Mobile menu

Pages in topic:   [1 2] >
Off topic: Les merveilles des bouquinistes
Thread poster: Jean-Marie Le Ray

Jean-Marie Le Ray  Identity Verified
Italy
Local time: 14:18
Member
Italian to French
+ ...
Feb 5, 2005

Salut,

Il m'arrive un truc pas ordinaire que je voudrais partager avec vous.
J'imagine sans trop craindre de me tromper que nous avons tous en commun d'aimer farfouiller aux étalages des bouquinistes, toujours à la recherche de perles rares.
Or ce matin, mon regard a été attiré par deux volumes de médecine en italien, sans trop savoir pourquoi puisque je ne voyais que la tranche et qu'il y avait d'autres centaines de livres de part et d'autre.
J'en ai donc pris un pour l'examiner et mon coeur a fait un bond en voyant l'illustration, reproduction fidèle d'une édition que je possède en français, mais dont je n'arrivais pas à me rappeler le titre. Je me suis donc empressé d'aller payer et je m'en suis tiré pour ... 7 euros !
Une fois arrivé chez moi, surprise des surprises, plus de trente ans après que ma mère m'ait offert "Les merveilles de notre corps", édition 1971 (j'avais 14 ans), j'ai déniché ce matin le même ouvrage en italien, "Le meraviglie del nostro corpo", édition 1964, tous deux du Reader's Digest. Seule la couleur de la couverture change !
Ça me fait donc plus de 500 pages de textes médicaux dans les deux langues, où tout est reproduit à l'identique : les photos, les dessins, les planches, les chapitres, etc. etc.
Au fond ce n'est pas surprenant, les deux éditions ayant été vraisemblablement traduites depuis la même version anglaise. Par contre, ce qui ne laisse de me surprendre, c'est de trouver ça 34 ans après.
Ce qu'on appelle un bon vieux coup de sérendipité !

Ciao, Jean-Marie

P.S. J'imagine aussi que je ne dois pas être le seul à avoir fait des trouvailles fantastiques chez les bouquinistes...


[Edited at 2005-02-05 14:59]


Direct link Reply with quote
 

hduverle  Identity Verified
Local time: 08:18
Member (2004)
English to French
+ ...
bon coup de chance Feb 5, 2005

J'ai aussi une facheuse tendance à renifler dans tout ce qui ressemble à un tas de vieux livres. Et on y trouve parfois des vieux dictionnaires ou encyclopédies médicales ou scientifiques dont personne ne veut plus et qui sont pourtant des mines de renseignement...
Ah s'il n'y avait pas toujours des factures à payer...
en anglais et autres langues à Paris, un endroit à toujours visiter, la librairie Shakespeare and Co, face au petit pont et St Julien le Pauvre. Astmatiques s'abstenir. et maniaques de l'ordre aussi.
Ne pas oublier l'étage non plus.


Direct link Reply with quote
 
tradusport  Identity Verified
Portugal
Local time: 13:18
Portuguese to French
+ ...
sans oublier les brocantes et autres foires aux antiquités... Feb 6, 2005

Moi aussi j'aime flâner et sentir l'odeur des livres...Ma découverte la plus surprenante est celle d'un dictionnaire de synonymes français/ Larousse dans une foire aux vieilleries d'une petite ville du sud du Portugal...au prix de 1€ !!!!
Ah si les livres pouvaient nous raconter leurs voyages...


Direct link Reply with quote
 

Monique Laville  Identity Verified
Italy
Local time: 14:18
Italian to French
+ ...
Attention aux allergies Feb 7, 2005

Moi aussi j'aime bien fouiller dans les tas de vieux livres, mais j'évite de renifler! J'ai trouvé ainsi il y a une vingtaine d'années et pour presque rien quand j'habitais à Paris, deux superbes volumes des oeuvres complètes de Victor Hugo sur papier bible, tranche dorée, etc. dans la cave d'un librairie de Saint-Germain qui fermait. J'ai vainement cherché le troisième volume chez les bouquinistes pour compléter ma collection. Puis il y a quelques mois, tout à fait par hasard, voilà que je trouve ce troisième volume en "fouillant" dans le site de Chapitre.com. à un prix que je trouve assez élevé.
Mais on y trouve des livres à tous les prix:
http://www.chapitre.com/accueil.asp?donnee_appel=MOTEUR

Hervé tu m'a rappelé Shakespeare and Co que je visitais de temps en temps. J'aimerais bien y retourner.


Direct link Reply with quote
 

Jean-Marie Le Ray  Identity Verified
Italy
Local time: 14:18
Member
Italian to French
+ ...
TOPIC STARTER
Ça alors ! Feb 7, 2005

Monique Laville wrote:

J'ai trouvé ainsi il y a une vingtaine d'années et pour presque rien quand j'habitais à Paris, deux superbes volumes des oeuvres complètes de Victor Hugo sur papier bible, tranche dorée, etc. dans la cave d'un librairie de Saint-Germain qui fermait. J'ai vainement cherché le troisième volume chez les bouquinistes pour compléter ma collection. Puis il y a quelques mois, tout à fait par hasard, voilà que je trouve ce troisième volume en "fouillant" dans le site de Chapitre.com. à un prix que je trouve assez élevé.



Bonjour Monique,

Tu les vends pas tes trois volumes ?

Jean-Marie


Direct link Reply with quote
 

hduverle  Identity Verified
Local time: 08:18
Member (2004)
English to French
+ ...
mines de papier Feb 7, 2005

Monique Laville wrote:



Hervé tu m'a rappelé Shakespeare and Co que je visitais de temps en temps. J'aimerais bien y retourner.


Et pour ceux qui visitent Cambridge et qui arrivent à s'extraire des librairies locales, il ne faut pas rater une fouille en règle du dépôt (?)/hangar/"bookstore" sous le viaduc de Newmarket Road : des montagnes de livres de plus de 20 ans, des collections entières de revues... Pas de livres "de collection" sauf exception, mais une mine dont on sort rarement indemne... Faut dire que le contexte de la ville aide !


Direct link Reply with quote
 

Jean-Luc Dumont  Identity Verified
France
Local time: 14:18
English to French
+ ...
Tibet qui monte Feb 8, 2005

J'ai été élève puis "pion" au Lycée d'Etat Alexandra David-Néel, du nom de la célèbre exploratrice du Tibet.
J'ai vécu 4 ans à trois cents mètres de la maison ci-dessous. Et pendant un total de 8 ans je suis passé tous les jours au moins deux fois devant l'allée qui y conduit.

http://www.alexandra-david-neel.org/images/dn60.jpg
http://www.alexandra-david-neel.org/francais/biog6.htm

L'an dernier, entrant, comme chaque fois que j'y passe devant, chez le bouquiniste qui se trouve à 5 minutes à pied de chez moi, "sur" Valencia Street en bordure du quartier hispanique de la Mission, vlà ti pas que je tombe sur l'édition originale de la biographie de la Dame susnommée, in French, siouplait : "Le lumineux destin d'Alexandra David-Néel". Cela m'a fait comme un coup de gong...

http://www.alexandra-david-neel.org/francais/bibl30.htm


Direct link Reply with quote
 

Adrien Esparron
France
Local time: 14:18
Member (2007)
German to French
+ ...
Une aventure majeure Feb 8, 2005

Passant avec un ami de toujours, nous étions à la Communale ensemble et c'est bien rare de remonter à une telle ancienneté d'amitié, devant un bouquiniste de brocante, je tombe en arrêt devant un ouvrage commis par moi il y a un paquet d'années. Damned, mais je suis déjà dans les vide-greniers ! C'est l'antichambre de la gloire ...

De cet ouvrage ne s'étaient bon an mal an vendus que quelques exemplaires ... mais j'avais distillé quelques cartouches d'encre pour dédicacer aux services de presse, aux amis de l'éditeur et aux amis perso.

Je me saisis avec émotion du document et tombe raide en découvrant la dédicace faite à celui qui m'accompagnait dans cette brocante ...

Sans rien y laisser paraître, je demande au bouquiniste quel serait le prix de cet ouvrage dédicacé.

Haussement d'épaules ... j'en sais rien, c'est nul et j'ai même pas lu. Tenez, prenez-le et n'en parlons plus.

Mais non, mais si. Bon je prends et rejoins l'ami cherchant un peu plus loin une carte postale ancienne.

Tiens, je ne t'ai jamais fait de cadeau !

Cramoisi ne me semble pas vouloir dire vert, quoique chez les traducteurs on ne sait jamais, qu'il devient l'ami de toujours.

Mais comme c'est un ami, il a la réponse absolue :

Ouf, voilà que je le retrouve enfin. La dernière fois que j'ai déménagé, je ne sais pas si je te l'avais dit, mais on m'avait piqué trois caisses de livres ...

Ecco, c'est pas compliqué la manière dont les livres voyagent : il suffit de voyager ou de déménager.

Merci pour votre patience,

Adrien

PS - Depuis je ne fais plus de dédicace et les exemplaires dont je dispose gratuitement, je les vends direct à des librairies spécialisées qui m'en versent la motié du prix public et que cela rapporte bien plus ques les droits d'auteurs.


Direct link Reply with quote
 

Emérentienne
France
Local time: 14:18
English to French
Ouate abaoute a litteule localizécheune ? Feb 8, 2005

JLDSF wrote:

J'ai été élève puis "pion" au Lycée d'Etat Alexandra David-Néel, du nom de la célèbre exploratrice du Tibet.
J'ai vécu 4 ans à trois cents mètres de la maison ci-dessous. Et pendant un total de 8 ans je suis passé tous les jours au moins deux fois devant l'allée qui y conduit.

http://www.alexandra-david-neel.org/images/dn60.jpg
http://www.alexandra-david-neel.org/francais/biog6.htm

L'an dernier, entrant, comme chaque fois que j'y passe devant, chez le bouquiniste qui se trouve à 5 minutes à pied de chez moi, "sur" Valencia Street en bordure du quartier hispanique de la Mission, vlà ti pas que je tombe sur l'édition originale de la biographie de la Dame susnommée, in French, siouplait : "Le lumineux destin d'Alexandra David-Néel". Cela m'a fait comme un coup de gong...

http://www.alexandra-david-neel.org/francais/bibl30.htm


Jean-Luc, tu ne crains pas d'égarer les lecteurs de ce fil, géographiquement parlant ?

Permets donc, pendant que tu "pionces" encore (yes, well) que nous aidions au décodage des infos ci-dessus : dans le premier paragraphe de son message, JLDSF, comme son pseudo ne l'indique pas, évoque la ville de Digne, Alpes de Haute-Provence, France. Dans le deuxième paragraphe de son message, JLDSF, comme son pseudo l'indique, est à San Franciscotte, Californique, Etats-Uniques.

Ca clique ?

[Edited at 2005-02-08 13:50]


Direct link Reply with quote
 

Sylvain Leray  Identity Verified
Local time: 14:18
Member (2003)
German to French
Ouf Feb 8, 2005

[quote]Cecile Watrin wrote:

JLDSF wrote:

Jean-Luc, tu ne crains pas d'égarer les lecteurs de ce fil, géographiquement parlant ?



Merci Cécile, je croyais que JL avait vécu au Tibet et j'avais vraiment du mal à m'y retrouver.


La maison est jolie en tout cas.


Adrien, c'est vraiment vrai ton histoire ? Ça paraît presque trop beau pour y croire.



Direct link Reply with quote
 

Jean-Marie Le Ray  Identity Verified
Italy
Local time: 14:18
Member
Italian to French
+ ...
TOPIC STARTER
Comme disait Nagui... Feb 8, 2005

Cecile Watrin wrote:

Dans le deuxième paragraphe de son message, JLDSF, comme son pseudo l'indique, est à San Franciscotte, Californique, Etats-Uniques.



dans "Californique" il y a ... "califor" !
CQFD
J-M


Direct link Reply with quote
 

DoMan
Local time: 14:18
English to French
Quelques vieilleries... Feb 8, 2005

Bonjour à tous, émérites farfouilleurs,

ce fil me rappelle... (peut-être je dévie un peu, mais bon...)
Je ne suis pas un très bon farfouilleur mais je possède 2 - 3 choses dont je me suis toujours demandé si elles avaient une valeur autre que sentimentale (non pas que je veuille les vendre, pure curiosité) et dans quelle mesure elles étaient rares ou au contraire communes. Je me suis toujours demandé... mais je n'ai jamais demandé, alors peut-être sauriez-vous...
Quand mes grands-parents sont décédés, j'ai récupéré la seule chose dont tout le monde se fichait dans la famille, à savoir 2 énormes volumes reliés du journal Excelsior, avec toutes les éditions quotidiennes dudit journal. Les 2 volumes couvrent chacun entre 1 et 2 mois de la période 1914 - 1915, aux alentours notamment de la déclaration de la guerre, je ne me souviens plus les dates exactes, je vérifierais ce soir. On y trouve tout ce qu'on trouverait dans un quotidien de nos jours (enfin, en temps de guerre), articles de propagande, avis de recherche, liste de disparus ou de morts au combat, mais aussi résultats sportifs, spectacles parisiens... Je suis aussi tombé sur... le communiqué du gouvernement de l'époque interdisant la vente de l'absinthe, ce qui m'a fort chagriné. Personne n'a la moindre idée de comment ces livres se sont retrouvés là, dans le galta (une sorte de grenier dans le patois vivarois, si quelqu'un connait l'origine de ce mot, je suis preneur !) de la vieille maison de mon grand-père ; lui-même, je crois, l'ignorait.
Dans un petit élan de curiosité, j'ai un jour vu qu'une personne vendait UN exemplaire d'Excelsior (autrement dit, un seul jour) sur E-bay, à un prix (10 euros si je me souviens bien) qui m'a fait réaliser que mes quelques mois valaient peut-être bien trois francs six sous, cela ne m'avait jamais vraiment effleuré.

Autre chose... quand je travaillais dans la métallurgie, un de mes collègues avait un petit dictionnaire dont il se servait pour s'assurer que l'orthographe de ses rapports était correcte, ce qui est somme toute une des vocations d'un dictionnaire. Sauf que le sien était une édition Larousse de 1912, en quasi lambeaux. Je pensais qu'il était à lui mais en fait il trainait dans l'entreprise, lui l'avait récupéré d'un ancien qui le tenait sûrement d'un ancien qui le tenait..., et il n'y... tenait pas plus que ça. J'ai filé droit au Carrefour du coin, j'ai acheté la dernière édition du Larousse de poche, et on a échangé nos dicos ! Il était content, il ne manquait aucune page. J'étais content, les définitions de l'époque sont souvent un vrai régal, il y aurait de quoi ouvrir un fil alimenté par quelques perles. Bref, je me demande, pour celui-là, si une édition du petit Larousse de 1912 est un truc courant, que l'on pourrait trouver chez le 1er bouquiniste qui passe.
Qu'en pensez-vous ?

ps : tant qu'on y est... j'aime aussi beaucoup les cartes anciennes, si vous avez au fin fond d'un grenier poussiéreux, disons, par exemple, une carte de l'Afrique orientale peinte par un géographe chinois du 12ième siècle, je suis intéressé !!!


Direct link Reply with quote
 

Sylvain Leray  Identity Verified
Local time: 14:18
Member (2003)
German to French
Gâté par le galta Feb 8, 2005

DoMan wrote:

... 2 énormes volumes reliés du journal Excelsior, avec toutes les éditions quotidiennes dudit journal. Les 2 volumes couvrent chacun entre 1 et 2 mois de la période 1914 - 1915...


Je ne suis pas expert et ne saurais pas chiffrer, mais rien que de te lire j'imagine que c'est un vrai trésor. Renseigne-toi mais à mon avis ça vaut son pesant d'or (même si c'est plus le contenu que je trouve intéressant, plutôt que les sommes que cela peut représenter).

Personne n'a la moindre idée de comment ces livres se sont retrouvés là, dans le galta (une sorte de grenier dans le patois vivarois, si quelqu'un connait l'origine de ce mot, je suis preneur !)


Pas d'explication hélas, mais moi je le connais de ma famille suisse. J'ai toujours cru que c'était un mot propre aux Helvètes, et personnellement, je l'aurais orthographié galetas. Je vais chercher.

Pour le Larousse, certainement a-t-il une valeur minime lui aussi. A vérifier

Sylvain


Et toc : galetas (Suisse) local de débarras dans les combles d'un bâtiment (Larousse)



[Edited at 2005-02-08 15:16]


Direct link Reply with quote
 

Adrien Esparron
France
Local time: 14:18
Member (2007)
German to French
+ ...
Cela ne s'invente pas ! Feb 8, 2005

Sylvain Leray wrote:

Adrien, c'est vraiment vrai ton histoire ? Ça paraît presque trop beau pour y croire.



Ce qui est vrai là dedans, c'est tout. Le livre a été publié en 1973 (Editions Pierre Jean Oswald, alias PJO) et je tairai à la fois et le titre et le pseudo (c'est épuisé depuis longtemps, pas besoin de faire de la promo), mais j'ai vérifié que j'étais bien dans le catalogue de la Bibliothèque Nationale, et l'aventure reportée remonte à 1998, à Mens, capitale du Trièves dont est originaire une partie de ma famille, et où cet ami était venu me rendre visite dans la demeure familiale.

Cela, comme tu le pressens si bien ne s'invente pas !

Ce qui ne s'invente pas non plus c'est la vertigineuse improvisation sur la pique de caisses de livres au cours d'un déménagement ... (il avait foutu mon book à la benne, point !).

Cela n'a pas remis notre amitié en cause, nous avons encore passé les fêtes de fin d'année 04/05 ensemble, en rigolant bien de l'affaire, qui n'en était pas une : il avait eu raison de virer mon bouquin !

Le seul reproche : il aurait dû faire en sorte que ma dédicace ne figure plus dans la chose, mais bon ...

Ce qui l'embarrasse maintenant, c'est qu'il est obligé de garder cet exemplaire exceptionnel désormais invirable : il sait que je vérifie à chaque fois que je lui rends visite !

Mais non, je m'en fiche ...

Plus,

Adrien


Direct link Reply with quote
 

lien
Netherlands
Local time: 14:18
English to French
+ ...
Un desir secret Feb 8, 2005

Moi je voudrais bien tomber sur un vieux catalogue de Manufrance, (Ah Manufrance!) d'avant la premiere guerre mondiale. Je me souviens avoir passe des heures a feuilleter un exemplaire que je possedais, fascinee par des objets disparus qui faisaient partie du quotidien de l'epoque et les illustrations et les descriptions !

Je vais regulierement a Waterlooplein et chez les bouquinistes, il y a meme un marche le vendredi de bouquins d'occasions et bien plus (affiches, bandes dessinees).

J'aime les vieux livres pour leur beaute physique aussi, les reliures, les tranches dorees, une autre typo, le papier plus epais...

Heureusement, avec le miracle de l'internet, on peut fouiller chez tous les bouquinistes du monde entier. Je viens de m'acheter "Japan : an interpretation" de Lafcadio Hearn de 1905 ! Je le cherchais depuis longtemps celui-la, j'ai deja les autres.

Et les petits mots, les petites cartes, les dedicaces que l'on trouve dans les vieux livres ? Dans mon lafcadio, j'ai trouve une adorable petite carte de Noel, environ 3 x 5 cm, on voit que c'est ancien, avec une inscription a demi-effacee de cette belle ecriture d'antan : "Lovingly, Mabel"... L'enfoire avait lu jusqu'a la page 98 seulement, puisqu'il a fallu que je coupe les autres !

Le livre etait tellement compresse (oublie sur les rayons depuis tres tres longtemps, la tranche superieure noircie de poussiere) que depuis que je lui ai fait prendre l'air, il a gagne 1/3 de son epaisseur. J'aime le nom du bouquiniste americain aussi : Forgotten Pages.

Je connais Alexandra David-Neel, elle m'a fait decouvrir le Tibet dans mon adolescence. C'est mon heroine avec Colette (dont j'ai les oeuvres completes dans la collection Le Fleuron, 1949, l'edition supervisee par elle-meme). J'ai du aussi couper les pages, les livres etaient neufs.


Direct link Reply with quote
 
Pages in topic:   [1 2] >


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

Les merveilles des bouquinistes

Advanced search






Wordfast Pro
Translation Memory Software for Any Platform

Exclusive discount for ProZ.com users! Save over 13% when purchasing Wordfast Pro through ProZ.com. Wordfast is the world's #1 provider of platform-independent Translation Memory software. Consistently ranked the most user-friendly and highest value

More info »
Anycount & Translation Office 3000
Translation Office 3000

Translation Office 3000 is an advanced accounting tool for freelance translators and small agencies. TO3000 easily and seamlessly integrates with the business life of professional freelance translators.

More info »



All of ProZ.com
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs