Mobile menu

Fournir les mémoires de traduction?
Thread poster: Elena Pavan

Elena Pavan  Identity Verified
Local time: 14:21
Member (2005)
French to Italian
+ ...
Aug 31, 2013

Bonjour,
un client avec qui je travaille depuis quelque temps, m'a envoyé une "traduction de 2589 mots". A l'ouverture du fichier, je m'aperçois que le fichier (fichier Word descriptif d'un événement, rien de technique) compte 3466 mots. Je demande des explications au client, qui me dit qu'il est maintenant équipé de Trados et il y a donc 877 mots de répétitions qui ne sont pas comptabilisés, puisque gérés automatiquement par Trados (chose que je conteste formellement, puisque un traducteur sérieux et professionnel vérifie toujours même les répétitions!!)
Bien évidemment je ne suis pas d'accord (le client s'est dit très étonné de ma réaction, puisque aucun traducteur ne facture les répétitions!!) et je demande que les répétitions soient payées 30% du tarif de base, selon la grille conseillée par Trados. Le client accepte puisque le délai approche, mais il m'envoie un message pour les prochaines traductions.
Selon sa nouvelle grille tarifaire, seuls les mots de 0% à 74% sont payés à 100%, le reste est soumis à des réductions allant de 50% à 20%. Le client justifie ces nouveaux tarifs avec le fait qu'il fournira la mémoire de traduction. C'est bien gentil de me fournir la mémoire de traduction, mais il a peut-être oublié que cette mémoire de traduction a été créée avec les traductions que j'ai effectuée au cours des mois, donc le gros du travail pour la création c'est encore moi qui l'ai fait!!
En plus il a Trados 2011 et comme je ne peux pas travailler sur ses fichiers Trados avec ma version 2009, il me propose de me fournir gratuitement Trados 2011 pendant 6 mois pour pouvoir coopérer (???)
En résumé: j'ai l'impression d'avoir investi dans un logiciel pour gagner moins d'argent.
Maintenant la question est: suis-je obligé de fournir des fichiers Trados avec la mémoire de traduction? J'ai l'impression que l'agence se créé sa propre mémoire avec le travail des traducteurs, pour après travailler de plus en plus de manière autonome et by-passer les traducteurs?
J'aimerais avoir votre opinion à ce sujet.
Merci!
Elena


Direct link Reply with quote
 

Sebastiano Massimo Barbagallo
Italy
Local time: 14:21
English to Italian
+ ...
C'est une question de "pouvoir contractuel" Aug 31, 2013

"Maintenant la question est: suis-je obligé de fournir des fichiers Trados avec la mémoire de traduction?"

R. Personne ne t'oblige à rien. La question que tu devrais te poser est la suivante: si je me refuse à fournir la mémoire de traduction, est-ce que je perdrai ce client (qui pourrait donner le prochain travail à quelqu'un de plus... "disponible")?


"J'ai l'impression que l'agence se crée sa propre mémoire avec le travail des traducteurs, pour après travailler de plus en plus de manière autonome et by-passer les traducteurs."

R. Ton impression est tout à fait exacte, malheureusement. Les agences et les traducteurs ne sont pas vraiment des alliés, mais il existe une certaine concurrence inévitable entre eux.

[Edited at 2013-08-31 11:19 GMT]

[Edited at 2013-08-31 16:01 GMT]


Direct link Reply with quote
 

Simon Chiassai  Identity Verified
Spain
Local time: 14:21
English to French
+ ...
C'est une pratique assez courante Aug 31, 2013

Le principe de la mémoire de traduction est de permettre de ne jamais traduire deux fois le même segment.
Si vous avez traduit plusieurs fichiers qui ont été importés dans la mémoire de traduction, vous avez été payée pour ces traductions. À présent, beaucoup d'agences considèrent qu'il est normal que si certains passages d'un nouveau document ont été déjà traduits, ils n'aient pas à payer le traducteur au prix fort pour ces segments.
Quant au prix des répétitions, je sais que certaines agences payent 20%, ou 10% du prix de base, voire rien du tout. La grille établie par SDL n'est pas vraiment un standard dans l'industrie d'après mon expérience.
En ce qui concerne les fichiers, 2009 devrait en principe pouvoir lire les fichiers sdlxliff et tmx de 2011 et vice versa. Le problème pourrait se poser en cas de projet ou de paquet. Pourriez-vous élaborer sur les fichiers que vous recevez?
Pour finir, je ne pense pas que ce soit un moyen pour les agences de "by-passer" les traducteurs, mais surtout de réduire les coûts. Ce qu'ils ne payent pas pour les répétitions, c'est ça de moins à facturer au client, ce qui signifie un devis plus réduit et une meilleure chance d'obtenir le marché. En tout cas c'est comme ça que ça marchait dans l'agence où je travaillais comme PM.


Direct link Reply with quote
 

Elena Pavan  Identity Verified
Local time: 14:21
Member (2005)
French to Italian
+ ...
TOPIC STARTER
Je préfère le perdre! Aug 31, 2013

Sebastiano Massimo Giuseppe Barbagallo wrote:

Maintenant la question est: suis-je obligé de fournir des fichiers Trados avec la mémoire de traduction?


R. Personne ne t'oblige à rien. La question que tu devrais te poser est la suivante: si je me refuse de fournir la mémoire de traduction, est-ce que je perdrai ce client (qui pourrait donner le prochain travail à quelqu'un de plus... "disponible"?)


Oui, mais j'avoue que je suis découragée. Je n'ai plus envie d'être "disponible". Quel intérêt de faire des années d'études, de se forger une expérience et d'être professionnelle dans mon travail, si après, tout ce qui compte est le tarif? Je n'ai pas augmenté mes tarifs depuis le passage à l'Euro, pour être disponible (autant dire que j'ai baissé mes tarifs, vu que le cout de la vie a augmenté), maintenant je dois accepter de traiter des mots sans être rémunérée pour ça. Dans ces conditions, je préfère perdre le client. Lui, il trouvera surement une personne plus disponible, mais est-ce qu'il s'agit d'un traducteur ou de quelqu'un qui fait des traductions?


Direct link Reply with quote
 

Sebastiano Massimo Barbagallo
Italy
Local time: 14:21
English to Italian
+ ...
C'est la réalité du marché... Aug 31, 2013

[/quote]

Oui, mais j'avoue que je suis découragée. Je n'ai plus envie d'être "disponible". Quel intérêt de faire des années d'études, de se forger une expérience et d'être professionnelle dans mon travail, si après, tout ce qui compte est le tarif? Je n'ai pas augmenté mes tarifs depuis le passage à l'Euro, pour être disponible (autant dire que j'ai baissé mes tarifs, vu que le cout de la vie a augmenté), maintenant je dois accepter de traiter des mots sans être rémunérée pour ça. Dans ces conditions, je préfère perdre le client. Lui, il trouvera surement une personne plus disponible, mais est-ce qu'il s'agit d'un traducteur ou de quelqu'un qui fait des traductions? [/quote]



Il y aura toujours quelqu'un qui cherchera de nous exploiter, et c'est à nous de décider où tirer la ligne rouge.


Direct link Reply with quote
 

Christophe Delaunay  Identity Verified
Italy
Local time: 14:21
Member (2011)
Spanish to French
+ ...
Bienvenue au joli monde de la traduction, Elena... Aug 31, 2013

mais il est un fait que si tous les traducteurs faisaient comme vous, les agences finiraient par nous considérer d'un autre oeil, peut-être un peu plus respectueux. Pour ma part, il n'y a pas de répétitions qui vaillent.
À ce sujet, je dois vous faire part d'une petite anecdote croustillante. Il y a qq mois, une agence canadienne directement. Après envoi de mon CV, elle m'adresse un fichier Excel à remplir avec mes données personnelles et professionnelles. Gros bug de l'agence: elle m'envoie le fichier général de l'agence avec TOUS les renseignements de TOUS ses traducteurs... leur(s) spécialité(s), leur disponibilité, s'ils travaillent avec un TAO et s'ils acceptent ou non un barème selon la répétition des mots, la qualité de leur travail, ETC... Une perle! Le fait est que, selon ce fichier très instructif, ceux qui refusent un tel barême ne sont pas forcément ceux qui travaillent le moins. Pour les autres, comme on dit un peu vulgairement, "les baisés, comptez-vous!"

Bon courage!


Direct link Reply with quote
 

Chéli Rioboo
France
Local time: 14:21
Member (2007)
Spanish to French
+ ...
Vulgarité et ...confidentialité Aug 31, 2013

Je ne peux m'empêcher d'intervenir sur ce forum, parce que je suis assez exaspérée de lire que nous sommes des "baisés" et "des gens qui font de la traduction mais qui ne sont pas professionnels"...et notamment sur ce que vous écrivez Christophe :
Christophe Delaunay wrote:

Le fait est que, selon ce fichier très instructif, ceux qui refusent un tel barême ne sont pas forcément ceux qui travaillent le moins. Pour les autres, comme on dit un peu vulgairement, "les baisés, comptez-vous!"

Bon courage!

Oui, je confirme, vous faites preuve de vulgarité, tout à fait inutile d'après moi. Et de manque de respect, voire de faute professionnelle : vous avez reçu, par erreur, un courrier qui ne vous était pas destiné, et auriez dû, à mon sens, en conserver l'entière confidentialité, tout au moins.
Je ne suis ni une agence, ni canadienne, je vous rassure, une simple traductrice (professionnelle pour répondre à l'interrogation d'Elena) qui accepte le plus souvent les conditions de la plupart des agences qui me font vivre, sans pour autant me considérer une "baisée", car je gagne plus qu'honorablement ma vie avec ce travail. Sur certains dossiers l'agence gagne, sur d'autres (et c'est le cas dans 90 % des cas) c'est moi qui suis gagnante, parce que c'est moi qui ai "construit" leurs mémoires...et que c'est à moi qu'ils font appel de nouveau...Alors ?
Cela dit, je trouve que vous mélangez un peu tout : un BON traducteur reste une perle rare pour une agence, et c'est ce traducteur qu'elle fera travailler, avec de gros volumes, qui compenseront largement le temps passé éventuellement perdu. Et une agence ne lâchera pas un BON traducteur, denrée qui devient malheureusement rare de nos jours, si je puis me permettre.
Bonne soirée


Direct link Reply with quote
 

Simon Chiassai  Identity Verified
Spain
Local time: 14:21
English to French
+ ...
Rien à redire Aug 31, 2013

Chéli RIOBOO wrote:

Je ne peux m'empêcher d'intervenir sur ce forum, parce que je suis assez exaspérée de lire que nous sommes des "baisés" et "des gens qui font de la traduction mais qui ne sont pas professionnels"...et notamment sur ce que vous écrivez Christophe :
Christophe Delaunay wrote:

Le fait est que, selon ce fichier très instructif, ceux qui refusent un tel barême ne sont pas forcément ceux qui travaillent le moins. Pour les autres, comme on dit un peu vulgairement, "les baisés, comptez-vous!"

Bon courage!

Oui, je confirme, vous faites preuve de vulgarité, tout à fait inutile d'après moi. Et de manque de respect, voire de faute professionnelle : vous avez reçu, par erreur, un courrier qui ne vous était pas destiné, et auriez dû, à mon sens, en conserver l'entière confidentialité, tout au moins.
Je ne suis ni une agence, ni canadienne, je vous rassure, une simple traductrice (professionnelle pour répondre à l'interrogation d'Elena) qui accepte le plus souvent les conditions de la plupart des agences qui me font vivre, sans pour autant me considérer une "baisée", car je gagne plus qu'honorablement ma vie avec ce travail. Sur certains dossiers l'agence gagne, sur d'autres (et c'est le cas dans 90 % des cas) c'est moi qui suis gagnante, parce que c'est moi qui ai "construit" leurs mémoires...et que c'est à moi qu'ils font appel de nouveau...Alors ?
Cela dit, je trouve que vous mélangez un peu tout : un BON traducteur reste une perle rare pour une agence, et c'est ce traducteur qu'elle fera travailler, avec de gros volumes, qui compenseront largement le temps passé éventuellement perdu. Et une agence ne lâchera pas un BON traducteur, denrée qui devient malheureusement rare de nos jours, si je puis me permettre.
Bonne soirée


Bravo, je n'ai rien à rajouter.


Direct link Reply with quote
 

Angie Garbarino  Identity Verified
Spain
Local time: 14:21
Member (2003)
French to Italian
+ ...
Bravo !2 Aug 31, 2013

Chéli RIOBOO wrote:

Je ne peux m'empêcher d'intervenir sur ce forum, parce que je suis assez exaspérée de lire que nous sommes des "baisés" et "des gens qui font de la traduction mais qui ne sont pas professionnels"...et notamment sur ce que vous écrivez Christophe :
Christophe Delaunay wrote:

Le fait est que, selon ce fichier très instructif, ceux qui refusent un tel barême ne sont pas forcément ceux qui travaillent le moins. Pour les autres, comme on dit un peu vulgairement, "les baisés, comptez-vous!"

Bon courage!

Oui, je confirme, vous faites preuve de vulgarité, tout à fait inutile d'après moi. Et de manque de respect, voire de faute professionnelle : vous avez reçu, par erreur, un courrier qui ne vous était pas destiné, et auriez dû, à mon sens, en conserver l'entière confidentialité, tout au moins.
Je ne suis ni une agence, ni canadienne, je vous rassure, une simple traductrice (professionnelle pour répondre à l'interrogation d'Elena) qui accepte le plus souvent les conditions de la plupart des agences qui me font vivre, sans pour autant me considérer une "baisée", car je gagne plus qu'honorablement ma vie avec ce travail. Sur certains dossiers l'agence gagne, sur d'autres (et c'est le cas dans 90 % des cas) c'est moi qui suis gagnante, parce que c'est moi qui ai "construit" leurs mémoires...et que c'est à moi qu'ils font appel de nouveau...Alors ?
Cela dit, je trouve que vous mélangez un peu tout : un BON traducteur reste une perle rare pour une agence, et c'est ce traducteur qu'elle fera travailler, avec de gros volumes, qui compenseront largement le temps passé éventuellement perdu. Et une agence ne lâchera pas un BON traducteur, denrée qui devient malheureusement rare de nos jours, si je puis me permettre.
Bonne soirée


Très bien dit, moi aussi j'accepte le plus souvent les conditions des agences qui me font vivre et "hear hear" la plupart de mes clients son français et canadiens. Et non, pas de "baisée” ici.

[Edited at 2013-08-31 20:03 GMT]


Direct link Reply with quote
 

Sophie Dzhygir  Identity Verified
France
Local time: 14:21
Member (2007)
German to French
+ ...
Tarifs Sep 1, 2013

Elena Pavan wrote:

Je n'ai pas augmenté mes tarifs depuis le passage à l'Euro, pour être disponible (autant dire que j'ai baissé mes tarifs, vu que le cout de la vie a augmenté), maintenant je dois accepter de traiter des mots sans être rémunérée pour ça. Dans ces conditions, je préfère perdre le client.


Sur les mémoires et les us et coutumes des agences, tout a peu ou prou été ici (ici et ailleurs).

Maintenant, sur ton cas particulier : puisque tu sembles suffisamment solide pour dire "je préfère perdre un client", je pense que tu devrais réfléchir à prendre le problème autrement et à augmenter tes tarifs.

Accorder une réduction pour les répétitions (dans certaines conditions), ça me semble juste pour tous parce que c'est réellement moins de travail pour nous. Par contre, qu'est-ce qui peut justifier de ne pas augmenter ses tarifs pendant 15 ans ? Rien. Du coup, c'est un problème de positionnement : tu ne veux pas céder sur un travail à faible valeur ajoutée (=les répétitions), mais tu laisses ton travail à forte valeur ajoutée (=les traductions "neuves") se dévaloriser dans le temps. Il me semble que ça pose un problème de stratégie commerciale.


Direct link Reply with quote
 
xxxnrichy
France
Local time: 14:21
French to Dutch
+ ...
Entièrement d'accord avec Sophie Sep 1, 2013

Mais je ne savais pas comment le dire. L'idée était que quand on ne pratique pas des prix suffisamment élevés, il reste très peu ou pas de marge de discussion, et on se sent coincé et découragé.

Généralement je ne fais pas payer les répétions (celles qui sont générées au cours du même travail) mais je facture (un peu) les 100% matches. Généralement aussi c'est une bonne surprise, surtout quand je tombe sur mes propres textes. Je n'ai pas le type de clients qui changent de traducteur à tout bout de champ.

Encore un point :

Elena Pavan wrote:

En plus il a Trados 2011 et comme je ne peux pas travailler sur ses fichiers Trados avec ma version 2009, il me propose de me fournir gratuitement Trados 2011 pendant 6 mois pour pouvoir coopérer (???)


Pour moi ça veut dire que ce client tient à toi. J'accepterais tout de suite, cela n'a que des avantages. Pour ma part j'ai investi, et puis (mais seulement après) j'ai compris que j'étais directement compatible avec deux de mes clients. On a eu une période d'instabilité et d'échange de mémoires (j'avais travaillé avec WF, eux avec le vieux Trados), maintenant il suffit d'envoyer le texte bilingue et le texte nettoyé.

Bon courage en tout cas.


Direct link Reply with quote
 

Elena Pavan  Identity Verified
Local time: 14:21
Member (2005)
French to Italian
+ ...
TOPIC STARTER
Des petits points à éclaircir Sep 1, 2013

Quand je dis que je n'ai pas augmenté le prix, je ne fais particulièrement référence à mes clients habituels, mais aux nouveaux. Quand je demande à un nouveau client un certain tarif (que d'ailleurs j'applique déjà à certains de mes clients), j'entends répondre la plupart du temps que mon tarif est trop élévé. Donc soit j'accepte, soit je rénonce au client. En général j'accepte, sauf quand on propose des tarifs irrisoires de l'ordre de 0,05€/mot, voir moins.
En ce qui concerne le paiement des répétitions, je ne suis pas totalement opposée. Il y a des clients avec lesquels je travaille depuis longtemps et quand ça a été le cas de travaux avec répétitions, on en a discuté ensemble et on a trouvé un accord qui convient à tous les deux.
Dans ce cas précis, la client a envoyé un "fichier de 2589 mots à nos conditions habituelles", sans spécifier qu'il y avait en plus env. 870 mots de répétitions et sans demander si acceptais de les faire sans payer. Il me semble juste une question de respect vis-à-vis du traducteur, l'agence n'a pas à m'imposer ses changements de tarifs sans demander mon opinion.


Direct link Reply with quote
 


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

Fournir les mémoires de traduction?

Advanced search






PDF Translation - the Easy Way
TransPDF converts your PDFs to XLIFF ready for professional translation.

TransPDF converts your PDFs to XLIFF ready for professional translation. It also puts your translations back into the PDF to make new PDFs. Quicker and more accurate than hand-editing PDF. Includes free use of Infix PDF Editor with your translated PDFs.

More info »
memoQ translator pro
Kilgray's memoQ is the world's fastest developing integrated localization & translation environment rendering you more productive and efficient.

With our advanced file filters, unlimited language and advanced file support, memoQ translator pro has been designed for translators and reviewers who work on their own, with other translators or in team-based translation projects.

More info »



All of ProZ.com
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs