-Luc Dumont  Identity Verified
France
Local time: 09:24
English to French
+ ...
Régionalisme Aug 20, 2004

Juan Jacob dit :

Mon "quantième", ou lieu de l'horrible "combientième", mes septantes et nonantes, mes "vidanges" (pour nous, ça est les bouteilles vides, pas le changement d'huile comme pour vous les fransquillons, attention !) m'ont fait subir bien des déboires vis-à-vis de mes petits camarades de classe et de réprimandes de la part de mes profs... j'ai bien vite, donc, abandonné les "r" bien roulés, les alleï et les fieu, les "houit", les "pouis", etc. pour rentrer dans le bercail de l'homogénéisation, et c'était pas plus mal comme ça... par contre, j'ai jamais abandonné nos chers septantes et nonantes, ça non, monsieur !


J'ai passé mon enfance en Bretagne et quand mes parents fonctionnaires ont obtenu un poste en Provence (retour aux origines pour ma mère), ma soeur et moi avions l'impression d'arriver d'une autre planète, à l'école :
nous avions un très fort accent breton, des expressions et des noms pour les jeux bien différents de nos camarades de classe "bas-alpins".
Pire question moquerie, peu de temps après la rentrée, avec les pluies d'automne, nous avons mis sans y penser notre ciré et nos bottes... bien pratiques à Belle-Ile... mais qui, à Digne, m'ont valu le surnom de pêcheur d'eau douce, non pas d'Islande, pendant... un temps certain.

DManeval wrote:

M'en vais vidanger une Chimay, l'autre grande contribution de la Belgique à la bonne santé mentale du monde, avec l'accent belge.



Ce qu'il y aurait de bien si ce sens belge de vidanger "passait" - sans jeu de mots et puis, si - dans les moeurs gauloises, c'est que la bonne bière, on pourrait la vidanger deux fois, en France, et les "urines seraient claires" mais bonjour les malentendus.

Ce qui me fait penser que de retour de Strasbourg, un jour, je me suis arrêté à Mutzig pour faire un plein... d'essence. Et il a fallu que la pompiste se mettre au français pour moi.




[Edited at 2004-08-20 18:50]


Direct link Reply with quote
 
xxxsarahl
Local time: 00:24
English to French
+ ...
uniformisation/aseptisation Aug 20, 2004

bien d'accord, Thierry,
on perd énormément à vouloir aseptiser la langue française,
alors qu'il y a une telle richesse dans la variété.
Dans ma collection d'absurdités, les versions doublées de
"in the heat of the night" (la série) et "walker texas ranger",
avec des voix parisiennes. Quelque part, c'est à mourir de rire.
J'espère quand même que la télévision ne réussira pas à tuer nos
petits accents, intonations et vocabulaires régionaux.
Si ça peut te rassurer, j'ai perdu mon accent parisien après quelques mois aux US, c'est Anjou 100 % maintenant. Et JL non plus n'a pas l'accent parisien. Les expats seraient-ils la dernière ligne de défense de notre belle langue ?
See ya
Sarah


Direct link Reply with quote
 

Martine Etienne  Identity Verified
Belgium
Local time: 09:24
Member (2003)
English to French
+ ...
La France : pays au "cent" (sans) accent. Aug 21, 2004

Très souvent quand nous voyageons en France, on nous prend pour des Français du nord, vu notre peau pâle....sans doute. Bien souvent, on nous regarde de travers quand nous affirmons que nous sommes belges, car nous n'avons pas l'accent voulu. En fait, la Belgique et les Belges se réduisent bien souvent à l'accent bruxellois très typique. C'est vrai que chaque région a son petit accent tout comme en France. Et cela n'en est que plus charmant.
Le plus détestable c'est d'avoir une étiquette de français de Belgique (je cherche toujours ce que c'est d'ailleurs - à part les septante et nonante) et de se faire descendre en flèche, (en c....) par un réviseur franquillon qui en profite pour justifier ses modifications subjectives par un "c'est plus français, en France, on dirait....).
Je suis contente que Thierry relève la qualité de nos présentateurs JT et autres.
Cela dit, la France et les Français restent notre pays de prédilection car nous nous sentons chez nous grâce à cette langue partagée.
Il faudrait peut-être rappeler au monde francophone que la Belgique comporte trois communautés linguistiques, francophone, néerlandophone et germanophone, sans compter les patois et autres. Bref, un beau petit pays pour l'apprentissage des langues, car à 50 km de chez soi à la ronde, on n'est plus compris......


Direct link Reply with quote
 

nordiste  Identity Verified
France
Local time: 09:24
Member (2005)
English to French
+ ...
Où est l'accent ? Où est le français "normal" ?? Aug 23, 2004

IL y a quelques années (et même un peu plus), venant de Lyon, j'ai fait un stage comme étudiante dans une ferme du Tarn avec une charmante famille de 6 enfants. A table tout le monde parlait évidemment avec l'accent chantant et un peu rocailleux de cette belle région entre Albi et Carmaux. Outre les enfants de 18 mois à 18 ans il y avait les parents et les grands parents. Les enfants les plus jeunes se tordaient de rire dès que j'ouvrais la bouche car pour eux j'avais un accent vraiment très rigolo. Cette famille regardait assez peu la télé et pour les plus petits je suppose que j'étais la première personne qu'ils entendaient qui venait d'une autre région.
Cette expérience m'avait alors fait réfléchir à la définition de ce qui est un accent et ce qui est "normal" : pour cette famille, c'est évidemment moi qui avait un accent !

J'ai passé un mois chez eux, suivi de quelques périodes de 1 à 2 semaines. La maman m'a affirmé lors de mon deuxième passage que sa petite fille, qui apprenait à parler lors de mon premier séjour, et avec qui j'avais passé pas mal de temps car elle aimait m'accompagner pendant mes soins aux animaux (poulets, dindons, lapins etc...), avait été influencé par ma pronociation et qu'elle avait continué encore longtemps après mon départ à prononcer certains mots avec "un drôle d'accent" !! Par la suite tout est rentré dans l'ordre ...


Direct link Reply with quote
 

Jean-Luc Dumont  Identity Verified
France
Local time: 09:24
English to French
+ ...
La fleur merveilleuse Aug 24, 2004

nordiste wrote:

Cette expérience m'avait alors fait réfléchir à la définition de ce qui est un accent et ce qui est "normal" : pour cette famille, c'est évidemment moi qui avait un accent !



Joliment raconté Nordiste... Tu m'as fait penser à :

"De l'accent ! De l'accent ! Mais après tout, en ai-je ?
Pourquoi cette faveur ? Pourquoi ce privilège ?
Et si je vous disais à mon tour, gens du Nord,
Que c'est vous qui, pour nous, semblez l'avoir très fort ;"

Ne pas avoir d'accent, pour nous, c'est en avoir.

JL

[Edited at 2004-08-24 06:05]


Direct link Reply with quote
 
xxxSaifa
Local time: 09:24
German to French
+ ...
L'accent, c'est toujours celui de l'autre Aug 25, 2004

nordiste wrote:

Cette expérience m'avait alors fait réfléchir à la définition de ce qui est un accent et ce qui est "normal" : pour cette famille, c'est évidemment moi qui avait un accent !



Bonjour Nordiste, j'ai vécu une expérience comparable.

Quand je faisais des études d'espagnol dans une université du nord de l'Allemagne, on m'a dit d'aller faire des séjours linguistiques en Castille, à Salamanque, car c'est là qu'on parlait l'espagnol "le plus pur, sans accent".
J'ai donc passé pas mal de temps en Castille...

Quand, beaucoup plus tard, je suis arrivée au Paraguay pour y travailler, catastrophe.
Tout le monde a ri de moi et de mon "drôle d'accent"! En plus, j'employais des formes verbales bizarres, mais aussi des mots inconnus.
Après quelques mois, on m'a félicité du fait que j'avais perdu ou presque cet accent un peu prétentieux et que j'étais devenue une des leurs...

Entretemps, je suis souvent en Andalousie, et je parle un espagnol que je qualifierais de paraguayéen atténué, parce qu'il me serait difficile de faire autrement!
Mais en Andalousie, cela n'a l'air de déranger personne. Ils apprécient les gens qui parlent leur langue, même avec un accent venu d'ailleurs.


Direct link Reply with quote
 

co.libri
France
Local time: 09:24
German to French
+ ...
Accent lyonnais = accent belge, c'est-à-dire bruxellois ? Aug 25, 2004

Une anecdote : on a un jour demandé à ma mère si elle était belge. C'est une Lyonnaise pure croix-roussienne ! Comme quoi...

A Paris, je me suis fait corriger mes "eu" fermés, bien sûr. Et les ai perdus définitivement. Je fais maintenant des "fautes" par rapport à la "norme" lyonnaise.
En allemand, je fermais toujours le "ö" (ex. öffentlich) et ma prof (allemande) ne comprenait pas. Jusqu'à ce que je décode moi-même en me penchant sur ma prononciation française et ouvre les voyelles !
Ce que je continue de faire désormais !

En fin de compte, quel accent français ai-je ?

J'ai bien aimé ton récit, nordiste et aussi ton expérience, chademu. Tellement symptomatique !

Et Martine, tu fais bien de nous rappeler la diversité belge.

Hélène.


Direct link Reply with quote
 

Emérentienne
France
Local time: 09:24
English to French
S'encanayer Aug 25, 2004

Allez, une fois, j’y vais de ma petite anecdote accentuée.

Ca se passait au Canada, y a longtemps. Le département français de l’université ontarienne où j'étais lectrice décide d’organiser un voyage de 3 jours à Québec avec tous les étudiants de la section pour le carnaval de février. Chouette, me dis-je, on va pouvoir parler français avec les indigènes, ça va me changer un peu.

Au premier arrêt du car au Québec et après une rapide vérification auditive, j’accoste un comptoir pour commander un beignet, le plus civilement du monde, à la jeune personne qui se trouvait là. Elle m’écoute en fronçant les sourcils et elle me répond en anglais, l’air ennuyé, alors qu’elle parlait en français la minute d’avant. Éclats de rire derrière moi, c’est mes étudiants qui se marrent, j’en rougis d’émotion en réalisant que la serveuse au comptoir a rien pigé à mon français de l’autre côté de l’eau : elle m’a prise pour une anglophone qui essayait laborieusement de communiquer dans une langue que, manifestement, elle ne maîtrisait pas Blushy

J’ai ravalé mon français et ma honte et j’ai répondu en anglais.

S'encanaye pas qui veut... c'tout un art.

[Edited at 2004-08-26 11:21]


Direct link Reply with quote
 

Jean-Luc Dumont  Identity Verified
France
Local time: 09:24
English to French
+ ...
La Belgique et le français Aug 25, 2004

Un petit article intéressant

http://www.monde-diplomatique.fr/2000/10/GOOSSE/14388


Cecile Watrin wrote:

Allez, une fois, j’y vais de ma petite anecdote accentuée.

... j’accoste un comptoir pour commander un beignet, le plus civilement du monde, à la jeune personne qui se trouvait là. Elle m’écoute en fronçant les sourcils et elle me répond en anglais, l’air ennuyé, alors qu’elle parlait en français la minute d’avant.

J’ai ravalé mon français et ma honte et j’ai répondu en anglais.

[Edited at 2004-08-25 16:28]


Valait mieux ravaler son français que se prendre le beigne dans les barniques... glisser sur une molle et s'étaler dans les bécosses... jusqu'à ce que tout baigne !

Remarquez que maîtrisant ce canayen, je n'ai pas dit : "se glisser dans les bécosses et étaler une molle..."

Il mouille Il pleut

Le frette Le froid

Un doorman Un portier

Les bécosses Les toilettes

À tantôt À bientôt

Des guenilles Des vêtements

Des bas Des chaussettes

Une sacoche Un sac à main

Une tuque Un bonnet

Des barniques Des lunettes

Déjeuner Petit déjeuner

Dîner Déjeuner

Souper Dîner

Un beigne Un beignet

Une molle Une glace (à l'italienne)

Une patate Une pomme de terre

Des breuvages Des boissons

Un sou Un cent

Une piasse Un dollar

Des bidoux Du foin/De l'argent

Du change De la monnaie

Un char Une voiture

Un truck Un camion

Chauffer Conduire

Tanker Faire le plein

Un flat Une crevaison



[Edited at 2004-08-26 07:26]


Direct link Reply with quote
 

ckatsidonis  Identity Verified
Belgium
Local time: 15:24
English to French
+ ...
Je confirme pour ceux d'en-bas... Aug 26, 2004

l'accent belge qui fait se tordre de rire les Français est bien l'accent typique des purs Bruxellois parlant « Brusseleer » (Bruxellois). Le bruxellois est un joli « mélange » de français et de néerlandais à la prononciation et à la mélodie tout à fait particulière (et qui est remarquable lorsque ses locuteurs passent au français). En Belgique, on mange bien des frites et pas des frètes. Les francophones de Belgique ont bien un accent mais pas du tout celui que les Français connaissent.

Autre précision, les Flamands (néerlandophones pour ceux qui ne le sauraient pas), lorsqu’ils parlent français, ont un accent qui ressemble beaucoup à celui des bruxellois. De plus, n’étant pas leur langue maternelle, ils commettent parfois certaines erreurs que l'on attribue ensuite aux Belges en général. Ce n’est pas de leur faute, évidemment, mais celle des médias (français entre autres) qui ont une tendance évidente à interviewer les gens aux accents les plus ahurissants chaque fois que l’on parle de la Belgique. Enfin, c’est mon avis…

Sarahl, pour ce qui est des « expats », dernier rempart de la langue, de mon côté de la planète, ce n’est pas l’impression que j’ai ici. La contamination anglaise est terrible… Terrible, je vous le dis.

Bonne journ/soir-ée

Polymathe

[Edited at 2004-08-26 10:47]


Direct link Reply with quote
 
Pages in topic:   [1 2] >


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

Encore une Honteuse Attaque contre les Belges

Advanced search






TM-Town
Manage your TMs and Terms ... and boost your translation business

Are you ready for something fresh in the industry? TM-Town is a unique new site for you -- the freelance translator -- to store, manage and share translation memories (TMs) and glossaries...and potentially meet new clients on the basis of your prior work.

More info »
Protemos translation business management system
Create your account in minutes, and start working! 3-month trial for agencies, and free for freelancers!

The system lets you keep client/vendor database, with contacts and rates, manage projects and assign jobs to vendors, issue invoices, track payments, store and manage project files, generate business reports on turnover profit per client/manager etc.

More info »



All of ProZ.com
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs