Mobile menu

Test pour traduction littéraire
Thread poster: xxx00000000
xxx00000000
English to French
+ ...
May 19, 2005

Je reformule pour le forum français une question posée par Cendrine dans un autre forum.

cendrine marrouat écrivait:

Hello all!
I was offered to do a test of 2 pages for another translator's client (book). At first, I was ok with it, but after seeing the small characters (I couldn't count the amount of words, since it's a PDF document but I would say it's more than 500 words), I tried to talk to the translator. She told me that usually, the regular practice for a literary test is a whole chapter! I argued that I had never heard of that before and that I wouldn't do it for free.
Can someone tell me what's the usual amount of words for a test in this particular case? Thanks a lot!


D'après ce que j'en comprends, une traductrice veut donner un sous-contrat à Cendrine pour une partie d'un livre qu'elle est à traduire. Elle lui demande de fournir un échantillon d'environ 500 mots, ce que Cendrine trouve excessif. L'autre rétorque que dans le domaine littéraire, il n'est pas inhabituel de présenter la traduction d'un chapitre entier.

Le forum français me semble plus approprié pour discuter de cette question, entre autre, parce que la traduction littéraire est un domaine qui ne risque pas d'être délocalisée en Inde ou à Hong Kong. Par ailleurs, le volume des ventes de livres en français n'est tout de même pas celui des livres en anglais. On peut donc s'attendre à ce que les usages et les tarifs soient plus standardisés que pour l'ensemble du monde de la traduction toutes langues et tous domaines confondus.

Esther

[Edited at 2005-05-19 00:32]


Direct link Reply with quote
 
xxxNicolette Ri
Local time: 11:43
French to Dutch
+ ...
Un élément de réponse May 19, 2005

Pour avoir eu quelques relations avec des √©diteurs, je peux tout de suite dire que la traduction litt√©raire est un m√©tier √† part o√Ļ les habitudes et les tarifs sont compl√®tement diff√©rents de ceux de la traduction "technique". Pour ne parler que des tarifs, les √©diteurs pensent soit en forfait (un bouquin entier pour 1000 ‚ā¨) soit en termes de salariat, c'est-√†-dire 12 ou 15 ‚ā¨ l'heure ou, recalcul√© au mot, de l'ordre de 0,03 ou 0,04 ‚ā¨/mot. Avec comme argument qu'il y a un gros volume, un travail assur√© jusqu'√† No√ęl, etc. Dans leur mode de pens√©e, faire traduire un chapitre entier doit √™tre normal. Si on leur parle d'un test de 250 mots ou d'une page, qui devrait √™tre payant en plus, on est carr√©ment sur une autre plan√®te.

Direct link Reply with quote
 

Mich√®le M√©nard  Identity Verified
Italy
Local time: 11:43
French to Italian
+ ...
Le cas italien May 19, 2005

En italien, il arrive de plus en plus souvent que le traducteur propose à l'éditeur un texte littéraire à publier (je viens juste de terminer un cours de spécialisation dans ce domaine). Il lui donne un dossier avec une brève notice sur l'auteur e son texte, un résumé et puis un échantillon de traduction qui d'habitude correspond au premier chapitre du livre ou bien à un extrait de 10 à 20 pages. Je ne sais pas si en France le procédé est différent. Il est bien difficile, chez nous, de faire des tests de traduction littéraire.

Direct link Reply with quote
 
Francoise Perigaut
Germany
Local time: 11:43
German to French
+ ...
Usages May 20, 2005

Les usages en vigueur dans le monde de l'édition sont en effet complètement différents. Quand l'éditeur veut un test pour se faire une idée des compétences du traducteur, je pense qu'il attend au moins une dizaine de pages. En aucun cas 2-3 paragraphes comme nous en avons l'habitude dans la traduction technique.
Tout un chapitre, c'est peut-être exagéré si les chapitres sont très longs.
(Je parle d'expérience, je fais également de la traduction littéraire.)


Direct link Reply with quote
 

Adrien Esparron
France
Local time: 11:43
Member (2007)
German to French
+ ...
Si l'on ne parle que de test ... May 20, 2005

... un bon paquet de pages est de mise ! 10, 20, un chapitre entier ? Difficile à cerner, mais quelque chose de crédible et de parlant.

Ensuite, il n'est guère question de raisonner en mots, pages ... à tant le mot ou la page : c'est le monde étrange des droits d'auteur.

Des droits se cèdent éventuellement au départ : le traducteur est payé une fois pour toutes, et que l'ouvrage se vende à 15 ou à 15 000 exemplaires, pas une roupie de plus. C'est l'éditeur qui prend le risque.

Le pari peut être de tabler sur les ventes : x% du prix public conseillé par exemplaire vendu.

15 exemplaires ??? La misère définitivement assurée !!!

4 000 000, comme dans l'histoire récente de la librairie ???

Cela n'arrive pas souvent, mais cela arrive !!!

Encore plus compliqué et hasardeux la traduction littéraire ...

Adrien

[Edited at 2005-05-21 09:19]


Direct link Reply with quote
 

sylver  Identity Verified
Local time: 18:43
English to French
Compréhensible, mais qd même... May 22, 2005

Françoise P. wrote:

Les usages en vigueur dans le monde de l'édition sont en effet complètement différents. Quand l'éditeur veut un test pour se faire une idée des compétences du traducteur, je pense qu'il attend au moins une dizaine de pages. En aucun cas 2-3 paragraphes comme nous en avons l'habitude dans la traduction technique.
Tout un chapitre, c'est peut-être exagéré si les chapitres sont très longs.
(Je parle d'expérience, je fais également de la traduction littéraire.)


Si le client souhaite se faire une idée du style du traducteur sur un bon nombre de pages, je pense que le mieux c'est encore d'envoyer un texte que vous avez déjà traduit.

Quand on débute et que l'on a pas de texte sous la main, va bene, autant passer une journée à traduire les dix pages requises, les peaufiner et les garder sous le coude pour les clients à venir. Par contre, se taper 10 nouvelles pages à chaque fois qu'un éditeur... c'est pas pour moi.


Direct link Reply with quote
 
Francoise Perigaut
Germany
Local time: 11:43
German to French
+ ...
Précision May 24, 2005

Je n'ai jamais dit non plus que je faisais √† chaque fois des tests d'une dizaine de pages. C'est tr√®s rare qu'un √©diteur demande cela. Mais s'il demande √† recevoir un test et que l'on accepte, il ne s'attend certainement pas √† recevoir 3 paragraphes et on risque de para√ģtre √† c√īt√© de la plaque si on s'offusque comme le font g√©n√©ralement les traducteurs techniques quand on leur demande un test un petit peu plus long qu'√† l'habitude.

[Personnellement, j'ai fait 2 fois un tel test: pour mon premier contrat (normal, j'étais complètement débutante, l'éditeur n'avait aucun moyen de vérifier mes compétences) + assez récemment pour la traduction d'une série romanesque chez un éditeur avec lequel j'avais déjà travaillé, mais jamais sur des textes littéraires (je pense qu'il voulait aussi voir si le style allait coller avec ce qu'il attendait pour cette série en particulier).]


Direct link Reply with quote
 


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

Test pour traduction littéraire

Advanced search






Anycount & Translation Office 3000
Translation Office 3000

Translation Office 3000 is an advanced accounting tool for freelance translators and small agencies. TO3000 easily and seamlessly integrates with the business life of professional freelance translators.

More info »
TM-Town
Manage your TMs and Terms ... and boost your translation business

Are you ready for something fresh in the industry? TM-Town is a unique new site for you -- the freelance translator -- to store, manage and share translation memories (TMs) and glossaries...and potentially meet new clients on the basis of your prior work.

More info »



All of ProZ.com
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs