Pages in topic:   [1 2] >
Partenariat SDL Trados - ProZ
Thread poster: Jean-Marie Le Ray

Jean-Marie Le Ray  Identity Verified
Italy
Local time: 20:57
Member
Italian to French
+ ...
Aug 15, 2007

http://www.sdl.com/company/news/press-release-sdl?id=1174

On en discute déjà ici http://www.proz.com/topic/81280
mais ça pourrait être intéressant de débattre aussi sur le forum français.

Jean-Marie
http://www.translations2.com


Direct link Reply with quote
 

Sophie Dzhygir  Identity Verified
France
Local time: 20:57
Member (2007)
German to French
+ ...
En principe contre Aug 15, 2007

Je vais donc donner mon avis ici, sachant que je n'ai pas eu le temps de lire tous les articles ni tous les posts à ce sujet... En deux mots, je rejoins l'auteur du fil en anglais dans la mesure où je pense qu'on peut très bien être très qualifié sur Trados sans être certifié (exemple au hasard : moi), pour la raison que ça coûte très cher pour un gain nul.

Mais bon, après je suppose qu'on ne peut pas empêcher les clients de vouloir chercher sur ce critère et que c'est à chacun d'assumer son refus de se faire certifier, tout comme on peut assumer de n'avoir pas Trados, de ne pas avoir de site Web, de ne pas avoir de fax, ou d'autres "défauts" encore...


Direct link Reply with quote
 
TTV  Identity Verified
France
Member
German to French
Tout a été dit Aug 16, 2007

Tout a été dit sur le forum anglais. L'évolution de ProZ est celle de tous les sites web qui "réussissent". Un petit malin se dit qu'il va se faire un max de fric. Il démarre un site dans le style "communauté", quasiment "peace and love". "On est tous frères, on ira tous au cimetière..." Il fait bosser des bénévoles qu'il appâte par des postes de "pseudo-responsabilité". Ca marche toujours. Quand la mayonnaise a bien pris, il développe son activité réelle: faire du fric. C'est la vie, du moins une certaine conception de la vie. En tout cas, ce n'est pas la mienne.

Direct link Reply with quote
 

sylver  Identity Verified
Local time: 02:57
English to French
Merci JM Aug 16, 2007

Jean-Marie Le Ray wrote:

http://www.sdl.com/company/news/press-release-sdl?id=1174

On en discute déjà ici http://www.proz.com/topic/81280
mais ça pourrait être intéressant de débattre aussi sur le forum français.

Jean-Marie
http://www.translations2.com


C'est intéressant effectivement. Qu'en penses-tu?*


Direct link Reply with quote
 

Jean-Marie Le Ray  Identity Verified
Italy
Local time: 20:57
Member
Italian to French
+ ...
TOPIC STARTER
Ce que j'en pense... Aug 16, 2007

sylver wrote:

C'est intéressant effectivement. Qu'en penses-tu?*



En premier lieu, c'est que cela s'inscrit dans un mouvement bien plus vaste dont nous ne saisissons pas encore toutes les conséquences, à savoir qu'Internet remet en jeu pas mal de "modèles économiques", si on peut appeler ça comme ça, y compris ceux liés à la traduction.

Mon postulat de départ, c'est qu'on ne peut plus être traducteur sur Internet comme on était traducteur AVANT Internet. Et malheureusement, je vois un peu partout plein de traducteurs qui continuent de penser et d'agir comme ils le faisaient AVANT.

Selon moi, c'est une erreur, une grosse erreur, même, et je signale que je ne vise personne en particulier, et encore moins les contributeurs à ce fil. Mon discours s'efforce d'être plus général.

Sur le terrain, ensuite, je vois s'opposer deux conceptions, l'une liée à la traduction (et aux traducteurs), l'autre à la localisation (et aux localisateurs). L'une prédomine-t-elle sur l'autre ? Si je m'en tiens à ce que j'observe, il semblerait que la culture de la localisation prenne le pas - et ce n'est qu'un début -, selon laquelle la traduction n'est plus qu'un des éléments - parmi de nombreux autres - de la localisation.

Si je peux comprendre ça d'un point de vue commercial, dans la réalité des faits, ce n'est pas satisfaisant. Pour avoir participé à plusieurs projets de localisation - en tant que traducteur -, je dois dire que globalement aucun de ces projets ne m'a paru probant au plan de la qualité. Donc personnellement la chose ne m'intéresse pas, et encore moins la certification en quoi que ce soit. Mais si des "outsourcers" prétendent ça des traducteurs qu'ils souhaitent impliquer dans leurs projets, ça ne me gêne en rien. Et même, pour être plus précis, je m'en fous royalement.

Tout comme pas mal de soi-disant "améliorations" incluses dans la page profil de ProZ ne m'ont jamais intéressé. Ça participe de la même démarche, et ce n'est pas la mienne. Je ne partage pour autant ni l'opinion ni l'analyse de René. Car pour avoir vécu ProZ de l'intérieur, en tant que modérateur pendant deux ans, et donc avoir suivi toutes les discussions entre modérateurs - et il y en a, croyez-moi -, je salue leur engagement. Ce sont tous des professionnels sérieux, qui croient en ce qu'ils font, et le font avec abnégation.

Donc, chapeau bas. Le fait que le business d'Henry soit - justement - un business, n'entre pas en ligne de compte, c'est d'ailleurs la façon dont il mène son business qui lui permet de se démarquer notablement de la concurrence et d'offrir à celles et ceux qui passent par ici des fonctionnalités et des opportunités que peu d'autres sites dédiés à la traduction peuvent se targuer d'offrir.

Après ça, ce sont les affinités qui jouent et tel ou tel préféreront tel ou tel autre site en fonction des goûts de chacun/e.

Donc, pour en revenir à la question originelle, si je devais faire un parallèle, je le ferais avec les tarifs offerts via ProZ, ce qui, à vue de nez, doit être l'argument le plus discuté sur ce site, tous forums et toutes langues confondus.

Et le parallèle est le suivant : dans un cas comme dans l'autre, c'est à chacun de se positionner en fonction de son analyse, son expérience, ses exigences.

Si on m'offre un boulot à 0,01 € le mot source, non seulement je ne le prends pas, mais je radie immédiatement de ma liste l'agence ou autre qui propose ça. Mais s'ils trouvent des traducteurs disposés à le faire à ce prix-là et des clients qui se contentent du résultat, tant mieux pour eux.

It's not my cup of tea, that's all! Idem pour la certification

Si d'autres pensent que c'est leur intérêt, OK. Il y a 10 ans ou dans ces eaux-là, moi aussi j'ai investi dans Trados (et c'était beaucoup plus cher qu'à présent), et au fil des ans j'ai amorti mon investissement. De plus il y a de gros projets, compliqués à souhait, où Trados ou d'autres outils sont nécessaires, donc si le jeu en vaut la chandelle, je m'équipe. Je n'irais pas jusqu'à la certification, certes, mais si d'autres font aujourd'hui le même raisonnement avec la certification que moi hier avec Trados, je n'irai certes pas leur jeter la pierre.

Et si le fait de proposer ça pour SDL Trados en partenariat avec ProZ peut rassurer certains clients, que voulez-vous que je leur dise. OK ! De toutes façons, de gré ou de force, le marché de la traduction tendra à s'amenuiser et celui de la localisation à s'étendre. C'est un peu le même combat entre commerces de proximité et grande distribution, où les industriels écrasent de leur poids les artisans mais où il y a encore grand nombre de domaines où ils sont encore obligés de faire appel à eux.

Donc les traducteurs et les petites agences sont les commerces de proximité, les LSPs les industriels de la distribution, et au milieu ProZ fait un peu office de centrale d'achat. Heureusement qu'il nous reste l'effet Mozart...

http://adscriptum.blogspot.com/2007/02/lindustrie-gilt-et-leffet-mozart.html#2007/02/lindustrie-gilt-et-leffet-mozart.html#Mozart_effect

Jean-Marie

P.S. Il manque quelque chose après l'astérisque ?

[Modifié le 2007-08-16 14:42]


Direct link Reply with quote
 
TTV  Identity Verified
France
Member
German to French
Précisions Aug 16, 2007

Je n'ai jamais critiqué les modérateurs en tant que tels, Jean-Marie. Au contraire, j'ai dit qu'il y a toujours des gens pour se consacrer bénévolement à des tâches de tous ordres, et ce site n'est qu'un exemple parmi d'autres. Mes critiques sont d'un autre ordre, à savoir l'usage qu'on en fait et la "tromperie sur la marchandise".

ProZ s'est affirmé initialement comme une "communauté de traducteurs", donc ipso facto "au service des traducteurs", et c'est bien ça qui a fait son succès et poussé tant de gens à y participer activement, moi y compris, si je considère les centaines d'heures passées à répondre aux questions KudoZ. Mais force est de constater que le site ne s'est pas développé "au service des traducteurs". Dans le système des Kudoz, des offres d'emplois et le reste, on a privilégié la quantité au détriment de la qualité. Car c'est la quantité qui permet en définitive, d'attirer toujours plus d'annonceurs, de clients et même de membres. Toujours la même logique.

Donc, voilà, ce qui me gêne, ce n'est pas que ProZ soit une entreprise à but lucrative, c'est qu'on nous ait "trompé" et qu'on continue à tromper de nombreux traducteurs. A leur faire croire qu'en payant une centaine d'euros par an, en achetant des logiciels toujours plus coûteux, en investissant ici en temps et en argent, ils progresseront dans leur métier.

Tromperie sur le terme même, ce n'est pas le "site des traducteurs professionnels", la majorité des traducteurs professionnels ne sont pas sur ce site. Et ceux qui le sont et qui y restent vous expliquent tous, moi compris, qu'ils trouvent leurs travaux ailleurs.

Car tu fais bien de parler des tarifs proposés ici, c'est là que le bât blesse. Je travaille à un tarif correct, sans plus, et je n'ai jamais trouvé un client acceptant ce tarif sur Proz. Et je suis loin d'être seul dans mon cas. Donc malheureusement, ProZ est l'endroit où les clients viennent chercher de la main-d'oeuvre "bon marché", et peu importe la qualité, en définitive. Ben oui, ça me gêne +!)

Comme beaucoup d'autres, je suis venu initialement ici pour "chercher du travail". Dans mon cas, je l'ai déjà expliqué maintes fois, parce que mon activité principale était en péril (elle continue à l'être d'ailleurs, mais soi dit en passant, si elle perdure encore, à nouveau, ce site n'y est pour rien). D'autres, nombreux, sont à la rechercher de leurs premiers clients.

Et si je fais un bilan de mon investissement ici, je dirais que c'était un "miroir aux alouettes". Ca continue à l'être d'ailleurs. Ce site paraît tellement "puissant" que j'ai "peur" de l'abandonner, car je sais que quand mon activité principale s'arrêtera, ce qui peut survenir d'un mois sur l'autre, je devrais trouver, difficilement, de nombreux nouveaux clients. Pourtant, cinq ans d'expérience ici m'ont montré que les clients, les vrais, on les trouve partout sauf ici: en démarchant, par un propre site Web, etc. Et je te le confirme Jean-Marie, tout ceci se passe également sur Internet +:)

N'empêche: je continue certainement à croire quelque part que je trouverai des clients corrects ici, et je ne dois pas être le seul, si j'en juge le nombre d'utilisateurs du site.

Mais en fait, si je devais donner un conseil à un traducteur débutant et/ou en manque de travail, ce serait celui-ci: passe ton chemin. Il existe des moyens de vivre décemment de ce métier, mais tu ne les trouveras pas ici. Bien sûr, ici, tout paraît simple, en quelques clics de souris, tu te crées un profil, tu peux avoir du boulot. Mais tu risques un jour ou l'autre de t'apercevoir que tu n'a pas pris la meilleure voie, loin s'en faut.

Voilà, c'est ce qui me gêne, c'est que ce site "tire vers le bas" la profession. Et ce n'est pas une question de TAO ou non, d'Internet ou non, de progrès ou non, de localisation ou non. Cette histoire de certification va dans le même sens: ce n'est pas parce qu'on sait se servir d'un logiciel de TAO qu'on est ou non un bon traducteur, qu'on trouvera ou non des bons clients. La traduction, même technique, c'est autre chose. Bref, ce n'est qu'un moyen de plus de faire du fric sur notre dos.

De plus, je parle en connaissance de cause, j'ai moi aussi utilisé Trados pendant des années, et ça m'a coûté "bonbon", avec les mises à jour annuelles et les contrats de maintenance. Et pendant ces années, Trados s'est distingué par un mépris permanent de ses clients, un SAV déficient, des logiciels inutilement compliqués, un refus de prendre ses responsabilités, et j'en passe. Donc, si je devais (ce qui m'étonnerais fort), me "certifier" dans un mogiciel de TAO, ce ne serait certainement pas celui-là.

Dans le même ordre d'idées, Trados/SDL peut se targuer de 5000 utilisateurs en cours de certification, mais c'est une goutte d'eau à l'échelle mondiale de notre métier. A nouveau, une majorité de traducteurs sérieux et d'entreprises sérieuses font de plus en plus confiance à d'autres logiciels. Il suffit de regarder un peu autour de soi.

En fait, et ce sera ma conclusion, je suis prêt à parier que l'avenir de notre métier ne se joue fondamentalement ni ici, ni avec cette entreprise. Le coeur de la traduction, le vrai, est ailleurs +:)


Direct link Reply with quote
 
TTV  Identity Verified
France
Member
German to French
Post-Scriptum Aug 16, 2007

Ce qui est amusant dans le fil anglais c'est qu'il s'intitule "Pensez-vous que ProZ devrait ajouter la certification Trados dans les critères de recherche de traducteurs ?".

En fait, c'est déjà fait +:) A mon sens, si ce site avait vraiment quelque chose à faire de l'avis de traducteurs, avant de prendre une décision de cette importance, il les aurait consulté, non ?


Direct link Reply with quote
 

Bruno Magne  Identity Verified
Local time: 15:57
English to French
+ ...
Je voudrais bien ajouter mon grain de sel... Aug 16, 2007

mais à ce jour, je ne vois pas très bien ce qu'est la localisation.

Dis, Jean-Marie, à tes yeux, quelle est ou quelle serait la différence entre traduction et localisation ?

Amicalement

Bruno



Direct link Reply with quote
 

Jean-Marie Le Ray  Identity Verified
Italy
Local time: 20:57
Member
Italian to French
+ ...
TOPIC STARTER
Très sommairement Aug 16, 2007

Bruno Magne wrote:

mais à ce jour, je ne vois pas très bien ce qu'est la localisation.

Dis, Jean-Marie, à tes yeux, quelle est ou quelle serait la différence entre traduction et localisation ?

Amicalement

Bruno



http://adscriptum.blogspot.com/2007/02/lindustrie-gilt-et-leffet-mozart.html

Jean-Marie

P.S. René, je te réponds plus tard ou demain


Direct link Reply with quote
 

Sophie Dzhygir  Identity Verified
France
Local time: 20:57
Member (2007)
German to French
+ ...
Euh, une petite note positive quand même ? Aug 16, 2007

René Vinchon wrote:

Car tu fais bien de parler des tarifs proposés ici, c'est là que le bât blesse. Je travaille à un tarif correct, sans plus, et je n'ai jamais trouvé un client acceptant ce tarif sur Proz. Et je suis loin d'être seul dans mon cas. Donc malheureusement, ProZ est l'endroit où les clients viennent chercher de la main-d'oeuvre "bon marché", et peu importe la qualité, en définitive. Ben oui, ça me gêne +!)

Comme beaucoup d'autres, je suis venu initialement ici pour "chercher du travail". Dans mon cas, je l'ai déjà expliqué maintes fois, parce que mon activité principale était en péril (elle continue à l'être d'ailleurs, mais soi dit en passant, si elle perdure encore, à nouveau, ce site n'y est pour rien). D'autres, nombreux, sont à la rechercher de leurs premiers clients.
Bah, j'espère que je te remonterai le moral, mais en ce qui me concerne (et je ne crois pas pratiquer des tarifs bas, bien au contraire, même si tout est relatif...), oui j'ai trouvé des clients qui paient mes tarifs via ProZ. Un via un job ProZ, un via un job d'un autre site similaire, et nombre de clients viennent vers moi via mon profil ProZ. Sachant que ça fait à peine 3 mois que j'ai commencé...
Il faut dire aussi que contrairement à toi, je ne suis pas venue ici pour chercher du travail. D'abord à l'époque, je n'avais pas besoin de travail, et ensuite, quand j'en ai eu besoin, j'avais tellement été abreuvée de posts comme les tiens que je n'espérais pas une seconde trouver un client potable ici. Je ne sais pas si cet état d'esprit fait à la chose, mais je te souhaite de tomber aussi sur les bonnes personnes à l'avenir.
Et tout ça pour dire aussi que je ne souscris pas forcément à ta critique de ProZ. Elle est valable si effectivement on ne voit ce site que comme un moyen de trouver des clients, mais je crois que je ne suis pas la seule à venir ici pour bien d'autres raisons que les jobs.

René Vinchon wrote:
Cette histoire de certification va dans le même sens: ce n'est pas parce qu'on sait se servir d'un logiciel de TAO qu'on est ou non un bon traducteur, qu'on trouvera ou non des bons clients.
La question n'est pas de savoir si l'on est un bon traducteur ou non mais de savoir si on utilise un outil ou non. Ca me semble un critère valable comme un autre, si le client a besoinde qn qui travaille sous Trados, alors les autres ne l'intéressent pas et c'est tout, de même que s'il a besoin d'une traduction en espagnol, ça lui est bien égal que je sois une super traductrice de l'allemand au français.


Direct link Reply with quote
 

sylver  Identity Verified
Local time: 02:57
English to French
Rapido... Aug 17, 2007

Bruno Magne wrote:

mais à ce jour, je ne vois pas très bien ce qu'est la localisation.

Dis, Jean-Marie, à tes yeux, quelle est ou quelle serait la différence entre traduction et localisation ?

Amicalement

Bruno



Un exemple:

Source: "Special offers on flights from LA to Shangai!"
Traduction: "Promotions spéciales sur les vols de LA vers Shangai"
L10N*: "Participez à notre concours et gagnez un séjour de rêve aux USA!"

L10N consiste à adapter le produit et les documents en fonction de l'audience. Dans l'exemple ci-dessus, une compagnie fera de la publicité en Californie pour des vols LA-Shangai. Bien que correcte, la traduction de l'offre n'a aucun intérêt pour le marché français. **

Je ne vois pas de conflit entre la localisation et la traduction. Ce sont des approches complémentaires, et la traduction est souvent une étape d'un processus de localisation complexe.

Toutefois le débat mérite plus que quelques lignes et je suis malheureusement limité par le temps.

Je ferais une tentative de réponse plus poussée dans le WE.

--------
* L10N = localisation (un mot qui commence par L, suivi de 10 lettres, et qui se termine par N).
** L'article de JM est très intéressant.
*** L'astérisque isolé de mon premier post faisait référence à une blague douteuse que j'ai supprimée au passage, mais j'ai oublié d'enlever l'astérisque.


Direct link Reply with quote
 

Adrien Esparron
France
Local time: 20:57
Member (2007)
German to French
+ ...
L'effet papillon ou boumerangue ou encore retour de manivelle ... Aug 17, 2007

Merci Victor Hugo pour l'information : sans ton signalement je n'aurais jamais connu le propos tant je me désintéresse assez fondamentalement de Trados et de SDL ...

Mais donc, j'ai été lire le foromme en anglais et là, je suis comblé :

rarement vu une telle volée de bois vert à l'encontre de ProZ.com (si à l'occassion de LWA (si je ne me trompe) cela avait salement chauffé aussi) et de Trados !!!

Comme quoi on n'est jamais à l'abri d'un retour de flamme ou d'un coup de grisou !!!

Sais pas si cela va suffire pour les brochettes cependant ?

Amitiés,

Olivier


Direct link Reply with quote
 

Adrien Esparron
France
Local time: 20:57
Member (2007)
German to French
+ ...
Touché - coulé ... Aug 17, 2007

sylver wrote:

* L10N = localisation (un mot qui commence par L, suivi de 10 lettres, et qui se termine par N).



A la bataille navale, c'est plus simple.

Un exemple typique de ce qu'un traducteur a encore le droit de récuser.

Mais chacun sait que c'est le caque karante et le nasdaque qui gouvernent : la preuve.

Salut Sylver, c'est toujours un enchantement de te lire !

Amitiés,

Olivier


Direct link Reply with quote
 

Jean-Marie Le Ray  Identity Verified
Italy
Local time: 20:57
Member
Italian to French
+ ...
TOPIC STARTER
Bon, allons-y... Aug 17, 2007

Je dis allons-y car je ne sais pas trop par où commencer !

Pour répondre à René, je suis en partie d'accord avec toi mais je ne me sens pas trompé pour autant.

Selon moi les principaux avantages de ProZ ne résident pas dans les boulots possibles - même si cela fonctionne très bien pour certain(e)s, moins bien pour d'autres - mais dans la possibilité de faire partie d'un réseau, que chacun/e se crée au sein de l'ensemble en fonction de ses goûts, intérêts, langues, etc.

Deuxième point, ce site représente selon moi une extraordinaire "mémoire" de notre profession, je mets au défi n'importe quel aspirant traducteur qui se pose mille questions sur son avenir dans ce métier de ne pas trouver mille réponses dans les forums et les articles. Il y a vraiment d'excellents conseils pour toutes et pour tous, laissés au libre arbitre de chacun/e.

Ceci étant, je suis intimement convaincu que l'avenir est également "ailleurs", sur Internet, mais là encore il revient à chacun de réfléchir sur comment organiser sa présence, à la fois personnelle et professionnelle.

Vaste sujet auquel l'ensemble des traducteurs ne réfléchit pas assez, selon moi, c'est que j'ai tenté d'exprimer par ces mots :


Mon postulat de départ, c'est qu'on ne peut plus être traducteur sur Internet comme on était traducteur AVANT Internet. Et malheureusement, je vois un peu partout plein de traducteurs qui continuent de penser et d'agir comme ils le faisaient AVANT.


Juste une anecdote, à ce propos. Sur le forum italien, j'ai ouvert début août un fil de discussion sur Netvibes : http://www.proz.com/topic/80386

Traduction :
Je pense que beaucoup d'entre vous ont déjà entendu parler de http://www.netvibes.com une page personnalisée qui permet de se créer à la fois un espace "public" et "privé".
Or puisque ce type de solution peut représenter une bonne alternative à la construction d'un site Web pour un traducteur qui souhaite avoir une présence sur Internet ou plus simplement améliorer sa visibilité, je me demande s'il y en a parmi vous qui utilisent ce type d'application (Netvibes ou d'autres du même genre, je sais par exemple que Pageflakes est très utilisé en Allemagne, etc.).


Aucune réponse à ce jour, bien qu'il ait été vu par 482 utilisateurs du site. Sans commentaires !

Perso, je trouve désolant que les traducteurs ne réfléchissent pas suffisamment - à mon avis, c'est clair - sur les bouleversements qu'Internet ne manquera pas d'apporter, de plus en plus, pour notre profession. Et je ne parle ni des traductions pirates ni des boulots payés trois francs six sous dans les systèmes d'offres/demandes mis en place sur ProZ et autres "places de marchés".

Comprenne qui veut

Jean-Marie


Direct link Reply with quote
 

Anna & Richard Brunet
France
Local time: 20:57
French to Russian
+ ...
Mariage SDL Trados - Proz Aug 21, 2007



On en discute déjà ici http://www.proz.com/topic/81280
mais ça pourrait être intéressant de débattre aussi sur le forum français.



Pour dire que le métier de traducteur évolue.
Trados est un outil que j'utilise systématiquement depuis 5 ans. Il restitue un morceau de phrase déjà traduit il y a 6 mois ou 3 ans en un éclair et quand il ne le connait pas, mon logiciel de traduction que j'utilise depuis 10 ans systématiquement travaille avec nos dictionnaires hiérarchisés sur le segment "à traduire" pour une traduction personnalisée qui s'accumule ensuite dans la mémoire de traduction.
C'est redoutablement efficace pour des travaux réguliers dans un domaine technique, mais TRADOS ne traduit rien il soulage ma mémoire.

Faut-il pour autant un mariage entre SDL Trados et Proz, certainement pas, l'audience de Proz en serait diminuée.


Direct link Reply with quote
 
Pages in topic:   [1 2] >


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

Partenariat SDL Trados - ProZ

Advanced search






LSP.expert
You’re a freelance translator? LSP.expert helps you manage your daily translation jobs. It’s easy, fast and secure.

How about you start tracking translation jobs and sending invoices in minutes? You can also manage your clients and generate reports about your business activities. So you always keep a clear view on your planning, AND you get a free 30 day trial period!

More info »
PerfectIt consistency checker
Faster Checking, Greater Accuracy

PerfectIt helps deliver error-free documents. It improves consistency, ensures quality and helps to enforce style guides. It’s a powerful tool for pro users, and comes with the assurance of a 30-day money back guarantee.

More info »



All of ProZ.com
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs