Mobile menu

Pages in topic:   [1 2 3] >
Tiersmondisation du Québec/Canada?
Thread poster: xxx00000000
xxx00000000
English to French
+ ...
Dec 2, 2004

Une offre alléchante : traduire 1135 à US0.04/mot (C0.05/mot) pour un total de 45.40. Mais attention, on attend des offres à plus bas prix: "We will accept bids at lower prices."

D'une agence des États-Unis qui va revendre ça avec un profit de 300-400%, ça lève le coeur.

Ce qui est réjouissant, par contre, c'est qu'il ne semble pas y avoir preneur/euse.


Direct link Reply with quote
 

Nina Khmielnitzky  Identity Verified
Canada
Local time: 00:33
Member (2004)
English to French
J'ai répondu Dec 2, 2004

Dear Sir,
I would gladly do the translation. But the rate you offer is quite insufficient and inappropriate for a qualified French Canadian translator.

Regards,
Nina Khmielnitzky

Et vlan!

[Edited at 2004-12-02 18:50]


Direct link Reply with quote
 
Arroger
Canada
Local time: 00:33
English to French
+ ...
Oui Nina Dec 2, 2004

With both barrels et de plein fouet

Direct link Reply with quote
 

Christophe Ryneczko  Identity Verified
Canada
Local time: 00:33
English to French
Petit examen de conscience... Dec 2, 2004

À mon humble avis, il faudrait, dans un monde idéal et peut-être utopique, bannir de telles « offres » d’un site de professionnels de la traduction. Tout le monde peut en effet les consulter sur Internet et penser que de tels tarifs sont somme toute acceptables, d’où l’effet boule de neige et l’avalanche de contrats sous-payés. Tout cela n’est pas très bon pour l’image de marque des traducteurs en bout de ligne. Je pense qu’en tant que professionnels, nous avons tous un rôle à jouer si nous ne voulons pas pâtir de ces pratiques à long terme. Mais encore une fois, ce n’est que mon humble avis. À bon entendeur…

Direct link Reply with quote
 

Bruno Magne  Identity Verified
Local time: 01:33
English to French
+ ...
Oui, mais Dec 2, 2004

à partir du moment où il y a quelqu'un pour accepter une telle rémunération, cela signifie que c'est une offre acceptablle et nous pouvons rien y faire, puisque c'est la règle du marché.

Quant à l'effet « boule de neige », je n'y crois pas trop. Il est dangereux de généraliser à partir de quelques offres annoncées sur Proz.com.

Je pense personnellement que l'immense majorité des agences de traduction paie des tarifs plus qu'honorables et beaucoup d'entre nous ont leurs clients directs et vivent très bien de leur travail.

Cordialement
Bruno Magne


Direct link Reply with quote
 
xxx00000000
English to French
+ ...
TOPIC STARTER
Position de force Dec 2, 2004

Il n'y a pas de raison d'accepter une érosion des prix pour le français du Québec/Canada.

Premièrement, il n'y a pas de possibilité de délocalisation comme c'est le cas pour le français européen. Quand un client spécifie qu'il veut du français pour le marché canadien, il faut que ce soit fait par quelqu'un qui s'y connaît (il y a tout de même quelques Européens qui arrivent à se faufiler -- on les repère à la révision -- mais il n'y a pas de compétition en provenance du tiers-monde comme c'est le cas pour le français européen.

Deuxièmement, pour notre plus grand bonheur, les Québécois ont une intolérance maniaque pour les mauvaises traductions. Une compagnie qui se fait refiler de la mauvaise traduction risque de le payer cher en mauvaise publicité, en personnel qui doit répondre au courrier indigné, en retraduction -- à fort prix, cette fois, pour plus de sécurité.

En somme, on n'a pas Ă  travailler Ă  des prix de tiers-monde.

Bye!
Esther


Direct link Reply with quote
 

Nina Khmielnitzky  Identity Verified
Canada
Local time: 00:33
Member (2004)
English to French
Je vous invite à répondre Dec 2, 2004

Et Ă  lui proposer un tarif normal.

Parlant de plaintes, c'est vrai. J'en ai fait une après avoir reçu un catalogue. La lettre qui l'accompagnait était littéralement bourrée de fautes, mais il était évident que le texte n'avait pas été traduit par une machine. J'ai écrit au président, mais je n'ai jamais eu de réponse. Quelqu'un veut-il commander le catalogue pour voir s'ils ont corrigé le texte?

Nina


Direct link Reply with quote
 
xxx00000000
English to French
+ ...
TOPIC STARTER
Histoire de plainte Dec 2, 2004

Nina Khmielnitzky wrote:

Parlant de plaintes, c'est vrai. J'en ai fait une après avoir reçu un catalogue. La lettre qui l'accompagnait était littéralement bourrée de fautes, mais il était évident que le texte n'avait pas été traduit par une machine. J'ai écrit au président, mais je n'ai jamais eu de réponse. Quelqu'un veut-il commander le catalogue pour voir s'ils ont corrigé le texte?

Nina


Il y a un an ou deux, Levi Strauss avait de la traduction pourrie sur son site Web en français pour le Canada. Il y a eu tant de commentaires dans les journaux et tant de plaintes qu'ils ont dû tout faire retraduire. J'avais envoyé une plainte et j'ai reçu un courriel d'excuses pour la mauvaise qualité du français. Maintenant, le site est convenable:
http://www.levi.com/canada/fr/

Bye!
Esther


Direct link Reply with quote
 
xxxsarahl
Local time: 21:33
English to French
+ ...
Choisir son marché ! Dec 2, 2004

bonjour Esther !

Je crois que ce que tu dis n'est pas propre au Canada. Il y a tout simplement plusieurs marchés avec les prix et la qualité qui vont avec.
Les agences/clients qui travaillent pour le marché ras-des-pâquerettes ne sont certainement pas les Canadiens perfectionnistes dont tu parles, tout ce qu'ils veulent c'est du bon marché, ils s'en fichent si le traducteur ne parle pas comme du monde.
Alors tant pis pour les uns et les autres.

Il y a quelques années, j'avais écrit à France 2 pour leur signaler les erreurs de traduction dans Urgences, une erreur à hurler de rire dans chaque épisode : un patient qui a un abcès à la fesse parce qu'il s'est assis sur "un ongle", un autre qui dit qu'il n'est "qu'une mécanique", ni médecin ni avocat, etc etc.
Ils m'ont répondu très gentiment qu'ils n'étaient pas chargés de la traduction, autrement dit allez vous faire voir. Je suis sûre que c'était encore une histoire de sous.
Tant pis pour eux.

Mes deux eurocents


Direct link Reply with quote
 
xxx00000000
English to French
+ ...
TOPIC STARTER
C'est le public québécois qui est intolérant Dec 2, 2004

sarahl wrote:

Les agences/clients qui travaillent pour le marché ras-des-pâquerettes ne sont certainement pas les Canadiens perfectionnistes dont tu parles, tout ce qu'ils veulent c'est du bon marché, ils s'en fichent si le traducteur ne parle pas comme du monde.


Bonjour Sarah --

Bien sûr que les agences et les clients se contenteraient de n'importe quoi de pas cher s'ils le pouvaient. Mais ce qui est différent au Québec, c'est que la mauvaise traduction est perçue par le public comme un affront. Ça se double souvent d'une paranoïa politique assez confuse. Dans le cas de Levi Strauss, par exemple, on parlait d'une attaque contre le français par les anglophones de Toronto.

Si le site Web de Levi Strauss est convenable aujourd'hui, c'est à cause de la fureur publique. À quoi sert d'avoir un site en français si ça ne fait qu'irriter la clientèle cible?

Bonne soirée!
Esther


Direct link Reply with quote
 

Karima Afchar  Identity Verified
Local time: 22:33
English to French
Vous avez dit intolérant? Dec 2, 2004

Mais enfin pourquoi le public québécois devrait-il tolérer une mauvaise traduction?
Il ne s'agit pas de confusion politique mais bien de respect : respect d'une langue, d'une culture et d'une communauté pour ne pas dire peuple ou nation.
Il s'agirait de ne pas être aveuglé(e) par tout le débat politique qui existe depuis quelques années dans ce coin de pays.
Je n'habite pas au Québec mais lorsque je vois des erreurs grosses comme une maison sur ma boîte de céréales ou sur un panneau gouvernemental, je téléphone et j'explique que je ne suis pas contente.
Le français est une des deux langues officielles au Canada et il n'y a aucune raison qu'il soit traité en parent pauvre.
Personnellement, quand je vois des mauvaises traductions pour le Québec ou pour une tout autre province du Canada, oui, je considère que c'est un manque de respect.

Bien cordialement,
Karima Afchar


Direct link Reply with quote
 

Nina Khmielnitzky  Identity Verified
Canada
Local time: 00:33
Member (2004)
English to French
Mon offre a été déclinée Dec 2, 2004

Je me demande bien pourquoi? ;-P

Direct link Reply with quote
 

Claudia Iglesias  Identity Verified
Chile
Local time: 00:33
Member (2002)
Spanish to French
+ ...
Ă€ quoi tu penses, Esther ? Dec 3, 2004

Je ne joue pas la provoc, j'ai peur de ne pas tout saisir et que ça me retombe dessus, mais tant pis.

Ă€ quoi penses-tu quand tu dis :
Esther Pfeffer wrote:
Premièrement, il n'y a pas de possibilité de délocalisation comme c'est le cas pour le français européen. Quand un client spécifie qu'il veut du français pour le marché canadien, il faut que ce soit fait par quelqu'un qui s'y connaît (il y a tout de même quelques Européens qui arrivent à se faufiler -- on les repère à la révision -- mais il n'y a pas de compétition en provenance du tiers-monde comme c'est le cas pour le français européen.


Si un client veut du français européen il a besoin de quelqu'un qui s'y connaît aussi. Sûrement qu'un Belge peut traduire pour un client Français et vice-versa, mais même s'il y a plus de traducteurs il y a aussi un plus large marché.
Les vrais concurrents (pour une qualité équivalente) sont les expatriés dans des pays du tiers-monde, pas les nationaux de ceux-ci. J'imagine qu'il doit bien y avoir des Québécois qui habitent dans des pays moins chers que le Canada aussi...

Après, que les clients Européens soient moins regardants à la qualité des traductions, c'est possible, mais il ne faut pas pousser non plus, pour moi, un texte mal traduit pour raison d'économie est un manque de respect vis-à-vis du lecteur, d'où qu'il soit (je précise ce qui est en gras, parce que si le site est à but non lucratif, traduit par des bénévoles, je serai beaucoup plus tolérante).

Est-ce que j'ai bien compris ou quelque chose m'a échappé ?

Claudia


Direct link Reply with quote
 
xxx00000000
English to French
+ ...
TOPIC STARTER
Qu'est-ce qui est enseigné dans le monde? Dec 3, 2004

Claudia Iglesias wrote:

Si un client veut du français européen il a besoin de quelqu'un qui s'y connaît aussi. Sûrement qu'un Belge peut traduire pour un client Français et vice-versa, mais même s'il y a plus de traducteurs il y a aussi un plus large marché.
st-ce que j'ai bien compris ou quelque chose m'a échappé ?

Claudia[/quote]

Je crois qu'il y a des tas de gens qui ont appris le français de par le vaste monde, et que certains peuvent produire des traductions potables pour l'Europe. Mais à ma connaissance, le français du Québec/Canada n'est enseigné nulle part au monde. Peut-être que tu n'avais pas songé à ça.

Bye!
Esther


Direct link Reply with quote
 
ALAIN COTE  Identity Verified
Local time: 13:33
Japanese to French
Grave erreur ! Dec 3, 2004

Mais à ma connaissance, le français du Québec/Canada n'est enseigné nulle part au monde.
Esther


Mais non, mais non, je l'enseigne Ă  fiston tous les jours ici !

Bon d'accord, c'était juste pour mettre une petite note gaie. Inutile de vous fâcher.


Direct link Reply with quote
 
Pages in topic:   [1 2 3] >


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

Tiersmondisation du Québec/Canada?

Advanced search






DĂ©jĂ  Vu X3
Try it, Love it

Find out why DĂ©jĂ  Vu is today the most flexible, customizable and user-friendly tool on the market. See the brand new features in action: *Completely redesigned user interface *Live Preview *Inline spell checking *Inline

More info »
Across v6.3
Translation Toolkit and Sales Potential under One Roof

Apart from features that enable you to translate more efficiently, the new Across Translator Edition v6.3 comprises your crossMarket membership. The new online network for Across users assists you in exploring new sales potential and generating revenue.

More info »



All of ProZ.com
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs