Mobile menu

Off topic: "Les papy-boomers à l’assaut des nouvelles technologies"
Thread poster: Claudia Iglesias

Claudia Iglesias  Identity Verified
Chile
Local time: 08:29
Member (2002)
Spanish to French
+ ...
Oct 6, 2004

Bonjour !

Voici le résultat d'une enquête dont le sujet me passionne menée par France télécom, en France. Je sais que le phénomène n'est pas nouveau, mais il devient massif.
Que voulez-vous, quand ma grand-mère me téléphone pour me dire qu'elle ne sait pas comment voir les photos que je lui ai envoyées, je craque d'un côté et d'un autre je regrette de ne pas pouvoir lui donner des cours.

http://www.francetelecom.com/fr/groupe/initiatives/observatoire/thematiques/seniors/etude/index.html


Direct link Reply with quote
 

Bruno Magne  Identity Verified
Local time: 09:29
English to French
+ ...
Pourquoi ne demandes-tu pas... Oct 6, 2004

à ta grand-mère d'installer Skype pour que tu puisses lui montrer comment faire pour ouvrir les photos ? C'est ce que j'ai fait avec mon grand frère (58 ans) qui est... analyste de systèmes !

Amicalement

P.S.: il vaut mieux Ă©viter d'envoyer photos et fichiers par Skype, car cela prend un temps fou.



Bruno


Direct link Reply with quote
 

avsie  Identity Verified
Local time: 14:29
English to French
+ ...
Intéressant!!! Oct 6, 2004

Je me considère chanceuse d'avoir deux grand-mères "branchées"! Pas de souci avec elles, leurs montres sont réglées à l'heure des nouvelles technologies

Et heureusement, car avec la distance qui nous sépare, pouvoir garder contact est si précieux...


Direct link Reply with quote
 

Florence B  Identity Verified
France
Member (2002)
English to French
+ ...
Ne pas attendre Oct 6, 2004

Je trouve important que les personnes qui vieillissent ne perdent pas de temps pour se mettre aux nouvelles technologies, parce que plus elles attendent et plus c'est difficile.

Hier j'ai essayé pendant plus de 20 minutes d'expliquer à ma mère (82 ans) qu'il y avait une carte SIM dans son téléphone (mais elle voulait absolument savoir ce que voulait dire "SIM" avant de savoir à quoi cela sert) mais qu'il ne faut pas insérer la Mobicarte dedans.
Ca a été très compliqué, ce qui peut être paradoxal pour une personne qui a une licence radio qu'elle a passée en même temps que ses brevets de pilote, dans les années 50 - et qui donc sait se servir d'un émetteur-récepteur.

Elle a perdu le contact avec les nouvelles technologies depuis sa retraite, et maintenant qu'elle se retrouve seule c'est difficile de s'y remettre du fait de son âge. Alors que c'est là qu'elle en aurait le plus besoin :
- Si elle tombe en panne de voiture, elle aura plus de mal à rentrer en stop ou à pied donc le téléphone portable lui est indispensable
- Ayant moins d'activités extérieures, elle se plaint de plus en plus de ne pas avoir plus de photos de ses petits-enfants - ce serait tellement facile de lui en envoyer par email mais du fait de l'expérience du téléphone je me demande ce que ça donnerait avec un ordinateur..

Je regrette de ne pas l'avoir plus obligée à suivre le mouvement avant. Mes beaux-parents se sont mis à l'informatique à 70 ans, sans aucun contact préalable avec la technologie de pointe, et c'est passé tout seul.

Florence


Direct link Reply with quote
 
ALAIN COTE  Identity Verified
Local time: 21:29
Japanese to French
Moi j'ai lancé la serviette Oct 6, 2004

Oddie wrote:

Je trouve important que les personnes qui vieillissent ne perdent pas de temps pour se mettre aux nouvelles technologies, parce que plus elles attendent et plus c'est difficile.
Florence


Je ne songe même pas à essayer avec ma mouman adorée, même si elle n'a pas encore 70 ans. Je passe par Internet pour lui faire développer des photos en ligne et les faire envoyer par la poste. C'est plus cher (moins qu'un ordinateur, quand même), mais ça marche. Je sais aussi, comme tout un chacun-cune ici que rien ne fait plus plaisir qu'une vraie photo sur papier imprimé. Ca se range généralement dans un truc qu'on appelle un album, ce dernier ayant une résistance très élevée à toute forme de plantage, freezing, mise à jour ratée et virus (bon, le type du labo Internet peut peut-être lui refiler un rhume en mettant l'enveloppe à la poste, mais j'en doute). Quand je vais en vacances au pays de mes ancêtres issus de la blanche, poudreuse et froide saga canayenne, j'apporte toujours mon caméscope numérique. Après quelques becs sur les joues (pour en savoir plus long sur ce point dans son contexte culturel, voir http://quebec-japon.com/Multifrancophone/viewtopic.php?t=42 , fin de la pub), je lui branche ça sur la télé. Elle peut voir alors des tranches de notre vie quotidienne dans ce lointain Japon où son fils cruel s'est exilé à jamais (violon lancinant), avec une qualité d'image qui n'a rien à envier aux toutes dernières productions d'Hollywood (bah, moi aussi je pourrais faire des effets spéciaux et sortir de la douche avec deux têtes et en volant, mais je préfère m'abstenir, ça serait pas très bon pour son coeur). Résultat ? Eh oui ! Elle apprécie, mais pas autant que quand je lui envoie un p'tit album de "vraies" photos, qu'elle peut regarder tranquillement dans sa chaise berçante en sirotant sa tisane. Et qui c'est qui va réparer son ordinateur tous les mois quand ça plante de l'autre côté du globe ? Et qui c'est qui va lui expliquer que son ordinateur ne peut pas l'aider à gagner à la loterie (thème récurrent chez mon père défunt, qui voulait toujours que le lui bricole un programme qui le rendrait riche et ne comprenait pas qu'un ordinateur puisse être tellement sans intérêt entre les mains d'un traducteur). La morale de cette histoire ? Y en a pas. C'est juste pour le plaisir d'envoyer un p'tit commentaire.

[Edited at 2004-10-06 19:22]


Direct link Reply with quote
 

Jean-Luc Dumont  Identity Verified
France
Local time: 14:29
English to French
+ ...
Moi, j'ai jeté l'éponge... Oct 6, 2004

ALAIN COTE wrote:
J'ai lancé la serviette


Cela relève de la multifrancophonerie...

Oddie wrote:

Je trouve important que les personnes qui vieillissent ne perdent pas de temps pour se mettre aux nouvelles technologies, parce que plus elles attendent et plus c'est difficile.
Florence


Tu as bien raison Oddie.

J'ai abandonné temporairement pour les mêmes raisons qu'Alain, avec ma "mamangue" adorée, même si elle n'a pas encore 70 ans.

J'ai tout fait pour tenter mon père, avide lecteur d'histoire, de politique et de géographie et traducteur-expert à ses heures, mais rien n'y fit. Je ne désespérais pas pourtant d'y arriver mais la "grande faucheuse" en a décidé autrement, brusquement. Un gros regret. C'était comme un complexe devant l'ordinateur...


[Edited at 2004-10-06 20:10]


Direct link Reply with quote
 
xxxsarahl
Local time: 05:29
English to French
+ ...
et moi j'ai baissé les bras Oct 6, 2004

définitivement !
ma môman est d'une génération sans machine, elle n'aime pas
les répondeurs, ne veut pas d'email, non, que des lettres
avec des pleins et des déliés alors que je ne sais plus écrire
Ă  la main !
Je n'avais pas pensé au numérique, merci pour l'idée Alain,
ça aide à se faire pardonner quand on est aux antipodes !


Direct link Reply with quote
 

Isabelle Louis  Identity Verified
United States
Local time: 07:29
English to French
+ ...
Moi j'ai relevé le défi Oct 6, 2004

Et ça a marché, total ma maman qui a 66 ans, aucune expérience préalable et qui a mis des années à digérer que sa fille cruelle se soit exilée chez les ricains, (hé oui Alain, nous formons une armée de fils et de filles cruels, coupables d'abandon, rongés par la culpabilité, enfin bon ça va, fallait bien le couper le cordon non ?)
bref, ma petite mère tapote sur son Mac et vient me causer sur ICQ, me fait passer des articles et des liens sur des sites, pas mal non ?

Mon père quant à lui est beaucoup moins doué, sur ICQ ses messages sont comme des télégrammes, en majuscules, genre "IL FAIT BEAU, TOUT LE MONDE VA BIEN, AUREVOIR",(user disconnected) mais bon c'est mieux que rien hein ?

Et la cerise, c'est le frère qui est un wizard et qui déboule au moindre problème, je crois bien que sans lui ce serait impossible, c'est une évidence. Mais cela a permis en tout cas d'apaiser les tourments de la distance et c'est bon pour le cerveau, d'apprendre et de s'adapter.


Direct link Reply with quote
 

Gayle Wallimann  Identity Verified
Local time: 14:29
Member (2001)
French to English
+ ...
Maman m'a dévancée... Oct 6, 2004

Et oui, c'est ma mère (74 ans maintenant) qui m'a fait connaître les PC et Internet et tout et tout il y a maintenant 14 ans. Je n'imaginais même pas que j'aurais un jour un PC chez moi, et je ne voyais pas vraiment l'utilité! Comme j'étais naïve, et je reste, d'ailleurs sur bien des plans.
Maintenant c'est notre lien le plus direct, on s'envoie des lettres, des petits encouragements,des liaisons webcam (quand elle ne l'égare pas) et c'est même maman qui me fait des relectures en temps réel quand on se trouve connectées en même temps. C'est génial


Direct link Reply with quote
 

sylver  Identity Verified
Local time: 20:29
English to French
Moi, ma moman... Oct 9, 2004

LOL.

Mes parents ne semblent pas avoir de problèmes dans l'ensemble pour utiliser les nouvelles technologies, mais ils ont parfois des difficultés avec certains sujets spécifiques. Mon partenel, capable d'installer une connexion DSL et de configurer l'envoi de fax auto, avait des pbs avec la mise en page.

Ma mère, elle, m'envoyait régulièrement des photos par email, jusqu'à 6-10 Mb par email. A l'époque, j'étais sur une ligne 56kb, et je crisais -impossible de télécharger. Ca prend des heures par POP, et la ligne crashe généralement avant la fin... Juste avant la fin.

En fin de compte, j'ai rédigé un manuel sur le traitement des photos pour email. Essentiellement "Comment réduire la taille des photos". Juste des trucs simples (Style, "on ne scanne pas à 300 dpi. La rés de l'écran est de 72, donc >72 ne s'affichera pas mieux",...ou encore "quand on répond à un courriel avec des photos, on ne laisse pas les anciennes")

C'est bien passé, et la taille des emails est maintenant rarement >1 mb

Dans l'ensemble toutefois, je n'ai pas l'impression qu'il s'agisse d'une question d'age mais plutot d'attitude vis-Ă -vis de la technologie.

Il y a ceux qui pensent en termes de solutions, et ceux qui se disent "je suis trop vieux pour ces conneries lĂ "


Direct link Reply with quote
 

Claudia Iglesias  Identity Verified
Chile
Local time: 08:29
Member (2002)
Spanish to French
+ ...
TOPIC STARTER
D'accord avec Sylver, pas seulement une question d'âge Oct 9, 2004

Les ordinateurs sont arrivés chez nous quand j'habitais chez mes parents. Je ne me souviens plus comment s'appelait la machine, je me demande si ce n’était pas ZX31 ou quelque chose comme ça. Ensuite j’ai connu les Goupils. Mais à l’époque il fallait apprendre à programmer pour pouvoir s’en servir, je préparais mon bac et avais d’autres chats à fouetter, donc, chez nous, c’était « un truc de mecs ».

Beaucoup d’années plus tard, quand ma fille aînée commençait à tapoter sur un clavier à l’école primaire, j’ai suivi des cours. J’avais peur de faire un mauvais achat, c’est à dire d’acheter un ordi et ne pas savoir m’en servir et donc gaspiller l’argent. Mais apprendre à maîtriser un outil sans avoir l’outil sous la main pour pratiquer est quand même la version lente de l’apprentissage, un peu comme apprendre à nager hors de l’eau. Je n’ai pas mis longtemps à l’accepter (parce que j’en étais consciente depuis longtemps) et quand j’en ai parlé, mon mari envisageait que ce serait pour notre fille, pas pour sa femme qui n’a jamais été autre chose que littéraire. Moi j’en voyais déjà les avantages pour le traitement de textes de mes cours, le calcul des moyennes....Je me suis donc émancipée et j’ai acheté mon premier ordinateur.
Mais ce n’est pas cela que je voulais raconter.
Chez mes grands-parents (80 et 81 ans), tous les deux avec toutes leurs facultés mentales, c’est la grand-mère qui s’y est mise. En fait la famille, répartie dans le monde, fait des chaînes avec les nouvelles des uns et des autres et ils étaient en marge, mais en même temps personne ne les voyait acheter un ordinateur à 2000 km du membre familial le plus proche. Le hasard a fait que ma cousine est partie vivre en Europe et a décidé de leur laisser son ordinateur. Et la grand-mère s'est dit qu'il n'allait pas se perdre. Elle a embauché un jeune professeur qui l'a abandonnée au bout de quelques cours. Elle en a trouvé un autre « qui ne venait que pour bouffer », c’est ainsi, petit à petit, qu’elle a appris à se servir du programme de courrier, tout en liquidant les profs de la ville. Mon grand-père, par contre, n’a pas voulu y toucher. Il regarde à une distance respectueuse, écoute les explications, mais se dit qu’il peut très bien finir sa vie sans cela et a décidé de s’en passer.
Il ne faut pas croire non plus que c’est speedy Gonzalez et qu’elle fait de la mise en page, il faut lui écrire déjà parce qu’elle sait faire « répondre à », mais pas créer un nouveau message. Il faut lui insérer les photos dans le corps du message pour qu’elle n’ait rien à faire, mais c’est déjà beaucoup pour garder le contact avec une famille qui, elle, a complètement perdu l’habitude des lettres avec des enveloppes et qui sait à peine où est le bureau de poste le plus proche du domicile.

Mes parents ont vingt ans de moins. Ma mère ne reconnaît pas qu’elle refuse d’apprendre, c’est tout juste si ce n’est pas l’ordinateur qui l’a exclue de sa vie à lui. Par contre, mon père, il est branché depuis toujours, mais il se branche sur tout, ce n’est donc pas étonnant. Le problème surgit quand il se met à tout toucher parce qu’il croit savoir. Sur ce point il y a une grande différence entre les « vieux » (c’est dit gentiment) qui dès qu’ils ont un message ou une nouvelle fenêtre paniquent en se demandant ce qu’ils ont fait de mal et d’un autre côté les enfants qui n’ont peur de rien et sont capables d’appuyer cinq fois sur F5 F5 F5 F5 F5 et trois sur Esc parce qu’ils ont découvert que de cette façon l’ordinateur s’allumait plus vite. Bon, mon père se situe près du comportement enfant et moi de celui des vieux (quoique de moins en moins). Il s’est retrouvé je ne sais combien de fois sans ordinateur parce qu’il avait choppé des virus et il attend mon frère (informaticien) qui a horreur d’aller passer ses week-ends pour réparer la machine.
Chez nous, nous sommes tous branchés, mais mon mari ne fait pas encore la différence entre un serveur de courrier qui est hors service (quand le courrier ne descend pas mais qu’on peut naviguer) ou ne pas avoir de connexion Internet.
Bref, je ne crois pas que ce soit une question d’âge, je suis d’accord avec Florence qui dit qu’il ne faut pas attendre pour s’y mettre, je suis ravie de faire partie de la génération qui y a eu accès relativement tôt (ou à temps), et j’aimerais bien émettre un désir pour ceux qui se sentent une âme de fabricants ou inventeurs.
Pour beaucoup de gens qui ont toujours vécu sans Internet et pour qui le seul intérêt c’est le courrier, il faudrait inventer un logiciel de courriel compatible avec le Minitel par exemple (au fait, est-ce que ça existe encore ?), quelque chose de plus économique qu’un ordinateur, pour ce marché du troisième âge qui revient bredouille de la boîte aux lettres parce que les leurs n’écrivent plus.

[Edited at 2004-10-09 23:12]


Direct link Reply with quote
 

Odette Grille  Identity Verified
Canada
Local time: 08:29
English to French
+ ...
savoir ce que voulait dire "SIM" avant de savoir Ă  quoi cela sert May 27, 2014

[quote]Florence B wrote:

Je trouve important que les personnes qui vieillissent ne perdent pas de temps pour se mettre aux nouvelles technologies


Je suis une mémé qui s'est mise aux nouvelles techno sur le tard, avec un gendre ingénieur informaticien qui ne voulait pas que je trifouille dans les viscères de mon ordi

Moi aussi j'aime savoir ce que tous ces acronymes signifient et souvent, le savoir permet de comprendre à quoi ça sert...

Je m'étonne de ce racisme envers les papyboomers, qui, eux, pourraient dire que les jeunes deviennent dépendants de techno qu'ils ne comprennent pas, tout en la maîtrisant dans son application.
(Ça me fait penser au remèdes qui soignent les symptômes et non la maladie)

Mais voici de quoi nous réjouir, certains traducteurs qui ne manquent pas d'humour, ont traduit les instructions pour mettre en place la carte SIM de "XXX" mobile, instructions ainsi plaisamment rédigées en anglais: Push me out - Put me in - Love me forever.
Ce qui donne:
Pousse-moi. Rentre-moi. Aime-moi.

La traduction n'est pas fausse, à part le "forever" désinvoltement oublié (Traducteur masculin, peut-être?), mais elle n'est pas vraiment dans le bon registre, dirons-nous. Et nos papyboomers risquent de se demander qui il faut pousser, rentrer et aimer... Surtout qu'ils n'ont pas l'habitude de se faire tutoyer, sauf par certaines professionnelles. Le malentendu n'est pas loin. Ce grand ennemi de notre profession.

Bonne journée
Ode


Direct link Reply with quote
 

Claire DodĂ©  Identity Verified
France
Local time: 14:29
German to French
je déteste les injonctions May 27, 2014

Je déteste qu'on me dise "il faut".

Il faut..... savoir cultiver un potager, utiliser un perforateur à béton, savoir comment accommoder les restes, monter un meuble, utiliser une feuille de brouillon pour faire les angles courants lorsqu'on n'a pas son rapporteur (très important quand on est élève ou ingénieur, aucune utilité sinon), savoir reconnaître les plantes comestibles et les toxiques, savoir le temps qu'il fera (? que ce soit avec meteofrance dans l'heure - que j'utilise actuellement pour rentrer mon linge à temps - ou avec l'expérience et le ressenti, ou, intermédiaire, un .... un... je l'ai sur le bout de la langue, cet appareil qui mesure la pression ou les variations de pression....), connaître tous les noms de tous les acteurs et films pour pouvoir en discuter, ou au contraire, connaître tous les classiques de telle époque pour pouvoir en discuter, mais probablement pas avec les mêmes personnes que précédemment, etc.

Quand on veut que les autres apprennent telle ou telle chose, c'est nous qui avons besoin qu'ils apprennent cela, pas eux. Quel est le souhait qui est derrière cet apprentissage que nous voudrions imposer à autrui ? Par exemple, pour les photos, plus de proximité affective ? Est-ce le seul moyen ? Imposer à l'autre quelque chose qui nous convient, est-ce vraiment aller vers plus de proximité ? Ne peut-on prendre les autres comme ils sont ? Ou alors est-ce qu'on souhaite qu'ils nous prennent comme on est, qu'ils s'adaptent à nous ?

Je déteste aussi le "vivre vite", l'urgence. Il y a des choses urgentes, et d'autres pas. Envoyer une photo n'est pas urgent. Prendre contact avec les autres peut l'être (relativement). Mais une carte postale "un petit bonjour de xxxx" fait aussi bien l'affaire (et il fut un temps où je faisais des cartes postales avec mon fiston sur des boites en carton, de beaux dessins colorés - aujourd'hui, si je voulais, j'aurais profusion de dessins à envoyer à ma famille, d'autant plus que mon activité actuelle produit quantité de papier brouillon pour mes enfants).

Et pour enseigner à autrui, peut-on se mettre à son niveau, utiliser ses mots ? Qu'est-ce qui compte ? Qu'il utilise les bons mots ? Qu'il sache employer l'outil ? Je crois que rares sont les personnes qui peuvent réellement apprendre sous la contrainte, et qu'il est bon que nous ne soyons pas des clones. Je crois aussi que si quelqu'un ne sait pas recevoir et ouvrir des photos par internet, on prendra autant de temps à choisir une photo, l'imprimer et lui envoyer par la poste, qu'à tenter de lui imposer une explication qu'il n'a pas envie d'entendre, ou pas à ce moment-là. Je déteste qu'on m'impose d'apprendre quelque chose si ce n'est pas le moment pour moi. Qu'importe qu'il n'ait qu'une photo par la poste, et pas dix par email ? Il l'encadrera et la mettra quelque part chez lui, peut-être. Au lieu d'en avoir dix sur son ordi. Je crois aussi que l'on peut apprendre à des moments différents l'usage de l'outil et les mots liés à cet outil.

J'ai une amie vannière, qui fait des paniers extraordinaires. Elle me téléphone chaque fois qu'elle doit télécharger un document de la caf. Je me connecte sur son compte, lui imprime le document et lui envoie par la poste. Rien de plus normal. Je fais ses cartes de visite, lui imprime et lui envoie. Elle m'a réparé ou offert plusieurs paniers. Elle fait un travail que je ne serai pas capable de faire, et elle, contrairement à moi, elle est capable d'avoir une voiture en état de marche, semble-t-il. Elle a longtemps été "responsable" de ma garde-robe en quelque sorte, car je ne supporte pas les magasins de vêtements, je trouve que c'est du temps perdu.

Etc.

Je crois que mon texte est suffisamment long pour qu'on en ait compris l'idée.

Bonne soirée.

Claire


Direct link Reply with quote
 

Claire DodĂ©  Identity Verified
France
Local time: 14:29
German to French
ce fil date + chaque vendeur vous dit que vous avez besoin de son produit May 27, 2014

Je viens de voir que ce fil date d'il y a longtemps.

Une autre remarque : l'enquête (que je n'ai pas pu voir, le lien s'ouvre sur une autre page d'orange) est commandée ou publiée par francetelecom. Les vendeurs de miel jurent que le sucre est mauvais, et les vendeurs de téléphonie qu'on est has-been quand on ne sait pas utiliser leurs outils.

Bon.... eh bien, quand ils ont parlé ou avant qu'ils aient fini, on peut retourner à nos activités normales, non ?


Direct link Reply with quote
 
Texte Style
Local time: 14:29
French to English
tablettes May 28, 2014

Ce n'est pas pour les comparer mais...

Je m'interrogeais pour mon papa, 82 ans et plus beaucoup de dents, qui peut à peine rédiger un SMS et oublie son téléphone quasiment à chaque fois qu'il sort et qui n'envisage plus de traverser la Manche pour venir me voir.

Puis j'ai lu un article sur le site de la BBC: des chimpanzés à qui on donnait une tablette (une version fruitée) ont appris instinctivement à s'en servir pour regarder leurs séquences préférées sur YouTube. Au point que le zoo a demandé au fabricant d'en faire des plus costauds, qu'ils pourraient carrément laisser dans la cage.

Malheureusement mon père est décédé avant que je puisse lui en offrir un, mais je suis sûre que si on prend la peine de leur créer un compte skype et de tout configurer pour qu'ils aient juste à s'en servir, et de leur montrer sur quel boutons appuyer, vos parents seraient ravis.


Direct link Reply with quote
 


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

"Les papy-boomers à l’assaut des nouvelles technologies"

Advanced search






CafeTran Espresso
You've never met a CAT tool this clever!

Translate faster & easier, using a sophisticated CAT tool built by a translator / developer. Accept jobs from clients who use SDL Trados, MemoQ, Wordfast & major CAT tools. Download and start using CafeTran Espresso -- for free

More info »
Anycount & Translation Office 3000
Translation Office 3000

Translation Office 3000 is an advanced accounting tool for freelance translators and small agencies. TO3000 easily and seamlessly integrates with the business life of professional freelance translators.

More info »



All of ProZ.com
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs