Mobile menu

Pages in topic:   [1 2] >
Conseils pour formation
Thread poster: Barnaby Capel-Dunn
Barnaby Capel-Dunn  Identity Verified
Local time: 18:42
French to English
May 22, 2006

Bonjour tout le monde
Si vous avez un moment je serais très intéressé d'avoir vos points de vue sur ce qui suit :
Un ami m'a écrit au sujet de sa fille :
"Sarah termine sa licence de LEA.
Elle envisage un mastère orienté traduction/interprétariat. Dans un premier
temps elle a pensé à un mastère à Nice, désormais c'est celui de Strasbourg
qui emporte ses suffrages. Je voudrai qu'elle fasse un choix sur la base
d'autre chose qu'une bonne impression sur Internet. Avez vous des pistes,
pour me faire réfléchir, pour la faire réfléchir."

Voilà. Personnellement, je n'ai pas la moindre idée, ayant entré la profession par la porte arrière ! Et l'ESIT ? Tous vos conseils seraient très utiles. Merci !

Barnaby


Direct link Reply with quote
 
xxxsarahl
Local time: 10:42
English to French
+ ...
A l'étranger May 22, 2006

Le mieux, ce serait qu'elle trouve une école dans un pays où on parle ses langues étrangères. Pas forcément T & I tout de suite d'ailleurs. Comme le seul moyen de s'en sortir dans la profession, c'est la spécialisation, autant qu'elle s'inscrive en droit, biologie, informatique ou autre chose, mais dans un autre pays amha.

Direct link Reply with quote
 
xxxEmmanuelleAn  Identity Verified
Local time: 18:42
English to French
+ ...
Aller faire un tour chez le voisin... May 22, 2006

L'étranger est effet la meilleure solution quand on étudie les langues étrangères et souhaite en faire sa profession. Il est inconcevable d'étudier des langues étrangères dans la mère patrie.Surtout après une licence! Il est grand temps d'aller voir ce qu'il se passe chez le voisin! Pendant un minimum de 2 ans si elle souhaite se lancer dans l'interprétariat. Il faut qu'elle apprenne à bien connaître la culture du pays choisi. Par contre, je ne suis pas tout à fait d'accord avec le fait qu'elle doive choisir un cursus autre tel que le droit ou la biologie pour ensuite travailler comme traductrice/interprète spécialisée. Il faut, à mon avis, continuer les cours de traduction/interprétation et participer aux cours/ateliers de traduction de spécialité. Tous les cursus traduction/interprétation en proposent. Si par exemple elle fait de l'allemand, l'université de Saarbruecken en Allemagne est un excellent choix. La formation y est très complète et petit bonus, ils proposent des cours pour les francophones. Donc elle ne perdra pas son temps dans des cours de traduction anglais/allemand par exemple. De plus, leur formation propose également des cours de traduction spécialisés dans le droit, l'ingénierie ou le commerce si je me souviens bien. A la fin (je ne me souviens plus du nombre d'années. En Allemagne, de toute façon, chacun avance à son rythme.), son cursus est validé par un diplôme d'interprète/traductrice de l'Université de Saarbruecken.
Sinon pour les études anglophones, il y a Westminster à Londres et Herriot Watt en Ecosse qui sont plutôt bien côtées.

En conclusion, à faire absolument: PARTIR A l'ETRANGER

Bonne chance!

Emmanuelle

[Edited at 2006-05-22 17:21]


Direct link Reply with quote
 
JulietteC
Local time: 18:42
English to French
la France : bon choix aussi ? May 22, 2006

en France, le master de l'ESIT est très réputé et je pense très bon... maintenant reste a voir si les inscriptions pour le concours d'entrée ne sont pas deja closes...

personnellement je ne suis pas encore traductrice, je commencerai en septembre, mais j'ai fait mes etudes en France. (Master Traduction spécialisée, LEA, Lille3). Meme si je ne suis pas tout a fait satisfaite de ce master pour diverses raisons, je pense que faire ses etudes en France peut également etre un bon choix, et ce pour deux raisons :

1) les stages permettent des séjours à l'étranger de toutes facons. (personnellement, 10 mois sur mes trois dernières années de formation). Et permettent de varier les pays...

2) c'est un avis personnel, mais pour moi lorsque l'on reste trop longtemps a l'etranger, on perd une partie de la qualite de son francais. Or, maitriser parfaitement le francais est l'une des qualites primordiales d'un traducteur. Personnellement, des que je pars quelques mois a l'etranger, je "perds mon francais": lorsque je traduis, LE mot ou LA meilleure expression, LA meilleure tournure, etc, pour une traduction en francais, me vient de moins en moins rapidement a l'esprit au fur et a mesure des semaines...de plus en plus de mots de la langue du pays dans lequel je me trouve me passent par la tete, etc...alors meme s'il est possible d'entretenir sa langue en lisant beaucoup et en gardant contact avec des francophones, rien ne vaut pour moi de baigner de maniere permanente dans sa langue et sa culture. Pour cette raison, meme si j'aime beaucoup les sejours de quelques mois, je n'imagine pas une seconde de m'expatrier definitivement, la qualite de mes futures traductions s'en ressentirait...

bien sur ca ne reste qu'un avis personnel ! et beaucoup de traducteurs sont expatries et n'ont pas de probleme par rapport a ca.

Et s'il s'agit de devenir interprete, donc traduction orale, la donne est egalement bien differente...

Bon courage, c'est toujours difficile de choisir sa formation !

Juliette.


Direct link Reply with quote
 
xxxsarahl
Local time: 10:42
English to French
+ ...
Pas tous ! May 22, 2006

EmmanuelleAnn wrote:

Par contre, je ne suis pas tout à fait d'accord avec le fait qu'elle doive choisir un cursus autre tel que le droit ou la biologie pour ensuite travailler comme traductrice/interprète spécialisée. Il faut, à mon avis, continuer les cours de traduction/interprétation et participer aux cours/ateliers de traduction de spécialité. Tous les cursus traduction/interprétation en proposent.


Mon école n'en proposait pas, j'ai fait une formation de T & I, point. L'avantage (supplémentaire) d'un semestre ou deux dans un autre cursus, c'est l'immersion complète. Personnellement, si c'était à refaire, j'aurais préparé une maîtrise de biologie, biochimie, ou quelque chose comme ça avant mon troisième cycle en T & I. Mais bon, j'ai quand même bénéficié d'une immersion complète, sans entendre un mot de français, pendant mes deux premières années de fac, et ça c'est très important.


Direct link Reply with quote
 
xxxEmmanuelleAn  Identity Verified
Local time: 18:42
English to French
+ ...
Ca dépend des personnes... May 22, 2006

Tout est très subjectif. En vivant à l'étranger, je n'ai pas eu l'impression de perdre mon français. Ca dépend peut être des personnes et si tu souhaites devenir traductrice ou interprète. C'est vrai. Mais un an seulement à l'étranger me semble dans tous les cas pas assez. On n'a pas le temps de véritablement "sentir" un pays et sa langue en si peu de temps.

Direct link Reply with quote
 
Barnaby Capel-Dunn  Identity Verified
Local time: 18:42
French to English
TOPIC STARTER
Many thanks to you all May 22, 2006

Your advice is most helpful and I have passed it on. J'aurais dû écrire ca en français !
Sur la question bien précise d'une école en France, il y en a qui sont mieux côtées que d'autres ?


Direct link Reply with quote
 
xxxsarahl
Local time: 10:42
English to French
+ ...
Je confirme May 22, 2006

JulietteC wrote:


Et s'il s'agit de devenir interprete, donc traduction orale, la donne est egalement bien differente...



Effectivement, quand on est interprète, il faut que la bonne expression arrive automatiquement, on n'a pas le temps de réfléchir.

Je suis comme EmmanuelleAnn, je n'ai pas l'impression que mon français fout le camp en vivant à l'étranger. Bien entendu, je reste vigilante. Par contre, je sais que mon immersion permanente dans ma deuxième culture est un atout, ne serait-ce que parce que je comprends très vite ce que j'entends ou lis en anglais, qui évolue aussi rapidement que le français sinon plus.

En toute objectivité, je dois dire qu'on change quand on s'expatrie, on adopte la culture de notre nouveau pays, et je crois que c'est ça la vraie différence.


Direct link Reply with quote
 
xxxsarahl
Local time: 10:42
English to French
+ ...
Ecoles en France May 22, 2006

J'ai rencontré beaucoup d'interprètes en 7 ans d'activité en France, et les meilleurs étaient de loin ceux qui avaient été formés à l'IPLV d'Angers.

Je ne sais pas comment se font les réputations des différentes écoles, c'est juste mon opinion de pro.


Direct link Reply with quote
 
JulietteC
Local time: 18:42
English to French
interprétariat May 22, 2006

oui et puis interprétariat, les choix stylistiques sont moins importants, l'objectif premier est de rendre rapidement tout le sens, inutile (et surtout impossible) de réfléchir à differentes tournures de phrases...

(je ne dis pas ca pour dévaloriser l'interprétariat, au contraire je suis plus qu'impressionnée par l'interprétariat, surtout simultané)

et c'est clair que si dans la traduction écrite le français est presque plus importante que la langue source puisqu'il s'agit de la langue du "produit final", en interprétariat les deux langues sont d'une importance égale, donc pourquoi pas s'expatrier...

sinon pour revenir à nos moutons, je pense que la première question à se poser pour choisir une formation est: traduction ou interprétariat ? Deux métiers très différents, qui nécessitent une formation différente, et si c'est possible de choisir une des deux spécialités tot, c'est mieux !


Direct link Reply with quote
 
xxxsarahl
Local time: 10:42
English to French
+ ...
Absolument pas ! May 23, 2006

JulietteC wrote:

oui et puis interprétariat, les choix stylistiques sont moins importants, l'objectif premier est de rendre rapidement tout le sens, inutile (et surtout impossible) de réfléchir à differentes tournures de phrases...


Le style est très important aussi quand on interprète, pas de répétition, finir les phrases, faire des phrases correctes, reproduire le style de l'intervenant, etc.

J'aimerais bien qu'on arrête de dénigrer notre profession !


Direct link Reply with quote
 

David Goward  Identity Verified
France
Local time: 18:42
French to English
Rennes? May 23, 2006

Pour avoir fait la connaissance et collaboré avec certains d'entre eux, je sais que l'UHB à Rennes forme de bons traducteurs.

Côté interprétation, je ne sais pas trop mais j'ai également entendu parlé d'Angers.

David


Direct link Reply with quote
 
Barnaby Capel-Dunn  Identity Verified
Local time: 18:42
French to English
TOPIC STARTER
Encore une fois... May 23, 2006

... merci à vous tous. Vos conseils et vos témognages sont très appréciés.

Direct link Reply with quote
 
JulietteC
Local time: 18:42
English to French
interpretariat bis May 23, 2006

comme je l'ai deja dit, il ne s'agit pas du tout de denigrement; je n'ai jamais dit que les choix stylistiques n'etaient pas importants, j'ai dit qu'ils l'etaient moins qu'en traduction ecrite, et ce pour des raisons evidentes : pas le temps de reflechir deux mn sur quel synonyme est le plus approprie ou le joli dans cette phrase. Et pas le temps de reameliorer les tournures apres-coup, comme c'est le cas dans la traduction lors de la relecture. Cela me semble evident.

Et la langue parlee est differente de la langue ecrite, car elle n'est de toutes facons pas destinee a etre relue. Donc evidemment elle doit etre correcte et aussi "jolie" que possible, mais dans les limites des contraintes imposees par l'oral (temps)...
tout comme par exemple dans le sous-titrage, les choix de style sont limites par les contraintes techniques (longueur, etc)...

Je ne vois pas en quoi dire cela denigre l'interpretariat, qui n'est ni plus ni moins difficile que la traduction, mais qui presente juste des difficultes differentes.

Il ne faut pas se sentir agressee si vite...

Sinon j'ai egalement entendu du bien de la formation de Rennes pour la traduction.

Juliette.


Direct link Reply with quote
 
xxxEmmanuelleAn  Identity Verified
Local time: 18:42
English to French
+ ...
Pau également May 23, 2006

Il est vrai que Rennes a bonne réputation pour les langues, du moins en traduction. Il y a également l'université de Pau qui propose un bon DEES en traduction (surtout Espagnol) d'après ce que j'entends autour de moi.
T'inquiète pas Juliette, je ne me suis pas sentie dénigrée quand tu as parlé des différences de style en interprétation. Je vois très bien ce que tu veux dire..No worries!


Direct link Reply with quote
 
Pages in topic:   [1 2] >


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

Conseils pour formation

Advanced search






memoQ translator pro
Kilgray's memoQ is the world's fastest developing integrated localization & translation environment rendering you more productive and efficient.

With our advanced file filters, unlimited language and advanced file support, memoQ translator pro has been designed for translators and reviewers who work on their own, with other translators or in team-based translation projects.

More info »
SDL MultiTerm 2017
Guarantee a unified, consistent and high-quality translation with terminology software by the industry leaders.

SDL MultiTerm 2017 allows translators to create one central location to store and manage multilingual terminology, and with SDL MultiTerm Extract 2017 you can automatically create term lists from your existing documentation to save time.

More info »



All of ProZ.com
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs