Mobile menu

Pages in topic:   [1 2] >
Off topic: Poème ... des spécialistes?
Thread poster: Y-Fi

Y-Fi
Local time: 17:43
German to French
Nov 28, 2004

Le cri s'est depuis longtemps perdu
et je tremble encore au seuil du langage

dire
je vais dire
non je vais te dire
Ă  toi
encore avant de franchir l'aurore
te dire
de l'autre côté de l'oreille
ce qui se dit avant que nous soyons
avant que le regard s'allume

je te caresse
encore
de mes yeux nocturnes
je te parle
encore
le silence de notre sang
je sombre encore et j'ai de l'ombre plein la bouche
j'oscille entre la terre et l'air
oh se taire et basculer dans le ventre

je vais te dire
encore
m'alléger de toi
te maudire
te bercer
composer le dernier matin de la folle
je t'endure
encore
lĂ 
les lèvres et les yeux ouverts à l'envers du monde
à ne pas pouvoir naître


Direct link Reply with quote
 

Y-Fi
Local time: 17:43
German to French
TOPIC STARTER
Je m'explique maintenant Nov 28, 2004

C'est un poème de Claire Lejeune sur lequel je suis tombé mais auquel je ne comprends pas grands chose. Le fait qu'elle est Belge joue-t-il un rôle?
Il me semble qu'elle parle d'un accouchement...mais je ne suis pas sûr du tout.
Lâchez-vous, qu'en pensez-vous?

Bonne lecture


Direct link Reply with quote
 

Sylvain Leray  Identity Verified
Local time: 17:43
Member (2003)
German to French
Yvan... Nov 28, 2004

J'allais te féliciter pour ton poème avant que tu ne postes ton explication. Tant pis
Pourquoi veux-tu ou dois-tu en saisir le sens ? Si c'est par souci personnel, je te dirais de ne pas chercher plus loin que les mots qui sont lĂ ... et si c'est pour une traduction ou un autre type de devoir... et bien bon courage !


Direct link Reply with quote
 

Y-Fi
Local time: 17:43
German to French
TOPIC STARTER
Moi poète? Nov 28, 2004

Sylvain Leray wrote:

J'allais te féliciter pour ton poème avant que tu ne postes ton explication.



En effet ce n'est pas de moi! Je suis plutôt du style à exminer ce genre de texte pour mon plaisir personnel, et là je dois dire que je bloque. C'est simple, je crois que je ne suis pas assez femme pour comprendre ce poème-là...mouais ça doit être ça!


Direct link Reply with quote
 

Emérentienne
France
Local time: 17:43
English to French
On se lâche alors :)) Nov 28, 2004

Y-Fi wrote:
Il me semble qu'elle parle d'un accouchement...mais je ne suis pas sûr du tout.
Lâchez-vous, qu'en pensez-vous?
Bonne lecture


C'est vrai que ça pourrait ressembler aux dernières heures de calme et d'attente où la réflexion poétique est encore possible avant d'endurer le douloureux plaisir de la parturition

Mais ça pourrait être autre chose. Comme dit Sylvain, le charme du poème tient aussi à la multiplicité des sens qu'il peut prendre.

CĂ©cile

Relecture faite, il s'agirait plutôt du douloureux plaisir poétisé en pleine action et non pas du préambule. Si toutefois c'est de ça qu'il s'agit...

[Edited at 2004-11-28 15:03]


Direct link Reply with quote
 

Annike THIERRY  Identity Verified
Local time: 17:43
Member (2003)
English to French
naissance... Nov 28, 2004

Yvan,
D'abord, Sylvain a certainement raison. Les poèmes permettent à chacun de reconnaître des choses qui les touchent profondément, certains te parlent et d'autres moins. Chacun interprète à sa manière, heureusement d'ailleurs.
Il est vrai que celui-ci me parle en tant que jeune mère. Il est rare de pouvoir utiliser le terme "nos sangs", et le fait de porter un enfant est l'une des seules situations où l'on partage réellement son corps et son sang, un sentiment très étrange d'ailleurs, et très puissant. Si puissant que l'on est submergée d'émotions contradictoires et parfois surprenantes, qui semblent aussi ressortir dans ce poème. (Notamment l'idée que l'enfant va naître entraîne une mélancolie très forte, on a envie parfois d'être allégée de ce poids, de découvrir enfin l'être avec lequel on tente de communiquer depuis 9 mois, et un désir de renaître en même temps,... Au final, des tas de sentiments que je n'aurais pas pu saisir si je ne les avais pas ressentis)..
Mais je préfère ne pas analyser ce poème comme on peut le faire en milieu scolaire. Certains profs ont ainsi réussi à me dégoûter d'auteurs pourtant fascinants par ailleurs ! Laisse toi aller à ce que ça t'inspire... D'ailleurs, peut-être que je me trompe complètement à mon tour et que l'auteur a voulu dire bien autre chose, peu importe !)
Bonne fin de week-end !
Annike


Direct link Reply with quote
 
xxxohlala  Identity Verified
English to French
+ ...
C'est une Belge Nov 28, 2004

Claire Lejeune est née à Havré, en Hainaut, le 5 octobre 1926. Elle est secrétaire permanent du Centre Interdisciplinaire d'Études Philosophiques de l'Université de Mons-Hainaut (CIEPHUM).

Elle est aussi fondatrice des Cahiers Internationaux de Symbolisme, (Genève, 1962) et de Réseaux, Revue interdisciplinaire de Philosophie morale et politique (Genève, 1965) dont elle continue à assumer la rédaction et l'administration. Ces deux revues sont renommées internationalement pour la qualité de leurs textes et de leurs collaborations.

Claire Lejeune organise depuis 1962 de très nombreux colloques interdisciplinaires à Paris, Genève, Bruxelles, Mons, Lausanne, Neufchâtel...

Elle a depuis son jeune âge la passion de photographier. En 1968, elle s'aménage une chambre noire. L'analogie entre la démarche poétique et la démarche photographique devient son fil d'Ariane. Dans plusieurs de ses livres, ses écritures photographiques, «analphabétiques», cohabitent avec l'écriture poétique.

Ses «photographismes» ont été exposés à de nombreuses reprises, de Kyoto (en 1970) à Rivières-du-Loup au Québec (1990).

Claire Lejeune a reçu le Prix Canada-Communauté Française de Belgique de Littérature 1984 pour l'ensemble de son oeuvre. Elle est d'ailleurs beaucoup mieux connue au Canada que chez nous.

Autodidacte, elle bâtit une oeuvre avec force et sagesse, un idéalisme patient, une conviction sauvage. Elle excelle dans l'essai poétique, s'affirme d'ailleurs poète plutôt que philosophe (du moins au sens occidental et étriqué du terme). La femme est conviviale, s'exprime avec la simplicité et la précision de celles qui savent où elles marchent, où elles vont, sans pour cela s'interdire aucune errance que le rêve permet d'entrouvrir.


[Edited at 2004-11-28 15:12]


Direct link Reply with quote
 
Marie SERRA  Identity Verified
Local time: 17:43
German to French
La naissance d'un mot, d'un texte? Nov 28, 2004

Je réagis d'abord comme une mère et ce poème bouleverse mes intérieurs, réveille des souvenirs marqués dans mon corps à vie.

A la deuxième lecture, j'imagine un accouchement de toute oeuvre personnelle, même simplement un mot, celui recherché pour un texte et qui contient toute l'essence, l'histoire de l'auteur...

Pourquoi cette question sur la Belgique? En tout cas, les réponses données par Ohlala sont passionnantes.

Marie


Direct link Reply with quote
 
xxxohlala  Identity Verified
English to French
+ ...
Le fait qu'elle soit Belge joue-t-il un rĂ´le? Nov 28, 2004

1) voilà pourquoi j'ai confirmé qu'elle était Belge et donné sa biographie !
2) je pense à un "enfantement" dans son sens le plus large : accouchement mais aussi création d'une oeuvre,production et élaboration comme il est écrit dans le dictionnaire "Larousse"


Direct link Reply with quote
 

NancyLynn
Canada
Local time: 11:43
Member (2002)
French to English
+ ...

MODERATOR
Accoucher des oeuvres Nov 28, 2004

Pour Jane Austen, ses enfants, c'Ă©tait ses oeuvres - souvent des jumeaux (Sense and Sensibility, Pride and Prejudice...)

Cécile, je me trouve d'accord avec ta deuxième idée, où on se dit 'bientôt je t'aurai dans mes bras mon enfant' quel souvenir, je suis toute émue...

Nancy


Direct link Reply with quote
 

Y-Fi
Local time: 17:43
German to French
TOPIC STARTER
Quelle Ă©motion! Nov 29, 2004

J'ai été super ému en lisant les réactions des Mamans. Et je savais bien que j'avais besoin d'explications expertes pour pouvoir saisir la beauté de ce poème. Matinenant il est vrai que je le vois sous un tout autre point de vue...je me sens mère, haa

Direct link Reply with quote
 

Y-Fi
Local time: 17:43
German to French
TOPIC STARTER
début / fin /fin /début? Nov 30, 2004

Y-Fi wrote:

Le cri s'est depuis longtemps perdu
et je tremble encore au seuil du langage

...

les lèvres et les yeux ouverts à l'envers du monde
à ne pas pouvoir naître


Mais pourquoi ce début et cette fin? J'ai l'impression que l'enfant est né puis il ne peut pas naître...

D'ailleurs qui est "je" et qui est "tu"? On dirait que c'est tantôt la mère qui parle à son enfant, tantôt l'enfant qui parle à sa mère.


Direct link Reply with quote
 

Emérentienne
France
Local time: 17:43
English to French
Naître ou ne pas naître Nov 30, 2004

Yvan,

Le sens de ces vers se comprend, vu de ma fenêtre, si l'enfant n'est pas encore né. On est encore en plein travail, c'est comme ça que ça s'appelle, un travail où même les plus polies d'entre nous ne peuvent parfois retenir un cri (de pur plaisir, cela va sans dire). Parfois, on n'a pas fini de crier, quelques instants de silence à peine qu'on a déjà envie de recommencer, d'où, je pense les 2 premiers vers.

Un accouchement ça dure parfois longtemps, tellement longtemps que ton mari va boire une bière pour se rafraîchir (il en peut plus, il a très chaud et très mal au ventre). Mais la parturiente aussi, incidemment, elle en peut plus, ça sort pas, ça n'en finit plus, activez-moi ça s'il vous plaît, et en plus interdicition formelle de boire une bière fraiche entre 2 contractions. "Les yeux et les lèvres à l'envers du monde" c'est qu'on a tellement envie de boire et qu'on peut pas - non c'est pas ça, je raconte n'importe quoi. La version non édulcorée c'est que quand tu te tords de douleur, t'as les yeux révulsés (chouette spectacle, ça te donne envie, non ?).

"A ne pas pouvoir naître" peut-être parce qu'on dit que la femme accouche aussi d'elle-même en mettant au monde. On naît "mère".

CĂ©cile


Direct link Reply with quote
 

Jean-François Pineau  Identity Verified
Local time: 17:43
German to French
+ ...
On ne peut pas naître et avoir tété (ehem) Nov 30, 2004

Cecile Watrin wrote:

Yvan,

Le sens de ces vers se comprend, vu de ma fenêtre, si l'enfant n'est pas encore né. On est encore en plein travail, c'est comme ça que ça s'appelle, un travail où même les plus polies d'entre nous ne peuvent parfois retenir un cri (de pur plaisir, cela va sans dire). Parfois, on n'a pas fini de crier, quelques instants de silence à peine qu'on a déjà envie de recommencer, d'où, je pense les 2 premiers vers.

Un accouchement ça dure parfois longtemps, tellement longtemps que ton mari va boire une bière pour se rafraîchir (il en peut plus, il a très chaud et très mal au ventre). Mais la parturiente aussi, incidemment, elle en peut plus, ça sort pas, ça n'en finit plus, activez-moi ça s'il vous plaît, et en plus interdicition formelle de boire une bière fraiche entre 2 contractions. "Les yeux et les lèvres à l'envers du monde" c'est qu'on a tellement envie de boire et qu'on peut pas - non c'est pas ça, je raconte n'importe quoi. La version non édulcorée c'est que quand tu te tords de douleur, t'as les yeux révulsés (chouette spectacle, ça te donne envie, non ?).

"A ne pas pouvoir naître" peut-être parce qu'on dit que la femme accouche aussi d'elle-même en mettant au monde. On naît "mère".

CĂ©cile


Certains disent aussi qu'on naît fait mère, mais ça ne dure qu'un temps. Et les féministes du club de Thierry Lacan-Lotte n'aimeraient pas ça.

Merci de nous déciller les yeux sur le chouette spectacle de la naissance, Cécile. Quand je pense qu'il y en a qui filment ça en cinémascope…
Y aurait des questions en masse à poser sur ce sceau du secret que se refilent les femmes de mère en fille pour ce qui touche au plaisir de la naissance. Aussitôt fait, aussitôt dit que ça fait « même pas mal ». De la vertu cardinale de l'oubli, sans doute.

Moi, j'ai pas bu de bières, j'aurais pas pu. L'ambiance brasserie, ça aurait pas collé.


Direct link Reply with quote
 

Y-Fi
Local time: 17:43
German to French
TOPIC STARTER
les yeux révulsés...gore quand même Nov 30, 2004

Cecile Watrin wrote:

La version non édulcorée c'est que quand tu te tords de douleur, t'as les yeux révulsés (chouette spectacle, ça te donne envie, non ?).

CĂ©cile


Salut CĂ©cile,

avec les yeux et la bouche à l'envers du monde, je pensais au bébé qui naît...il est à l'envers me semble-t-il dans la plupart des cas, non?

Pour le "à ne pouvoir naître" je suis d'accord avec toi. Un peu dans le sens de "c'est pas bientôt fini m..de!!"


Direct link Reply with quote
 
Pages in topic:   [1 2] >


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

Poème ... des spécialistes?

Advanced search






SDL MultiTerm 2017
Guarantee a unified, consistent and high-quality translation with terminology software by the industry leaders.

SDL MultiTerm 2017 allows translators to create one central location to store and manage multilingual terminology, and with SDL MultiTerm Extract 2017 you can automatically create term lists from your existing documentation to save time.

More info »
Across v6.3
Translation Toolkit and Sales Potential under One Roof

Apart from features that enable you to translate more efficiently, the new Across Translator Edition v6.3 comprises your crossMarket membership. The new online network for Across users assists you in exploring new sales potential and generating revenue.

More info »



All of ProZ.com
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs