Mobile menu

Traduire des documents plus légers..
Thread poster: Martine Etienne

Martine Etienne  Identity Verified
Belgium
Local time: 13:10
Member (2003)
English to French
+ ...
Jan 9, 2007

Par moment, j'en ai un peu assez de traduire du technique, du médical, du juridique même si ce sont là bien les domaines porteurs de notre profession.
J'aimerais pouvoir traduire des romans, enfin un ce serait déjà bien Pas besoin que ce soit de la grande littérature, de la littérature grand public me plairait déjà beaucoup... Voilà ... Mais où et à qui m'adresser pour avoir une chance de réaliser ce "petit rêve" ? Quelles sont vos expériences éventuelles ? Pour ou contre ? Rentable ou pas ? Amusant ou pas ?
J'attends vos réaction.
Merci


Direct link Reply with quote
 

Adrien Esparron
France
Local time: 13:10
Member (2007)
German to French
+ ...
Qui est le plus lourd ? Jan 9, 2007

Martine Etienne wrote:

J'aimerais pouvoir traduire des romans, enfin un ce serait déjà bien Pas besoin que ce soit de la grande littérature, de la littérature grand public me plairait déjà beaucoup... Voilà ... Mais où et à qui m'adresser pour avoir une chance de réaliser ce "petit rêve" ?



Il y a déjà eu quelques échanges à ce propos dans ce forum francophone.

A chaque rentrée "littéraire", mais il y en a désormais deux ou trois dans l'année, les tirages sont de plus en plus nombreux ... inflation galopante.

De plus en plus rude donc, mais en fait pas plus qu'avant : cela l'a toujours été. Il s'agit d'une question de volume, d'échelle.

Il faut convaincre un éditeur du bien fondé de la traduction et de la publication. Quasi voué à l'échec, même quand il ne s'agit pas d'une traduction, alors manuscrit au tiroir ...

Et pourtant cela arrive, best seller ou pas ... Alors pourquoi pas ?

Et pourquoi tant d'éditeurs prestigieux ont chacun à leur tour raté des traductions magiques comme Le Docteur Jivago, Le petit monde de Don Camillo, Cent ans de solitude ???



Quelles sont vos expériences éventuelles ?



Cinq romans de gare et deux polars.



Pour ou contre ?



Contre : c'est beaucoup plus compliqué de traduire la mouvance des nuages dans les reflets pourpres de la baie vitrée ... que augmenter la dose jusqu'à saturation.



Rentable ou pas ?



Non. Objectivement non, et encore moins par rapport au temps passé. Encore une fois la littérature, même bas de gamme, cela représente un travail énorme. Suffit de regarder un peu dans les KudoZ la manière dont certains collègues se cassent les méninges sur des trucs complètement tordus ...



Amusant ou pas ?



Si c'est nul non. Je me serais autant ennuyé à traduire le Da Vinci Code qu'à le lire ...

Si c'est pour traduire Tre cavalli de mon ami Erri de Luca (non ce n'est pas moi le traducteur de Trois chevaux, hélas ...) c'est le bonheur et pas un sou ou si peu en caisse !

L'idéal si l'on persiste, et pourquoi ne pas persister en sachant bien que c'est plus galère qu'autre chose, est d'arriver à travailler sur commande.

Comment y parvenir ? La quadrature du cercle. Mais comme le dit le dicton chinois du jour (très à la mode ces jours-ci) : l'infini est un carré sans angles ...

Alors tous les rêves sont à notre portée.

Très cordialement et bon vent !

Olivier

[Modifé à 2007-01-09 15:13]


Direct link Reply with quote
 
Erika Cenefels  Identity Verified
France
Local time: 13:10
German to French
+ ...
du pour et du contre Jan 9, 2007

J'ai une formation en traduction littéraire et ai essayé de faire mon trou pendant un an. J'ai été sélectionnée pour une bourse, j'ai démarché des éditeurs de façon ciblée. Tout ce que j'ai décroché c'est traduire des paroles de chansons pour une major qui m'a payée 6 mois après (une honte) et un magazine de musique pour les jeunes. Pas mal pour un début, mais de là à en vivre...

Bilan: j'ai fini par me mettre à mon compte pour faire du technique car je n'ai décroché que peu de contrats. Ce qui ne m'empêche pas de continuer à appeler les éditeurs chez qui ma trad est en lecture depuis des lustres... Mais ne rêvons pas, la majorité des éditeurs a ses traducteurs attitrés. C'est le bouche à oreille qui te mettra le pied à l'étrier. Ou un stage chez un éditeur.

Côté rémunération, c'est moins bien payé que le technique.
Côté statut, tu cotises à l'Agessa. Sauf si tu renonces aux droits d'auteur et te fais payer en "technique".

Tu trouveras des infos de bases sur le site de l'ATLF (asso. des traducteurs littéraires de France), atlf.org

A bientôt!

Erika
PS: si tu veux me refiler du "technique", je suis preneuse!


Direct link Reply with quote
 

Giulia TAPPI  Identity Verified
France
Local time: 13:10
French to Italian
+ ...
J'ai eu des propositions directes Jan 9, 2007

par les auteurs des ouvrages, mais je me suis méfiée, car je ne voyais pas comment être sure de me faire payer, et le fait que ça ne passe pas par une maison d'édition me paraissait suspect.
Par ailleurs, autant j'aimerais traduire des paroles de chansons ou de petits textes, autant il me semble qu'un roman prendrait un temps fou, qui me détournerait trop de mes autres clients.


Direct link Reply with quote
 


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

Traduire des documents plus légers..

Advanced search






TM-Town
Manage your TMs and Terms ... and boost your translation business

Are you ready for something fresh in the industry? TM-Town is a unique new site for you -- the freelance translator -- to store, manage and share translation memories (TMs) and glossaries...and potentially meet new clients on the basis of your prior work.

More info »
Déjà Vu X3
Try it, Love it

Find out why Déjà Vu is today the most flexible, customizable and user-friendly tool on the market. See the brand new features in action: *Completely redesigned user interface *Live Preview *Inline spell checking *Inline

More info »



All of ProZ.com
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs