Mobile menu

Portage et délais incompressibles
Thread poster: Igor Kazmierski

Igor Kazmierski  Identity Verified
France
Local time: 04:18
Member (2006)
English to French
+ ...
Dec 16, 2005

Bonjour à tous

Débutant mon activité de traducteur, j'ai après moult hésitations décidé d'opter pour une société de portage salarial. Cependant, je me demande si ce type de structure est réellement adapté à une activité de traduction.

La société de portage en question a refusé les propositions de travaux de clients étrangers m'ayant contactés - je comprends que cela a à voir avec un système d'assurance-paiement, et c'est quelque chose que j'accepte, même si c'est frustrant de devoir dire à un client qu'il "ne présente pas les garanties financières suffisantes".

Plus gênant, les délais incompressibles : vérfication de solvabilité du client et 48 heures ouvrables entre la retour du contrat chez la société de portage et le début du travail - soit une bonne semaine entre le contact initial et l'hypothétique traduction. Dans ces conditions, il m'a fallu refuser un travail intéressant avec une agence sérieuse, et je m'en mords encore les doigts.

Mes questions sont donc simples : existe-t-il des sociétés de portage adaptées au travail du traducteur en termes de délais ? Plus généralement, le portage est-il une bonne solution pour un traducteur ?

(et accessoirement, comment dit-on "portage" en anglais et en polonais ?)


Merci d'avance pour vos lumières


Igor


Direct link Reply with quote
 

C√©line Odo  Identity Verified
France
Local time: 04:18
English to French
+ ...
Tout à fait d'accord avec toi Dec 16, 2005

Bonjour,

Je travaille depuis déjà pas mal de temps en portage et je suis tout à fait d'accord avec toi que les conditions que tu décris ne sont pas assez souples pour le métier de traducteur. Comme toi, je n'ai pas choisi la bonne société, car certaines sont beaucoup plus adaptées à notre métier. Je laisserai justement les autres en parler.
Pour ce qui est de la traduction en anglais, personnellement, je parle à mes clients de mon "umbrella company" et ils comprennent.


Direct link Reply with quote
 
Elisabeth Toda-v.Galen  Identity Verified
France
Local time: 04:18
Dutch to French
+ ...
Tu as choisi la mauvaise société de portage Dec 16, 2005

Céline Odo wrote:

..... car certaines sont beaucoup plus adaptées à notre métier. Je laisserai justement les autres en parler.


Céline a tout à fait raison. Personnellement j'ai travaillé pour 2 stés de portage (je suis encore dans la dernière). Je les ai choisi après que l'on m'ait expliqué leur fonctionnement, car ce que tu décris se passe dans pas mal de stés et comme, de toute façon, les traductions sont toujours pour hier de préférence, il était impensable pour moi de travailler comme ça.

J'ai commencé chez Blenner Stratégies, mais ils étaient un peu trop "gueule du client". Depuis 1 an je suis chez Missions-Cadres, et ça se passe très bien. Il y a beaucoup de traducteurs chez MC.

On est entièrement libre, on choisit les clients, on fait le boulot, on le renvoie au client. Ensuite on prépare les factures au nom de MC (mais j'ai mis mon nom en dessous), on les envoie à MC qui y met un numéro, puis on les envoie au client. Le paiement se fait directement à MC, quoique parfois certains clients préfèrent me payer par Moneybookers. Pas grave, je fais un chèque que je joins à mes justifs de frais à la fin du mois.
Nous sommes d'ailleurs payés sur émission de facture, non sur réception effective de la somme.

Les frais (12% du CA environ) sont entièrement séparés du salaire et ne figurent pas sur le bulletin de paie.

Je n'ai jamais refusé un client, ni raté un contrat à cause de la sté de portage, j'ai même gagné car je fais des trads en soustraitance pour d'autres personnes chez MC.

Alors un conseil, change de crèmerie !!

Elisabeth

P.S. j'ai oubli√©... je travaille bcp avec l'Australie, les Pays-Bas, la Belgique, l'Angleterre et les Etats-unis, √ßa n'a jamais pos√© de probl√®mes. J'ai une client en Espagne qui n'a jamais voulu payer (elle a d'ailleurs √©t√© bannie de Proz). C'est MC qui la relance maintenant, par s√Ľr qu'il arrive √† se faire payer un jour, mais pour l'instant, √ßa n'a pas √©t√© d√©duit de mon salaire ...

[Edited at 2005-12-16 17:12]


Direct link Reply with quote
 

Igor Kazmierski  Identity Verified
France
Local time: 04:18
Member (2006)
English to French
+ ...
TOPIC STARTER
Ta√Įot ! Dec 16, 2005

Eh bien, √ßa me para√ģt clair, je vais de ce pas demander des renseignements √† Mission-Cadres... j'avoue avoir √©t√© rebut√© au d√©but par les 10% de commission, mais je suppose que c'est le prix √† payer pour avoir de la flexibilit√© et du s√©rieux. Les petits exemples que vous citez ont achev√© de me convaincre. Merci !


Igor


Direct link Reply with quote
 

C√©line Odo  Identity Verified
France
Local time: 04:18
English to French
+ ...
Dec 16, 2005



Direct link Reply with quote
 

Adrien Esparron
France
Local time: 04:18
Member (2007)
German to French
+ ...
Cela va ne faire plaisir à personne ! Dec 16, 2005

Igor Kazmierski wrote:

Mes questions sont donc simples : existe-t-il des sociétés de portage adaptées au travail du traducteur en termes de délais ? Plus généralement, le portage est-il une bonne solution pour un traducteur ?

Igor



La réponse est non que ce soit en polonais ou autre. Mais ce n'est pas spécifique à la traduction : le portage est une illusion.

Chacun est libre de ses choix !

Adrien


Direct link Reply with quote
 

Sophie Dzhygir  Identity Verified
France
Local time: 04:18
Member (2007)
German to French
+ ...
Deux remarques Dec 17, 2005

Je ne suis pas sp√©cialiste du portage, mais juste de remarques par rapport aux infos que j'ai pu gl√Ęner :

- 10% Igor, il me semble que c'est grosso modo la norme pour toutes les sociétés de portage. Ce pourcentage peut baisser en fonction du CA, mais pour débuter, on est a priori pas concerné immédiatement. Et si tu trouves des sociétés de protage beaucoup moins cher, tant mieux, mais dans ce cas, c'est un peu comme partout, il est bien possible que la qualité de service ne suive pas.

- concernant Blenner Stratégies, j'aurais cru que c'était un bon plan pour les traducteurs (enfin, c'est juste une impression, hein !) J'ai reçu leur dernière brochure, ils viennent en fait de scinder leurs activités en plusieurs filiales : une pour la traduction, une pour le secrétariat, une pour la coiffure, etc. Donc, on pourrait espérer qu'en se spécialisant ainsi, ils offrent tout de même des services vraiment adaptés aux traducteurs ?
Deuxième remarque à leur sujet : si j'ai bien compris leur bla bla, ils veulent lancer un concept novateur (?) en n'offrant pas seulement des services de gestion, mais aussi en créant un véritable réseau de traducteurs et en créant une marque, sur laquelle ils investiraient en communication. Bon, après à chacun de voir, ça peut avoir des avantages et des inconvénients, moi j'ai trouvé ça un peu ennuyeux parce qu'en quelque sorte, ça cache le traducteur au client, on vend sous une marque et non pas sous son propre nom... Mais ça peut peut-être aussi permettre d'obtenir plus de commandes.


Direct link Reply with quote
 
Elisabeth Toda-v.Galen  Identity Verified
France
Local time: 04:18
Dutch to French
+ ...
moi itou ... Dec 18, 2005

Céline Odo wrote:

Elizabeth,

j'√©tais s√Ľre que tu allais r√©pondre


J'étais également certaine qu'Adrien allait y répondre, dans le sens contraire...

Jusque là, je me suis tjrs sentie bien en portage, mais je suis aussi restée ouverte à tout, y compris les personnes qui sont contre, mais jusque là, sans aucune explication en détail sur le pourquoi du comment ils étaient contre. Je reste donc en portage jusqu'à ce que l'on me prouve que c'est mieux d'être en société...
et ce par A + B = C


Peut-être qu'un jour ...

Elisabeth


Direct link Reply with quote
 

Adrien Esparron
France
Local time: 04:18
Member (2007)
German to French
+ ...
Le pourquoi du comment Dec 18, 2005

Elisabeth Toda-v.Galen wrote:

Jusque là, je me suis tjrs sentie bien en portage, mais je suis aussi restée ouverte à tout, y compris les personnes qui sont contre, mais jusque là, sans aucune explication en détail sur le pourquoi du comment ils étaient contre. Je reste donc en portage jusqu'à ce que l'on me prouve que c'est mieux d'être en société...

Elisabeth


Je réponds très volontiers, Elisabeth :

Qu'une initiative imagin√©e il y a quelques ann√©es pour redonner confiance √† des s√©niors en rupture d'activit√© et d'indemnisation ch√īmage soit devenue le passage quasi oblig√© de juniors qui ne souhaitent pas √™tre salari√©s (le portage est cependant une forme de salariat assez sc√©l√©rate), ou n'y parviennent pas (difficile la premi√®re embauche et les suivantes aussi), et n'ont pas l'initiative de cr√©er leur soci√©t√© (sous une forme ou une autre) laisse vraiment r√™veur.

A ces juniors s'ajoute désormais une nouvelle catagorie intermédiaire de personnes qui ne peuvent y trouver que des avantages (je reste libre et je me crée pas de soucis lorsque je travaille, pour résumer très rapidement ce qui semble être ton cas).

Si je dis que dans un cas comme dans les autres le portage n'est qu"'illusion", c'est qu'il ne s'agit que d'une d√©viation de relations √©conomiques et sociales fondamentales o√Ļ la notion de travail est compl√®tement d√©natur√©e, bafou√©e √† un point sans √©gal.

Mais en cela, du moins en France, (d'ailleurs existe-t-il l'équivalent dans d'autres pays - une société parapluie ou une pépinière n'ayant aucun rapport) nous avons déjà entériné le fait que le travail, pardon le respect du travail, était une notion complètement ringarde (vous avez voulu les 35 heures, vous les avez et bien maintenant vous allez travailler 40 pour pas un rond de plus (encore plus que le 39 d'avant sinon je me casse ...)). C'est du Dickens ou quoi ?

Le portage salarial, dans son essence-même ne respecte pas le droit du travail. Il suffit de consulter la littérature spécialisée pour s'en rendre compte, et si je ne suis pas juriste ni spécialiste du droit du travail, il suffit simplement de considérer que l'illégalité ou les entorses à la légalité n'intéressent absolument personne tant que cela arrange tout le monde.

Que l'on encha√ģne des CDD jusqu'√† plus soif, que l'on souscrive des CDI √† temps plus que partiel, on s'en fout, n'est-ce-pas ? Que des prestations de service soient comme par magie transform√©es en salaire avec un bulletin de salaire o√Ļ n'apparaissent pas les 12% de frais de gestion, que, que, que ...

Que certaines ASSEDIC, comme il y a été fait référence dans un fil sur ce forum, se tapent des ouvertures de droits à l'issue d'un contrat de PS a peut-être une signification aussi : comment indemniser quelqu'un qui n'a pas travaillé selon le code du travail ?

Ceci et j'en passe suffirait à condamner le PS (oh, il faut que je fasse attention, je vais remettre Portage Salarial ...).

Mais quand je vois tout le travail que cela te donnes (paperasses, compta et tout et tout) tu en ferais sans doute beaucoup moins en société, et en toute légalité, mais faut voir justement pourquoi tu n'es pas en société.

Et quand je vois que des fois c'est le porteur qui est payé, d'autres toi et que tu reverses ce que l'on t'a directement règlé ... je me marre vraiment ! C'est tout sauf rigoureux et productif.

Mais bon, cela c'est l'aspect surfacique de la chose. Et tant que la jurisprudence n'aura pas mis en lumière des pratiques plus que douteuses, bon vent à tous les portés, dont je constate cependant que ceux qui en sont satisfaits ne sont pas bien nombreux, du moins ici.

Maintenant, il est un autre aspect qui pour moi est beaucoup plus significatif et explique ma position.

Comment l'individu que nous sommes considère-t-il son rapport au travail ?

Et cela rejoint dans une certaine mesure la conversation sur les tarifs.

Pourquoi ne pas créer tout de suite une société ?

Parce que je n'ai pas de client√®le, que cela va me co√Ľter des sous et que je risque de me planter s√©v√®re ...

Alors je tergiverse : je voudrais bien faire traducteur, mais faut pas que j'y laisse des plumes. Le portage m'ouvre ses bras (je veux, ils ne foutent rien les porteurs si ce n'est de te taxer les frais de "gestion", oui - ce qui te choquerait si c'étaient d'autres qui le faisaient).

Du coup j'entérine le fait que je n'ai pas de projet et je me repose sur une rognure à mon CA par défaut.

J'accepte ainsi la précarité sans risque, l'irrégularité, tout en me disant que je vais ainsi me créer mon portefeuille de clients et un jour ... je ferais le grand saut !

Bon ...

Ce que l'on semble cultiver dans le non-dit est qu'une société peut être déficitaire et qu'un déficit se gère fort bien, parfois même sur plusieurs années, ce qui permet de niveler les bonnes et les mauvaises.

Mais, je m'égare : si je suis en portage, c'est parce que je suis pas en mesure de vivre de la traduction pour une raison ou pour une autre et quel que soit mon statut social (début d'activité, occupation secondaire, amusement, et autres que j'oublie - célibataire ou non, responsable de famille, etc.).

Et si je ne suis pas en mesure de vivre de la traduction, il est clair que je ne me mets pas en société, du moins si je suis le seul à rapporter des sous dans la maisonnée. Autrement, c'est vraiment plus simple.

On a bouclé la boucle ?

Le portage n'est pas vraiment légal et il ne concerne que du travail à temps partiel.

Adrien


Direct link Reply with quote
 

C√©line Odo  Identity Verified
France
Local time: 04:18
English to French
+ ...
Derniers chiffres : dans l'ensemble de la France, 39 939 jugements de défaillances d'entreprises ont Dec 18, 2005

Données INSEE

Voilà pourquoi le portage est tentant.
Mais aussi, parce que les propriétaires préfèrent voir une fille de paye pour t'octroyer des apparts miteux.
Parce que si tu veux acheter, le banquier te re√ßois mais ne te regarde mplus √† partir du moment o√Ļ tu lui dis que tu n'as pas de fiche de paye
Et parce que quand tu es une jeune traductrice, ce n'est déjà pas facile d'envisager la maternité, alors si en plus t'es travailleuse non salariée...

Bien évidemment le PS fait de l'argent sur mon dos, mais il m'évite un risque un certain temps.


Direct link Reply with quote
 

Adrien Esparron
France
Local time: 04:18
Member (2007)
German to French
+ ...
Tentation et réalité Dec 19, 2005

Céline Odo wrote:

Données INSEE

Voilà pourquoi le portage est tentant.
Mais aussi, parce que les propriétaires préfèrent voir une fille de paye pour t'octroyer des apparts miteux.
Parce que si tu veux acheter, le banquier te re√ßois mais ne te regarde mplus √† partir du moment o√Ļ tu lui dis que tu n'as pas de fiche de paye
Et parce que quand tu es une jeune traductrice, ce n'est déjà pas facile d'envisager la maternité, alors si en plus t'es travailleuse non salariée...

Bien évidemment le PS fait de l'argent sur mon dos, mais il m'évite un risque un certain temps.


Chère Céline,

Voilà ce qui pour moi fait partie de ce que je nomme le rapport que l'on a avec la société, avec le travail et avec son environnement quotidien et je respecte la perception de chacun, même si ce n'est pas la mienne.

Donc, là-dessus, sur cet aspect sensible des choses, ce n'est que subjectivité de ma part.

En revanche, pour que l'on ne me taxe pas de l'être sur le reste, j'engage tous ceux que cela intéresse à prendre connaissance des articles d'un homme de Loi à l'adresse suivante :

http://www.guideduportage.com/virtualegis1.htm

C'est passionnant de constater qu'une notion inexistante dans le droit du travail fait passer quelque chose de "non-légal" à quelque chose de "non-illicite". Avec les récents CNE, bonjour la casse ...

Très amicalement,

Adrien


Direct link Reply with quote
 


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

Portage et délais incompressibles

Advanced search






WordFinder
The words you want Anywhere, Anytime

WordFinder is the market's fastest and easiest way of finding the right word, term, translation or synonym in one or more dictionaries. In our assortment you can choose among more than 120 dictionaries in 15 languages from leading publishers.

More info »
LSP.expert
You’re a freelance translator? LSP.expert helps you manage your daily translation jobs. It’s easy, fast and secure.

How about you start tracking translation jobs and sending invoices in minutes? You can also manage your clients and generate reports about your business activities. So you always keep a clear view on your planning, AND you get a free 30 day trial period!

More info »



All of ProZ.com
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs