Mobile menu

Pages in topic:   [1 2] >
Et hop, le grand saut... je passe indépendant
Thread poster: Igor Kazmierski

Igor Kazmierski  Identity Verified
France
Local time: 21:07
Member (2006)
English to French
+ ...
May 18, 2006

... du moins je l'espère.

Après 6 mois de portage, qui malgré la diabolisation dont il est parfois victime en ces lieux, reste une solution de choix pour un surdiplômé en reconversion comme moi (j'ignorais tout du business de la traduction il y a encore un an) je me lance enfin dans le grand bain. L'aspect financier n'y est certes pas étranger, mais c'est surtout le fait de mener ma propre barque qui m'attire...

Aujourd'hui, toutes les conditions sont réunies : un début de clientèle stable (agences exclusivement, malheureusement), une certaine aisance financière qui va me permettre de transformer mes heures de traduction de ces derniers mois en matériel informatique dernier cri, et une première visite à l'"Espace Gestion" de mon patelin qui m'a mis sur les rails.

Pourquoi ce sujet ? D'abord parce que j'ai envie de partager mon expérience de la création d'entreprise, ensuite parce que je ne refuse jamais un bon conseil et que, malgré un plan d'action précis comme une carte militaire, j'ai des milliers de questions en stock pour tous ceux d'entre vous qui sont passés par là !


Commençons donc par le commencement. La première visite chez mon conseiller en création d'entreprise a permis de définir mon activité, établir un chiffre d'affaires prévisionnel (merci le portage, on est tout de suite plus crédible lorsqu'on dit "j'ai fait 4500 euros de chiffre le mois dernier" plutôt que "je compte faire ... dans les prochains mois).

Ensuite, j'ai appris que l'enregistrement auprès des divers organismes coûtait environ 2500 eurosous, mais qu'on pouvait le ramener à 500 grâce à ma qualité de chômeur bénéficiant des ASSEDIC (merci la recherche française qui m'a donné un salaire, merci le portage qui m'a permis de rester affilié aux ASSEDIC).

Je vous passe les autres détails. Pour mon second rendez-vous, je dois établir divers devis et autres joyeusetés (Responsabilité Civile Professionnelle, matériel, évaluation des dépenses, etc...) et surtout commencer à réfléchir sérieusement à la forme sociale de mon entreprise : EURL ou Entreprise Individuelle ?

Bref, j'écris également pour deux-trois questions d'ordre pratique qui vont m'aider à mieux cerner mes coûts, et donc à mieux établir mon prévisionnel :

- la SFT : ceux d'entre vous qui en sont membres pourraient-ils me parler de ce que cette adhésion leur apporte ?

- les formations : si vous en suivez, de quelle fréquence/nature sont-elles ? Quel pourcentage de votre chiffre d'affaire y consacrez-vous ?

La suite au prochain numéro.


Igor
si un jour on m'avait dit que je serais entrepreneur...


Direct link Reply with quote
 
xxxsarahl
Local time: 12:07
English to French
+ ...
EURL, SARL et autres sigles May 18, 2006

Bonjour Igor

Je crois que tu as intérêt à consulter un expert-comptable pour essayer de trouver le sigle qui te convient le mieux. Beaucoup de collègues ont choisi l'URSSAF, mais ce n'est pas la seule solution. La différence majeure entre les sigles, amha, c'est le niveau d'imposition, les frais, et éventuellement le temps passé en paperasses, gestion etc, donc de l'argent aussi quelque part. D'où l'intérêt de demander l'avis d'un pro.


Direct link Reply with quote
 
xxxEmmanuelleAn  Identity Verified
Local time: 21:07
English to French
+ ...
Un conseil May 18, 2006

Je pense que tu devrais opter pour le système "micro entreprise". Moins lourd à gérer et moins gourmand en charges pour le début, surtout si tu n'es pas assujeti à la TVA. Tout dépend de la hauteur des revenus générés par ton activité. Saches que pour la première année d'activité tu peux bénéficier d'une exonération d'URSSAF. Enfin, eux ils utilisent le terme "exonération" mais en fait il s'agit d'un "report" de charges 2 années plus tard! Attention à la terminologie URSSAF, pas toujours clair. J'ai eu une drôle de surprise en décembre dernier quand on m'a demandé de payer pour 2 années au lieu d'une!

Bon courage!


Direct link Reply with quote
 

Céline Odo  Identity Verified
France
Local time: 21:07
English to French
+ ...
Payer pour démarrer une entreprise ? May 19, 2006

Bonjour Igor, je me suis immatriculée il n'y a pas longtemps et je n'ai rien dû payer, j'ai simplement choisi la formule "profession libérale". Quelle forme juridique as-tu choisie pour devoir payer des sommes pareilles ?
Est-ce vraiment nécessaire ? Pourquoi ce choix ?

Sinon, pour ce qui est du régime fiscal, la micro-entreprise et le non-assujetissement à la TVA ne sont pas toujours la meilleure solution pour tout le monde.

Dans mon cas, j'ai choisi la forme la plus compliquée :
déclaration contrôlée et TVA au réel. Pourquoi ? Parce que j'ai souvent besoin de sous-traiter (je vends trad + relecture à mes clients, je sous-traite donc soit l'une soit l'autre en fonction de mes dispos). Pour ce qui est de la TVA, mes clients se trouvant essentiellement en Europe, je ne leur facture pas la TVA, en revanche, mes collègues me font payer la TVA et quand j'achète mes fournitures et mon matériel je paie la TVA, mais je la récupère... du coup, ce sont les impôts qui me doivent des sous Jubilatoire...


Direct link Reply with quote
 
TTV  Identity Verified
France
German to French
Elastique May 19, 2006

Bonne chance Igor!, et vérifie que l'élastique soit bien fixé, c'est un grand saut qui peut faire mal, et c'est souvent un aller simple +:)

Mais la vie "suractive" s'ouvre devant toi: fini les congés payés, les jours fériés, les "ponts" (sauf celui dont tu vas sauter), les congés maladie (indépendant, curieusement, on n'est jamais malade, sauf si c'est vraiment grave). Mais fini aussi les collègues insupportables, les petits chefs mesquins, les gros (ou maigres) patrons emmerdeurs, les transports obligatoires dans les petits matins blêmes. Les clients aussi peuvent s'avérer emmerdeurs, mais il est plus facile d'en changer. Bref, bonjour la liberté, une liberté chèrement payée, certes, mais la liberté a-t-elle un prix?

Sinon, fais des recherches sur ce forum et ailleurs, tu trouveras beaucoup d'infos.

Une seule chose, à mon avis: le choix de statut (parcours micro/EURL/SARL ou BNC) est avant tout une question de positionnement par rapport à ta clientèle. Chacun a des avantages et des inconvénients, à toi de peser le pour et le contre, mais n'oublie pas de te poser la question suscitée (positionnement).

La SFT? la "cotisation" à la SFT (qui reste malheureusement excessive à mon goût) ne t'apportera pas grand chose, si elle n'est pas accompagnée du temps et de la volonté de participer aux activités nombreuses et variées de cet organisme qui reste le seul à défendre véritablement les intérêts de notre profession (en particulier si tu es en statut BNC).


Direct link Reply with quote
 
xxxEmmanuelleAn  Identity Verified
Local time: 21:07
English to French
+ ...
Conseil please! May 19, 2006

Dans mon cas, j'ai choisi la forme la plus compliquée :
déclaration contrôlée et TVA au réel. Pourquoi ? Parce que j'ai souvent besoin de sous-traiter (je vends trad + relecture à mes clients, je sous-traite donc soit l'une soit l'autre en fonction de mes dispos). Pour ce qui est de la TVA, mes clients se trouvant essentiellement en Europe, je ne leur facture pas la TVA, en revanche, mes collègues me font payer la TVA et quand j'achète mes fournitures et mon matériel je paie la TVA, mais je la récupère... du coup, ce sont les impôts qui me doivent des sous Jubilatoire...
[/quote]

C'est vrai que je pense également passer à ce régime là car je commence à sous traiter. J'imagine qu'il faut que je voie ça avec l'URSSAF. De plus, avec le micro entreprise, je ne déduis pas les frais de mes recettes. J'ai un abattement immédiat de 37%. Je commence à trouver cela de moins en moins avantageux. Comment à tu procédé pour passer à "la forme la plus compliquée"?


Direct link Reply with quote
 
xxxsarahl
Local time: 12:07
English to French
+ ...
Recette des impôts May 19, 2006

C'est vrai que je pense également passer à ce régime là car je commence à sous traiter. J'imagine qu'il faut que je voie ça avec l'URSSAF. De plus, avec le micro entreprise, je ne déduis pas les frais de mes recettes. J'ai un abattement immédiat de 37%. Je commence à trouver cela de moins en moins avantageux. Comment à tu procédé pour passer à "la forme la plus compliquée"?


Je crois que c'est à la recette qu'il faut t'adresser. Si tu sous-traites, tu as peut-être intérêt à passer aux frais réels pour déduire les rétrocessions d'honoraires. Attention, pour ça, il faut demander une déclaration DAS 12 à ton secteur départemental d'assiette (pas ta recette) au début de l'année, elles sont millésimées.

Le forfait c'est bien en début d'activité seulement amha.

[Edited at 2006-05-19 08:16]


Direct link Reply with quote
 
xxxEmmanuelleAn  Identity Verified
Local time: 21:07
English to French
+ ...
Ca vaut le coup May 19, 2006

Bref, bonjour la liberté, une liberté chèrement payée, certes, mais la liberté a-t-elle un prix?

C'est vrai que cette liberté a un prix. Les charges (on a parfois des surprises étant donné le manque de clarté de la plupart des organismes français), pas trop de vacances au début. Cette année je vais enfin pouvoir me prendre un mois et demi de vacances! Yes! Une première. J'en jubile tous les jours. On a tendance aussi à devenir un peu accro à son téléphone portable et ses emails, surtout pendant les périodes un peu creuses. Je pense que psychologiquement tout le monde ne peut pas travailler en indépendant. Ca demande une certaine force de caractère. Quand j'ai voulu me lancer, tout le monde m'a déconseillé selon le leitmotiv franco-français habituel "tu vas payer plein d'impôts, tu n'auras pas l'assurance de l'emploi, met toi donc en portage, nia, nia, nia...". Et bien cela n'a fait que comforter mon choix Il ne faut pas se laisser abattre et aujourd'hui (malgré des petites pointes de stress parfois) je suis vraiment heureuse d'avoir opté pour cette formule. Bonne chance!

[Edited at 2006-05-19 08:24]

[Edited at 2006-05-19 08:24]


Direct link Reply with quote
 
xxxEmmanuelleAn  Identity Verified
Local time: 21:07
English to French
+ ...
Merci :-) May 19, 2006

Merci pour ton conseil Sarah!

Direct link Reply with quote
 

Igor Kazmierski  Identity Verified
France
Local time: 21:07
Member (2006)
English to French
+ ...
TOPIC STARTER
Réponses/questions diverses May 19, 2006

Je crois que tu as int�r�t � consulter un expert-comptable pour essayer de trouver le sigle qui te convient le mieux. Beaucoup de coll�gues ont choisi l'URSSAF, mais ce n'est pas la seule solution. La diff�rence majeure entre les sigles, amha, c'est le niveau d'imposition, les frais, et �ventuellement le temps pass� en paperasses, gestion etc, donc de l'argent aussi quelque part. D'o� l'int�r�t de demander l'avis d'un pro.


A vrai dire, je suis suivi par une structure financée par la région qui propose ce type de service, entre autres, et... gratuitement. Pas vraiment d'inquiétude à ce niveau-là, des simulations financières sont prévues, ce qui me permettra de définir la forme sociale qui est la mieux adaptée à mon activité. Sachant que le salaire de ma chère compagne est relativement élevé, je pense que l'EURL avec paiement de l'impôt sur les sociétés est la solution la plus raisonnable, mais c'est un avis "à chaud" qui mérite d'être étayé par des chiffres. Ce à quoi je m'attèle dans les prochaines semaines.

Une seule chose, à mon avis: le choix de statut (parcours micro/EURL/SARL ou BNC) est avant tout une question de positionnement par rapport à ta clientèle. Chacun a des avantages et des inconvénients, à toi de peser le pour et le contre, mais n'oublie pas de te poser la question suscitée (positionnement).


Tiens, qu'entends-tu par "positionnement" ? La façon d'aborder la clientèle est-elle différente suivant que l'on soit une profession libérale (BNC, je suppose) ou une EURL ?

Dans un genre différent et puisque tu sembles informé, qu'en est-il de la revue éditée par la SFT ? Est-ce une source d'information intéressante ?

Bonjour Igor, je me suis immatriculée il n'y a pas longtemps et je n'ai rien dû payer, j'ai simplement choisi la formule "profession libérale". Quelle forme juridique as-tu choisie pour devoir payer des sommes pareilles ?
Est-ce vraiment nécessaire ? Pourquoi ce choix ?


Je pense que le conseiller faisait allusion aux charges sociales forfaitaires la première année. Je crois que tu as mis le doigt sur une question à éclaircir auprès de lui.
(la profession libérale est un cas particulier d'entreprise individuelle, d'après les fiches qui m'ont gracieusement été fournies)

Je pense que tu devrais opter pour le système "micro entreprise". Moins lourd à gérer et moins gourmand en charges pour le début, surtout si tu n'es pas assujeti à la TVA. Tout dépend de la hauteur des revenus générés par ton activité.


En fait, j'ai exclu d'entrée de jeu la micro-entreprise du fait du plafond particulièrement bas : 27000 euros de CA/an, ça fait 13500 euros en six mois... soit au bas mot mon chiffre de ces trois derniers mois.


Igor

[Edited at 2006-05-19 08:35]


Direct link Reply with quote
 

Céline Odo  Identity Verified
France
Local time: 21:07
English to French
+ ...
Je posais la question May 19, 2006

Céline Odo wrote:

Quelle forme juridique as-tu choisie pour devoir payer des sommes pareilles ?
Est-ce vraiment nécessaire ? Pourquoi ce choix ?



Car je sais que la création d'une société (EURL et SARL)donne lieu à des frais d'établissement (en dehors des charges sociales dont tu as parlées) d'environ 500 € pour publication au journal officiel. Si tu parlais des charges sociales, je comprends maintenant le pourquoi des milliers d'euros

Pour ce qui est du régime fiscla, EmmanuelleAnn, tu ne peux changer que tous les 3(?) ans je crois mais tu peux t'arranger avec les impôts, je crois que ça se négocie, surtout quand tu veux pas sser à un régime "plus compliqué".
Pour la TVA le délai pour l'année est dépassé, j'ai pu changer de réel simplifié à réel normal 3 jours avant, sinon j'aurais dû attendre plus d'un an avant de faire ma première réelle déclaration de TVA et demander mon remboursement. Ma trésorerie a dit OUF !


Direct link Reply with quote
 

Adrien Esparron
France
Local time: 21:07
Member (2007)
German to French
+ ...
Toutes mes félicitations ! May 19, 2006

Igor Kazmierski wrote:

Après 6 mois de portage, qui malgré la diabolisation dont il est parfois victime en ces lieux,



Comme je suis content : en sortir au bout de six mois, c'est méritoire ! Sincèrement bravo !

Deux chtites remarques cependant :

- "diabolisation" est singulièrement connoté à un certain registre de langage que j'éviterais de véhiculer et de reprendre à mon propre compte.

- les chiffres que tu annonces dans les interventions ultérieures de ce fil risquent de friser la provoc pour beaucoup !

Voilà, bon vent comme on dit chez les marins !!!

Adrien



[Edited at 2006-05-19 10:37]


Direct link Reply with quote
 

nordiste  Identity Verified
France
Local time: 21:07
Member (2005)
English to French
+ ...
échéances fiscales et autres May 19, 2006

Le site des impôts
http://www.impots.gouv.f choix "entreprises"

donne le calendrier des différentes échéances pour les entreprises ainsi que plein d'infos sur le sujet.

Une lecture intéressante, à défaut de suspens ..


Direct link Reply with quote
 

Stéphanie Soudais  Identity Verified
France
Local time: 21:07
Member (2006)
English to French
le grand plongeon May 19, 2006

Salut Igor,

moi aussi je suis en train de faire des démarches pour devenir indépendante, mais à partir de "rien", c'est à dire que je n'ai pas fait de portage, n'ai pas de clients, voire à peine quelques contacts (jusqu'à présent j'ai surtout bossé dans l'édition).

Bref, as-tu pensé à aller à la direction du travail ( DDTEFP) de ton département? Etant donné que tu es inscrit à l'Assédic (ce qui n'est pas mon cas) ils te donneront tout un tas d'info notamment sur les aides à la création d'entreprises (dossier acre pour les exonérations de charges par exemple) et des chèques-conseils pour rencontrer des spécialistes fiscaux et autres.


Direct link Reply with quote
 

Igor Kazmierski  Identity Verified
France
Local time: 21:07
Member (2006)
English to French
+ ...
TOPIC STARTER
Je ne suis pas un sauvageon... May 19, 2006

- "diabolisation" est singulièrement connoté à un certain registre de langage que j'éviterais de véhiculer et de reprendre à mon propre compte.


Je crains de comprendre. Disons "fort dénigrement étayé d'arguments objectifs tout autant que subjectifs".

- les chiffres que tu annonces dans les interventions ultérieures de ce fil risquent de friser la provoc pour beaucoup !


Serait-ce une tentative de modération déguisée, Adrien ? Le fait est que les interventions qui m'ont le plus servi, sur ce forum, sont celles qui donnaient de vrais chiffres, et pas des périphrases si caractéristiques de la mentalité "l'argent c'est sale, pouah" française. Toujours est-il que j'annonce ces chiffres, non pour me vanter, mais pour faire oeuvre, disons, d'utilité publique, à mon humble manière.

Ceci étant, si cela contrevient à la charte du forum, les modérateurs ont toute liberté pour les censurer.


Autre sujet : on m'a demandé en privé si je ne risquais pas de briser une clause de non-concurrence en gardant la même clientèle. J'ai donc saisi le taureau par les cornes et demandé franchement à la société de portage ce qu'il en était. En attendant une réponse, la charte éthique de la Fédération Nationale du Portage Salarial (dont je ne connais pas la valeur légale) comporte une clause spécifique à ce problème :

"A1- Propriété de la clientèle
La clientèle appartient au salarié autonome (porté) qui a fait la démarche commerciale."

www.fenps.fr/charte-deontologie-portage-salarial.htm


C'est tout pour le moment, je retourne dans le monde merveilleux des devis d'assurance...


Igor


Direct link Reply with quote
 
Pages in topic:   [1 2] >


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

Et hop, le grand saut... je passe indépendant

Advanced search






SDL MultiTerm 2017
Guarantee a unified, consistent and high-quality translation with terminology software by the industry leaders.

SDL MultiTerm 2017 allows translators to create one central location to store and manage multilingual terminology, and with SDL MultiTerm Extract 2017 you can automatically create term lists from your existing documentation to save time.

More info »
CafeTran Espresso
You've never met a CAT tool this clever!

Translate faster & easier, using a sophisticated CAT tool built by a translator / developer. Accept jobs from clients who use SDL Trados, MemoQ, Wordfast & major CAT tools. Download and start using CafeTran Espresso -- for free

More info »



All of ProZ.com
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs