Mobile menu

Off topic: Indépendante ou salariée?
Thread poster: armelle
armelle
Local time: 10:09
English to French
+ ...
Sep 14, 2005

Je viens juste d'obtenir mon dipl√īme de traductrice et vis seule avec ma fille de deux ans. Je me pose beaucoup de questions:
- sans ressources pour le moment, est-il risqué pour moi de me lancer dans la traduction en freelance, ou bien ai-je des chances de démarrer rapidement?
- ou bien dois-je opter pour le statut plus s√Ľr de traductrice salari√©e? Mais dans ce cas, o√Ļ trouver un emploi stable? Car j'ai bien l'impression que toutes les agences de traduction ne travaillent qu'avec des freelance.
Qu'en pensez-vous?
A.


Direct link Reply with quote
 

C√©line Odo  Identity Verified
France
Local time: 10:09
English to French
+ ...
Bonjour Sep 14, 2005

Bonjour Armelle,

Le métier de traducteur freelance au début n'est pas facile à conjuguer avec "financièrement rassurant" et "rentrées d'argent immédiates", surtout si l'on sort de l'école et qu'on n'a pas forcément de contacts pro.
En revanche, tu n'es pas obligée de le faire rimer avec "risqué" en créant tout de suite une structure de profession libérale. Tu peux commencer par le portage qui ne comporte aucun risque mais qui est moins rentable.
Le plus sage serait de te conseiller un emploi en interne, mais je sais que ce n'est pas facile √† trouver, ni vraiment int√©ressant financi√®rement. En revanche, en r√©gion parisienne, c'est beaucoup plus facile √† trouver, mais je ne sais pas o√Ļ tu te trouves et si tu es mobile.

Comme ça fait trop de mois que je galère après mon départ de mon ancien employeur (heureusement, j'ai des assedic)
je te conseillerais de prendre un job à mi-temps stable et pas prise de tête (secrétaire, vendeuse, caissière, cours particuliers, etc.) si tu souhaites commencer à travailler en freelance, ça te permet d'assurer un minimum jusqu'à ce que ton chiffre d'affaire soit suffisant, et puis surtout en attendant les premières rentrées d'argent


Direct link Reply with quote
 

Elena Pavan  Identity Verified
Local time: 10:09
Member (2005)
French to Italian
+ ...
Bonjour Sep 15, 2005

Bonjour Armelle!
Quand j'ai commencé, il y a maintenant 10 ans, j'étais secrétaire dans un bureau et je n'avais pas encore d'enfants. Je me suis inscrite à l'URSSAF et j'ai commencé à envoyer des lettres à des nombreuses agences de traductions; il a fallu pas mal de temps, la plupart ne répondent meme pas ou alors elles disent que "pour le moment il n'embauchaient pas" (ce qui ne correspondait pas à ma demande). Ensuite, un jour, ma lettre doit etre tombée au bon moment et au bon endroit et j'ai démarré petit à petit. Maintenant ça fait 10 ans que ça dure, avec des moments de super travail et d'autres de calme, comme en ce moment. Personnellement, je préfère rester en indépendante, mais je ne suis pas la seule ressource de la famille.
Je sais qu'une de mes clients travaille avec un organisme et je ne sais pas si je peux citer le nom dans le forum. Elle gère et organise son travail et sa clientèle chez elle, mais elle est employée comme salariée, donc avec une couverture maladie, une garantie de salarie, etc. Mais, franchement, je ne sais pas exactement comment cela ça marche. Si ça t'interesse, envoie moi un e-mail,je peux chercher leurs coordonnées et tu peux leur demander une plaquette.
Bon courage!
Elena


Direct link Reply with quote
 

Sara Freitas
France
Local time: 10:09
French to English
Il vaut mieux démarrer dans des bonnes conditions Sep 15, 2005

Comme disaient C√©line et Elena, au d√©but il faut √™tre pr√™t √† passer une p√©riode plus ou moins longue o√Ļ on n'a pas beaucoup de revenus. Le pi√®ge c'est de se retrouver un peu dans l'obligation d'accepter du travail √† des tarifs bas pour se nourrir. Apr√®s, on se trouve tr√®s occup√© avec du travail pas tr√®s bien pay√©, ce qui laisse peu de temps pour trouver de nouveaux clients √† des tarifs plus √©lev√©s. Et c'est un cycle qui devient difficile √† briser.

Je crois qu'il vaut mieux essayer de trouver un poste salarié dans un domaine/une industrie qui t'intéresse (ce qui pourrait également devenir une spécialité dans la traduction plus tard donc c'est pas plus mal...en plus cela te permet de faire des contacts).

Tu peux toujours prospecter pendant ton temps libre. On n'est pas obligé de s'inscrire aux URSSAF avant de faire/facutrer son premier travail, donc prospecter ne te coute rien, et en plus si tu es déjà en poste tu ne te sentiras pas tenté d'accepter des propositions à des tarifs trop bas.

Quand j'ai démarré en 2002, j'avais fait des économies pour pouvoir vivre 6 mois sans revenus, ce qui a fait toute la différence. J'ai contacté des centaines d'agences pour finalement trouver entre 5 et 10 qui étaient d'accord avec mes tarifs. Aujourd'hui, je travaille dans des conditions correctes et je commence à faire un peu de publicité pour trouver plus de clients directs (j'en ai à peu près 5 en ce moment).

C'est vrai qu'au d√©but on a bcp de doutes et d'inquietudes, donc il vaut mieux mettre toutes les chances de ton c√īt√© pour pouvoir faire ce m√©tier dans des bonnes conditions au lieu de d√©marrer sans vraiment pr√©parer les premiers pas de freelance.

Peut-être que nos collègues auront un autre avis, mais ce que je raconte est plus ou moins ce que j'ai vécu personnellement et les traducteurs que je connais qui ne s'en sortent pas très bien ont souvent sauté trop d'étapes au démarrage de leur activité.

Bienvenue parmi nous et bon courage.

Sara

[Edited at 2005-09-15 08:22]


Direct link Reply with quote
 
xxxSaifa
Local time: 10:09
German to French
+ ...
job à mi-temps Sep 15, 2005

Céline Odo wrote:

je te conseillerais de prendre un job à mi-temps stable et pas prise de tête (secrétaire, vendeuse, caissière, cours particuliers, etc.)


Bonjour Armelle,

C'est ce que je te conseillerais moi aussi. Mon exp√©rience personnelle: j'ai travaill√© des ann√©es √† l'universit√© puis pour une institution juridique internationale, officiellement comme secr√©taire multilingue(donc mal pay√©e, mais rentr√©es s√Ľres), mais les patrons cherchaient en fait une traductrice qu'il n'avaient pas le droit d'engager: j'ai donc eu pas mal de traductions √† faire dans le domaine de la th√©ologie, l'histoire et le droit/l'√©conomie. Cela donne de l'exp√©rience et permet d'ouvrir des portes.

Bonne chance!

Chademu


Direct link Reply with quote
 

Elena Pavan  Identity Verified
Local time: 10:09
Member (2005)
French to Italian
+ ...
Pas vraiment Sep 15, 2005

Sara Freitas-Maltaverne wrote:


Tu peux toujours prospecter pendant ton temps libre. On n'est pas obligé de s'inscrire aux URSSAF avant de faire/facutrer son premier travail, donc prospecter ne te coute rien, et en plus si tu es déjà en poste tu ne te sentiras pas tenté d'accepter des propositions à des tarifs trop bas.


Sara

[Edited at 2005-09-15 08:22]



Oui et non. Beaucoup d'agences demandent ton n¬į d'URSSAF pour pourvoir te rentrer dans leur base de donn√©es. Tu peux toujours te renseigner √† l'URSSAF, parce qu'ils ont parfois des facilit√©s pour ceux qui veulent d√©marrer leur activit√©.


Direct link Reply with quote
 

Beatrice Hercend  Identity Verified
Local time: 04:09
Member (2010)
English to French
+ ...
Acquérir de l'expérience et avoir des contacts Sep 15, 2005

D√©marrer en ind√©pendant juste apr√®s √™tre dipl√īm√©e me para√ģt un peu pr√©matur√© ; il me semble important d'acqu√©rir un minimum d'exp√©rience.

De plus, si tu vis seule avec un enfant en bas √Ęge, outre l'aspect financier qui peut √™tre vraiment probl√©matique, tu vas subir deux inconv√©nients du travail √† domicile, √† savoir :
1) l'isolement (ce que je considère comme le principal inconvénient de la profession)
2)le manque de disponibilité (les horaires sont souvent incompatibles avec le fait de s'occuper d'un petit enfant).
Bon courage.


Direct link Reply with quote
 

Sara Freitas
France
Local time: 10:09
French to English
Pourtant c'est ce que j'ai fait... Sep 15, 2005

Elena Pavan wrote:

Sara Freitas-Maltaverne wrote:


Tu peux toujours prospecter pendant ton temps libre. On n'est pas obligé de s'inscrire aux URSSAF avant de faire/facutrer son premier travail, donc prospecter ne te coute rien, et en plus si tu es déjà en poste tu ne te sentiras pas tenté d'accepter des propositions à des tarifs trop bas.


Sara

[Edited at 2005-09-15 08:22]



Oui et non. Beaucoup d'agences demandent ton n¬į d'URSSAF pour pourvoir te rentrer dans leur base de donn√©es. Tu peux toujours te renseigner √† l'URSSAF, parce qu'ils ont parfois des facilit√©s pour ceux qui veulent d√©marrer leur activit√©.


J'ai pris contact avec beaucoup d'agences, je me suis renseignée sur les tarifs, les besoins, etc. pendand qq mois avant de m'inscrire aux URSSAF. Comme ça, au moment de me lancer, j'étais déjà bien informée et je n'ai pas eu de mauvaise surprise.

C'est uniquement mon expérience personnelle.

Bon courage!

Sara


Direct link Reply with quote
 
xxxsarahl
Local time: 01:09
English to French
+ ...
Une autre solution Sep 15, 2005

Bonjour Armelle,

Je connais plusieurs personnes qui ont commenc√© par √™tre chef de projet dans une agence de traduction pour apprendre les ficelles du m√©tier et avoir un revenu stable, tout en commen√ßant √† se faire une client√®le petit √† petit. La plupart ont d√©missionn√© au bout de 2-3 ans parce qu'elles avaient assez de travail en free-lance pour se permettre de l√Ęcher leur emploi salari√©.

L'id√©al, si tu peux, serait de faire √ßa dans un autre pays, pour baigner dans ta langue de travail et mieux conna√ģtre leur fa√ßon de travailler.

Bon courage

Sarah


Direct link Reply with quote
 
armelle
Local time: 10:09
English to French
+ ...
TOPIC STARTER
Merci pour vos réponses Sep 16, 2005

Malheureusement je ne suis pas √† Paris, parce qu'√©tant seule justement j'ai d√Ľ me r√©soudre √† partir en province chez ma m√®re qui peut s'occuper de ma fille pendant que je fais mes multiples d√©marches (recherche d'emploi, d'appartement, etc). Donc la traduction en salari√© est √† exclure pour moi dans cette ville, je d√©cide donc (appuy√©e par vos avis) de chercher un job alimentaire et de traduire pendant mon temps libre. La loi fran√ßaise autorise-t-elle √† cumuler un emploi de salari√© et un statut d'ind√©pendante √† l'URSSAF?
La tentation de partir à l'étranger est grande (j'y ai travaillé la moitié de ma vie), mais sans amis ni famille dans une ville nouvelle, j'ai peur de ne pas être en mesure d'assurer une confort de vie minimal à ma fille dans un premier temps.


Direct link Reply with quote
 

nordiste  Identity Verified
France
Local time: 10:09
Member (2005)
English to French
+ ...
salariée ET indépendante Sep 16, 2005

Il n'y a pas de problème pour cumuler les deux , de même que deux emplois salariés à temps partiel d'ailleurs, à condition que le nombre total d'heures travaillées ne dépassent un maximum de l'ordre de 48 h par semaine je crois (valeur exacte à vérifier).
Pour t'installer à ton compte et vérifier les aides auxquelles tu as droit selon ta situation je te recommande le site de l'APCE (agence pour la création d'entreprise) www.apce.com qui est très clair et bien informé.

Bon courage !


Direct link Reply with quote
 

Julien Griffon
France
Local time: 10:09
English to French
+ ...
Salarié et salarié Sep 25, 2005

Effectivement, d'après ce que j'ai lu ce serait 48h maxi.
Je suis sorti de l'école il n'y a pas très longtemps non plus (de la même que toi, Armelle, je pense...).
Je suis actuellement en CDD dans une bo√ģte de trad, comme chef de projet, et comme mon but est de m'installer en ind√©pendant d'ici un ou deux ans, je cherche un peu √† c√īt√©.
L√†, j'ai trouv√© une bo√ģte qui me propose du boulot que je pourrai faire le soir et le WE, maintenant, reste √† r√©gler le probl√®me du statut.
Je pense faire appel à une entreprise de portage, dont je serais salarié (ce dont parlait Elena plus haut), mais pour l'instant je n'ai pas encore effectué toutes les démarches, donc je ne peux pas t'en dire plus.
Je préciserai ça quand j'en saurai un peu plus.
Bon courage, en tout cas !

Julien


Direct link Reply with quote
 

Nikki Scott-Despaigne  Identity Verified
Local time: 10:09
French to English
Mon expérience, mes conseils Sep 26, 2005

1) Portage :

Attention - ne pas oublier de tenir compte du fait que le portage salarial te permet de travailler oui, mais... Les d√©marches sont les m√™mes que si tu travailles en profession lib√©rale : d√©marcher les clients, payer les charges sociales, plus le % √† la bo√ģte de portage etc.

2) Boulot alimentaire :

J'ai démarré le 1er avril 1994.
- inscription à l'URSSAF
- comme prof à la fac
- enceinte

Le travail √† la fac √©tait cens√© me nourir, mais en tant que vacataire, j'ai du attendre 5 mois pour √™tre payer (une partie seulement de ce qui m'√©tait d√Ľ). J'ai continu√© ainsi pendant 3 ans - ayant m√™me attendu 9 mois pour √™tre pay√© ! Pendant ce temps, je devais faire les aller et retours pour me rendre √† la fac. J'ai fini avec un petit cr√©dit sur le dos en attendant les rentr√©es de la fac. Ils m'ont rappel√©e 5 ou 6 fois depuis pour reprendre le service. Non merci !
Donc attention, ne pas faire n'importe quoi en croyant pouvoir tout conjuguer. Rester simple et humble.

Lors de mon installation, si mon mari n'avait pas été salarié, on n'aurait pas pu s'en sortir. Je n'aurais pas pu me permettre de m'installer - même avec une aide à la création d'entreprise !

Tu as besoin de subvenir aux besoins de ta petite famille. Trop risqué de faire trop à la fois. En plus, je refusais du travail de traduction car je devais travailler à la fac, et je passais des nuits blanches pour finir les travaux de trad que j'avais accepté. Nul comme situation.

Gare aux pièges. Pas facile et puis si tu prends n'importe quoi histoire de pouvoir bouffer, difficile parfois de changer, d'avancer...

3) Conseil :

Je me joins à ceux et celles qui t'ont dit qu'il valait mieux essayer de gagner de l'expérience appropriée. Cela peut être tout simplement dans une branche d'une industrie, d'un business proche de chez toi. Cette expérience serait ensuite à exploiter.

Croyant me diriger dans une sp√©cialisation juridique, pour laquelle j'ai une formation et une petite exp√©rience professionnelle, j'ai fini par me sp√©cialiser dans la traduction nautique, notamment course oc√©anique. Qui l'e√Ľt cru !

Pour la petite histoire, je suis désormais seule aussi avec mes deux enfants et arrive à subvenir à nos besoins, (loue une maison, paie notre bouffe, voiture etc) loue un bureau que je partage avec un autre profession libérale.

Avant de m'installer en freelance, j'avais des contacts perso qui voulaient me faire travailler et avec qui je travaille encore. Mais c'était l'expérience préalable qui les a fait venir vers moi pour me faire travailler. Je travaille en client direct, pas du tout avec des agences. Comme client, il y a de bonnes/mauvaises agences comme il y a de bons / mauvais clients. Mais en général, les agences ont des délais de paiement que je n'ai jamais eu la trésorerie ni la patience d'accepter !



[Edited at 2005-09-26 15:30]


Direct link Reply with quote
 


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

Indépendante ou salariée?

Advanced search






Wordfast Pro
Translation Memory Software for Any Platform

Exclusive discount for ProZ.com users! Save over 13% when purchasing Wordfast Pro through ProZ.com. Wordfast is the world's #1 provider of platform-independent Translation Memory software. Consistently ranked the most user-friendly and highest value

More info »
TM-Town
Manage your TMs and Terms ... and boost your translation business

Are you ready for something fresh in the industry? TM-Town is a unique new site for you -- the freelance translator -- to store, manage and share translation memories (TMs) and glossaries...and potentially meet new clients on the basis of your prior work.

More info »



All of ProZ.com
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs