Pages in topic:   [1 2] >
Fiscalité en France
Thread poster: Jeanne Innocenti
Jeanne Innocenti
Germany
Local time: 12:59
Member
German to French
+ ...
Jun 21, 2005

Bonjour!

Je m'adresse là aux traducteurs résidant en France. J'aimerais avoir des informations sur la fiscalité du traducteur en France. Je sais qu'il faut s'inscrire à l'URSSAF et payer les trimestres en question mais j'aimerais connaître le montant approximatif des cotisations car il me semble que ces dernières sont bien élevées, à tel point que je me demande s'il est possible de vivre de la traduction.

Pourriez-vous me donner des chiffres approximatifs pour un chiffre d'affaire "normal" d'une activité de traduction à temps plein.

Existe-t-il d'autres posibilités? J'ai entendu parler du portage mais je crois que dans ce cas là, la moitié des revenus part en cotisations, ce qui rendrait mon activité impossible.

Merci,
Patrick


Direct link Reply with quote
 

Sara Freitas
France
Local time: 12:59
French to English
Un peu de lecture pour commencer... Jun 21, 2005

Bonjour Patrick...

Un de mes sujets préférés...

Quelques posts pour commencer:

http://www.proz.com/topic/17191

http://www.proz.com/post/200430#200430

http://www.proz.com/post/175853#175853

Bonne lecture!

Sara


Direct link Reply with quote
 

Elena Pavan  Identity Verified
Local time: 12:59
Member (2005)
French to Italian
+ ...
Fiscalité Jun 21, 2005

Bonjour!
C'est un peu difficile de répondre, puisque les cotisations de l'URSSAF dépendent de ton chiffre d'affaires.
Environ 15% de mon chiffre part pour l'URSSAF, ensuite tu dois calculer la Caisse maladie et la CAisse retraite.
ça fait maintenant 10 ans que je travaille comme traductrice en profession libérale et je pense que tu peux tranquillement vivre de ça (il faut dire aussi que je suis italienne, et par rapport à l'Italie c'est nettement mieux payé en France)
Bon courage!


Direct link Reply with quote
 

Emérentienne
France
Local time: 12:59
English to French
confusion entre cotisation et imposition ? Jun 22, 2005

Patrick Innocenti wrote:
J'aimerais avoir des informations sur la fiscalité du traducteur en France. Je sais qu'il faut s'inscrire à l'URSSAF et payer les trimestres en question


Bonjour,

Le paiement des charges et la fiscalité sont choses différentes. La fiscalité concerne les différentes formes d'imposition qui varient en fonction de divers facteurs selon qu'il s'agit du revenu ou autre. On peut fort bien payer des charges et ne pas être imposable. L'inverse est moins courant


Direct link Reply with quote
 
Jeanne Innocenti
Germany
Local time: 12:59
Member
German to French
+ ...
TOPIC STARTER
Merci Jun 22, 2005

Bonjour Sara,

Merci pour cette réponse. J'ai commencé la lecture que tu m'as conseillée. Disons qu'en général je ne trouve que des infos assez contradictoires, même sur le montant des cotisations. J'ai lu que les ponctions sur le salaire sont de près de 50% avec une société de portage. Je ne sais pas comment les personnes prises en charge par ces sociétés peuvent survivre. 1500 Euro net par mois est le minimum pour vivre décemment. Je ne me vois pas faire un chiffre d'affaire de 3000 Euro.

En gros, je cherche juste à avoir une approximation en pourcentage du CA si je suis en libéral. Ca permet déjà de planifier. Je crois d'ailleurs qu'il n'existe en France que les solutions de portage et libérale, non?

Bon, ne te sens pas obligée de répondre à toutes ces interrogations, c'est juste une réponse et une contribution au forum!

Encore merci et bonne continuation,
Patrick


Direct link Reply with quote
 
Jeanne Innocenti
Germany
Local time: 12:59
Member
German to French
+ ...
TOPIC STARTER
Merci! Jun 22, 2005

Bonjour!

Je tiens juste à vous remercier pour vos contributions qui m'aident progressivement à me faire une idée. Pour l'instant, vos réponses sont dans l'ensemble plutôt encourageantes!

Bonne continuation,
Patrick


Direct link Reply with quote
 

Marie-Céline GEORG  Identity Verified
France
Local time: 12:59
English to French
+ ...
entreprise individuelle aussi Jun 22, 2005

Bonjour,

Patrick Innocenti wrote:

Je crois d'ailleurs qu'il n'existe en France que les solutions de portage et libérale, non?



Il me semble qu'il est également possible de s'établir en tant qu'entreprise unipersonnelle (EURL), mais je ne connais pas du tout les avantages et les inconvénients de ce statut. Il faudrait peut-être demander à un centre de gestion agréé ?

Pour ce qui est du pourcentage du "salaire net" par rapport au chiffre d'affaire, à mon avis il est quand même équivalent au pourcentage évoqué pour le portage, peu ou prou 50% (une fois les 35% de charges sociales déduits et le reste pour les frais professionnels) - comme je ne travaille pas à plein temps, je ne suis pas forcément une référence fiable à ce niveau, mais c'est à peu près le calcul que je fais pour moi.

Bon courage pour la suite !

Marie-Céline


Direct link Reply with quote
 
xxxNicolette Ri
Local time: 12:59
French to Dutch
+ ...
Mon idée Jun 23, 2005

Marie-Céline GEORG wrote:
Pour ce qui est du pourcentage du "salaire net" par rapport au chiffre d'affaire, à mon avis il est quand même équivalent au pourcentage évoqué pour le portage, peu ou prou 50% (une fois les 35% de charges sociales déduits et le reste pour les frais professionnels) - comme je ne travaille pas à plein temps, je ne suis pas forcément une référence fiable à ce niveau, mais c'est à peu près le calcul que je fais pour moi.

Les estimations sont de l'ordre de 45 à 50 %, indépendamment du statut. Les sociétés de portage prennent en plus leur pourcentage.

D'autre part, un chiffre d'affaires de 3 000 € n'a vraiment rien d'exceptionnel pour un traducteur à temps plein. Je vois certains de mes collègues qui n'ont pas opté pour la TVA, avoir du mal à rester en-dessous de la barre des 27 000 € (2 250 €/mois).

Ou bien, si on prend le double du SMIC, qui était de 1 154 €/mois (chiffres de 2004), on arrive à un chiffre d'affaires de 2 308 €/mois. Il me semble qu'un traducteur devrait quand même gagner plus que le SMIC.


Direct link Reply with quote
 

Céline Odo  Identity Verified
France
Local time: 12:59
English to French
+ ...
Sur l'EURL Jun 23, 2005

Marie-Céline GEORG a écrit :

Il me semble qu'il est également possible de s'établir en tant qu'entreprise unipersonnelle (EURL), mais je ne connais pas du tout les avantages et les inconvénients de ce statut. Il faudrait peut-être demander à un centre de gestion agréé ?

Marie-Céline



L'avantage de l'EURL peut-être fiscal (impôts sur le revenu) Tout dépend de la situation personnelle du traducteur :

Si pour certaines raisons (célibataire, ou conjoint qui gagne bien sa vie, sans enfants, ISF, etc.) il paie beaucoup d'impôts sur le revenu, le traducteur a tout intérêt à se mettre en EURL. S'il travaille en Zone franche urbaine , ça peut également être intéressant.

Si en revanche sa situation personnelle lui permet d'avoir des réductions d'impôts intéressantes (marié, plein d'enfants, conjoint qui ne gagne pas grand chose voire rien, personnes à charge, dispositifs financiers ouvrant droit à réduction d'impôts, etc.) et qu'il ne paie pas ou presque pas d'impôts, il lui est plus intéressant de s'établir en profession libérale.

A savoir : la constitution d'une EURL coûte environ 400€ au départ, pour frais de publication (dans des journaux spécialisés) et autres obligations administratives


Direct link Reply with quote
 

Sara Freitas
France
Local time: 12:59
French to English
EURL la suite... Jun 23, 2005

Je me trouve dans la situation décrite par Céline. Avec les 2 conjoints qui gagnent relativement bien leur vie et sans enfants, on s'est trouvé avec une note d'impôt sur le revenu assez salée l'année dernière (pas loin de 10 000 euros ) Une des solutions que j'envisage est de me mettre en EURL.

Voilà à peu près ce que mon comptable m'a dit:

Actuellement, nous sommes dans la tranche nominale d'imposition de 37% (impot sur nos revenus)

En EURL, l'idée est d'arrêter de prendre un "salaire" et de laisser cet argent sur la société (le taux d'imposition est moins importante que 37%).

Toutefois, il faut prendre en compte des frais de comptabilité plus élévés que quand on est en indépendant (1500 eur par an au lieu de 700) plus les frais de compta/administratifs pour mettre tout cela en place (1500 eur).

L'autre solution est de rester en indépendant et de faire d'autres placements pour réduire les impôts (style de Robien ou autre).

Passer en EURL peut-être intéressant si on n'a besoin qu'une petite partie (ou pas du tout) de ses revenus de traduction pour vivre, mais il faut vraiment faire une simulation avant de décider.

Voilà ou j'en suis...je compte prendre une décision pour l'activité 2006.

A+

Sara


Direct link Reply with quote
 

Sara Freitas
France
Local time: 12:59
French to English
CA: compter 50% pour être prudent... Jun 23, 2005

Patrick Innocenti wrote:



En gros, je cherche juste à avoir une approximation en pourcentage du CA si je suis en libéral. Ca permet déjà de planifier. Je crois d'ailleurs qu'il n'existe en France que les solutions de portage et libérale, non?


Patrick


Bonjour Patrick.

Je vais briser le tabou des chiffres pour te donner une idée concrète de comment je gère cela au jour le jour.

J'ai débuté en 2003. Mon CA a été de 32 000 eur la première année, la plupart sur la deuxième moitié de l'année, le temps de démarrer et de prospecter.

En 2004 j'ai fait 42 000 eur (en prenant pas moins de 12 semaines de congés)

Cette année je suis déja à 30 000 euro (3 semaines de congés prises depuis janvier).

Je base mes prélévements de "salaire" grosso modo sur 50% de mon CA de l'année précédente. La première année j'ai fait ça plus ou moins au pif, selon mes rentrées d'argent tous les trimestres en essayant de ne jamais dépasser 50%.

Sur le long terme, mon objecif est de maintenir un CA de 50 000 eur par an en moyenne pour un "salaire" de 2000 eur par mois et une tresorerie généreuse pour couvrir d'éventuelles périodes creuses.

Le résultat? Une trésorerie de plus en plus "garnie" ce qui me permet de payer les régularisations de charges sociales sans trop de douleur et de payer mes sous-traitants avant de recevoir les règlements des clients finaux.

Il faut préciser que j'avais mis de côté 6 mois de salaire avant de me lancer pour compenser les faibles revenus des 6 premiers mois (quand les clients règlent à 90 jours c'est long si on n'a pas un petit matelas).

Il faut compter 35% pour les charges, 10% pour les frais, et l'impôt sur le revenu dépend bien sûr de la situation de ton foyer. Les frais peuvent varier d'une personne à l'autre, bien sûr.

Donc je pense que la règle des 50% est prudent et je pense également que 3000 eur par mois est tout à fait faisable.

Bon courage!

Sara

[Edited at 2005-06-23 11:25]


Direct link Reply with quote
 

Sara Freitas
France
Local time: 12:59
French to English
Aller directement à la source Jun 23, 2005

Patrick Innocenti wrote:

Disons qu'en général je ne trouve que des infos assez contradictoires, même sur le montant des cotisations.
Patrick


Patrick,

Pour te rassurer, il vaut mieux aller directement sur les sites des organismes concernés (Urssaf, RAM, CIPAV, etc.) pour connaitre les montants des charges.

Il ne faut surtout pas écouter les gens qui disent que les charges sont de 80% et que c'est impossible de s'en sortir

En général c'est de l'ordre de 35% selon les options facultatives choisies (ou non).

A+

Sara


Direct link Reply with quote
 
Jeanne Innocenti
Germany
Local time: 12:59
Member
German to French
+ ...
TOPIC STARTER
Voilà qui est clair! Jun 23, 2005

Bonjour Sara,

Merci pour ces précisions! Voilà qui est clair. Je reste donc optimiste et vais essayer d'augmenter mon chiffre d'affaire de facon intelligente. Proz et compagnie ne suffisent pas. Je vais commencer par démarcher les entreprises. Les tarifs sont plus élevés que par agence.

Merci,
Patrick


Direct link Reply with quote
 

Sara Freitas
France
Local time: 12:59
French to English
A mon avis le portage est à eviter Jun 23, 2005

Patrick Innocenti wrote:

J'ai lu que les ponctions sur le salaire sont de près de 50% avec une société de portage. Je ne sais pas comment les personnes prises en charge par ces sociétés peuvent survivre.
Patrick


Les sociétés de portage paient les charges et prennent leur marge en plus. Vaut mieux payer un expert-comptable pour s'occuper de ses comptes, à mon avis. Ce n'est pas excessivement cher, cela te débarasse de beaucoup de paperasse et en plus tu as un contact privilégié dès que tu as une question ou un souci au niveau de tes finances ou de tes impôts.

Sara


Direct link Reply with quote
 
Buzzy
Local time: 12:59
French to English
Mon expérience.... Jun 23, 2005

Bonjour Patrick
Ce que Sara dit est très intéressant et utile (par ailleurs, j'aurais bien aimé avoir une première année comme la sienne !).
Pour te donner un autre exemple "vrai", grâce à un rapport de statistiques fournis par mon comptable, je vois qu'en 2003 et 2004 mon revenu imposable s'élevait à 72/73% du mon chiffre d'affaires brut (même proportion les deux années, alors que le chiffre d'affaires avait augmenté de 25%). Je suis donc loin des 35% de charges + 10% de frais suggérés... Je travaille à domicile, donc je n'ai pas de loyer de bureau, et je pense que je ne dépensais peut-être pas assez en formation et documentation, ou bien je n'ai pas passé assez de choses en charges ? Je ne sais même pas si je suis un OVNI ou si d'autres collègues se trouve dans la même situation : mais voilà, c'est un "cas réél". Et si j'avais été en portage j'y aurais bien perdu !
Mais prudence toujours en démarrant : personnellement, vu qu'on avait déjà un salaire fixe à la maison, j'ai tout laissé sur mon compte professionnel au début, en attendant que l'effet "accordéon" des ajustements des premières années passe.
Bonne chance !


Direct link Reply with quote
 
Pages in topic:   [1 2] >


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

Fiscalité en France

Advanced search






Across v6.3
Translation Toolkit and Sales Potential under One Roof

Apart from features that enable you to translate more efficiently, the new Across Translator Edition v6.3 comprises your crossMarket membership. The new online network for Across users assists you in exploring new sales potential and generating revenue.

More info »
BaccS – Business Accounting Software
Modern desktop project management for freelance translators

BaccS makes it easy for translators to manage their projects, schedule tasks, create invoices, and view highly customizable reports. User-friendly, ProZ.com integration, community-driven development – a few reasons BaccS is trusted by translators!

More info »



All of ProZ.com
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs