Mobile menu

Pages in topic:   [1 2] >
LOI 101
Thread poster: Thierry LOTTE

Thierry LOTTE  Identity Verified
Local time: 09:52
Member (2001)
English to French
+ ...
Oct 4, 2002

Suis-je un Ayatollah ?



Bien souvent, dans mes réponses ou mes “peergradings” je me “fâche” plus ou moins quand je constate que nos amis Québécois se refusent á accepter toute traduction ou tentative de traduction qui inclurait un anglicisme…



Chaque fois, je déclare qu’il s’agit de racistes linguistiques, d’étroitesse d’esprit ou autres. En réalité, je ne déclare jamais rien car j’ai bien trop peur d’être taxé moi-même d’intolérance… (et il y a des maisons pour ça comme le disait M.Pagnol…).



En fait, je dois admettre sincèrement que cela m’énerve que des gens qui ne sont pas tellement nombreux prétendent imposer une version du français que ne partagent pas 60 millions de “natives” (encore un Anglicisme – sorry ) sans compter des millions d’Africains (avec leurs particularités lexicales et créatives tellement merveilleuses – en fait, ce sont eux qui font évoluer la langue…) sans parler de divers “Créoles” qui méritent le détour…



Il est possible que ma “nervosité” vienne de deux ou trois “québécois Purs et Durs” qui sévirent sur ce site (ne comptez pas sur moi pour des “noms” – d’ailleurs ça fait des mois que je ne les vois plus sur le site) et qui m’ont particulièrement vexés par des “peergradings” du type “disagree” ; la nature humaine est faible et moi-même, il m’arrive parfois de ne pas bien supporter les critiques…

Que l’on ne m’accuse pas de racisme antiquebecois !!! Certains de mes meilleurs amis…. Etc… etc… (Si si, sur ce site même, j’ai trois collègues canadiens avec qui je m’entends bien ! … et ils se reconnaîtront).



Bon ! Maintenant, venons-en au motif principal de ma contribution (Wow !) à ce forum :

Je viens de recevoir un “neutral peergrading” d’une collègue canadienne qui répondait à un de mes propres “peergradings” qui déplorait, une fois de plus, le refus d’accepter une traduction du style “Franglais”.

Elle me disait que de toute façon il n’y a pas le choix et qu’au Québec, il existe qqchose qui s’appelle la “ Loi 101” et que cette Loi interdit les anglicismes dans les textes courants. J’ai du mal a y croire…



Je vis en Espagne, en Catalogne où il existe deux langues : le catalan et l’espagnol.

C’est une question très sensible ici aussi – mais il n’existe pas de loi obligeant à utiliser le Catalan dans les textes officiels ou privés, même si – dans les faits – le catalan est la langue privilégiée… Bien entendu, je parle et comprend les deux langues mais suis prêt à me bagarrer si l’on tente de m’imposer l’une des deux sous quelque prétexte que ce soit.

Si je vivais à Montréal ou à Québec, cela serait la même chose pour moi avec l’ Anglais ou le Français : j’ai le droit de choisir et même, le droit de choisir d’utiliser les deux langues comme il me plaît…



Je vous remercie donc tous par avance de me dire ce qu’il en est de la Loi 101.



Merci d’avance et (ultime provocation) : keep swinging…



Thierry LOTTE ( Le Maooodit Français Catalan)…



Direct link Reply with quote
 
Karin Adamczyk  Identity Verified
Canada
Local time: 03:52
Member
French to English
Links re Loi 101 Oct 4, 2002

Hello Thierry,



The law definitely exists and we have \"language police\". There are strict fines for not complying with the law.



Here are some links:



http://qsilver.queensu.ca/french/Cours/312/Loi%20101.htm



http://www.tlfq.ulaval.ca/axl/amnord/quebecmodif.htm#A



http://www.vigile.net/ds-langue/



http://www.action-nationale.qc.ca/acadie/101.html



Take care,

Karin Adamczyk







Direct link Reply with quote
 
ALAIN COTE  Identity Verified
Local time: 16:52
Japanese to French
Cher Ayatollah! Oct 4, 2002

J\'appartiens au groupe des Québécois qui apprécient ton franc-parler et rigolent souvent en lisant tes commentaires explosifs. Je suis allé fouiller dans ton profil pour y retrouver les critiques québécoises qui ont fait sauter tes \"breakers\" et j\'ai trouvé le débat intéressant, parce qu\'il a donné lieu à bien des commentaires intelligents et pertinents.



Personnellement, je reçois régulièrement du travail destiné au marché canadien et au marché français, et j\'ai toujours un peu peur dans le deuxième cas. Même si mon enfance a été nourrie d\'ouvrages littéraires français (je lis très peu de romans québécois, sans trop savoir pourquoi), l\'influence de l\'environnement (dans mon cas le Québec) est telle que j\'ai souvent bien du mal à savoir si je m\'exprime en \"canayen\" à mon insu, ou en \"vrai français\". Lorsque j\'ai commencé à venir sur Proz.com, les émois des Québécois me tombaient un peu sur les nerfs, mais avec le temps j\'ai commencé à prendre goût à voir les Québécois attaquer les autres francophones sur Proz.com et à lire les réponses qu\'ils reçoivent. Puisque je contemple tout ça du Japon, et souvent avec un décalage d\'une douzaine d\'heures, j\'ai peut-être moins de mal à rester calme face à cette tempête dans un verre d\'eau linguistique où se débattent cousins et cousines de la francophonie.



Par contre, à l\'oral, rien à faire. J\'essaye parfois de parler avec la bouche en cul de poule (et fais sans doute de l\'hypercorrection à tour de bras) quand je rencontre des Français, mais généralement l\'interlocuteur sourit amicalement et me dit que si j\'essaye de passer pour un Français, c\'est raté...



Quant à la Loi 101, au risque me faire bien des ennemis, je pense que certains des Québécois qui crient au scandale devant les anglicismes à l\'écrit ne les utilisent pas moins à l\'oral entre amis, à la maison. J\'en arrive à croire que certains d\'entre eux sont comme moi, sauf qu\'ils ont le cul de poule sur le bout du crayon...



Ceci dit, en toute franchise, je trouve que vous utilisez trop les termes anglais, et je fais le même reproche ici à mes amis japonais. Mais comme tu dis, quand on est Québécois, on est bien peu de chose pour vouloir imposer sa vision des choses à toute la francophonie (ou à quelque 120 millions de Japonais).



Alain

[ This Message was edited by: on 2002-10-04 05:52 ]


Direct link Reply with quote
 
Karin Adamczyk  Identity Verified
Canada
Local time: 03:52
Member
French to English
Not all from Quebec like the law Oct 4, 2002

Hello Alain and Thierry,



Let me clarify and say that many people in Quebec find some of the actions of the language police laughable at best.



When they charged small companies for having Web sites in English only or took issue with the labels on Passover products not being in French, many felt we were made to look like a laughing stock to the rest of the world. There was another incident with a sign in Chinatown, but I don\'t remember the details of that one (another one that made no sense).



I honestly don\'t know whether the law addresses anglicisms, but I don\'t know that people worry about being caught using English when they shouldn\'t. The Office de la langue francaise has specific guidelines for written French.



Alain, of course people use English expressions when they talk.



I haven\'t seen the discussions you and Thierry mentioned and don\'t know how \'stubborn\' the people involved were, but some companies are very strict about not using anglicisms in written material.



The idea behind the law was to preserve the French language and culture. Most people agree with preserving the language and culture, but I have heard more than one senior government official say that Quebec is *NOT* bilingual. I think that is sad very unfortunate. We all know that having more languages is an asset.



FWIW,

Karin Adamczyk


Direct link Reply with quote
 

Thierry LOTTE  Identity Verified
Local time: 09:52
Member (2001)
English to French
+ ...
TOPIC STARTER
Konishi Wa Alain Cotte-Sama (vu le décalage horaire) Oct 4, 2002

Pour moi tu n\'es pas vraimenent concerné par la querelle (...De Brest - comme le dirait un grand Auteur/Poëte Francophone - qui écrit des horreurs, mais dans un Français d\'exception...)- car sans l\'avoir mentionné, tu fais parti des \"Quebecois d\'Elite\" de part ta formation multilingue et tout particuliérement \"nippophone\" ( je ne sais pas si cela se dit comme ça...).

En effet, dominer une langue comme le Japonais, te transforme l\'esprit - encore que l\'on exagère beaucoup sa difficulté, le Coréen ou le Chinois version Cantonaise avec ses 8 tons étant de loin beaucoup plus difficile... -

Mais quand même ; il faut bien faire un effort et avoir beaucoup de connaissances, de diplomatie, et un grand amour du Japon et de sa culture, pour parler et \"vivre\" au Japon, avec les Japonais, et surtout se faire accepter comme quelqu\'un d\'éduqué, de civilisé, et dont les \"odeurs de cuisine\" ne genent pas les \"voisins\"... Je suis certain que tu comprend ce que je veux dire...

Ceci te permet d\'être heureux au Japon et combien je le comprend car si tout était à refaire, en ce qui me concerne, je le ferai aussi... ça ne se discute pas, et seuls les \"tatamisés\" ( et je déteste l\'expression mais elle existe et est très explicite et flateuse quand elle est bien comprise) peuvent nous comprendre.

J\'ai travaillé 10 ans avec les Japonais, (de mes 38 ans à mes 48 ans) et ma plus grande satisfaction c\'est d\'avoir été certain que les Japonais (sauf exception mais il y a des cons partout) se trouvaient parfaitemenet à leur aise en ma compagnie (j\'étais le Sachoo Dono Paris ten no d\'une Sosha qui s\'appelait \"Itoman\" et qui a malheureusement donné à parler d\'elle lors de sa chûte...apres 110 ans).



Tout celá pour dire que quelqu\'un qui parle Japonais n\'est pas vraiment gèné par une langue très ancienne et qui n\'a aucun complexe à employer des mots d\'origine étrangère comme l\'anglais, le français ou l\'allemand : j\'en veux pour preuve des mots parfaitement \"japonais\" comme \" \"birru\" (anglais - beer) - \"bakantsu\" (francais - vacances, il fallait s\'y attendre...) - \"apparto\" ( anglais- appartment...) - et autres...

Ceci te donne une ouverture d\'esprit tellement large que tu ne me parais pas concerné par les petites querelle locales linguistiques Montréalo/Françaises...



Néanmoins, je crois que les Quebecois doivent se battre pour conserver leur \"francais \" et surtout leur \"joual\" et ne pas se facher quand ils vendent un de leur films en France et qu\'ils le voient \"sous-titré\" ( Je pense au fameux \" Maria Chapdelaine\" avec Carole Laure et qui a tant choqué les Canadiens il y a quelques années qui l\'ont vu en France avec des sous-titres...).



Will answer to Karin in a while, but for the tine being I am exhausted - so please kindly gimme a break -



Will revert soon,



Friendly



Thierry LOTTE


Direct link Reply with quote
 

Thierry LOTTE  Identity Verified
Local time: 09:52
Member (2001)
English to French
+ ...
TOPIC STARTER
"!Good Grief" as"Charlie Brown" would say... Oct 4, 2002

Karin Said :



[quote]

On 2002-10-04 03:50, kadamczyk wrote:

Hello Alain and Thierry,



Let me clarify and say that many people in Quebec find some of the actions of the language police laughable at best.



When they charged small companies for having Web sites in English only or took issue with the labels on Passover products not being in French, many felt we were made to look like a laughing stock to the rest of the world. There was another incident with a sign in Chinatown, but I don\'t remember the details of that one (another one that made no sense).



I honestly don\'t know whether the law addresses anglicisms, but I don\'t know that people worry about being caught using English when they shouldn\'t. The Office de la langue francaise has specific guidelines for written French.



Alain, of course people use English expressions when they talk.



I haven\'t seen the discussions you and Thierry mentioned and don\'t know how \'stubborn\' the people involved were, but some companies are very strict about not using anglicisms in written material.



The idea behind the law was to preserve the French language and culture. Most people agree with preserving the language and culture, but I have heard more than one senior government official say that Quebec is *NOT* bilingual. I think that is sad very unfortunate. We all know that having more languages is an asset.



FWIW,

Karin Adamczyk

UNquote



Two important and new informations for me :



1/- Quebec is \"Not\" bilingual.

And this precision explains and enlight situations that I don\'t even suspected.

So, using english language might be suspected as barbary...

Sounds like in Catalunya (Spain) where it is not very popular besides administrations, public services, Banks or Insurane companies to speak Spanish instead of Catalan...

Personally I dont\'give a dam because I am living in this country since more or less 5 years and whan you do speak spanish if you are not a fanatic you may learn catalan shortly...

President of Catalunya, Mr Pujol (ruling this country since 25 years) declared that Catalunya is a bilingual country... but it is better to understand and speak catalan if you wish to be accepted there.

Nevertheless I have to admit that there is nothing as \"Loi 101\" in this country : the only problem is if I haveto sign up a contract with a bank or an insurance company I will meet some difficulties to get a copy contract in spanish...



2/- So, Catalunya is bilingual but as explained hereabove it does not help very much.

The only big difference with Quebec is that I will not pay a finn for using spanish i/o Catalan.



Thanks God or whoever ! This is the idea I figure out about \" Democracy\".





rgds



Thierry


Direct link Reply with quote
 

Thierry LOTTE  Identity Verified
Local time: 09:52
Member (2001)
English to French
+ ...
TOPIC STARTER
Karin Oct 4, 2002

Will revert to Karin\'s info later on...

But for time being I must go to sleep,



Best regars to all



Thierry


Direct link Reply with quote
 
Karin Adamczyk  Identity Verified
Canada
Local time: 03:52
Member
French to English
Please write in French Oct 4, 2002

Hello Thierry,



Please don\'t feel you should write in English on my behalf. I only wrote in English because it is much easier for me, but I understand you perfectly.



Then again, when I look at what I wrote last night, I certainly didn\'t do a very good job



After all, that is part of the beauty of having both languages in Quebec -- with friends, we often find that one speaks in French, but the other answers in English. It goes back and forth with two languages in the conversation and we usually don\'t even realize it.



Take care,

Karin


Direct link Reply with quote
 
Pauline Côté  Identity Verified
Canada
Local time: 03:52
English to French
+ ...
LOI 101 - Affichage Oct 4, 2002

Bonjour Thierry,

Je fais habituellement partie de la majorité silencieuse et m\'exprime rarement lorsqu\'il est question de politique.



Premièrement, je voudrais rectifier quelque chose, la Loi 101 était avant tout pour l\'affichage, c\'est-à-dire que les commerces devaient donner une place importante au français d\'abord. Elle avait été mise en place parce que dans certains quartiers de la ville de Montréal, entre autres, l\'affichage était dans une autre langue que le français. Elle comportait aussi un autre volet qui faisait en sorte que le français retrouve son statut de langue officielle. Lorsqu\'elle fut instaurée, dans certaines grandes sociétés, les communications à l\'interne se faisait en anglais, même si la majorité des employés étaient francophones. Si tu veux en savoir davantage, tu peux consulter cette adresse.

http://www.thecanadapage.org/Sep2Fr.htm



À la même époque, l\'Office de la langue française avait lancé une campagne sur la sensibilisation aux anglicismes. Le but de cette campagne était de faire prendre conscience aux gens du caractère insidieux des anglicismes. Et que pour chaque anglicisme, il y avait un équivalent français.



Il n\'y a aucune loi au Québec qui nous empêche d\'utiliser d\'anglicisme. Cependant comme les deux événements se sont produits sensiblement à la même époque, il est posssible qu\'il y ait confusion dans l\'esprit des gens.









[ This Message was edited by: on 2002-10-04 13:35 ]


Direct link Reply with quote
 

Arnold Baren
France
Local time: 09:52
English to French
+ ...
A propos du Kudoz d'hier "sponsorhip sales campaign" Oct 4, 2002

Thierry,



Je suis tout à fait d\'accord avec toi en ce qui concerne les québecois. Bien que je rezconnaisse qu\'ils arrivent - PARFOIS - à des «francisations» judicieuses et intéressantes, le plus souvent ils sont assez ridicules... Leur démarche globale m\'amuse (Cf. Denise Bombardier - qui porte bien son nom !), mais cette attitude à la longue parasite, pour ne pas dire et qu\'elle amène à des abus sordides.

Quand j\'ai suggéré à Michael - le demandeur de la question qui, du reste, a choisi ma suggestion de réponse-, que les questions Kudoz soient une bonne fois pour toutes divisées en deux catagories (1. anglais-français / 2. anglais-québecois), il m\'a répondu qu\'il faudrait peut-être encore d\'autres variantes (étant lui-même belge).

Ce a quoi j\'ai rétorqué :



quote

Je ne suis pas d\'accord avec vous pour les «autres variantes». J\'en parle en connaissance de cause, étant né en Belgique (de parents russes) et y avoir fait toutes mes études.

En effet, ce que l\'on appelle des «belgicismes» sont des mots ou expressions qui enrichissent la langue locale (certains viennent d\'autres langues, comme le flamand ou l\'anglais). Cependant, ils ne prétendent pas renier et remplacer ceux qui existent en «bon» français... comme veulent l\'imposer les québecois (à coups de lois notamment, si je comprends bien ?).



J\'illustre par l\'exemple :



Aubette (en Belgique) - Abri-bus (en France)

Peler en oeuf (en Belgique) - cherchez un équivalent en France (je n\'en connais pas !)

Pinte (en Belgique - adopté du flamand) - Un demi (en France)

Latte (en Belgique) - Règle plate (en France)

Flat (en Belgique - adopté de l\'anglais) - Appartement (en France)

Kot (en Belgique) - Studio (en France)

Etc, etc. J\'arrête... Il y en a tellement



Tous ces mots ne mettent pas en péril le français correct... Ils ne justifient en aucune façon la scission d\'avec le français de France dans des traductions professionnelles, me semble-t-il. Pareille remarque pour nos amis suisses, qui n\'ont jamais remis en question le français de France non plus...

unquote



(Les béquecois auraient préféré que je mette «citation» et «fin de citation» ?

(Les québecois pensent-ils souvent à utiliser les guillemets français («») comme je m\'attache à la faire, plutôt que les anglais (\"\") ?



En bref, il m\'est extrêmement pénible de supporter l\'attitude de dénigrement systématique de nos non moins amis québecois.

Leur ostracisme à la fois contre l\'anglais et contre le français de France est très agaçant à vivre au quotidien ((

Devons-nous leur rappeler sempiternellement qu\'une langue s\'enrichit des apports étrangers ?

Quand nous disons un \"bistrot\", savent-ils que c\'est un mot russe ?

Quand nous disons une \"cravate\", savent-ils que c\'est un mot croate ?

Quand nous disons (en France) un \"toubib\", savent-ils que c\'est un mot arabe ?

Savent-ils qu\'en russe, TOUS LES TERMES de la Marine sont des mots néerlandais ? Parce qu\'il n\'y avait pas de marine en Russie jusqu\'à Pierre le Grand (début XVIIIè siècle). Ce tsar est allé en Hollande pour apprendre les métiers de la mer et la construction navale. Il est rentré avec tout le vocabulaire et a fondé la marine russe. Aujourd\'hui encore, dans la marine, ce sont ces mots néerlandais qui sont utilisés «in extenso».



Le vocabulaire lié à la cuisine et à la couture est français en russe. Peut-on en déduire qu\'ils ont eu l\'intelligence d\'utiliser les mots d\'origine des langues les plus développées dans les matières concernées ? Je ne m\'y avancerais, mais quand même, il y a matière à réflexion.



Dès lors, pourquoi ne pas adopter les mots anglais en informatique, puisque ce sont les américains qui ont le mieux développé cette matière ?



Je livre cette question à ta méditation (et à celle de tous les participants de ce forum).



Cordialement, et sans rancune les québequois



Direct link Reply with quote
 

Arnold Baren
France
Local time: 09:52
English to French
+ ...
Note complémentaire ET IMPORTANTE à mon récent message Oct 4, 2002

Thierry,



J\'ai oublié de dire que cette fameuse loi québecoise me rappelle de très mauvais souvenirs. Ce type de loi peut amener aux pires abus. Je vaisen donner deux exemples que j\'ai vécu en Belgique (vous vous souvenez que j\'y suis né, etc.).



Vous savez qu\'en Belgique cohabitent deux communautés linguistiques, flamands et wallons). Dans les années 70 ou 80 (je ne me souviens plus exactement), on a commencé à mettre en place ce qui plus tard (il y a une dizaine d\'années) allait aboutir à un état fédéral avec trois régions (Flandres, Wallonie et Bruxelles). Les deux dernières sont francophones. Bruxelles était francophone à 95%. Le problème c\'est que géographiquement, la ville est située en plein territoire flamand (d\'où les revendications non satisfaites à ce jour des flamands pour que la capitale soit intégrée dans leur région). Cette situation m\'a toujours fait pensé à Berlin-Ouest au millieu du territoire de l\'Allemagne de l\'Est...



Jusqu\'à la mise en route de la fédéralisation, le bilinguisme était obligatoire (et plus ou moins bien appliqué) dans tout le pays. Or donc, au début de la mise en place de la fédéralisation, une des premières lois passées a été : \"chaque région ne parle plus que sa langue\". Les abus sont vite apparus :



Les panneaux de signalisation de direction (auparavant bilingues) n\'étaient donc plus qu\'unilingues. Exemple sur l\'autoroute qui traverse la Belgique de Lille à la Hollande :

Vous alliez de Tournai à Lille. En traversant les zones wallonnes il était marqué \"LILLE\". En zone flamende, il n\'était plus marqué que \"RIJSEL\" ! Ça vous dit ?!



Plus grave : dans la gare de Bruges, ville ô combien visitée par les français, les annonces de départ des trains vers Lille et la France ne se faisaient plus qu\'en flamand !!



Encore plus grave : une communauté turque établie à Anvers (Antwerpen aujourd\'hui) avait demandé l\'autorisation d\'ouvrir une école pour leurs enfants. L\'autorisation n\'aurait été accordée qu\'à la condition que TOUS les cours soient donnés en flamand !!!!



Alors, amis québecois, pensez-y à deux fois



Direct link Reply with quote
 

Arnold Baren
France
Local time: 09:52
English to French
+ ...
Note complémentaire ET IMPORTANTE à mon récent message Oct 4, 2002

Thierry,



J\'ai oublié de dire que cette fameuse loi québecoise me rappelle de très mauvais souvenirs. Ce type de loi peut amener aux pires abus. Je vaisen donner deux exemples que j\'ai vécu en Belgique (vous vous souvenez que j\'y suis né, etc.).



Vous savez qu\'en Belgique cohabitent deux communautés linguistiques, flamands et wallons). Dans les années 70 ou 80 (je ne me souviens plus exactement), on a commencé à mettre en place ce qui plus tard (il y a une dizaine d\'années) allait aboutir à un état fédéral avec trois régions (Flandres, Wallonie et Bruxelles). Les deux dernières sont francophones. Bruxelles était francophone à 95%. Le problème c\'est que géographiquement, la ville est située en plein territoire flamand (d\'où les revendications non satisfaites à ce jour des flamands pour que la capitale soit intégrée dans leur région). Cette situation m\'a toujours fait pensé à Berlin-Ouest au millieu du territoire de l\'Allemagne de l\'Est...



Jusqu\'à la mise en route de la fédéralisation, le bilinguisme était obligatoire (et plus ou moins bien appliqué) dans tout le pays. Or donc, au début de la mise en place de la fédéralisation, une des premières lois passées a été : \"chaque région ne parle plus que sa langue\". Les abus sont vite apparus :



Les panneaux de signalisation de direction (auparavant bilingues) n\'étaient donc plus qu\'unilingues. Exemple sur l\'autoroute qui traverse la Belgique de Lille à la Hollande :

Vous alliez de Tournai à Lille. En traversant les zones wallonnes il était marqué \"LILLE\". En zone flamende, il n\'était plus marqué que \"RIJSEL\" ! Ça vous dit ?!



Plus grave : dans la gare de Bruges, ville ô combien visitée par les français, les annonces de départ des trains vers Lille et la France ne se faisaient plus qu\'en flamand !!



Encore plus grave : une communauté turque établie à Anvers (Antwerpen aujourd\'hui) avait demandé l\'autorisation d\'ouvrir une école pour leurs enfants. L\'autorisation n\'aurait été accordée qu\'à la condition que TOUS les cours soient donnés en flamand !!!!



Alors, amis québecois, pensez-y à deux fois



Direct link Reply with quote
 
Karin Adamczyk  Identity Verified
Canada
Local time: 03:52
Member
French to English
Road signs in Quebec only in French Oct 4, 2002

We have exactly the same problem in Quebec. All road / traffic signs are in French only. In fact, all English or bilingual stop signs were removed and replaced \"Arret\" signs. This is not a danger, because the shape of the sign makes it understandable to everyone, but imagine the cost involved!



Other signs are much more dangerous!



Tourists (the ones who don\'t understand French) cannot read the signs. Every country I have visited, including Germany, France, Belgium, Italy and Iran, have English on their road signs.



I was in South Dakota in August. We took a helicopter ride to Mount Rushmore. We chatted a bit with the pilot. He asked where we were from. When we told him, he said he had visited Montreal once but he would never return because so many people refused to speak English to him and his wife.



I think Montreal is particularly bad for this and have experienced it myself many times. It isn\'t that they can\'t speak English (you can tell) -- they absolutely refuse. Francophones will say they find people refuse to speak French to them. Why should someone refuse to speak the language of their customer? The political situation has caused this and the language law has made it worse.



FWIW,

Karin Adamczyk


Direct link Reply with quote
 
Nathalie M. Girard, ALHC  Identity Verified
English to French
+ ...
Je suis d’accord avec Karin Oct 4, 2002

Je travaillais pour une compagnie située dans le vieux Québec dans ma jeunesse, et chaque fois que je me rendais au petit parc situé près du Château Frontenac pour casser la croûte le midi, je rencontrais des touristes de divers pays qui avaient le regard « craintif » car ils n’arrivaient pas à trouver personne parlant l’anglais pour les aider.



Il n’y a avait pas beaucoup de personnes locales (dans le temps) qui parlaient l’anglais couramment, ou qui le parlaient sans avoir un très fort accent français (ce qui compliquait souvent les choses! Hahaha)… et bien entendu, toutes les affiches étaient également en français!



J’ai grandi avec les panneaux d’« Arrêt – Stop » alors pourquoi avoir dépensé des sommes monstrueuses pour les changer en panneaux d’ « Arrêt » - il faut penser quand même au touristes qui font vivre bien des commerçants dans tous les pays. L’anglais est quand même une langue connue de bien des gens dans le monde entier.



Malgré tout cela, j’essaie toujours d’utiliser des expressions reconnues (si elles existent en français bien entendu, peut importe l’origine, car toutes les langues empruntent entres-elles des expressions selon le cas), car c’est une question de s’adresser à son audience dans un langage qui sera compris par la majorité.



… Si je veux manger une « Crème brûlée » dans un restaurant de NY, je ne commande pas de la « Burnt cream »!!!



Bonne fin de semaine! (Bon Week-end!)

Nathalie



[ This Message was edited by: on 2002-10-04 18:39 ]


Direct link Reply with quote
 

Claudia Iglesias  Identity Verified
Chile
Local time: 03:52
Member (2002)
Spanish to French
+ ...
Je trouve très intéressant le phénomène canadien Oct 5, 2002

Il peut y avoir des aspects critiquables quant à la façon de l\'imposer, mais l\'idée de limiter les influences anglophones et de s\'en donner les moyens en créant des ressources officielles, en valorisant les métiers liés à la langue, etc., me parait un phénomène intéressant.

Depuis que je suis dans la traduction et dans ProZ j\'ai vu un aspect très professionnel en ce qui se concerne l\'emploi de la langue au Canada. Et quand j\'ai eu l\'occasion d\'interpréter pour des Québecois j\'ai été époustouflée de voir que \"ce n\'était pas comme dans les livres\". J\'ai découvert qu\'ils \"shoppaient\", par exemple!

Et j\'ai eu droit à des explications. La théorie et la pratique, la langue orale et l\'écrite, le bilinguisme officiel et l\'hermétisme de certains quand on leur parlait en anglais et qu\'ils refusaient de répondre parce qu\'on ne leur parlait pas en français.



Si je fais un parallèle avec les pays hispanophones, j\'ai l\'impression que nous \"hispanisons\" assez vite, ce qui évite d\'utiliser les mots en anglais, sans chercher à créer des mots qui ne viendraient pas de l\'anglais. Mais ce n\'est pas dans tous les pays pareil, et plus on approche géographiquement des USA, et plus il y a de mots en anglais. En République Dominicaine non seulement beaucoup de termes sont en anglais, mais la quantité de gens qui le parlent est très importante. Il est de bon goût de causer entre copains d\'une certaine catégorie sociale en anglais.

Et je me dis que le danger est là, une influence plus ou moins importante, mais qui se fait au détriment de l\'autre langue. Et là on peut parler (à mon avis) d\'impérialisme linguistique ou culturel, mais je ne pense pas que la responsabilité soit de ceux que l\'on copie, mais de ceux qui ne sont pas en garde et copient parce qu\'ils n\'y voient rien de mal. Et c\'est là que j\'admire l\'attention que l\'on porte sur ce problème au Québec.



Pour en revenir aux commentaires de Thierry, je ne défends pas l\'intolérance, il me semble que dans les questions des KudoZ, comme dans toute traduction, il faut surtout tenir compte du destinataire.

[ This Message was edited by: on 2002-10-05 19:25 ]


Direct link Reply with quote
 
Pages in topic:   [1 2] >


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

LOI 101

Advanced search






LSP.expert
You’re a freelance translator? LSP.expert helps you manage your daily translation jobs. It’s easy, fast and secure.

How about you start tracking translation jobs and sending invoices in minutes? You can also manage your clients and generate reports about your business activities. So you always keep a clear view on your planning, AND you get a free 30 day trial period!

More info »
Wordfast Pro
Translation Memory Software for Any Platform

Exclusive discount for ProZ.com users! Save over 13% when purchasing Wordfast Pro through ProZ.com. Wordfast is the world's #1 provider of platform-independent Translation Memory software. Consistently ranked the most user-friendly and highest value

More info »



All of ProZ.com
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs