Mobile menu

Pages in topic:   [1 2 3] >
Remise sur volume : pratiques standard
Thread poster: Mardouk
Mardouk
Local time: 21:09
English to French
+ ...
Oct 7, 2005

Bonjour,

Un client régulier me propose d'appliquer une remise sur volume pour les gros projets.
Il s'agit simplement d'une suggestion (dit-il...), sans aucune obligation, mais bon, il laisse entendre que d'autres traducteurs ont déjà accepté et je ne voudrais pas que mon refus me porte préjudice au niveau des propositions de travail.

J'aimerais savoir quelles sont les pratiques standard en la matière :
- A partir de quel volume appliquer la remise ? 10 000 mots, plus, moins ?
-Quel pourcentage de remise appliquer ou quel montant de remise accepter ? Par exemple, remise de 15 euros sur le total facturé ou autre ?
Je n'ai vraiment aucun ordre d'idée dans ce domaine.

Je précise que je bosse en freelance bien sûr, et que je suis spécialisé dans la localisation anglais-français de produits informatiques (logiciels, matériel, site web, multimédia, etc.)

Merci d'avance pour vos conseils

Mardouk


Direct link Reply with quote
 
Alexandra Douard  Identity Verified
Local time: 21:09
English to French
+ ...
Fais un prix... Oct 7, 2005

Mardouk,

Fais un prix, ton client n'en sera que reconnaissant et plus fidèle, surtout s'il s'agit d'un volume important. Quant au prix 5% me paraît raisonnable. Pour un prochain travail de ce genre donne ton prix normal et dis lui que pour être un travail volumineux et un bon client, tu lui fais une petite ristourne!
Bon courage!
Alex


Direct link Reply with quote
 

Philippe Etienne  Identity Verified
Spain
Local time: 21:09
Member
English to French
Je ne pratique pas Oct 7, 2005

mais c'est un choix. Je facture 500 ou 25000 mots au même prix par mot, mais Trados (ou autre) est en général demandé pour les gros projets et je suis soumis à une grille de remise par tranche de correspondance. J'estime que c'est bien suffisant!
Bonne soirée,
Philippe


Direct link Reply with quote
 
Jane Lamb-Ruiz  Identity Verified
French to English
+ ...
Je n'en donne jamais ..quel idée.. Oct 7, 2005

Ces histoires de remise sur volume sont des histoires de vente au détail/en gros.

En traduction, plus on travaille, plus on se fatigue, donc plus le client devrait se satisfaire d'un travail bien fait sur un gros volume. Par conséquent, ils peuvent se le garder leur boulot quand ils demandent des remises.

Moi, je n'en donne jamais...

Tout cela, c'est pour controller les marges..nous aussi, on a des marges..surtout la fatigue d'un gros texte qui demande bien des efforts.






[Edited at 2005-10-07 20:13]


Direct link Reply with quote
 

Paul VALET  Identity Verified
France
Local time: 21:09
English to French
+ ...
Eviter de faire le jeu des négociants en mots Oct 7, 2005

Jane Lamb-Ruiz wrote:

En traduction, plus on travaille, plus on se fatigue, donc plus le client devrait se satisfaire d'un travail bien fait sur un gros volume.



[Edited at 2005-10-07 20:13]


Bonsoir,

Je suis d'accord avec Janes. Plus tu traduis longtemps et intensément, plus tu es mauvais, car fatigué. Donc, sauf à avoir de longs délais qui permettent de se reposer, ça peut être contre-productif en termes de qualité!

Mais c'est aussi anti-économique. Car on ne connaît pas le travail à faire tant qu'on ne l'a pas terminé.
Il est possible de tomber sur de grosses difficultés à n'importe quel endroit du texte; à la fin comme au milieu ouau début.

Il faut donc toujours faire des réserves expresses, pour ne pas se lancer dans quelque chose de "piégeux" (sans que cela soit forcément une intention du client).

Si une page vous prend trois jours de recherche, vous allez vous mordre les doigts de votre "ristourne". Vous la paierez dix fois. Et le client ne vous en sera pas même reconnaissant.

Je crois qu'il faut toujours rester devant tout travail comme devant une maison à restaurer: tant que l'on n'a pas tout découvert de toutes les difficultés "cachées", on ne peut pas dire quel sera le prix final. Et le client doit faire face au risque de ces difficultés imprévues. Il doit se coltiner lui aussi la réalité, au lieu de se réjouir d'une marge gagnée d'avance, fut-ce à vos dépens.

Le négociant en mots s'en fiche. J'en ai découvert un la semaine passée, du côté de Versailles, qui annonce une remise à son client dès le second paragraphe de la page d'accueil de son site.

Son site ne parle jamais de travaux de traduction (c'est osbcène, travailler), mais de tarif ferme et définitif, fixe, tous domaines et toutes langues! Le client fait d'ailleurs lui-même son devis! sur son site! sans que l'agence ait vu le texte, et ses sous-traitants encore moins!

Arrêtons certains délires!

Paul


Direct link Reply with quote
 
xxxsarahl
Local time: 12:09
English to French
+ ...
Négocier Oct 7, 2005

En fait, c'est le scénario classique : les agences essaient de faire baisser le prix, on essaie de le remonter, et ainsi de suite. Je crois qu'on se fait souvent avoir parce que le business n'est pas notre vocation première alors on essaie d'en finir le plus vite possible pour passer à notre vrai boulot. Par contre, la personne en face fait du business à plein temps.

Quelque part, il faut qu'on apprenne à penser en chef d'entreprise, et ça veut dire aussi ne pas s'affoler et ne pas bâcler l'entrée en matière, la prise de contact et la négociation. Pas passionnant mais ça fait partie du lot quand on est à son compte...


Direct link Reply with quote
 

Stephen Rifkind  Identity Verified
Israel
Local time: 22:09
Member (2004)
French to English
+ ...
No discounts Oct 8, 2005

First, pardon my English.

I just finished a 18,000 word project, with a partner. Longer projects have more work, not less, even with Trados. The quality control process become exponentially more complex and time consuming as the quantity of words goes up, till the point when you cannot, unless you hire an outside editor, guarantee anything higher than 95% accuracy, which means many mistakes.

Time is money. You should get paid more, not less, for large projects.


Direct link Reply with quote
 

NancyLynn
Canada
Local time: 15:09
Member (2002)
French to English
+ ...
D'accord avec Stephen Oct 8, 2005

Tu as raison Stephen: plus le projet est grand, plus il est difficile à gérer, et plus il y a de risques de fautes.

'you get what you pay for, every time'.

Nancy


Direct link Reply with quote
 
xxxdf49f
France
Local time: 21:09
non aux remises volume!! Oct 8, 2005

D'accord 100% avec tous les non-partisans de remise et avec leurs arguments!
Quand les clients me pose la question (rarement), je réponds comme suit avec un sourire bêtat: "ah... vous avez tant de volume que ça? dans ce cas, normalement je facture un surplus" (et s'ils demandent pourquoi, j'ajoute) "pour le travail supplémentaire, la fatigue, l'ennui au bout de 50 pages de la même chose... mais pour vous, je vais faire un geste commercial, je vous accorde le même tarif que d'habitude..."

et ça marche! c'est à dire qu'ils comprennent que ce n'est même pas la peine d'essayer!

cordialement - dominique



[Edited at 2005-10-08 18:34]


Direct link Reply with quote
 

Sara Freitas
France
Local time: 21:09
French to English
Just say no Oct 10, 2005

A ma connaissance il n'y a pas d'économies d'échelle dans la traduction.

Je suis d'accord avec les collègues qui ont déjà posté: en fait, plus un projet est long plus il nous "coûte" cher!

Sara


Direct link Reply with quote
 
Mardouk
Local time: 21:09
English to French
+ ...
TOPIC STARTER
Merci ! Oct 10, 2005

Merci à tous pour vos réponses,

Je vois qu'elles vont toutes plus ou moins dans le même sens et me confortent dans mon opinion initiale, à savoir ne pas accepter de remise sur volume pour les gros projets.

Je vais donc répondre par la négative à la proposition de mon client. J'espère juste que cela ne me portera pas trop préjudice au niveau des offres de projet, car je me mets à la place du client : entre 2 traducteurs, il choisira celui qui au final lui revient le moins cher dans 90 % des cas, la qualité étant malheureusement un critère secondaire. C'est triste, mais c'est comme ça, je m'en rends compte de plus en plus. Entre un bon traducteur à 0,09 ou 0,10/mot et un traducteur moyen à 0,07/mot, les clients n'hésitent plus désormais, ils optent pour le second. Je suppose qu'il en va de même pour les remises sur volume.
On verra bien !

Encore merci.

Cordialement

Mardouk


Direct link Reply with quote
 

sylver  Identity Verified
Local time: 03:09
English to French
Remise sur volume Oct 10, 2005

C'est plus une question personnelle qu'une question de pratique standard, IMHO.

Si tu as déjà beaucoup de travail à 0,16 euro/mot, le concept même d'une remise sur le volume est ridicule - en ce qui te concerne, tu as déjà du volume, pourquoi faire une ristourne?

Mais ça, c'est loin d'être le cas de tous les traducteurs.

Si tu jongles avec des petits travaux à droite à gauche (2000 mots par-ci, 4000 mots par là,...), ça peut valoir le coup de faire une remise pour un projet plus consistant.

Cela dépend donc de ta situation.

Arguments pour la remise sur volume:

1. Trouver du travail prend du temps - un temps qui n'est pas rémunéré. Donc un projet de 30000 mots t'évite d'avoir à rechercher 6 travaux de 5000 mots. (Ne s'applique donc pas si tu as déjà des clients en attente)

2. Terminologie. Chaque projet a sa terminologie propre. Cette termino demande des recherches, et une certaine habitude. Sur 5000 mots tu vas devoir faire l'essentiel du travail de recherche, mais le projet sera terminé quand tu commences juste à être à l'aise avec la terminologie client. Un gros volume te permet de réutiliser la terminologie. En proportion, il y a moins de recherches à faire.

3. Préparation et admin:
Qu'un projet soit petit ou gros, il demande un temps de préparation et d'admin comparable. (Je ne parle pas des cas où le traducteur sous-traite)

4. Les CAT permettent de réutiliser les traductions précédentes. En l'absence d'un barême dégressif, un gros projet permet des économies de temps considérables.

Je ne suggère pas de sabrer les tarifs, mais selon le cas, une petite ristourne sur volume est justifiée.


Direct link Reply with quote
 

Philippe Etienne  Identity Verified
Spain
Local time: 21:09
Member
English to French
Excellents arguments de Sylver en faveur d'une remise éventuelle Oct 14, 2005

qui compensent l'un cité plus haut, à savoir l'ennui. Traduire 4 mois sur le même appareil ou 6 mois sur le même logiciel devient parfois d'un ennui abyssal après 15 jours et suppose une plus grande concentration pour éviter de s'endormir et faire des bêtises.
Tout dépend comment chacun gère et évalue le coût de son ennui.

A mon sens un "volume" représenterait plus d'un mois de travail, soit plus de 50000/80000 mots. J'ai n'ai pas vraiment l'impression de "volume" avec 10000 mots, qui ne représentent au plus qu'une semaine de travail. Quel entrepreneur va dire qu'un chantier d'une semaine est un gros chantier?
Bonen soirée

Philippe


Direct link Reply with quote
 

Paul VALET  Identity Verified
France
Local time: 21:09
English to French
+ ...
La négociation inverse existe, je l'ai rencontrée. Oct 15, 2005

Mardouk wrote:

Un client régulier me propose d'appliquer une remise sur volume pour les gros projets.
Il s'agit simplement d'une suggestion (dit-il...), sans aucune obligation, mais bon,

Mardouk


Un nouveau client me demande des conditions pour un projet de 100 000 à 150 000 mots. Génial. Deux mois de travail. Tous les arguments sont là pour obtenir un prix! Et il en obtient de ma part, par devis.

Trois semaines plus tard, il passe aux vrais engagements de sa part:
- volume divisé par dix,
- prix maintenu (il aurait dû l'augmenter pour cause de réduction de volume) pour une partie de ce volume, et divisé par quatre pour des "répétitions" sorties de derrière les fagots ...

Il a dû chercher un autre pigeon.

Paul

[Edited at 2005-10-16 12:51]

[Edited at 2005-10-16 12:52]

[Edited at 2005-10-16 12:52]


Direct link Reply with quote
 

co.libri
France
Local time: 21:09
German to French
+ ...
Pour de vrai Jan 9, 2006

Je ressors ce fil de derrière les fagots pour poser une question subsidiaire à celle des gros volumes et du refus de faire des remises sur gros volumes :

Ne faites-vous vraiment aucune remise sur les volumes importants où les répétitions à 100% ou moins (jusqu'à 75 %) sont nombreuses. Vrai de vrai ?
Je traduis dans certains domaines techniques précis et peu nombreux (je fais beaucoup de rédactionnel), mais pour l'un d'eux, on me demande de plus en plus de faire des remises. Et on me dit que c'est la pratique usuelle. Et je sais qu'elle est fréquente. Alors, je me pose des questions, forcément. Et j'ai l'impression d'être une exception culturelle à moi toute seule, ça fait bizarre et ce n'est pas toujours confortable.

Une fois, c'est le client qui s'est fait avoir, parce qu'il avait oublié de prévenir qu'il pratiquait - et de manière étrange (impossible de comprendre le calcul) - le décompte des répétitions. Eh oui, quand on ne prévient pas, forcément, on peut difficilement exiger quoi que ce soit

Dernièrement, on m'a même demandé cela pour un texte rédactionnel. Là, j'ai rigolé (gentiment) au téléphone (en anglais en plus, moi qui le parle mal), mais on m'a tout de suite compris quand j'ai dit que je voyais mal où se trouvait les répétitions (mer, soleil, chambre, plage, formules, oui, mais dans des phrases qui n'avaient aucun rapport).

Bon, alors, les traducteurs de longue date (moi, c'est depuis cinq ans seulement), elle se niche où la "vérité" ?
Merci de vos lumières (sans sortir les canons fussent-ils à eau, merci ).

Hélène


[Edited at 2006-01-09 19:22]


Direct link Reply with quote
 
Pages in topic:   [1 2 3] >


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

Remise sur volume : pratiques standard

Advanced search






CafeTran Espresso
You've never met a CAT tool this clever!

Translate faster & easier, using a sophisticated CAT tool built by a translator / developer. Accept jobs from clients who use SDL Trados, MemoQ, Wordfast & major CAT tools. Download and start using CafeTran Espresso -- for free

More info »
TM-Town
Manage your TMs and Terms ... and boost your translation business

Are you ready for something fresh in the industry? TM-Town is a unique new site for you -- the freelance translator -- to store, manage and share translation memories (TMs) and glossaries...and potentially meet new clients on the basis of your prior work.

More info »



All of ProZ.com
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs