Mobile menu

Problèmes de traduction et outils technologiques
Thread poster: Max M
Max M
Local time: 03:09
English
Jul 12, 2007

Bonjour à tous,

Responsable de projet dans une SSII, j'ai traité il y a quelques temps avec un traducteur en free lance pour la traduction d'un cahier des charges (Ang vers Fra). A la relecture du document, nous nous sommes aperçus d'un nombre assez notable d'oublis (quelques lignes, un paragraphe entier, des mots par ci par là, etc..). Nous avons demandé au traducteur de revoir sa copie. Evidemment, le coût n'a pas varié mais cela nous a fait perdre un temps fou pour un projet assez urgent.

Dernièrement, je suis rentré en contact avec une agence de traduction et j'ai donc soulevé le problème des oublis. Ces derniers m'ont assuré travailler sur la base de standards et outils technologiques (système d'assurance qualité, TRADOS, etc..) qui leur garantissent des révisions évitant ce genre de problèmes.

Comme je ne suis absolument pas du domaine, je souhaite avoir une idée plus précise sur le type de systèmes (homme, machine?) qui permettent de traduire/revoir un document (par exemple des documents techniques qui tournent en général entre 30 et 50 pages) tout en évitant les oublis. Cela existe t-il vraiment, est ce fiable?

Merci pour vos éclaircissements.

Maxime M.


Direct link Reply with quote
 

nordiste  Identity Verified
France
Local time: 03:09
Member (2005)
English to French
+ ...
La traduction est un métier avec ses propres outils Jul 12, 2007

L'utilisation par le traducteur d'un logiciel CAT Tool (Wordfast, Trados, Dejà Vu, ..) permet de réduire ce risque. Sans entrer dans le détail disons que :
- le logiciel découpe le texte original en segments en s'appuyant sur la ponctuation (ce qui revient en général à découper phrase par phrase)
- le logiciel affiche la première phrase
- le traducteur écrit sa traduction
- le logiciel affiche la phrase suivante
etc...

De plus le logiciel permet de gérer la cohérence des choix de terminologie car il garde en mémoire les choix effectués. C'est pourquoi on parle de TM (translation memory).

Ceci n'est qu'un bref aperçu. Il existe également des techniques de contrôle de qualité , la relecture par une deuxième personne. Evidemment ici comme partout la qualité a un coût ... à mettre en balance avec le temps perdu et le coût d'une erreur.

Même si une erreur reste toujours possible, je pense que votre traducteur freelance n'était pas très professionnel s'il a laissé passé des paragraphes entiers.


Direct link Reply with quote
 

Philippe Etienne  Identity Verified
Spain
Local time: 03:09
Member
English to French
Quid d'une version papier? Jul 12, 2007

Supposons que le cahier des charges était en papier.

Dans un tel cas, un outil d'aide à la traduction comme Trados ne sert à rien, à moins de numériser le document et de rectifier la mise en page en conséquence... Ce qui demande déjà 1 bonne journée pour 50 pages TRES NETTES sans trop de dessins ou d'images, ainsi qu'une bonne dose de concentration. L'outil de TAO (traduction assistée par ordinateur) fera-t-il gagner 1 journée au traducteur? Pas si sûr.

Avec du papier (mais également un fichier, avec ou sans outil de TAO), il n'y a guère que la relecture (un ou plusieurs relecteurs) pour contrôler avec un bon niveau de confiance que tout le texte est traduit.
Aucun couple traducteur/traducteur sain d'esprit ne te garantira un texte sans la moindre faute de frappe ni le moindre oubli. Evidemment, il est possible de ne faire aucune faute de frappe/orthographe et de ne rien oublier: en général, plus le couple traducteur/relecteur est bon/appliqué/expérimenté, plus la probabilité d'atteindre ce résultat est élevée.

Tu n'as pas eu de chance la dernière fois.

Bon courage,
Philippe

[Modifié le 2007-07-12 18:04]


Direct link Reply with quote
 
Max M
Local time: 03:09
English
TOPIC STARTER
Merci Jul 13, 2007

Merci pour vos éclaircissements. Evidemment, c'est aussi notre erreur puisque nous n'avons pas vérifié tous ces points avant de confier le projet.

Ce qui ressort, c'est que c'est possible à l'aide d'outils technologiques adaptés, et qu'il faut donc vérifier cela avec la personne ou l'agence de traduction à laquelle nous confions nos travaux

Pour mémoire, et en réponse à votre commentaire, nos documents sont au format pdf et non papier, donc probablement pris en charge par les logiciels indiqués dans vos commentaires. Je dois signaler tout de même qu'ils peuvent très souvent contenir des notes manuscrites, ratures, etc (en fait, il s'agit souvent d'un document fait sous word, imprimé, revu manuellement avec quelques annotations/corrections, puis numérisé au format pdf et envoyé au traducteur).

Merci encore.

Maxime.


Direct link Reply with quote
 

nordiste  Identity Verified
France
Local time: 03:09
Member (2005)
English to French
+ ...
Le pdf c'est à peine mieux que du papier Jul 13, 2007

Max M wrote:

Pour mémoire, et en réponse à votre commentaire, nos documents sont au format pdf et non papier, donc probablement pris en charge par les logiciels indiqués dans vos commentaires. Je dois signaler tout de même qu'ils peuvent très souvent contenir des notes manuscrites, ratures, etc (en fait, il s'agit souvent d'un document fait sous word, imprimé, revu manuellement avec quelques annotations/corrections, puis numérisé au format pdf et envoyé au traducteur).


Les logiciels mentionnés offrent les meilleurs résultats avec des documents au format MS-Word. Les pdf doivent être (re)convertis en Word - avec des risques importants de problèmes avec les tableaux, les schémas, la mise en page.
Quand aux annotations et ratures manuelles - ça pose un problème réel pour être sûr de ne rien oublier.
Il serait hautement préférable (pour tout le monde) de disposer d'un document complet sous MS Word pour faire la traduction. Ou de prévoir une séance de travail avec le traducteur pour passer en revue le document.


Direct link Reply with quote
 

Adrien Esparron
France
Local time: 03:09
Member (2007)
German to French
+ ...
Il y a sans doute un féfaut dans la chaîne Jul 13, 2007

Max M wrote:

... en fait, il s'agit souvent d'un document fait sous word, imprimé, revu manuellement avec quelques annotations/corrections, puis numérisé au format pdf et envoyé au traducteur ...



Selon moi, cette démarche n'est pas vraiment cohérente. Qu'une relecture très pointue se fasse sur un document papier (du Word imprimé par exemple) n'est pas discutable. En revanche, je ne comprends pas que le document Word ne soit pas mis à jour avec ces "quelques" annotation/corrections ? Word dispose malgré tout de bonnes fonctionnalités de révision et de suivi des modifications. Intégrer ces remarques manuscrites prendra certainement moins de temps que de numériser le papier gribouillé.

Ensuite, c'est bien avec un fichier Word que le traducteur utilisera avec bonheur (cela reste à vérifier cependant) les outils d'aide à la traduction. Pas avec un PDF qui revient en fait à lui livrer un document papier à l'écran (si j'ose m'exprimer ainsi).

Que le document papier ou PDF puisse être à l'origine d'oublis est presque évident : les raisons d'une distraction passagère sont nombreuses.

Mais le traducteur n'est pas nécessairement fautif s'il ne s'agit pas d'oubli, mais de rigueur linguistique : il y a parmi les rédacteurs de vrais spécialistes de la redondance et du remplissage ... (sont-ils payés au mot comme beaucoup de traducteurs ?). C'est un point à prendre également en considération.

Voilà quelques pistes de réflexion et l'on sait ici les réserves qui sont les miennes vis-à-vis des outils de TAO. Mais face à la fourniture d'un document PDF, j'en viendrais presque à les défendre. Pas que je ne franchirai cependant pas encore aujourd'hui.

Très cordialement,

OM

PS - Le dernier message de Nordiste m'apparaît à l'envoi du mien. On est du même avis sur le papier et le PDF ...



[Modifié le 2007-07-13 14:54]


Direct link Reply with quote
 


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

Problèmes de traduction et outils technologiques

Advanced search






CafeTran Espresso
You've never met a CAT tool this clever!

Translate faster & easier, using a sophisticated CAT tool built by a translator / developer. Accept jobs from clients who use SDL Trados, MemoQ, Wordfast & major CAT tools. Download and start using CafeTran Espresso -- for free

More info »
memoQ translator pro
Kilgray's memoQ is the world's fastest developing integrated localization & translation environment rendering you more productive and efficient.

With our advanced file filters, unlimited language and advanced file support, memoQ translator pro has been designed for translators and reviewers who work on their own, with other translators or in team-based translation projects.

More info »



All of ProZ.com
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs