Mobile menu

Mémoire au rabais
Thread poster: Odette Grille

Odette Grille  Identity Verified
Canada
Local time: 22:29
English to French
+ ...
Jan 17, 2007

Bonjour !

J'ai une dent contre les mémoires de traduction (trados et cie), ou plutôt contre les clients qui paient moins pour les termes déjà enregistrés dans une de ces mémoires.
Imaginons un charpentier qui travaille à la main, jusqu'à ce qu'il puisse se payer une scie électrique. Son client oserait-il lui payer moins cher son travail sous prétexte qu'il a un outil plus rapide ?
Outre le fait que je trouve mesquin ce comptage, il est doublement injuste...Triplement même.
Y-en-a-t-il beaucoup parmi vous qui ont un jour réussi à se faire payer les 1 ou 2% de droits d'auteur auxquels nous avons droit en tant que créateurs ?
Lorsque nous cherchons des heures un terme, nous ne le facturons pas plus cher...
Je crois qu'il est temps de grogner un peu...


Direct link Reply with quote
 
Yolande Haneder  Identity Verified
Local time: 04:29
German to French
+ ...
En poussant cette réflexion Jan 17, 2007

J'aimerais savoir ce que pensent les autres traducteurs quand ils reçoivent une mémoire de traduction avec le travail de 10-12 traducteurs et effectuent une recherche terminologique dans la mémoire.

A qui appartient le terme? Celui qui l'a recherché en premier ou celui qui l'utilise.

Le problème de la MT est celui d'un couteau à 2 tranchants:
Etre payé moins cher parce qu'on a pas à faire une recherche
Utiliser les termes et être payé pour utiliser les termes d'un autre traducteur.

J'espère ne pas avoir ouvert la boite de pandore

P.S. en fait une MT, c'est un peu comme faciliter la tâche pour trouver un autre traducteur (moins cher, plus rapide) pour continuer une traduction que l'on a commencé. Le client n'a plus besoin de revenir vers le même traducteur puisqu'un autre peut reprendre ses tournures de phrase.


[Edited at 2007-01-17 14:02]


Direct link Reply with quote
 

Adrien Esparron
France
Local time: 04:29
Member (2007)
German to French
+ ...
Boulets rouges Jan 17, 2007

Odette Grille wrote:

Imaginons un charpentier qui travaille à la main, jusqu'à ce qu'il puisse se payer une scie électrique. Son client oserait-il lui payer moins cher son travail sous prétexte qu'il a un outil plus rapide ?



Je repose la question autrement tout en répondant non.

Si le client veut du bon travail il va faire confiance à l'artisan et non à l'industriel. Mais le client n'en veut qu'à son efficacité (rentabilité) immédiate et c'est pourquoi la charpente du XIII ème est toujours debout et le toit de la maison à 100 000 EUR par terre au bout de la première nuit de tempête.



Outre le fait que je trouve mesquin ce comptage, il est doublement injuste...Triplement même.



Il est débile, techniquement absurde et scientifiquement sans intérêt. Il véhicule en outre des véroles devenues institutionnelles, même dans des références aussi prestigieuses que celles que nous ne citerons pas ici.



Y-en-a-t-il beaucoup parmi vous qui ont un jour réussi à se faire payer les 1 ou 2% de droits d'auteur auxquels nous avons droit en tant que créateurs ?



La question de la propriété intellectuelle en est une vraie. Insoluble comme toutes les vraies questions et la réponse est vu que l'on ne te rémunère même plus à 100%, faudrait tout de même pas venir nous agacer ...



Je crois qu'il est temps de grogner un peu...



J'ai pas attendu ton appel à la révolte pour tirer à boulets rouges sur ces systèmes absurdes et médiocres. Mais j'ai pas le temps de te faire un florilège des mes grognades.

Force est cependant de constater que quand je râle, je me fais régulièrement taper dessus, un peu toujours par les mêmes d'ailleurs ...

Cela ne m'empêche pas de continuer en bon Don Quichotte !

Amicalement,

olivier


Direct link Reply with quote
 

Adrien Esparron
France
Local time: 04:29
Member (2007)
German to French
+ ...
Vous dites tournure ? Jan 17, 2007

Yolande Haneder wrote:

Le client n'a plus besoin de revenir vers le même traducteur puisqu'un autre peut reprendre ses tournures de phrase.



Sans revenir sur le reste et l'épineux problème de la propriété intellectuelle ou des droits d'auteur, cette remarque est utile.

Et c'est complètement calaminteux lorsque "l'auteur" du terme ou de l'expression s'est planté.

Des centaines de pages de manuels divers véhiculant des non sens et c'est notamment pouquoi tu ne sais pas programmer un magnétoscope, mettre un sac dans l'aspirateur et ne pas faire couler la cafetière à l'envers. Pour rester dans le trivial et ne pas évoquer des trucs genre chrashes aériens autrement sérieux.

Cela les amuse donc.

Amitiés,

Olivier


Direct link Reply with quote
 

Odette Grille  Identity Verified
Canada
Local time: 22:29
English to French
+ ...
TOPIC STARTER
faudrait tout de même pas venir nous agacer ... Jan 17, 2007

Olivier MANESSE wrote:

[quoteImaginons ...
La question de la propriété intellectuelle en est une vraie. Insoluble comme toutes les vraies questions et la réponse est vu que l'on ne te rémunère même plus à 100%, faudrait tout de même pas venir nous agacer ...
...


Je crois qu'il est temps de grogner un peu...



J'ai pas attendu ton appel à la révolte pour tirer à boulets rouges sur ces systèmes absurdes et médiocres. Mais j'ai pas le temps de te faire un florilège des mes grognades.

Force est cependant de constater que quand je râle, je me fais régulièrement taper dessus, un peu toujours par les mêmes d'ailleurs ...

Cela ne m'empêche pas de continuer en bon Don Quichotte ]
Odette Grille wrote:

Ça me défoule.
Merci Olivier. Je me sens moins seule sur mon âne face aux moulinettes du langage...

Ça participe aussi à répandre le mythe selon lequel n'importe qui peut traduire avec un bon dictionnaire...Pis la mort des synonymes...Pis prendre les traducteurs pour des techniciens du traitement de texte (Ça évite de payer deux compétences)...

En outre, c'est bien le traducteur qui perd du temps (nourrir la mémoire, maîtriser le logiciel...Aaaargh ! Ils se reproduisent !)

!

Amicalement,

olivier


Direct link Reply with quote
 

sylver  Identity Verified
Local time: 10:29
English to French
Nuances... Jan 17, 2007

Odette Grille wrote:

Bonjour !

J'ai une dent contre les mémoires de traduction (trados et cie), ou plutôt contre les clients qui paient moins pour les termes
déjà enregistrés dans une de ces mémoires.
Imaginons un charpentier qui travaille à la main, jusqu'à ce qu'il puisse se payer une scie électrique. Son client oserait-il lui payer moins cher son travail sous prétexte qu'il a un outil plus rapide ?
Outre le fait que je trouve mesquin ce comptage, il est doublement injuste...Triplement même.

C'est pas une question en noir et blanc. Tout dépend des circonstances:

Supposez que le client paye son charpentier à l'heure et lui donne une scie électrique. Devrait-il payer le nombre d'heures réel, ou le nombre d'heures qui auraient été nécessaires sans la scie électrique?

C'est un peu ce qui se passe quand le client fourni la MT.

Il y a pas longtemps, un client m'a fourni un document de plus de 100000 mots, accompagné d'une MT contenant 98% de la traduction, et l'instruction de ne pas toucher aux traductions existantes.

J'ai traduit 2000 mots et j'ai rendu un document traduit de 100000 mots. Question à 9800 euros: Combien dois-je facturer?

Serait-il honnête de facturer comme si j'avais réellement traduit la totalité du document?

Pour ce qui est des pourcentages, c'est une question de négociation. Je considére généralement les correspondances à 100%/reps comme du travail de relecture et je les facture en conséquence. Après tout, la traduction s'affiche, et je n'ai qu'à la relire, donc c'est du travail de relecture...

Au dessus de 90% de similarité, la TM m'aide considérablement, et je suis donc d'accord pour accorder une ristourne en conséquence.

Et bien sûr, ces réductions n'existent que si le client fourni une MT. Si il s'agit de mes TMs, il n'y a aucune réduction.


Y-en-a-t-il beaucoup parmi vous qui ont un jour réussi à se faire payer les 1 ou 2% de droits d'auteur auxquels nous avons droit en tant que créateurs ?
Lorsque nous cherchons des heures un terme, nous ne le facturons pas plus cher...

Je ne savais même pas que nous avions droit à 1 ou 2% et je ne voit pas vraiment comment l'appliquer à mon activité de traducteur technique.

Exemple: Je traduit un contrat d'installation pour un réseau Satellite. Comment réclamer mes 2% à titre des droits d'auteur? 2% de quoi? Du montant du contrat? Youpie! Je suis riche!!!

Même problème pour les communiqués de presse, les manuels d'utilisation, etc. donc je suppose que ça ne concerne que les traductions d'ouvrages destinés à la publication.


Direct link Reply with quote
 
Vincent Royer
Local time: 11:29
Japanese to French
1 ou 2 % Jan 20, 2007

Je pense que pour les 1 ou 2 % elle parlait d'une traduction de roman, par exemple, non ?

Direct link Reply with quote
 
Vincent Royer
Local time: 11:29
Japanese to French
Reutilisation des anciens travaux Jan 21, 2007

Ce que je trouve un peu injuste par contre c´­­­­­est que les traducteurs ayant etablit ladite base terminologique au fil de leurs traductions n´­en touchent plus un centime lors de sa réutilisation pour un autre projet. J´­en demande trop ?

Direct link Reply with quote
 


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

Mémoire au rabais

Advanced search






memoQ translator pro
Kilgray's memoQ is the world's fastest developing integrated localization & translation environment rendering you more productive and efficient.

With our advanced file filters, unlimited language and advanced file support, memoQ translator pro has been designed for translators and reviewers who work on their own, with other translators or in team-based translation projects.

More info »
SDL MultiTerm 2017
Guarantee a unified, consistent and high-quality translation with terminology software by the industry leaders.

SDL MultiTerm 2017 allows translators to create one central location to store and manage multilingual terminology, and with SDL MultiTerm Extract 2017 you can automatically create term lists from your existing documentation to save time.

More info »



All of ProZ.com
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs