Mobile menu

Moi pas tout texte comprendre
Thread poster: Helene Diu

Helene Diu  Identity Verified
France
Local time: 22:38
Member (2004)
English to French
Nov 19, 2004

Voici un extrait d'un texte dont j'ai eu à réviser la traduction :

"The crosslinked ink should work off to fresh batch of ink with less than 30% crosslinked ink for the job, which is not required crosslinker."

Que les non anglophones se rassurent s'ils n'y comprennent rien, moi non plus ! Si ce n'est que l'on y parle d'encres réticulées.

Franchement... Le client n'aurait-il pas intêret à payer directement, plus cher certes, un traducteur japonais>français plutôt que de faire traduire pas cher du japonais vers du mauvais anglais, puis du mauvais anglais vers du mauvais français, qui ne se transformera pas pas magie en langue belle et parfaite, malgré les efforts conjugués d'un traducteur et d'un relecteur ?


Direct link Reply with quote
 
xxxsarahl
Local time: 13:38
English to French
+ ...
Les relais Nov 19, 2004

Oui Hélène, autant éviter les relais comme la peste.
ps tu donnes mes coordonnées à ton client ?


Direct link Reply with quote
 

Thierry LOTTE  Identity Verified
Local time: 22:38
Member (2001)
English to French
+ ...
Attention au chien ( Cave Canem - ou canis - comme on disait à Pompei) Nov 19, 2004

M'étant occupé de machines à coudre industrielles quand je travaillais pour les japonais, j'ai souvent eu ce genre de probléme avec eux. Ils nous envoyaient les manuels d'entretiens et d'utilisation, déja traduits en français par de grands professeurs d'universités japonaises ( ce qui impliquait qu'il n'était pas possible d'en remettre en cause la traduction).

Un petit exemple (qui m'a tellement traumatisé que j'en ai déja parlé plusieurs fois dans d'autres forums) :

"N'oubliez pas de nettoyer régulierement la niche du chien et de lui donner à manger"

Assez étrange dans le contexte ! Est-il, n'est-il pas ?

" Do not forget to clean from time to time the feed-dogs location"

En anglais technique de "Machines à coudre" les "feed-dogs" sont les "griffes d'avancement du tissu".

Courage !


Direct link Reply with quote
 

Helene Diu  Identity Verified
France
Local time: 22:38
Member (2004)
English to French
TOPIC STARTER
Si seulement... Nov 19, 2004

sarahl wrote:

Oui Hélène, autant éviter les relais comme la peste.
ps tu donnes mes coordonnées à ton client ?


J'voudrais bien Sarah mais hélas je ne connais rien du client final, situé à deux intermédiaires de moi...


Direct link Reply with quote
 

Helene Diu  Identity Verified
France
Local time: 22:38
Member (2004)
English to French
TOPIC STARTER
TL, grand pourvoyeur en rigolade Nov 19, 2004

Thierry LOTTE wrote:

M'étant occupé de machines à coudre industrielles quand je travaillais pour les japonais, j'ai souvent eu ce genre de probléme avec eux. Ils nous envoyaient les manuels d'entretiens et d'utilisation, déja traduits en français par de grands professeurs d'universités japonaises ( ce qui impliquait qu'il n'était pas possible d'en remettre en cause la traduction).

Un petit exemple (qui m'a tellement traumatisé que j'en ai déja parlé plusieurs fois dans d'autres forums) :

"N'oubliez pas de nettoyer régulierement la niche du chien et de lui donner à manger"

Assez étrange dans le contexte ! Est-il, n'est-il pas ?

" Do not forget to clean from time to time the feed-dogs location"

En anglais technique de "Machines à coudre" les "feed-dogs" sont les "griffes d'avancement du tissu".

Courage !


Ah ah trop drôle !!! Celle-là aussi je l'encadre


Direct link Reply with quote
 
ALAIN COTE  Identity Verified
Local time: 06:38
Japanese to French
Ben quoi ? Nov 19, 2004

Hélène, où il est le problème ? Moi, j'en traduis tous les jours des phrases comme ça.

Je me suis fabriqué un petit logiciel qui fonctionne sur le même principe que la grosse boule qu'on utilisait avant pour les parties de Bingo. Mon logiciel mélange tous les mots et m'offre un tas de possibilités. Si aucune de ses suggestions ne me plaît, je le programme pour qu'il mélange aussi les temps des verbes, qu'il tripote la syntaxe, voire qu'il remplace des mots par d'autres pigés au hasard dans ma base de données. En général, après 12 à 13 heures de cogitation, mon programme finit par me donner une phrase qui a du sens et je m'écrie BINGO ! Cette phrase n'a rien à voir avec la phrase originale en japonais, mais ça on s'en fout, comme le type qui l'avait "traduite" en anglais. Comme ça tout le monde est heureux. Tu le veux, mon logiciel ?


Direct link Reply with quote
 

Helene Diu  Identity Verified
France
Local time: 22:38
Member (2004)
English to French
TOPIC STARTER
J'achète ! Nov 19, 2004

ALAIN COTE wrote:

Hélène, où il est le problème ? Moi, j'en traduis tous les jours des phrases comme ça.

Je me suis fabriqué un petit logiciel qui fonctionne sur le même principe que la grosse boule qu'on utilisait avant pour les parties de Bingo. Mon logiciel mélange tous les mots et m'offre un tas de possibilités. Si aucune de ses suggestions ne me plaît, je le programme pour qu'il mélange aussi les temps des verbes, qu'il tripote la syntaxe, voire qu'il remplace des mots par d'autres pigés au hasard dans ma base de données. En général, après 12 à 13 heures de cogitation, mon programme finit par me donner une phrase qui a du sens et je m'écrie BINGO ! Cette phrase n'a rien à voir avec la phrase originale en japonais, mais ça on s'en fout, comme le type qui l'avait "traduite" en anglais. Comme ça tout le monde est heureux. Tu le veux, mon logiciel ?


Alain, j'imagine que ce logiciel fait aussi partie de la longue liste des inventions brevetées spéciales traducteurs ! (Un autre fil à dépoussiérer, tiens ! C'était un message spécial pour Wordsonline )



Direct link Reply with quote
 

sylver  Identity Verified
Local time: 05:38
English to French
Exact. Nov 19, 2004

Helene Diu wrote:

ALAIN COTE wrote:

Hélène, où il est le problème ? Moi, j'en traduis tous les jours des phrases comme ça.

Je me suis fabriqué un petit logiciel qui fonctionne sur le même principe que la grosse boule qu'on utilisait avant pour les parties de Bingo. Mon logiciel mélange tous les mots et m'offre un tas de possibilités. Si aucune de ses suggestions ne me plaît, je le programme pour qu'il mélange aussi les temps des verbes, qu'il tripote la syntaxe, voire qu'il remplace des mots par d'autres pigés au hasard dans ma base de données. En général, après 12 à 13 heures de cogitation, mon programme finit par me donner une phrase qui a du sens et je m'écrie BINGO ! Cette phrase n'a rien à voir avec la phrase originale en japonais, mais ça on s'en fout, comme le type qui l'avait "traduite" en anglais. Comme ça tout le monde est heureux. Tu le veux, mon logiciel ?


Alain, j'imagine que ce logiciel fait aussi partie de la longue liste des inventions brevetées spéciales traducteurs ! (Un autre fil à dépoussiérer, tiens ! C'était un message spécial pour Wordsonline )



Merci Helene de m'avoir informé de cette violation flagrante de copyright.

Alain, première sommation: tu enfreins les copyrights du ConDé. www.proz.com/topic/23484?start=75. Tu as toutefois la possibilité de le sous-contracter pour la somme modique de "tout ce que tu as", souris et bubus compris.

Pour Héléne, je te rassure, tu n'es pas là seule à nager dans la soupe.

Voici un petit passage d'un texte que je dois "éditer" à l'occasion du passage du XXXX de XXXX en France:

"Donc les combats de ce période dans lesquels se luttaient acharnement les deux côté pour le massif causèrent à l'ennemi ainsi qu'à notre armée une perte importante."

Y' en a 100 pages comme ça et leur XXXX part ce soir et moi y'en a déjà plus savoir comment s'qui faut faire pour se parler el français.



Remarque, ça fera rire l'Elysée, et y doivent pas rire souvent non plus.

Bon pause terminée, je replonge.

A+
Sylver

[Edited at 2004-11-19 07:50]


Direct link Reply with quote
 

sylver  Identity Verified
Local time: 05:38
English to French
Science fiction??? Nov 19, 2004

Thierry LOTTE wrote:

M'étant occupé de machines à coudre industrielles quand je travaillais pour les japonais, j'ai souvent eu ce genre de probléme avec eux. Ils nous envoyaient les manuels d'entretiens et d'utilisation, déja traduits en français par de grands professeurs d'universités japonaises ( ce qui impliquait qu'il n'était pas possible d'en remettre en cause la traduction).

"Grands", faut pas exagérer non plus, Thierry.

Un petit exemple (qui m'a tellement traumatisé que j'en ai déja parlé plusieurs fois dans d'autres forums) :

"N'oubliez pas de nettoyer régulierement la niche du chien et de lui donner à manger"

Assez étrange dans le contexte ! Est-il, n'est-il pas ?

" Do not forget to clean from time to time the feed-dogs location"

En anglais technique de "Machines à coudre" les "feed-dogs" sont les "griffes d'avancement du tissu".

Courage !


Tu m'as plié en deux!!!


Direct link Reply with quote
 

Monique Laville  Identity Verified
Italy
Local time: 22:38
Italian to French
+ ...
:-) Nov 19, 2004

Je viens justement de lire la version française du site d'un important fabricant italien de tissus où l'on a traduit tentes pour tentures, et autres erreurs.

Direct link Reply with quote
 

NancyLynn
Canada
Local time: 16:38
Member (2002)
French to English
+ ...

MODERATOR
Je crois qu'on a tous goûté à cette recette-là à un moment donné Nov 19, 2004

Helene Diu wrote:

Franchement... Le client n'aurait-il pas intêret à payer directement, plus cher certes, un traducteur japonais>français plutôt que de faire traduire pas cher du japonais vers du mauvais anglais, puis du mauvais anglais vers du mauvais français, qui ne se transformera pas pas magie en langue belle et parfaite, malgré les efforts conjugués d'un traducteur et d'un relecteur ?


Nancy


Direct link Reply with quote
 

sylver  Identity Verified
Local time: 05:38
English to French
Pas cher, un traducteur japonnais? Nov 20, 2004

Helene Diu wrote:

Voici un extrait d'un texte dont j'ai eu à réviser la traduction :

"The crosslinked ink should work off to fresh batch of ink with less than 30% crosslinked ink for the job, which is not required crosslinker."

Que les non anglophones se rassurent s'ils n'y comprennent rien, moi non plus ! Si ce n'est que l'on y parle d'encres réticulées.

Franchement... Le client n'aurait-il pas intêret à payer directement, plus cher certes, un traducteur japonais>français plutôt que de faire traduire pas cher du japonais vers du mauvais anglais, puis du mauvais anglais vers du mauvais français, qui ne se transformera pas pas magie en langue belle et parfaite, malgré les efforts conjugués d'un traducteur et d'un relecteur ?


C'est pas nécessairement "pas cher". Sauf erreur, Alain me corrigera si je me plante, les traducteurs japonais ne sont pas "bon marché". Mais les clients locaux ont tendance à faire plus confiance à des japonais qu'à des étrangers venus d'ailleurs.

Donc il est fort possible que la traduction minable ait été traduite à grand frais par un japonais hautement diplomé.

Le relais. La technique a du pour et du contre. Le contre est évident: 2 traductions = 2 fois plus de chances de faire des erreurs.

Mais il y a aussi du pour. Le pour vient de la disponibilité de traducteurs compétents et du type de projet.

Pour les langues Européenne, il est très facile de trouver des traducteurs raisonnablement compétents. Donnez moi 20 minutes et je forme une équipe anglais-français d'une bonne vingtaine de pros. Mais il n'en va pas de même pour toutes les langues.

J'ai récemment eu besoin de trouver des traducteurs pour un gros project Italien-Thai. Quelque chose de l'ordre de 100000 mots par mois. Et leur tarif serait le mien. J'ai contacté plusieurs traducteurs, ils n'ont même pas répondu à mon email. Il y en a un à qui j'ai téléphoné, et une agence que j'ai visité en personne. Vous me croyez si je vous dis que personne n'a été fichu de répondre à l'email?

Et en supposant que tu en trouves un de sérieux, comment t'assurer de la qualité? Il est beaucoup plus simple et plus efficace de faire traduire vers l'Anglais, et de profiter de l'abondance de traducteurs en anglais pour faire traduire et vérifier le texte. Et le résultat est probablement meilleur, parce que vérifiable.

Comme je le disais précédement, je viens de faire la rélecture d'un travail du xxxx vers le français directement (sans relais - je suis leur traducteur Ang-Fr officiel, je le saurais). Très peu de français parlent le xxxx, donc la "traduction" a été faite par un gars de là bas. Une catastrophe.

Le résultat aurait été de bien meilleure qualité s'ils avaient fait le relais.

Autre avantage du relais, c'est que, une fois que c'est en Anglais, il est facile de le faire traduire dans n'importe quelle langue, en choisissant des traducteurs qui ont une expérience dans le sujet et non pas "le seul traducteur disponible". Donc si un travail doit être traduit, mettons, du japonnais vers l'anglais, le français, l'italien, l'allemand et le norvegien, le relais est plus efficace. (La traduction en anglais en premier, vérifiée, puis retraduite vers chacune des autres langues).

Sinon, ces zouaves vont trouver des japonnais "qui parlent norvegien, français..." et leur confier le travail.

Le vrai problème, c'est pas tant le relais que les $@@@**@@!! qui font faire la première traduction par un gars de chez eux au lieu d'engager un anglais ou un amerlo.


Direct link Reply with quote
 

Jean-Luc Dumont  Identity Verified
France
Local time: 22:38
English to French
+ ...
Jerry fish Nov 20, 2004

J'ai traduit en français le texte "anglais" d'un document venu du Japon où il était question de "Jerry fish" qui bouchaient le circuit de refroidissement d'une centrale nucléaire "marine" au Japon. Je me suis d'abord dit : "Tiens, bizarre comme nom de poisson exotique et qu'on les retrouve agglutinés ainsi.". Puis cela a fait "tirt" dans mon esprit : c'était des méduses, pour "jelly fish".

Une faute étrange, si l'on y pense, car ce n'est pas une faute de frappe, mais plus une transcription : la personne a traduit puis écrit "jelly/jerry" comme elle le prononce...

Imagine, RN, pardon Hélène, ta phrase ainsi :

"The crossrinked ink should work off to fresh batch of ink with less than 30% crossrinked ink for the job, which is not required crossrinker."

JL, aka Thomme et Jelly


Direct link Reply with quote
 

Helene Diu  Identity Verified
France
Local time: 22:38
Member (2004)
English to French
TOPIC STARTER
Tant que c'est de la thomme de Savoie... Nov 20, 2004

JLDSF wrote:
J'ai traduit en français le texte "anglais" d'un document venu du Japon où il était question de "Jerry fish" qui bouchaient le circuit de refroidissement d'une centrale nucléaire "marine" au Japon. Je me suis d'abord dit : "Tiens, bizarre comme nom de poisson exotique et qu'on les retrouve agglutinés ainsi.". Puis cela a fait "tirt" dans mon esprit : c'était des méduses, pour "jelly fish".

Une faute étrange, si l'on y pense, car ce n'est pas une faute de frappe, mais plus une transcription : la personne a traduit puis écrit "jelly/jerry" comme elle le prononce...


Pas mal aussi, les jerry fish


Imagine, RN, pardon Hélène, ta phrase ainsi :

"The crossrinked ink should work off to fresh batch of ink with less than 30% crossrinked ink for the job, which is not required crossrinker."


Là ce qui me vient à l'esprit en lisant "crossrink", ce sont des patineurs traversant gracieusement une patinoire, on est bien loin des encres

Au vu des nombreux exemples qui viennent pour la plupart du pays du soleil levant, je précise bien ici que ce fil n'était pas destiné à critiquer d'une quelconque manière les rédacteurs ou traducteurs d'un pays plutôt qu'un autre, mais plutôt les clients de tous horizons qui cherchent l'économie au départ et se retrouvent à l'arrivée avec des catastrophes qui du coup coûtent cher en relecture à rattraper - quand c'est rattrapable bien sûr...

Hélène, qui veut rester amie avec tout le monde
(comment ça, c'est une utopie ??)


Direct link Reply with quote
 

sylver  Identity Verified
Local time: 05:38
English to French
Pas que du pays du soleil levant ;-) Nov 20, 2004

Helene Diu wrote:

...
Au vu des nombreux exemples qui viennent pour la plupart du pays du soleil levant, je précise bien ici que ce fil n'était pas destiné à critiquer d'une quelconque manière les rédacteurs ou traducteurs d'un pays plutôt qu'un autre, mais plutôt les clients de tous horizons qui cherchent l'économie au départ et se retrouvent à l'arrivée avec des catastrophes qui du coup coûtent cher en relecture à rattraper - quand c'est rattrapable bien sûr...

Hélène, qui veut rester amie avec tout le monde
(comment ça, c'est une utopie ??)


D'accord avec toi, mais pour ma part, les exemples venaient également du pays des sourires et du pays du matin calme, et je suis sûr qu'il y a pas mal d'autres pays dans une situation similaire, malheureusement.


Direct link Reply with quote
 


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

Moi pas tout texte comprendre

Advanced search






memoQ translator pro
Kilgray's memoQ is the world's fastest developing integrated localization & translation environment rendering you more productive and efficient.

With our advanced file filters, unlimited language and advanced file support, memoQ translator pro has been designed for translators and reviewers who work on their own, with other translators or in team-based translation projects.

More info »
LSP.expert
You’re a freelance translator? LSP.expert helps you manage your daily translation jobs. It’s easy, fast and secure.

How about you start tracking translation jobs and sending invoices in minutes? You can also manage your clients and generate reports about your business activities. So you always keep a clear view on your planning, AND you get a free 30 day trial period!

More info »



All of ProZ.com
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs