Pages in topic:   [1 2] >
Traduction en free-lance et bébé
Thread poster: atcha2
atcha2
German to French
+ ...
Mar 2, 2006

Quel sujet inattendu !

Et pourtant, je suis sûre que beaucoup d'entre vous sont concernées !!!

J'ai un petit bébé de 6 semaines à la maison et j'envisage de reprendre la traduction en free-lance de chez moi. Mais comment gérer bébé et travail ?

Parvenez-vous à garder bébé avec vous ou le faites-vous garder ? Comment vous organisez-vous en matière de délais notamment ?

Je serais heureuse de lire vos témoignages à ce sujet... Merci !


Direct link Reply with quote
 

Natacha DUPORT  Identity Verified
France
Local time: 03:07
Member (2005)
English to French
+ ...
dur dur Mar 2, 2006

J'ai 2 filles de 2 ans et demi et 1 an et pour les 2 grossesses je me suis arrêtée 15 jours avant et 15 jours après l'accouchement. Ensuite, je les ai gardées les 3 premiers mois à la maison (le temps de l'allaitement) puis je les ai confiées à des nounous agréées car c'était impossible pour moi de travailler à plein temps et une trop longue absence d'activité m'aurait fait perdre mes clients... Voilà tout !

Direct link Reply with quote
 

Muriel Louchart
France
Local time: 03:07
English to French
je confirme c'est pas facile du tououououout Mar 2, 2006

j'ai aussi 2 filles de 3 ans et 20 mois.
j'ai eu des énormes problèmes de grossesse pour la première qui est née à 5mois et demi de grossesse et a fait 5 mois d'hopital. Je travaillais à l'époque en interne et je devais terminer mon contrat de travail. j'avais réussi à monter un petit portefeuille de clients car je souhaitais travailler en freelance. Puis alors que j'avais repris mes contacts de plus belle et que ma fille se portait bien, je retombe enceinte, aîe! Comme je m'y attendais, j'ai été hospitalisé à 6 mois de grossesse jusqu'à 7 mois et demi pour mon accouchement. J'ai perdu les clients que j'avais pu gagner à grand peine. Enfin la dernière étant née en juillet, j'ai eu un gros contrat en aout. Jonglage de pro: biberons et traduction la nuit et les 2 enfants à gérer la journée sans traduction. Aujourd'hui je ne peux pas travailler à plein temps bien que je fasse garder mes filles en nourrice mais pas tous les jours. La grande n'est pas encore scolarisée.
Résultat: je me lève vers 5h30 et travaille jusqu'à 8h30 puis douche et lever des enfants nounou à 9h30 la journée ouf alors je reviens au travail, si pas de nounou alors 1 heure de travail le matin et 2-3 heures pendant la sieste. Après ça, je suis vidée le soir, donc pas de traduction.
Les touts-petits c'est pas facile, ça ira mieux quand elles auront grandi!
Un conseil profites de ton bébé avant tout. Les miennes n'aiment pas me voir à l'ordinateur et se disputent dès que je m'asseois devant l'écran!
Bon courage
Muriel


Direct link Reply with quote
 

Katy Plokarz
Local time: 03:07
German to French
+ ...
Ass mat agréée Mar 2, 2006

Bonjour,

J'ai confié ma fille à une assistante maternelle, alors qu'elle avait 6 mois. Avant ma grossesse, j'étais salariée mais la boîte a déposé le bilan. Je n'avais pas d'autre solution dans ma ville que de voler de mes propres ailes, et la motivation était là.

Mon portefeuille client était nul, à part un excellent (heureusement) client récupéré de mon activité de salariée (pas de concurrence en cas de liquidation).
Avec du recul, il m'aurait été impossible de "développer" une activité viable avec ma fille à la maison.
Les premiers temps furent difficiles car je reversais parfois l'intégralité de mon salaire à la nounou, puisque je passais plus de temps à prospecter qu'à traduire.

Ma fille étant du genre dynamique, j'ai pu la scolariser à 2 ans, en trouvant une autre nounou pour les mercredis et les vacances (je ne peux pas m'arrêter deux semaines par trimestre, moi !). Il m'arrive encore de l'avoir à la maison lors des grèves des instit ou si la nounou est absente, et là, c'est sportif puisque bien souvent, j'ai évidemment un projet sur le feu à ce moment-là... Dès lors, c'est des "Mamaaaaan" qui me glacent le sang toutes les 5 minutes, des allers-retours incessants entre le bureau et le salon, une savante pyramide de jouets divers assemblée sur le bureau, sans compter les "Je veux dire bonjour, je veux dire bonjour" quand j'ai un client au téléphone....

Pour moi, l'idéal c'est effectivement de bosser à la maison, mais dans des conditions "d'entreprise".

J'oubliais la question des délais : j'ai pris pour habitude de me laisser une nuit de marge par rapport aux délais que je fixais avant...



[Edited at 2006-03-02 18:21]

[Edited at 2006-03-02 18:23]


Direct link Reply with quote
 

Olivier San Léandro  Identity Verified
Local time: 03:07
English to French
+ ...
Une anecdote... Mar 2, 2006

à propos d'une amie jeune maman, traductrice freelance de son état :

- Le gens estomaqués, limite outrés :"Mais comment se fait-il que tu fasse garder ton gone (région lyonnaise) par une nounou alors que tu travailles chez toi ?!?
- Elle : Oui, en effet, je TRAVAILLE chez moi ..."


Direct link Reply with quote
 

Muriel Louchart
France
Local time: 03:07
English to French
et j'en passe et des meilleurs Mar 2, 2006

qd j'ai eu ma seconde fille donc la première n'avait que 19 mois, je restais à la maison et je travaillais un peu mais surtout les journées avec elles étaient bien remplies. j'ai pris qqun pour faire du repassage et de m'entendre dire par mon entourage: ah bon mais tu es à la maison toute la journée!
!!!!!!


Direct link Reply with quote
 
atcha2
German to French
+ ...
TOPIC STARTER
classique... Mar 2, 2006

Oui il paraît qu'on entend ça systématiquement lorsque l'on travaille chez soi. Et le mari tout étonné : bah quoi, la vaisselle est pas faite ??? ; )

A vous entendre les filles, je suis confortée dans mon idée de départ : il faut en effet être une super-woman pour concilier bébé et travail à la maison, or, et c'est là le hic : je ne suis PAS une super-woman !!!

Et dire que je pensais avoir trouvé la formule idéale pour concilier vie de famille et travail. Apparemment, je me suis mis le doigt dans l'oeil. Disons que si je veux élever trois enfants (mettons, espacés de 2 ans) jusqu'à leur scolarisation, il va me falloir attendre 6 à 8 ans avant d'espérer développer et surtout fidéliser une clientèle...

Conclusion : aïe...


Direct link Reply with quote
 
xxxsarahl
Local time: 18:07
English to French
+ ...
le piège ! Mar 3, 2006

quand on dit qu'on travaille à la maison, personne n'entend "travail". Surtout quand c'est une femme...

Maintenant, si c'est un bébé, c'est différent, tant qu'elle ne marche pas à 4 pattes, tu es tranquille.


Direct link Reply with quote
 

Elena Pavan  Identity Verified
Local time: 03:07
Member (2005)
French to Italian
+ ...
Rester Zen (... meme si c'est beaucoup plus simple à dire qu'à faire!!!) Mar 3, 2006

atcha2 wrote:

Oui il paraît qu'on entend ça systématiquement lorsque l'on travaille chez soi. Et le mari tout étonné : bah quoi, la vaisselle est pas faite ??? ; )

A vous entendre les filles, je suis confortée dans mon idée de départ : il faut en effet être une super-woman pour concilier bébé et travail à la maison, or, et c'est là le hic : je ne suis PAS une super-woman !!!

Et dire que je pensais avoir trouvé la formule idéale pour concilier vie de famille et travail. Apparemment, je me suis mis le doigt dans l'oeil. Disons que si je veux élever trois enfants (mettons, espacés de 2 ans) jusqu'à leur scolarisation, il va me falloir attendre 6 à 8 ans avant d'espérer développer et surtout fidéliser une clientèle...

Conclusion : aïe...


Si cela peut te rassurer, j'en suis à 4 enfants (10 ans, 8, 3 et 3 mois).
Certes, ce n'est pas toujours facile. J'ai eu la chance d'avoir eu des enfants assez sages: les filles jouent énormément entre elles (il parait que les filles sont plus sages; on verra pour le dernier, qui est un garçon). Personne n'a jamais été gardé, puisque une place un crèche c'est impossible ("mais, madame, vous etes chez vous, donc priorité aux maman qui travaillent en déhors de la maison", qui signifie: "vous etes à la maison, donc vous ne faites rien et pouvez garder vos enfants!!!") et je n'avais pas envoie de les mettre toute la journé chez une nounou e risquer de rater des moments précieux (le temps passe si vite!!!).
Donc, on procède par priorité: les enfants et le travail sont en première place (il faut bien payer les factures à la fin du moi). Je travaille plus pendant qu'ils regardent une cassette, ou pendant qu'ils font des dessins dans mon bureau à coté de moi. Coté concentration ce n'est pas le top. Et alors je me lève souvent à 5 heures du matin pour pouvoir me consacrer à des traductions plus difficiles ou à la relecture pendant que tout le monde dort encore.
Si j'arrive à ménager enfants et travail, ce n'est pas du tout le cas pour la maison, le lavage, repassage, etc...
Donc c'est souvent en désordre, le linge se cumule, en attendant une période d'accalmi dans le travail pour faire 5 machines dans la journée; et il faut préparer les vetements pour l'école la veille au soir, parce que parfois il faut aller chercher le linge dans le panier du repassage et il est repassé juste avant de le mettre!!!
J'ai la chance d'avoir un mari qui ne rale pas si la maison n'est pas toujours rangée. En en plus j'ai une véritable perle (ce n'est pas une femme de ménage: c'est une perle cette dame!!!) qui vient m'aider deux fois par semaine avec la maison.
Mais c'est vrai que les gens qui te voient à la sortie de l'école quand tu vas chercher tes enfants disent: "Mais cette dame ne travaille pas? Je la voie tout le temps à l'école!" Ou alors des commentaires du style "De toute façon vous etes à la maison!", qui veulent tout dire.
Il y a, bien sure, le moment où l'on craque, parce que ce n'est pas facile. Un petit coup de gueule pour que tout le monde range enfin ses affaires, deux petites larmes parce que tu es épuisée, mais c'est bon, on se défoule.... et tout recommence comme avant!!
Bref, ce n'est pas facile, parfois c'est meme très difficile (comme en ce moment, entre les biberons du tout petit, les navettes pour les activités des filles, chacune avec son petit souci médical, donc chacune avec son médicin spécifique), mais je n'échangerais cela pour rien au monde. J'ai une chance incroyable de faire un travaille que j'aime, tout en restant à la maison avec mes enfant et en profitant de chaque instant avec eux, de leurs premiers mots, de leurs premiers pas.
Pour l'instant ton bébé est encore tout petit, mais tu verras que son premier sourire aura le pouvoir d'effacer d'un coup de baguette magique et de te faire oublier toute la fatigue que tu peux cumuler dans cette joyeuse vie de folie!
Bon courage!


Direct link Reply with quote
 

Timothy Barton
Local time: 02:07
Member (2006)
French to English
+ ...
Ça ne vous embête pas qu'un homme se mette dans cette conversation?... Mar 3, 2006

Depuis que j'ai commencé à travailler en tant que freelance, j'ai toujours pensé que l'un des avantages était que le jour oú j'aurais des enfants (d'ici 4/5 AU MOINS, cas pour le moment je suis seul) je pourrais passer plus de temps avec eux que la plupart des pères (franchement je le trouve très triste les pères qui aiment tellement leur boulot qu'ils ne voient jamais ses enfants, et je préférerais gagner moins pour passer plus de temps avec les gosses). En plus, cela permettrait à ma future femme (dans l'hypothèse qu'un jour je la trouve) de pouvoir poursuivre sa propre carrière sans trop d'intérruptions.

Mais bon, je vois que, même si ce n'est pas impossible, ce n'est pas évident, d'autant plus pour un homme, car nous ne sommes pas aussi doté que vous en ce qui concerne élever les enfants.

Heureusement, il me semble qu'ici en Catalogne il est plus facile de trouver des places en crêche que dans la plupart d'autres pays européens, alors si je reste là, j'aurai toujours une solution si ça ne marche pas.


Direct link Reply with quote
 

olivier saint germes
Spain
Local time: 03:07
Spanish to French
+ ...
Un autre homme Mar 3, 2006

Expérience personnelle, en espérant que ça aide.

Ma femme travaille avec des horaires espagnols: de 9 à 15 les lundi, mercredi et vendredi, de 9 à 19 mardi et jeudi.
Je suis free-lance, et nous avons l'ENORME chace d'habiter à côté de chez mes beaux-parents.
Notre fille a maintenant 17 mois.
1º constat: travailler, tout en gardant le bébé. Difficile, voire impossible. Même si c'est un bébé "indépendant", ça demande une attention quasi continue, incompatible avec le travail. A part quelques cas: avoir un portable, promener le bébé, attendre qu'il soit endormi dans la poussette puis s'asseoir quelque part et travailler. Ça implique des tranches de travail (plus ou moins longues suivant le sommeil de bébé) et des tranches de "baby-sitting".
2º constat: si tu disposes de quelqu'un pour t'aider (mes beaux-parents dans mon cas), c'est génial.
Tu gères le bébé au réveil, le nourris (bien entendu après la période d'allaitement si tu es le père!!!), l'habille puis passes le relais aux grands-parents. Ça implique de très bien gérer son temps. Une traduction urgente et imprévue peut tot bouleverser, et il est très risqué de s'engager avant de savoir si quelqu'un pourra s'occuper du bébé.

Pour résumer: free-lance + bébé, oui, mais avec de l'aide disponible.
A moins d'être une super-woman, comme tu l'as bien dit.
Bonne chance


Direct link Reply with quote
 

Florence LOUIS  Identity Verified
France
Local time: 03:07
English to French
+ ...
Dur dur...mais génial Mar 3, 2006

J'ai moi aussi un petit garçon de 15 mois, que j'ai choisi de garder moi-même et pourtant je travaille à plein temps. D'ailleurs, depuis que je l'ai, je n'ai jamais eu autant de travail, mais il faut dire que ça fait 3 ans que je travaille en freelance, donc je n'ai pas eu à me trouver des clients au moment de sa naissance.
Bref, je confirme que c'est loin d'être facile. Je crois que le plus dur, c'est de mettre en place en semblant de routine et de devoir tout réadapter à mesure que l'enfant grandit et évolue car ses besoins sont différents. Mais j'ai de la chance, le mien a toujours été sage (bien que très dynamique!), par contre, en ce moment, il a besoin qu'on joue avec lui, et comme mes collègues, mon bureau est envahi de jouets, de livres, de peluches, etc.
Je crois que je m'en sors plutôt bien puisque j'arrive à bien bosser, par contre mon gros problème se situe du côté de la concentration, impossible d'ignorer ce qui se passe dans la maison, et ça, c'est très dur, d'où une grosse accumulation de stress, de retard qu'on rattrape le soir ou les week-ends (pas question de me lever avant 8 ou 9h, je préfère travailler le soir ou la nuit!), et donc une grands fatigue. Et puis il y a la culpabilité de passer tout son temps devant un ordi et de savoir que personne ne s'occupe de ton bébé.
Je me disais souvent que s'il était à la crèche, quelqu'un s'amuserait avec lui, et une amie à moi qui fait garder sa petite par une nounou m'expliquait qu'elle m'enviait car elle ne voyait sa petite que 2 heures par jour, et c'est la nounou qui lui disait de quoi sa fille avait besoin, ce qu'elle avait découvert de nouveau dans la journée, bref elle avait l'impression qu'elle la connaissait mieux qu'elle! Alors je crois qu'il n'y a pas d'idéal.
Sauf que même si je craque parfois, je n'ai jamais rien manqué des grandes étapes de mon petit, et ça, ça n'a pas de prix!
Par contre, je me pose souvent la question de savoir comment je m'en sortirai avec deux enfants, et j'ai souvent eu envie de poser la question dans ce forum, alors merci de l'avoir fait!
Un dernier conseil : profite à fond de ton petit, réserve une place à la crèche éventuellement (tu n'as pas obligée de l'y mettre ensuite) et attends de voir comment les choses évoluent, tu t'y adapteras comme nous tous! Avec une bonne dose de courage et d'amour!

Florence


Direct link Reply with quote
 

Marie-Céline GEORG  Identity Verified
France
Local time: 03:07
English to French
+ ...
congé parental à temps partiel Mar 3, 2006

Bonjour,
J'ai deux enfants de 6 ans 1/2 et 3 ans et j'ai énormément profité pour le n°2 du Congé parental d'éducation. Contrairement à ce qu'on pourrait entendre, le CPE est ouvert aux professions libérales et pas seulement aux salariées.
A la naissance de ma fille (l'aînée), j'ai recommencé à bosser après à peine 2 mois et un énorme boulot m'est tombé dessus, donc mon mari (il est génial) a vite dégotté une place d'accueil régulier 4 après-midis par semaine en halte-garderie - le matin, elle dormait bien ou elle était calme donc je pouvais bosser "tranquillement". Mais le boulot intensif tarit vite le lait et j'ai été un peu déçue de devoir la sevrer complètement à 5 mois.
Donc, pour le petit Clément, j'ai sauté sur l'occasion du CPE pour me mettre officiellement à mi-temps, parce que de toute façon je n'en faisais guère plus, en le confiant à une assistante maternelle 15 heures par semaine. Ca m'a permis de garder le contact avec le boulot tout en prévenant clairement les clients que je ne travaillais pas tous les jours. Quant à la prospection, je ne sais même plus comment en fait
L'allocation parentale d'éducation permet de limiter un peu les dégâts financiers de la baisse d'activité, c'est toujours ça de pris. La seule condition c'est qu'il ne faut pas dépasser un certain seuil de revenu suivant le taux d'activité (inférieur ou supérieur à 50%), mais comme il s'agit du revenu imposable on peut toujours jouer sur les dépenses professionnelles si on rentre un chiffre d'affaires plus élevé.

Sinon, je confirme que ce n'est pas évident de concilier le boulot de traductrice et celui de mère au foyer. J'ai l'impression que chaque âge des enfants nécessite une organisation différente : avec les bébés, on peut travailler quand ils dorment, pendant la sieste. Après, si on a la chance d'avoir un loupiot qui sait jouer tout seul, un coin de jeu dans le bureau (ou le bureau dans le coin de jeu...) permet de jongler de temps à autre même si ce n'est pas idéal. Maintenant qu'ils grandissent, j'ai de plus en plus envie d'avoir un bureau dans une pièce séparée car ils ont tendance à "m'envahir" quand ils sont à la maison - je retrouve mon pot à crayon vidé de son contenu, les feuilles de brouillon n'en sont pas toujours, et heureusement que je connais le banquier parce qu'il a bien rigolé quand je lui ai apporté un chèque joliment agrémenté d'arabesques et autres gribouillages au style rouge etc.
Mais au final, les avantages sont à mes yeux nettement supérieurs aux inconvénients. Pas d'embouteillages le matin, je suis là à la sortie de la classe, et quitte à travailler un peu le soir je peux aussi m'arranger pour faire les courses en-dehors des heures d'affluence, c'est toujours du temps de gagné !

Maintenant, je suis à la recherche d'une femme de ménage car je me dis que quitte à payer quelqu'un, je préfère que ce soit pour ça que pour s'occuper des enfants quand ils rentrent de l'école

En tout cas, bon courage avec la progéniture et profitez-en bien !
Marie-Céline


Direct link Reply with quote
 

Karen Tkaczyk  Identity Verified
United States
Local time: 19:07
Member (2005)
French to English
+ ...
Je les garde à la maison. Mar 4, 2006

Bonjour,
Excusez mes fautes de français... je traduis du Fr>En. Mes enfants ont 5, 3 et 2 ans. J'habite aux Etats Unis où l'école commence a 5 ans, donc les les deux petits sont avec moi toute la journée, et l'ainé n'a l'école que le matin. (La maternelle est une année à temps partielle. A six ans ca devient plus comme en France). J'ai passé quelques années à la maison sans travailler et seulement l'année dernière ai repris le travail.
Pour moi c'est une question de tout jongler. J'ai envie de les élever moi meme et de ne pas faire garder. Je sui matinale. Je me lève souvent tôt (5h30) et je travaille pendant une ou deux heures avant d'organiser tout le monde pour la journée, puis pendant les siestes, et le soir si necessaire.
J'arrive a faire 2000 à 2500 mots par jour sans trop de problème, 3500 une fois par semaine peut etre, mais je spécialise et je ne travaille que dans mes domaines d'habitude donc c'est peut etre pour ça. Pas trop de recherche à faire certains jours et des repetitions... Je ne dis jamais à un client que je travaille à temps partiel. Ils s'attendent à des delais normales. Mon mari me soutien quand j'ai besoin de travailler le soir, par exemple. Ayant dit cela, je travaille car j'en ai envie, pas parce que nous avons besoin de l'argent pour payer les factures, donc ca me donne beaucoup de liberté de stress, je pense.
Quand les enfants regardent des DVDs je travaillle sur le lap top dans la meme pièce pour pouvoir surveiller, ou je fais de la relecture ou autre sur papier, ou dans le jardin en été quand ils jouent. Je travaille souvent le samedi aussi. Je refuse plus de travail que d'habitude les semaines ou il y a beaucoup d'activités et je ne veux faire que 20 heures, par exemple.
La chose la plus ennuyeuse est le bruit derrière si un client me téléphone, mais je fais la plupart des communications par email donc ce n'est pas trop souvent un problème.
La partie me lever tot, c'est aussi parce j'habite 'derrière' beaucoup de monde - heure pacifique, neuf heures derrière la France, donc j'ai peu de temps pendant lequel je peux facilement communiquer avec les agences européens et les premières heures du matin sont donc importantes.
L'age le plus dificile est de 18 mois a trois ans, je pense. C'est assez facile quand ils sont tout petits (taper a une main pendant l'allaitement peut etre lent, mais on peut travailler quand meme! Et à trois ans ils commencent à bien jouer indépendamment. Effectivement, la periode avec le deuxième bébé ou le troisième est difficile mais c'est le cas meme si on ne travaille pas du tout - il faut se reorganiser quoi que l'on fasse comme activité. Enfin, c'est mon expérience. J'ai des solutions créatives pour les ocupper si nécessaire (pate à modeler dans la beignoir vide, par exemple - ca me donne 1 heure tranquille et le bazar est contenu, ou une bain en milieu de journee). Mon ordinateur est près de la salle de bain.
Chacun doit trouver un rhythme qui marche pour sa famille et ca peut changer d'année en année quand ils sont petits. Bon courage et bonne continutation!


Direct link Reply with quote
 
Pages in topic:   [1 2] >


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

Traduction en free-lance et bébé

Advanced search






SDL MultiTerm 2017
Guarantee a unified, consistent and high-quality translation with terminology software by the industry leaders.

SDL MultiTerm 2017 allows translators to create one central location to store and manage multilingual terminology, and with SDL MultiTerm Extract 2017 you can automatically create term lists from your existing documentation to save time.

More info »
Wordfast Pro
Translation Memory Software for Any Platform

Exclusive discount for ProZ.com users! Save over 13% when purchasing Wordfast Pro through ProZ.com. Wordfast is the world's #1 provider of platform-independent Translation Memory software. Consistently ranked the most user-friendly and highest value

More info »



All of ProZ.com
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs