Mobile menu

Pages in topic:   [1 2 3] >
QA process
Thread poster: michel13

michel13  Identity Verified
France
Local time: 23:24
Spanish to French
+ ...
Mar 7, 2006

Bonjour,

Une agence me demande ceci : "Please describe QA process you follow before handing back a translation".

Si j'ai bien compris, l'agence veut savoir comment je procède pour traduire ?

Ce n'est pas très clair pour moi. Si quelqu'un peut éclairer ma lanterne, il est le bienvenu.

Merci.


Direct link Reply with quote
 
Elisabeth Toda-v.Galen  Identity Verified
France
Local time: 23:24
Dutch to French
+ ...
QA = Quality Assurance Mar 7, 2006

Bonjour Michel,

Je pense qu'ils veulent que vous décriviez le processus que vous appliquez APRES la traduction proprement dite, pour garantir la qualité de votre travail.

Il faut donc leur expliquer que, par ex. vous le passez dans 3 correcteurs différents, vous le faites relire par une autre personne, vous l'imprimez puis le relisez etc...

Elisabeth


Direct link Reply with quote
 

NancyLynn
Canada
Local time: 17:24
Member (2002)
French to English
+ ...

MODERATOR
Assurance-qualité Mar 7, 2006

Ce qui les intéresse c'est surtout la relecture. La trad sera-t-elle parfaite ?

Nancy


Direct link Reply with quote
 

michel13  Identity Verified
France
Local time: 23:24
Spanish to French
+ ...
TOPIC STARTER
Merci les filles Mar 7, 2006

Je vous remercie toutes les deux pour avoir répondu aussi vite.

@+


Direct link Reply with quote
 

Céline Odo  Identity Verified
France
Local time: 23:24
English to French
+ ...
C'est curieux Mar 7, 2006

L'agence veut savoir quels sont les méthodes de vérification employées pour vérifier la qualité de la traduction. Mais c'est plutôt une question que posent des clients à une agence justement, pas à un freelance.
Une agence pourrait répondre par exemple :
Relecture, 2e relecture, harmonisation par une seule et même personne de l'ensemble du projet.

Ce sont des méthodes de travail. Pour un freelance je ne sais pas ce qu'ils attendent comme réponse.

Personnellement voilà ce que je répondrais :

Etablissement d'un glossaire interne
Relecture
Vérification de l'orthographe par un logiciel professionnel
Vérification de l'utilisation des caractères recommandés ou interdits
Harmonisation des termes
Utilisation de trados
Utilisation d'un guide de style/charte graphique

Voilà des pistes. Certains logiciels de TAO vérifient l'utilisation du glossaire aussi. Bref, il s'agit je pense d'énumérer toutes les méthodes mises en oeuvre pour atteindre une certaine qualité.

Mais pourquoi ne pas leur demander tout simplement quel type de réponse ils attendent ?


Direct link Reply with quote
 

michel13  Identity Verified
France
Local time: 23:24
Spanish to French
+ ...
TOPIC STARTER
leur marge Mar 7, 2006

En effet, normalement la relecture c'est le boulot des agences, c'est bien pour cela qu'elles empochent leur marge.

Cela ne m'empêche pas de faire ma propre relecture et correction de ma traduction pour rendre une bonne traduction.


Direct link Reply with quote
 

Sylvain Leray  Identity Verified
Local time: 23:24
Member (2003)
German to French
Démarche qualité Mar 8, 2006

Bonjour,

La question est de plus en plus fréquemment posée par les agences, je n'y trouve rien de très étonnant, même si je rechigne un peu à y répondre.

Il s'agit en effet de décrire brièvement les démarches entreprises pour garantir la qualité des travaux (sources consultées, méthode de travail, relecture(s) personnelle et/ou par des tiers, éventuellement application d'une norme ou d'une charte qualité, etc.).

Je ne pense pas du tout que ce soit exclusivement le travail d'une agence que de relire une traduction et de procéder à la "validation qualité". Je trouve que c'est une manière de se dédouaner que de parler ainsi.
Les agences ne font pas que de la relecture et la marge qu'elles "empochent" est pour la plupart d'entre elles (je parle des agences sérieuses) amplement méritée. Outre la relecture, elles font un boulot que je ne ferais pour rien au monde et que je leur laisse bien volontiers

Sylvain


Direct link Reply with quote
 

bohy  Identity Verified
France
Local time: 23:24
English to French
+ ...
Démarche QA = collaboration Mar 8, 2006

La démarche QA consiste avant tout à décrire le processus que l'on applique. C'est une bonne pratique, car en écrivant ça noir sur blanc, on en voit mieux les failles... et les améliorations possibles.
Cela dit, il faut garder à l'idée que "la qualité c'est la conformité aux exigences"... Parr conséquent, il y a une certaine réciprocité à cette demande : l'agence en question devrait auparavant fournir un état précis de ses exigences quant à votre travail de traduction. A partir de là, c'est à vous de répondre point par point pour expliquer comment vous y répondez...
A défaut de procéder ainsi, l'agence a plutôt l'air de récolter de bonnes idées pour sa propre présentation QA faite à ses clients... mais l'avantage pour vous, c'est qu'elle vous incite à avoir une description d'assurance qualité que vous pouvez aussi produire à des clients finals (ou finaux).


Direct link Reply with quote
 
xxxNicolette Ri
Local time: 23:24
French to Dutch
+ ...
C'est ingrat Mar 8, 2006

Sylvain Leray wrote:
Je ne pense pas du tout que ce soit exclusivement le travail d'une agence que de relire une traduction et de procéder à la "validation qualité". Je trouve que c'est une manière de se dédouaner que de parler ainsi.
Les agences ne font pas que de la relecture et la marge qu'elles "empochent" est pour la plupart d'entre elles (je parle des agences sérieuses) amplement méritée. Outre la relecture, elles font un boulot que je ne ferais pour rien au monde et que je leur laisse bien volontiers

Sylvain

Pour avoir travaillé quatre ans dans une agence, je peux vous dire que c'est un travail ingrat et que la marge n'est pas si grande. L'agence est souvent coincée entre le client qui veut tout au plus vite et le traducteur qui prend du retard, sans parler des questions de qualité. Il faut être particulièrement résistant pour être PM.
Quant à la question d'assurance-qualité, je suis d'accord avec tout ce qui est écrit ci-dessus, mais l'essentiel est quand même qu'un traducteur, free-lance ou autre, livre un travail fini, prêt à être exploité ou imprimé, qui est fait au mieux de ses connaissances et possibilités. Surtout dans les cas où il n'y a pas de relecteur (chez 100% de mes clients). Sans fautes d'orthographe et de grammaire bien sûr, en soignant la cohérence du texte, en observant les documentations fournies et en "creusant" le sujet. Si tu fais cela, tu fais déjà beaucoup mieux que la plupart des traducteurs (j'en ai vu, des horreurs).


Direct link Reply with quote
 

Philippe Etienne  Identity Verified
Spain
Local time: 23:24
Member
English to French
Mal nécessaire Mar 8, 2006

Bonjour,

Je suis déjà tombé sur des formulaires de ce genre de la part d'agences.
Dans le cadre de la sous-traitance de travaux, ces agences sont probablement amenées à poser ces questions pour respecter leur propres procédures/normes qualité. Je suppose que l'intérêt pour l'agence est purement administratif/procédurier : elles sont bien conscientes que même si je leur en mets plein la vue avec des organigrammes et des codes de procédures, je ne suis pas nécessairement un bon traducteur.

Alors pour ce pompeux "QA process", j'écris ce que suggèrent mes estimés collègues, à savoir les moyens employés pour rendre du bon boulot.

Par ailleurs, je rejoins la digression de Sylvain concernant les agences : pour moi, leurs efforts me permettent surtout de traduire 6-700000 mots par an sans que j'aie à décrocher le téléphone ou à me lever de ma chaise. C'est un atout inestimable.

Cordialement,
Philippe


Direct link Reply with quote
 

Jeff Allen  Identity Verified
France
Local time: 23:24
Member (2011)
Multiplelanguages
+ ...
suivi de qualité des sous-traitants + autres liens sur ce thème Mar 8, 2006

Philippe Etienne wrote:
Dans le cadre de la sous-traitance de travaux, ces agences sont probablement amenées à poser ces questions pour respecter leur propres procédures/normes qualité.


Pour les agences qui sont certifiées ISO 9001:2000, elles sont obligés à surveiller le contrôle de qualité des sous-traitants. C'est une exigeance de la norme.

Voici des liens à 2 messages dans le passé sur ProZ qui répertorient plusieurs autres messages sur ce même thème.

previous links on ProZ.com mentioning LISA QA Model http://www.proz.com/post/290965#290965

links to metrics for guaranteeing translation quality
http://www.proz.com/post/257938#257938

Jeff

-------------------------
Jeff Allen, PhD
AFAQ/AFNOR certified Quality Internal Auditor (ISO 9001:2000)
http://www.geocities.com/jeffallenpubs/


Direct link Reply with quote
 
xxxNicolette Ri
Local time: 23:24
French to Dutch
+ ...
Réponse à Jeff Mar 8, 2006

On peut difficilement s'attendre à ce qu'un traducteur indépendant qui est en bout de chaîne ait un service contrôle qualité. Tout ce qu'il peut faire c'est de traduire au mieux de ses possibilités, d'être soigné et d'observer les délais. Même la question que j'entends quelquefois qu'il faut faire relire les traductions par une tierce personne est discutable. Qui d'entre nous a un proofreader valable sous la main ? Outre le fait que cela rend les traductions très chères et rallonge considérablement les délais.

Direct link Reply with quote
 

Sylvain Leray  Identity Verified
Local time: 23:24
Member (2003)
German to French
Bien d'accord Mar 8, 2006

Bien d'accord avec toi, Nicolette.

Très léger off-topic :

Nous avions déjà évoqué le sujet de la norme en projet pour les processus de traduction, et j'avais déjà exprimé mon désaccord quant à sa mise en œuvre pour les traducteurs indépendants (pour les agences, c'est une autre paire de manche), qui ne représente à mon sens que de la paperasse inutile et un investissement qui ne donne aucune garantie à qui que ce soit.

J'ai d'ailleurs lu dans un des nombreux liens donnés ailleurs par Jeff une excellente constatation à ce sujet, qui disait en substance ceci : selon ISO, la mise en œuvre d'une démarche qualité ne garantit pas la qualité du produit fini, mais uniquement la qualité de sa production... cette seule phrase résume bien le "vide" que je reproche à ce type de démarche, qui ne se justifie finalement qu'elle-même : j'applique une norme qualité pour vous prouver que j'applique une démarche qualité

Comme le dit Nicolette, la "seule" démarche qualité que nous pouvons nous permettre (et celle qui est la seule réellement valable) est de faire notre travail le plus consciencieusement possible pour livrer le meilleur résultat possible... et pour cela, chacun a ses méthodes.

Sylvain


Direct link Reply with quote
 

Jeff Allen  Identity Verified
France
Local time: 23:24
Member (2011)
Multiplelanguages
+ ...
les normes de qualité ne préscrivent pas toujours les détails à suivre Mar 8, 2006

Nicolette Richy wrote:
On peut difficilement s'attendre à ce qu'un traducteur indépendant qui est en bout de chaîne ait un service contrôle qualité. Tout ce qu'il peut faire c'est de traduire au mieux de ses possibilités, d'être soigné et d'observer les délais. Même la question que j'entends quelquefois qu'il faut faire relire les traductions par une tierce personne est discutable. Qui d'entre nous a un proofreader valable sous la main ? Outre le fait que cela rend les traductions très chères et rallonge considérablement les délais.


Sylvain Leray wrote:

Bien d'accord avec toi, Nicolette.

Nous avions déjà évoqué le sujet de la norme en projet pour les processus de traduction, et j'avais déjà exprimé mon désaccord quant à sa mise en œuvre pour les traducteurs indépendants (pour les agences, c'est une autre paire de manche), qui ne représente à mon sens que de la paperasse inutile et un investissement qui ne donne aucune garantie à qui que ce soit.

J'ai d'ailleurs lu dans un des nombreux liens donnés ailleurs par Jeff une excellente constatation à ce sujet, qui disait en substance ceci : selon ISO, la mise en œuvre d'une démarche qualité ne garantit pas la qualité du produit fini, mais uniquement la qualité de sa production... cette seule phrase résume bien le "vide" que je reproche à ce type de démarche, qui ne se justifie finalement qu'elle-même : j'applique une norme qualité pour vous prouver que j'applique une démarche qualité

Comme le dit Nicolette, la "seule" démarche qualité que nous pouvons nous permettre (et celle qui est la seule réellement valable) est de faire notre travail le plus consciencieusement possible pour livrer le meilleur résultat possible... et pour cela, chacun a ses méthodes.


Les normes de Qualité ne précisent pas nécessairement les détails de comment mesurer la qualité, mais plutôt fournissent un cadre dans lequel le fournisseur du service devrait établir ses propres critères de qualité. Par exemple la nouvelle norme prEN15038:2004 n'indique que les axes d'analyse (lexique, grammaire, style, etc) mais ne préscrit pas LA façon et LA méthode à utiliser. Je suis en train de rédiger un article sur le thème de Qualité pour le domaine de la Traduction/Localisation, et je dis qu'il n'y a pas UNE méthode à suivre. Il y a même plusieurs normes potentielles.
Le contrôle qualité n'exige pas nécessairement plus de paperasse. Dans mon travail de Qualité, j'encourage mes collègues dans tous les dépts à faire le maximum de manière électronique.

Je fournis ici qqs exemples qui sont indiqués dans les divers liens ci-dessus mentionnés sur ce sujet.

* A la fin de chaque période donnée, je fais une incrémentation de version de brouillon du document en cours. Puisque je travaille entre 4 ordinateurs différents (ordi bureau domicile, Pocket PC, ordi portable, ordi bureau au bureau), je crée une nouvelle version de document entre chaque changement de plate-forme. Et a la fin de chaque jour, je fais une sauvegarde de la dernière version en cours sur 2 supports externes supplémentaires. Chaque fichier de travail porte un nom + date + numéro de version de brouillon. Tous les brouillons sont stockés sur le serveur dont une procédure de sauvegardé de façon régulière est décrit et pratiqué. En cas de panne d'un appareil, la perte de donné subie est minime. Je ne travaille jamais directement sur un document qui réside sur un serveur. Je télécharge le document localement, modifie le nom de fichier à un numéro de version supérieure et remette la nouvelle version sur le serveur en fin de période déterminée (au moins une fois par jour et plus souvent sur les documents dont il y a une augmentation conséquente de texte en peu de temps). Tout ça me prend 30 secondes à chaque transfert. La procédure est décrite, y inclus comment les noms de fichiers sont formatés avec date + version.

* Vérifier le lexique
- certains choissisent à parcourir le texte en prononçant chaque mot à haute voix. (J'utilise cette méthode dans certains situations spécifiques où la technique présente un valeur rajoutée). D'autres utilisent un vérificateur d'orthographe de MS Word, encore d'autres utilisent des vérificateurs fait par d'autres société. Personnellement, j'utilise des logiciels de traduction automatique pour vérifier l'orthographe. C'est bien pratique. Peu importe la méthode employé. Ca ne demande pas plus de papier. En fait, c'est très simple d'incrementer la version du nom de ficher, effectuer toute la vérification d'orthographe, sauvgarder le fichier et pour la prochaine étape de validation créer une nouvelle version. Avec le mode de modifications sous Word, on voit tout les changements. Il est possible de faire une comparaison entre 2 document avec Word ou par un script de DIFF.

* Vérifier la grammaire
On peut créer une copie du document et renommer par une version supérieure. On passe le vérificateur de grammaire. Sauvegarder à la fin et passer à d'autres étapes en créer une nouvelle version.

Je maintiens un petit fichier texte ou une feuille Excel a côté ou je note les grandes lignes ce qui a été fait sur une version donnée. Tout cela demande très peu d'effort supplémentaire. Les procédures de vérification et validation sont documentés et je les suis chaque fois. Puisque je le connais par coeur, la procédure était importante au début pour moi, mais maintenant sert à former de nouveaux collègues et comme base d'évaluation de notre procédure pour les audits.

Je mets toutes les anciennes versions dans un dossier OLD pour que la dernière version en cours est toujours facile à réperer. Une version sauvegarder par étape de vérification et revue prend 30 secondes à faire et classer dans le dossier approprié. Cette demarche montre qu'il y a un processus, que tout peut être rapidement et facilement tracé, et que chaque étape de vérification avait été "effectivement" fait.
Pour le 30 min supplémentaires au total pour un projet, une telle démarche gagne la confiance de mes clients, des auditeurs externes, et des auditeurs de certification pour le renouvellement. Les critères de validation sont décrits, appliqués et suivis.
Certains critères visent à des processus. D'autres se focalisent sur le contenu.

Rien ne préscrit comment faire, quand faire, etc. Mais une norme de Qualité indique que la procédure devrait être établie, décrite, capable d'être reproduit et évalué. Une agence qui est certifié ISO 9001 pourrait exiger qu'un traducteur sous-traitant indépendant démontre ses critères et processus de qualité surtout lorsque l'agence rend le produit à un client final et que les grands-comptes effectuent des audits sur leurs fournisseurs de services. Pour devenir un fournisseur de service agréé (même en tant qu'indépendant) avec les sociétés multi-nationales, il vaut la peine d'avoir une liste de critères de validation et une procédures d'applications et preuvent de processus pour gagner la confiance d'un tel client.

Plusieurs auditeurs externes ne disaient que de bonnes choses sur une méthode simple, organisée, facile à tracer et qui empêche une perte de données de plus qu'une demi-journée.

Il est fort possible que bon nombre de traducteurs mettent de telles choses en pratique mais il faut juste qqs éléments de plus pour le rendre bien exploitable dans le cadre d'une norme de qualité.

Jeff


Direct link Reply with quote
 
Pages in topic:   [1 2 3] >


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

QA process

Advanced search






Déjà Vu X3
Try it, Love it

Find out why Déjà Vu is today the most flexible, customizable and user-friendly tool on the market. See the brand new features in action: *Completely redesigned user interface *Live Preview *Inline spell checking *Inline

More info »
PerfectIt consistency checker
Faster Checking, Greater Accuracy

PerfectIt helps deliver error-free documents. It improves consistency, ensures quality and helps to enforce style guides. It’s a powerful tool for pro users, and comes with the assurance of a 30-day money back guarantee.

More info »



All of ProZ.com
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs