Mobile menu

Pages in topic:   [1 2] >
Le marché de la traduction en France depuis 2010
Thread poster: Jean-Marie Le Ray

Jean-Marie Le Ray  Identity Verified
Italy
Local time: 13:06
Member
Italian to French
+ ...
Apr 11, 2014

Bonjour,

Voici une tentative d'analyse de l'incidence économique du marché qui vaut ce qu'elle vaut, mais qui m'a demandé pas mal de temps pour mettre les infos ensemble.

Il en ressort que l'évolution du secteur est à la concentration en groupes transnationaux, où la place du marché "France", voire "français", n'est plus qu'une modeste portion du tout.

http://translation20.blogspot.it/2014/04/le-marche-de-la-traduction-en-france.html

Donc d'une part j'aimerais savoir quelle est votre opinion là-dessus, et si quelqu'un a des données complémentaires, correctives ou autres, toutes vos suggestions sont les bienvenues.

Merci d'avance.

Jean-Marie


Direct link Reply with quote
 

Jean-Marie Le Ray  Identity Verified
Italy
Local time: 13:06
Member
Italian to French
+ ...
TOPIC STARTER
Mise à jour Apr 12, 2014

Pour offrir une meilleure vue d'ensemble, voici le récapitulatif des groupes mentionnés dans le billet, probablement destinés à jouer un rôle de premier plan sur le marché de la traduction en France dans les années à venir.

Jean-Marie Le Ray wrote:

Telelingua (Bruxelles, Paris, Munich, New York, Shenzhen, Beijing, Tokyo)
Datawords Datasia (Hong-Kong, Tokyo, Seoul, Paris, Milan, Düsseldorf, Londres)
Technicis (Paris, Londres)
Tradutec (France, Belgique, Luxembourg)
ADT International (France, Belgique)
WHP International (Sophia-Antipolis, Paris, Bratislava, Shanghai)
Optilingua International (Autriche, France, Allemagne, Luxembourg, Portugal, Espagne, Royaume-Uni, Danemark, Suisse, Belgique)
Ortec (22 pays)
Transperfect (80 villes dans le monde)
CPW Group (France, Royaume-Uni, Canada)
Ubiqus (Paris, Londres, Madrid, Waterford [Irlande], Zaventem [Bruxelles], New York, Los Angeles, Ottawa, Montréal)
Lionbridge (26 pays)



J-M

P.S. La liste n'est pas exhaustive, mais juste issue des données que j'ai pu trouver sur Infogreffe, donc si vous connaissez d'autres groupes ayant une présence significative en France, ne vous privez pas de les ajouter...

[Modifié le 2014-04-12 06:57 GMT]


Direct link Reply with quote
 

Catherine De Crignis  Identity Verified
France
Local time: 13:06
Member (2012)
English to French
+ ...
Merci Apr 15, 2014

Bonjour Jean-Marie,

Bravo pour le travail et merci pour cette contribution !
Ce n'est pas mon marché d'agences pour tout un tas de raisons, mais encore "chapeau" pour ce travail !

Cordialement,
Catherine


Direct link Reply with quote
 

Jean-Marie Le Ray  Identity Verified
Italy
Local time: 13:06
Member
Italian to French
+ ...
TOPIC STARTER
Suite Apr 17, 2014

Catherine De Crignis wrote:

Bonjour Jean-Marie,

Bravo pour le travail et merci pour cette contribution !
Ce n'est pas mon marché d'agences pour tout un tas de raisons, mais encore "chapeau" pour ce travail !

Cordialement,
Catherine



Catherine,

Merci pour l'encouragement, j'y suis sensible.
En fait je trouve bizarre l'absence de réactions de nos collègues, comme si les gens du métier n'avaient rien à dire sur un sujet qui devrait pourtant les concerner de près. Mais bon...

Personnellement, je me suis lancé dans ce travail parce que chaque fois que je tentais d'en savoir plus sur le marché français, je ne trouvais rien, sinon des infos fragmentées, dépassées, et au final peu pertinentes.

Donc en réunissant toutes ces données, j'ai découvert de nombreux acteurs dont j'ignorais l'existence ou l'importance, mais surtout la quantité de "groupes" pour la plupart nés en France qui réalisaient des CA aussi importants.

La rédaction du premier billet m'a donc conduit à approfondir la question de ces groupes, amenés à jouer un rôle significatif pour notre marché. Ce n'était pas prévu au départ, mais la nécessité en est devenue de plus en plus évidente au fur et à mesure que j'avançais.

Voici donc le résultat de mes recherches sur les groupes majeurs du marché de la traduction en France :

http://translation20.blogspot.it/2014/04/les-grands-groupes-de-traduction-en.html

Et maintenant que j'ai fait le tour de la question, tout au moins à mon niveau et en tenant compte des infos que j'ai pu glaner à droite et à gauche, je pense que dans quelques temps je publierai sur Proz un article faisant la synthèse des deux.

En attendant, je m'arrête là

Jean-Marie


Direct link Reply with quote
 
Nelia Fahloun  Identity Verified
France
Local time: 13:06
English to French
+ ...
Interrogations Apr 17, 2014

Bonsoir,

Votre démarche est louable et je ne doute pas un instant que vous avez dû y consacrer du temps.

Pourtant, je trouve que le titre du fil de discussion est trompeur, pour plusieurs raisons :
- à mon sens, vous ne traitez pas du "marché de la traduction", mais du "marché des agences de traduction", ce qui est loin d'être synonyme ;
- il s'agit d'ailleurs uniquement de certaines agences. Cela ne vous étonne pas qu'un poids lourd comme SDL n'y figure pas ? Certaines des agences de la liste sont par ailleurs connues pour ne pas payer très cher leurs traducteurs indépendants... ;
- les professionnels libéraux ne publiant pas leurs comptes, impossible de savoir quel CA global ils représenteraient ;
- à mon sens, il n'existe pas un mais plusieurs marchés de la traduction.

Mes deux sous.

Nelia


Direct link Reply with quote
 

Jean-Marie Le Ray  Identity Verified
Italy
Local time: 13:06
Member
Italian to French
+ ...
TOPIC STARTER
Je confirme Apr 17, 2014

Nelia Fahloun wrote:

Bonsoir,

Votre démarche est louable et je ne doute pas un instant que vous avez dû y consacrer du temps.

Pourtant, je trouve que le titre du fil de discussion est trompeur, pour plusieurs raisons :
- à mon sens, vous ne traitez pas du "marché de la traduction", mais du "marché des agences de traduction", ce qui est loin d'être synonyme ;
- il s'agit d'ailleurs uniquement de certaines agences. Cela ne vous étonne pas qu'un poids lourd comme SDL n'y figure pas ? Certaines des agences de la liste sont par ailleurs connues pour ne pas payer très cher leurs traducteurs indépendants... ;
- les professionnels libéraux ne publiant pas leurs comptes, impossible de savoir quel CA global ils représenteraient ;
- à mon sens, il n'existe pas un mais plusieurs marchés de la traduction.

Mes deux sous.

Nelia



Nelia, je confirme mon titre et ma démarche, en tentant de réunir une partie du puzzle du marché de la traduction en France.

Et de faire ça avec les moyens du bord, accessibles à tous, juste pour donner une idée de l'importance de l'ensemble.

Exemple (premier billet) : « si nous n'avons qu'environ 12 000 sociétés sur ce total de 20 000, cela signifie que les traducteurs-interprètes exerçant en entreprise individuelle représentent grosso modo 40% des acteurs (env. 8 000) du marché de la traduction en France. »

Car je pense en effet qu'on peut considérer Infogreffe exhaustif, et c'est de là que je suis parti, uniquement avec des sociétés - groupes qui ont publié leur compte.

Quant à l'exemple de SDL, il est bien sûr à mettre sur le même plan que Lionbridge, Transperfect et autres que je n'ai pas pris en considération, « car il m'est devenu impossible de quantifier de manière fiable la part que représente le marché français proportionnellement à l'ensemble de leur C.A. mondialisé. » (deuxième billet)

De même, je précisais dans mon premier billet :

« Nous voici donc arrivés aux nombreuses sociétés dont le C.A. est proche du million ou s'exprime en centaines de milliers d'euros, mais il est inutile d'en dresser une liste qui n'apporterait rien de plus à cette analyse (surtout rapportée aux quelque vingt mille sociétés/entreprises qui peuplent notre secteur...), qui restera forcément lacunaire mais dont l'aspect le plus marquant, en ce qui me concerne, réside en la concentration des acteurs en groupes pour la plupart transnationaux. »

Donc mon but était juste d'essayer de donner un ordre de grandeur, mais certes pas de dresser un état des lieux précis, je n'en ai pas les moyens, et je me demande d'ailleurs qui pourrait le faire.

Même la CNET dans sa dernière analyse disponible
http://www.cnetfrance.org/_doc/observatoire-traduction-2010.pdf
me semble largement lacunaire.

Il n'y a qu'à voir ce billet, basé sur cette étude :
http://www.overtheword.com/index.php?option=com_content&view=article&id=292&Itemid=12&lang=fr



...la France reste un marché très fragmenté, peuplé de près de 3000 traducteurs indépendants et environ 400 sociétés de traduction qui se partagent un marché d’environ 1 milliard d’euros.
(...)
Mais à y regarder de plus près, on voit bien que parmi ces 400 sociétés, seules les 300 premières réalisent un CA supérieur à 200K€, témoignant (à première vue et à priori) du bien-fondé de leurs services.

L’étude menée par l’Observatoire de la Traduction de la CNET porte sur l’année 2009...



Or ma recherche sur Infogreffe montre bien que nous sommes loin du compte : il ne s'agit pas "de 3000 traducteurs indépendants et environ 400 sociétés de traduction qui se partagent le marché", mais de 8000 traducteurs et environ 12000 sociétés, dont 1/1000 (les 12 groupes dont je parle dans mon deuxième billet) représentent à eux-seuls près de 300 millions € de CA (en ne comptant pour ORTEC que la partie "traduction et documentaire"), ce qui est tout à fait énorme (et donc sans compter SDL, Lionbridge, Transperfect, etc. etc.).

Donc l'idée que je voulais faire passer entre les lignes, c'est que le marché est largement sous-estimé, et qu'aucune étude sérieuse à ce jour n'en rend compte.

Jean-Marie


Direct link Reply with quote
 

nordiste  Identity Verified
France
Local time: 13:06
Member (2005)
English to French
+ ...
Beau travail Apr 18, 2014

Je salue ce travail de titan qui a le mérite de partir de sources fiables (INSEE, Infogreffe) et de données objectives pour nous offrir un panorama des prestataires de services de traduction. Il permet aussi de pointer les lacunes en matière d"information : par exemple le CA des traducteurs indépendants est forcément inconnu, puisque seules les sociétés ont l'obligation de déposer leurs comptes, et d'ailleurs toutes ne le font même pas.

Est-ce pour autant une image du "marché de la traduction" ? L'un des acteurs du marché, à savoir les clients, est absent. Certes les agences de traduction sont à la fois prestataires de services (vendeurs) vis à vis des entreprises des autres secteurs et clients (acheteurs) vis à vis des traducteurs indépendants, ou du moins d'une partie d'entre eux, mais cette étude ne nous dit rien des autres acheteurs de traduction.

Or pour développer son activité le traducteur -entrepreneur doit s'intéresser à la fois à ses concurrents et à ses clients potentiels.


Direct link Reply with quote
 
TTV  Identity Verified
France
German to French
Bien mais Apr 18, 2014

Oui, Jean-Marie, cette étude t'a certainement donné beaucoup de travail, mais je n'en vois pas trop l'intérêt pour les traducteurs.

Pour avoir travaillé avec plusieurs de ces grands groupes, ils ont en commun de faire travailler leurs sous-traitants à des tarifs dérisoires et dans des conditions souvent déplorables. D'où leurs résultats "formidables" (et je renvoie à Stromae). En dehors du secteur de la traduction, où rencontre-t-on un nombre aussi important d'entreprises ayant un bénéfice égal ou supérieur à la moitié de leur CA ?

La concentration et la progression des grands groupes est une évolution générale de l'économie, rien donc de nouveau ici.

Donc, pour le traducteur indépendant "de base" qui constitue l'essentiel du lectorat de ce forum, l'intéressant serait :

- une étude qualitative plutôt que quantitative sur les agences de traduction (irréalisable ?)

- une étude sur les clients actuels et potentiels des traducteurs

-une étude sur les traducteurs indépendants, auto-entrepreneurs compris

- une étude sur les traducteurs salariés.

Voilà de quoi occuper tes années à venir !

Blague à part (pour la phrase précédente), j'ai souhaité répondre à ta légitime demande de "feedback" et j'espère que tu ne m'en voudras pas de ma franchise.


Direct link Reply with quote
 

Jean-Marie Le Ray  Identity Verified
Italy
Local time: 13:06
Member
Italian to French
+ ...
TOPIC STARTER
Divergences Apr 18, 2014

René, je travaille moi-même pour un de ces grands groupes, depuis longtemps, et je peux t'affirmer que les tarifs sont plus que corrects, et les conditions de travail idem.

Du reste, pour les groupes spécialisés dans la finance, le juridique ou le médical, je doute qu'ils paient leurs traducteurs avec un lance-pierre, sans quoi ils ne feraient pas long feu... Les bons traducteurs sont leur matière première et les bons traducteurs se font aussi payer.

Par conséquent puisqu'on parle de "qualitatif" je ne généraliserais pas si vite : chaque groupe est un cas à part, comme chaque agence, comme chaque traducteur.

Concernant les études qui pourraient servir au traducteur, je crois plutôt qu'il ne faut pas attendre que ça nous tombe tout cuit dans les bras, mais que chacun apprenne à se faire sa propre étude en fonction de ses souhaits et de ses compétences. Notamment côté clients potentiels, avec l'analyse des différentes filières sectorielles que chacun traite.

De même que chacun ne voit pas les mêmes choses pour une même situation. Si pour toi il n'y a rien de nouveau à constater la concentration et la progression des grands groupes parce que c'est une évolution générale de l'économie, personnellement je ne m'attendais pas à l'existence de ces groupes en France (justement parce que j'étais trop habitué à entendre parler de Lionbridge, SDL, Transperfect et ainsi de suite...).
Donc ce qui coule de source pour l'un peut être une découverte pour l'autre.

Initialement mon billet n'était qu'une tentative de définir les contours du marché de la traduction en France en partant des sociétés qui déposent leurs comptes, je n'allais quand même pas analyser presque 20 000 pages d'Infogreffe une par une. Par contre, à part l'Île de France, où il y a plus de 3000 prestataires, chacun pourrait faire une étude un peu plus approfondie de sa propre région, je suis sûr qu'il y aurait beaucoup de choses à apprendre.

Sinon, pour les plus difficiles il y a ça :
http://www.researchandmarkets.com/reports/1836782/translation_and_interpretation_services_world
mais ça coûte quand même 2237€ !

Et encore, je suis pas sûr qu'on y trouverait son bonheur...


Direct link Reply with quote
 

Sophie Dzhygir  Identity Verified
France
Local time: 13:06
Member (2007)
German to French
+ ...
Bof Apr 18, 2014

Jean-Marie Le Ray wrote:

René, je travaille moi-même pour un de ces grands groupes, depuis longtemps, et je peux t'affirmer que les tarifs sont plus que corrects, et les conditions de travail idem.
Bien sûr on ne peut pas tous les connaître, alors tu es peut-être tombé sur la perle rare de la liste, je te le souhaite. Mais en ce qui me concerne, je voilà ce que je peux dire du "top" de ton article :
-j'ai travaillé plus ou moins longtemps avec trois de ces groupes : deux qui ont toujours eu des prix assez bas, le troisième qui les a rejoints dans le temps. Tous payant dans les délais, mais lesdits délais étant parfois supérieurs à 30j. Conditions de travail à peu près correctes pour deux, plutôt de type usine pour le troisième.
-j'ai été en négociation avec 8 autres groupes de la liste et de toute évidence, je suis trop chère pour eux. Soit ils me l'ont dit clairement, soit ils ne m'envoient aucun travail bien que mon profil leur convienne soi-disant à merveille, soit encore ils ne me proposent que des projets pourris (genre 10 000 mots ultra-technique pour dans 3 heures, autrement dit quand ils sont désespérés). De plus, les mails reçus de certains sont la preuve d'une organisation chaotique.
-enfin, pour un autre, je n'ai jamais travaillé (vu les prix imposés, c'est de toute façon impensable) mais je connais par contre des gens qui travaillent chez eux en interne et ça non plus, ce n'est vraiment pas reluisant.

Pour une fois que je suis 100% d'accord avec René, ça s'arrose !


Direct link Reply with quote
 

Jean-Marie Le Ray  Identity Verified
Italy
Local time: 13:06
Member
Italian to French
+ ...
TOPIC STARTER
Consternant ! Apr 18, 2014

Sophie Dzhygir wrote:

Mais en ce qui me concerne, voilà ce que je peux dire du "top" de ton article :

(...)

Pour une fois que je suis 100% d'accord avec René, ça s'arrose !


Sophie, je m'incline ! Franchement, je ne pensais pas ! Dans ces conditions, c'est à se demander comment ils font pour générer autant de CA...

C'est vrai que j'ai du pot alors, parce que je n'en connais qu'un depuis plusieurs années, et je n'ai rien à redire.

Espérons au moins qu'ils nous liront, des fois que ça les amènerait à changer de stratégie


Direct link Reply with quote
 

Sophie Dzhygir  Identity Verified
France
Local time: 13:06
Member (2007)
German to French
+ ...
Low cost Apr 19, 2014

Jean-Marie Le Ray wrote:

Dans ces conditions, c'est à se demander comment ils font pour générer autant de CA...
J'allais tenter une explication détaillée, mais en fait, il y a un mot que tout le monde connaît et qui est très clair : low cost. Les fondateurs d'Aldi, de Lidl et de Ryanair sont millionnaires, donc il est prouvé que ce n'est pas un problème de faire de l'argent avec ce modèle-là.

Il faut aussi préciser que ce genre d'agence se positionne énormément sur les appels d'offres, y compris institutionnels, et les raflent presque tous. Leur crédo : prix bas, flexibilité sans limite et normes ISO, tout ce qu'il faut pour séduire les institutions en mal de budget. Et après, ils nous envoient des demandes pour l'UE à 6 ou 7 centimes le mot, pour lesquelles il faut une liste de compétences et d'expériences hallucinante, remplir des tonnes de papiers, etc. Sachant qu'au final, c'est quand même nous aussi qui finançons l'achat de ces traduction par l'UE par le biais de nos impôts !


Direct link Reply with quote
 

Jean-Marie Le Ray  Identity Verified
Italy
Local time: 13:06
Member
Italian to French
+ ...
TOPIC STARTER
Publication des deux billets en un seul Apr 27, 2014

Bonjour,

Comme je l'avais annoncé dans un précédent message, j'ai retravaillé les deux billets pour n'en faire qu'un seul, en éliminant les doublons et en tenant compte des justes remarques de celles et ceux qui ont participé à la discussion, à commencer par le titre, modifié en Les acteurs du marché de la traduction en France.

J'ai également inséré un paragraphe sur les tarifs en citant quelques-unes de vos remarques et en y ajoutant l'explication de Sophie, qui m'a semblé extrêmement parlante.

Au final j'ai également soumis l'article pour publication sur Proz, mais il est encore en phase d'approbation.

Dans l'attente vous pouvez en lire l'intégralité ici :

http://translation20.blogspot.it/2014/04/les-acteurs-du-marche-de-la-traduction.html

Merci à toutes et tous d'être intervenus.

Jean-Marie


Direct link Reply with quote
 
xxxtechnospeak  Identity Verified
France
Local time: 13:06
English to French
Grosse marge Apr 28, 2014

Sophie Dzhygir wrote:



Il faut aussi préciser que ce genre d'agence se positionne énormément sur les appels d'offres, y compris institutionnels, et les raflent presque tous. Leur crédo : prix bas,


Prix bas, je ne crois pas, au contraire. C'est en tout cas, ce que j'ai pu constater. La marge réalisée par ces grosses entreprises est énorme par rapport au prix acheté chez les indépendants.

Félicitations à Jean-Marie pour ce travail !


Direct link Reply with quote
 

Sophie Dzhygir  Identity Verified
France
Local time: 13:06
Member (2007)
German to French
+ ...
Tout est relatif Apr 29, 2014

technospeak wrote:

Prix bas, je ne crois pas, au contraire. C'est en tout cas, ce que j'ai pu constater. La marge réalisée par ces grosses entreprises est énorme par rapport au prix acheté chez les indépendants.
Personnellement, je me fiche que leur marge soit énorme, du moment qu'ils paient un tarif normal et digne au traducteur. Quand je dis tarif bas, c'est qu'ils vendent souvent presque au prix où ils devraient en fait nous acheter. Du coup, une fois soustraite leur marge (généreuse en effet), il ne reste quasiment rien pour le traducteur.

Ce que je dénonce, ce n'est pas la marge, c'est le système descendant vs. ascendant, où la rémunération du traduction est le dernier paramètre pris en compte dans l'élaboration du prix final, alors qu'il devrait être le premier.


Direct link Reply with quote
 
Pages in topic:   [1 2] >


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

Le marché de la traduction en France depuis 2010

Advanced search






SDL MultiTerm 2017
Guarantee a unified, consistent and high-quality translation with terminology software by the industry leaders.

SDL MultiTerm 2017 allows translators to create one central location to store and manage multilingual terminology, and with SDL MultiTerm Extract 2017 you can automatically create term lists from your existing documentation to save time.

More info »
WordFinder
The words you want Anywhere, Anytime

WordFinder is the market's fastest and easiest way of finding the right word, term, translation or synonym in one or more dictionaries. In our assortment you can choose among more than 120 dictionaries in 15 languages from leading publishers.

More info »



All of ProZ.com
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs