Mobile menu

Off topic: De Vincent Ravalec et/ou de diverses escroqueries Ă©ditoriales.
Thread poster: Thierry LOTTE

Thierry LOTTE  Identity Verified
Local time: 20:27
Member (2001)
English to French
+ ...
Dec 1, 2004

Il y a quelques mois, j’ai découvert un écrivain – mieux vaut tard que jamais me diront certains à juste raison – Vincent Ravalec.

Ce n’est pas que j’ai eu un “éblouissement” mais j’ai bien dû reconnaître qu’il y avait là “Quelqu’un”…
Certaines de ses nouvelles sont plus que superbes – je ne dirai pas “géniales” car c’est un terme qui, de nos jours, est quelque peu trop galvaudé – alors que d’autres sont franchement nulles.
Dans le premier cas, on cherche les influences sans trop pouvoir les cerner, dans l’autre on sent nettement le manuel de marketing littéraire et les “consignes” de son agent littéraire et/ou de ses éditeurs : “faut faire du Ravalec coco…!”.
Comme, bien souvent, c’est le premier cas qui domine, je me suis mis – toujours grand excessif - à commander petit à petit, sur Amazone, l’œuvre complète dudit Vincent Ravalec.

Là où cela ne va plus du tout, c’est quand je me rends compte – au fur et à mesure des livraisons – que plusieurs recueils de nouvelles ayant des titres génériques différents (parfois publiés chez le même éditeur – mais dans une autre « collection »), incluent souvent 1, 2 voire parfois 3 nouvelles parues dans un autre recueil du même auteur paru sous un autre titre…
Vincent Ravalec, qui me parait de prime abord plus à gauche qu’à droite est il complice de ce type de magouilles ou bien a-t’il mal lu son contrat ?

Je sais bien que maintenant on est globalisés et que l’argent domine le monde (immonde cliché), mais, jusqu’à présent, jamais aucun éditeur n’avait osé « me » faire ce coup-là…

En tant que « pôv expatrié » je suis obligé de faire confiance à Amazone (à qui – en tant que gros client - j’enverrai d’ailleurs l’URL de ce fil avec vos réponses ou commentaires) car, ne pouvant pas « physiquement » feuilleter les ouvrages que je me propose d’acheter, ni d’en vérifier le nombre de pages (info qui paraît relever du domaine « confidentiel défense » chez ce grand distributeur) il m’arrive de payer fort cher un ouvrage de 124 pages écrit gros et intitulé abusivement « roman »… Je pense ici aux œuvres d’une autre « Bête Littéraire » - Amélie Nothomb – dont j’aime particulièrement certains ouvrages

Je ne sais pas trop quoi en penser (si - en fait, je sais très bien quoi - mais il est tard et j’ai décidé de ne plus trop m’énerver avant de me coucher…).

Vos commentaires et insultes diverses (pour les 200 % Ravalec inconditionnels – il y en a parmi les moins de 20 ans… comme il y avait des inconditionnels de Philippe Djian il y a 15 ans…) seront les bienvenus.


Direct link Reply with quote
 

Emmanuelle Riffault  Identity Verified
Germany
Local time: 20:27
Member (2004)
German to French
+ ...
Recette anti-déception Dec 1, 2004

Tout comme toi Thierry, quand je découvre et que j'aime un auteur, un musicien, un réalisateur..., j'ai envie de tout lire, tout entrendre, tout voir de lui (avant que les féministes ne se jettent sur moi : ça concerne aussi les filles, même expérience sur Nothomb par ex.).

Et souvent, après le plaisir premier, venait la déception ultime mais rapide

Alors, j'me suis dit : que faire pour ne pas gâcher mon plaisir ?

Recette :

1. Apprécier longuement la 1ère expérience et se réjouir d'avoir découvert un nouvel auteur, musicien, réalisateur (équivaut aux 20 minutes de repos après le sauna)

2. Ne pas essayer de renouveler l'expérience tout de suite. Attendre quelques mois avant d'acheter le prochain roman, CD, DVD, recueil... (équivaut à la 2e assiette de choux farci à mamie : jamais aussi bonne que la 1ère, il vaut mieux attendre le lendemain)

RĂ©sultat

Après des mois d'attente, le plaisir de retrouver cet auteur, musicien, réalisateur... est doublée parce qu'en plus on se réjouit à l'avance.

Inconvénient
Je n'achète plus Nothomb parce que trop chère au mot. Tiens, ça me rappelle quelque chose



[Edited at 2004-12-01 07:48]


Direct link Reply with quote
 

Jean-François Pineau  Identity Verified
Local time: 20:27
German to French
+ ...
Wendy (sans Lisa) Dec 1, 2004

Bonjour Thierry,

je me souviens avoir lu « Wendy » à l'époque et avoir trouvé ça drôle, bien ficelé et bien écrit. Peut-être même que j'avais récidivé avec « Un pur moment de rock'n roll ». C'était à mon goût de la très bonne littérature de divertissement, mais sans plus. Peut-être que le sieur Ravalec s'est bonifié, faudrait que j'aille lire ses livres plus récents.

Quant aux nouvelles multi-éditées, c'est embêtant effectivement. Peut-être y a-t-il eu des recueils à thèmes ? Ou des tirages spéciaux à des occasions particulières ?
En musique, c'est parfois pareil, si je voulais tout avoir d'un artiste, je me retrouverais avec des titres ou des œuvres en plusieurs exemplaires. Enfin, si c'est systématique dans le cas Ravalec, ça vaut le coup de se fendre d'un courrier à l'éditeur. Ce serait pas surprenant que Ravalec n'ait pas franchement son mot à dire sur les pratiques de celui-là.

Quant Ă  Amazone : tu n'as pas dans ta bonne ville un libraire de confiance qui peut te faire venir les livres ?

Comme vous, j'aime bien tout dévorer d'un auteur dont je m'entiche. Ça doit être l'effet enzyme glouton.


Direct link Reply with quote
 

Emmanuelle Riffault  Identity Verified
Germany
Local time: 20:27
Member (2004)
German to French
+ ...
Seuls au monde Dec 2, 2004

Jef wrote:

Comme vous, j'aime bien tout dévorer d'un auteur dont je m'entiche. Ça doit être l'effet enzyme glouton.


Apparemment, nous sommes les 3 seuls gloutons !


Direct link Reply with quote
 

Monique Laville  Identity Verified
Italy
Local time: 20:27
Italian to French
+ ...
Curieuse pratique Dec 2, 2004

que je n'ai jamais rencontrée dans mes nombreuses lectures. Je ne connais pas Ravalec, mais j'attends d'autres commentaires avant de me plonger dans la lecture d'un de ses livres.

Quant à Northomb, une fois m'a suffit! C'est cher du mot en effet, d'autant plus que les lieux communs dans ses livres ne manquent pas. C'est l'incohérence de notre époque qui propose des auteurs soi-disant innovateurs qui n'ont d'innovatrice que la capacité à augmenter leurs revenus sans grands efforts. J'ai insisté tout de meme, puisque je me suis fait preter deux autres ouvrages qui ont fini comme le premier, lus à moitié. C'est très rare que je ne termine pas un livre, il faut vraiment qu'il m'enquiquine.
Le prochain c'est sur, je le lirai à la librairie du supermarché.


Direct link Reply with quote
 

Sylvain Leray  Identity Verified
Local time: 20:27
Member (2003)
German to French
Je connais aussi Dec 3, 2004

Thierry, je connaissais ce genre de pratique avec un de mes auteurs favoris lorsque j'étais au lycée : William Irish, auteur de romans noirs aux anti-héros tragiques et de très nombreuses nouvelles. Le cas était certes un peu différent, l'écrivain étant déjà mort et ayant publié ses nouvelles dans diverses revues et journaux, mais combien de fois ai-je acheté compulsivement des recueils de nouvelles pour n'y retrouver peut-être qu'une ou deux histoires que je ne connaissais pas déjà ? Du coup, mon imposante collection de William Irish pourrait en être divisée par deux en termes de volume pour laisser un peu plus de place à mes dictionnaires

Quant à Nothomb, entièrement d'accord avec Monique. Des mots trop bien choisis et des phrases trop bien senties qui s'oublient aussitôt lues.

[Edited at 2004-12-03 10:10]


Direct link Reply with quote
 


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

De Vincent Ravalec et/ou de diverses escroqueries Ă©ditoriales.

Advanced search






DĂ©jĂ  Vu X3
Try it, Love it

Find out why DĂ©jĂ  Vu is today the most flexible, customizable and user-friendly tool on the market. See the brand new features in action: *Completely redesigned user interface *Live Preview *Inline spell checking *Inline

More info »
Across v6.3
Translation Toolkit and Sales Potential under One Roof

Apart from features that enable you to translate more efficiently, the new Across Translator Edition v6.3 comprises your crossMarket membership. The new online network for Across users assists you in exploring new sales potential and generating revenue.

More info »



All of ProZ.com
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs