Mobile menu

Nos classiques.... Corneille + Molière
Thread poster: Geneviève von Levetzow

Geneviève von Levetzow  Identity Verified
Local time: 13:26
Member (2002)
French to German
+ ...
Nov 28, 2002

http://www.01net.com/rdn?oid=198041&thm=UNDEFINED



Un logiciel montre que Corneille était le nègre de Molière

Geoffrey Bansard, 01net., le 27/11/2002 à 16h15



Le logiciel d\'analyse du langage d\'un chercheur de Grenoble a donné la paternité de certaines pièces de théâtre de Molière à Corneille. Un exemple qui ouvre la voie à d\'autres applications.

Révision des oeuvres classiques : Le Tartuffe, Le Misanthrope, Dom Juan, Les Femmes Savantes ou encore L\'Avare sont de... Corneille ! Que ceux qui ont répondu Molière ne se vexent pas, un petit tour dans leur bibliothèque leur donnera raison. Et pour cause : Corneille était le nègre de Molière : c\'est-à-dire qu\'il rédigeait anonymement des pièces pour ce dernier !



C\'est en tout cas la conclusion de Dominique Labbé et de son équipe de l\'Institut d\'études politiques de Grenoble. Pour être aussi affirmatif, l\'enseignant-chercheur a employé un logiciel d\'attribution d\'auteurs qu\'il a lui-même développé avec l\'aide de son fils, chercheur en informatique. Ils ont ainsi renforcé la thèse, datant du début du siècle, attribuant à Corneille certains textes de Molière.



Le programme dont ils se sont servis fonctionne en langage C et utilise une méthode statistique appliquée au langage. « En superposant le vocabulaire de deux textes, on va alors mesurer le degré de ressemblance entre ces oeuvres », explique Dominique Labbé. « A partir d\'une certaine probabilité, on sait qu\'ils sont du même auteur. »



De même, le logiciel a parfaitement différencié les styles de Léon Blum, César ou encore Jean-Marie Le Clézio.



Des analyses pour le recrutement



Le chercheur s\'est associé avec d\'autres universitaires en France et au Canada. Ensemble, ils ont développé des logiciels d\'analyse du langage capables de travailler sur tout type de plates-formes (Unix, Windows, Linux...).



Ces automates traitent, par exemple, des milliers d\'oeuvres littéraires, mais également des discours politiques ou des retranscriptions d\'entretiens. De quoi constituer des aides précieuses auprès des sociologues ou encore des recruteurs.



Car si l\'habit ne fait pas le moine, le texte fait indéniablement l\'auteur.





Direct link Reply with quote
 

Céline Graciet
Local time: 12:26
English to French
Dix ans plus tard.... Nov 28, 2002

La rumeur courait déjà losrque j\'ai passé mon bac il y a dix ans, merci Geneviève d\'avoir trouvé cet article la confirmant !

Direct link Reply with quote
 

JCEC  Identity Verified
Canada
Local time: 07:26
Member
English to French
Ô rage! Ô désespoir! Ô statistiques ennemies ! Nov 28, 2002

Comme le mentionne Céline ci-dessus la rumeur selon laquelle Corneille aurait servi de prête-nom à Molière n\'est pas nouvelle.



Ce qui m\'inquiète plus, c\'est l\'usage inconsidéré de statistiques en génie linguistique. Je nous pensais tous immunisés après le méga-projet du Trésor de la langue française, mail il n\'en est rien. Les approches statistiques reviennent sournoisement sur le tapis lorsqu\'une génération de chercheurs part en retraite.



L\'usage des statistiques en analyse linguistique remonte au début des années 60 et aux balbutiements de la recherche en traduction automatique. Des systèmes comme SYSTRAN utilisaient des heuristiques reposant sur des fréquences d\'occurrences pour lever les ambiguïtés syntaxiques en micro-contexte. Le micro-contexte était défini comme les deux mots qui précèdent et les deux mots qui suivent le mot courant.



On s\'est vite rendu compte que cette approche avait ses limites et on s\'est rabattu sur l\'analyse syntaxique à défaut de savoir formaliser la sémantique en dehord d\'un micro-monde. Le micro-monde étant lui-même défini comme un sous-ensemble de la langue ayant ses règles propres et énumérables dans un univers sémantique cernable.



Mais, avec l\'augmentation phénoménale de la puissance des ordinateurs, les statistiques ont réapparu, avec un sucès mitigé, vers la fin des années 80 avec des applications comme le système de sous-titrage en temps réel d\'IBM.



Il suffit, pour se convaincre des limites de ce genre d\'approche, d\'évaluer la performance de logiciels de dépouillement terminologiques reposant sur des statistiques. Le résultat n\'est pas fameux. Mais on ne peut blâmer les vendeurs de privilégier une approche indépendante de la langue.



Le problème, c\'est qu\'on fait dire un peu n\'importe quoi aux statistiques. Si on avait appliqué ce logiciel révolutionnaire sur les travaux de Corneille et Racine, aurait-on démontré qu\'il n\'étaient qu\'une seule et même personne ?



Pour les amateurs de statistiques, parlez de génie linguistiqe, et il y a dix chances sur dix pour je m\'en mêle...



John

[ This Message was edited by: on 2002-11-28 23:32 ]


Direct link Reply with quote
 

Thierry LOTTE  Identity Verified
Local time: 13:26
Member (2001)
English to French
+ ...
Corneille+Molière et toutes ces sortes de choses... Nov 29, 2002

Je ne sais pas au juste qui a écrit quoi et qui, mais la polémique n’est pas nouvelle… De façon encore plus ancienne, on ne compte plus les textes, mémoires, démonstrations, superpositions sémantiques assistées par ordinateur, et autres distractions pour un auteur qui vécut un siècle avant Molière : un certain William Shakespeare. J’ai même lu des articles péremptoires démontrant que Shakespeare n’avait jamais existé… Ce qui personnellement ne me dérange pas. Il me suffit de « prendre un pied maximum » chaque fois que je vois une de ses pièces (ou bien lis un de ses sonnets) et de constater que le tout n’a pas pris une seule ride (même traduit en français ou en espagnol). Que Shakespeare soit un extraterrestre descendu d’un OVNI ou bien une émanation de Marlowe ou de Bacon me laisse de marbre… C’est le résultat qui compte et je ne vois pas sur qui Shakespeare a « pompé ».



Par contre, malgré les invraisemblances (de dates, de style, de lieu) qui feraient de Corneille le « nègre » de Molière pour certaines de ses pièces, je me roule par terre de rire...(toujours simple, comme je suis…).



Tous les auteurs du fameux « Grand Siècle » ont pillé sans vergogne les « classiques » et d’ailleurs, sans même se cacher:



Lafontaine s’est contenté froidement et à plusieurs reprises de traduire quasi mot à mot en vers des fables d’Esope.

On ne compte plus les « emprunts » de Boileau, Malherbe, Agrippa d’Aubigné à Juvénal et autres.

Molière semble avoir été l’un des pires : dans de nombreuses pièces, il a froidement (( et même pas versifié pour tenter de dissimuler le larcin) des passages entiers de Plautius ou de Terencius.

Un cas particulièrement évident (parmi des dizaines d’autres…) se trouve dans « L’Avare » : non content d’avoir « pompé tout le scénar » dans « La Marmite » de Plautius – il en a traduit mot à mot les scènes les plus importantes : le fameux « monologue de l’avare » est mot à mot le texte de Plautius. Il va même jusqu\'à lui « piquer » des répliques célèbre comme « Ils me regardent tous et se mettent à rire » ou bien « ma cassette, ma cassette ! »...

J’ai émigré il y a 5 ans en Catalogne (Espagne) et 90 % de ma bibliothèque est restée en France, si bien que je ne puis vous restituer le texte latin de la Marmite en parallèle avec l’Avare mais je suppose qu’avec Internet ce ne doit pas être impossible de trouver le texte Latin…



En conclusion, je pense que, malgré tous leurs pillages et emprunts, les auteurs du Grand Siècle restent quand même bien agréables à lire….



Amitiés à tous,







Direct link Reply with quote
 

Céline Graciet
Local time: 12:26
English to French
Y a pas que Molière... Dec 3, 2002

On accuse aussi souvent Victor Hugo d\'avoir \'pompé\' pas mal de ses oeuvres, dessins etc. à un groupe de jeunes artistes dont il était plus ou moins le mécène...

Direct link Reply with quote
 


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

Nos classiques.... Corneille + Molière

Advanced search






CafeTran Espresso
You've never met a CAT tool this clever!

Translate faster & easier, using a sophisticated CAT tool built by a translator / developer. Accept jobs from clients who use SDL Trados, MemoQ, Wordfast & major CAT tools. Download and start using CafeTran Espresso -- for free

More info »
Across v6.3
Translation Toolkit and Sales Potential under One Roof

Apart from features that enable you to translate more efficiently, the new Across Translator Edition v6.3 comprises your crossMarket membership. The new online network for Across users assists you in exploring new sales potential and generating revenue.

More info »



All of ProZ.com
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs