Mobile menu

Pages in topic:   [1 2] >
Quel statut pour un traducteur indépendant ?
Thread poster: duss
duss
French to Vietnamese
Sep 12, 2007

Bonjour,
je suis tout nouveau ici et j'écris pour demander des infos pour ma femme.
Elle aimerai faire 2 activités :
- traduction
- cours particuliers

est ce que ces 2 activités peuvent entrer dans le cadre d'une profession libérale ?

si oui, quelles sont les démarches ?
est ce qu'on est en micro entreprise ou est ce qu'on est freelance ?
quelles sont ensuite les charges ?
(en gros, on peu espérer toucher combien de ce qu'on gagne ?)

si vous avez des conseils, je suis preneur !
merci d'avance
bien cordialement
Sébastien

[Objet modifié par l'équipe ou un modérateur 2007-09-12 15:23]


Direct link Reply with quote
 

nordiste  Identity Verified
France
Local time: 15:10
Member (2005)
English to French
+ ...
beaucoup de possibilités à étudier Sep 12, 2007

Bonjour,

Je suppose que vous vivez en France.

Vous trouverez beaucoup d'informations sur le site www.apce.com concernant la création, le statut possible, les démarches.
Je vous conseille aussi d'aller vous renseigner à la Chambre de commerce de votre ville, ils ont des journées d'information sur la création d'entreprise.

De nombreux traducteurs exercent en entreprise individuelle (c'est le nom officiel), c'est-à-dire en profession libérale.
La micro-entreprise est un statut fiscal qui permet de simplifier la comptabilité et de ne pas facturer de TVA , ce qui est intéressant pour les cours particuliers. Il ne faut pas dépasser 27 000 euros par an.

Concernant les charges sociales (maladie, vieillesse, maternité etc...) il faut compter un peu moins de 50% du chiffre d'affaire.

Une autre possibilité est de se faire "salarier" par une entreprise de portage : pas de compte ni de factures à faire, au final on garde là aussi environ 50% du montant facturé - le reste = cotisations salariales + frais de gestion pour l'entreprise.




[Edited at 2007-09-12 12:39]


Direct link Reply with quote
 
duss
French to Vietnamese
TOPIC STARTER
merci Sep 12, 2007

merci beaucoup pour cette réponse !
effectivement, nous habitons en France !

Nous allons allez faire un tours à la chambre de commerce, voir ce qu'ils ont à me dire !

entreprise individuelle c'est quoi exactement ? comment est ce qu'on paye ses cotisations ?

en gros, elle va travailler toute seulle, elle cherche donc une structure pour payer le moins de taxes possibles (donc pas un pme avec charges patronales et autres...)


Direct link Reply with quote
 

Sophie Dzhygir  Identity Verified
France
Local time: 15:10
Member (2007)
German to French
+ ...
pme :) Sep 12, 2007

Salut Sébastien !
duss wrote:

en gros, elle va travailler toute seulle, elle cherche donc une structure pour payer le moins de taxes possibles (donc pas un pme avec charges patronales et autres...)
Y'a des choses qui n'ont pas l'air très claires pour toi. Quand on se met à son compte, on fonde une entreprise (quelle qu'elle soit, c'est une entreprise, même si tu es tout seul)
Cette entreprise, elle prend une forme juridique (entreprise individuelle, EURL, SARL etc.)
Ensuite, elle choisit un régime fiscal (microentreprise ou autre)

Quand tu parles de pme, ce n'est ni une forme juridique ni un régime fiscal, c'est juste un terme comme ça qui désigne la taille de l'entreprise : petite ou moyenne. Donc, à priori, quand tu est tout seul, tu rentres bien dans les petites entreprises ! (en fait, plutôt dans ce qu'on appelle les TPE : Très Petites Entreprises)

Il ne faut pas que le mot "entreprise", "PME" ou "cotisation patronale" te fassent peur, de toute façon, à partir du moment où tu te mets à ton compte, tu es le patron de ta propre entreprise, tu paies forcément des cotisations patronales, quelle que soit la forme de ton entreprise.

Il n'y a - si je ne me trompe - qu'en portage que tu ne paieras pas des cotisations "patronales" mais "salariales" puisque la boîte de portage te salarie, mais je ne crois pas qu'elles soient moins élevées, et au total ça revient même plus cher puisque la société de portage se sert également sur ton revenu.

Alors, vite, direction les formations (la SFT en organise aussi pour notre métier !), les permanences de conseil, le site de l'apce et aussi la recherche de ce forum !!! (le sujet ayant été abordé des centaines de fois...)
Au cas où, je suis sûre également qu'on trouve des livres très bien faits dans le commerce.
Je conseille aussi la lecture du magazine "L'Entreprise", qui justement ce mois-ci consacre ses fiches pratiques au régime social des indépendants (et donc, aux fameuses cotisations )


Direct link Reply with quote
 
duss
French to Vietnamese
TOPIC STARTER
xxxxxxxx Sep 12, 2007

Y'a des choses qui n'ont pas l'air très claires pour toi.

>>> effectivement !

Quand on se met à son compte, on fonde une entreprise (quelle qu'elle soit, c'est une entreprise, même si tu es tout seul) Cette entreprise, elle prend une forme juridique (entreprise individuelle, EURL, SARL etc.)
Ensuite, elle choisit un régime fiscal (microentreprise ou autre)

>>> en fait, je susi photographe et je fréquence beaucoup de freelance... on paye 8% de charges, je ne suis pas du tout habitué à toutes les formes possibles ! d'ou mon topic.


Quand tu parles de pme, ce n'est ni une forme juridique ni un régime fiscal, c'est juste un terme comme ça qui désigne la taille de l'entreprise : petite ou moyenne. Donc, à priori, quand tu est tout seul, tu rentres bien dans les petites entreprises ! (en fait, plutôt dans ce qu'on appelle les TPE : Très Petites Entreprises)

Il ne faut pas que le mot "entreprise", "PME" ou "cotisation patronale" te fassent peur, de toute façon, à partir du moment où tu te mets à ton compte, tu es le patron de ta propre entreprise, tu paies forcément des cotisations patronales, quelle que soit la forme de ton entreprise.

Il n'y a - si je ne me trompe - qu'en portage que tu ne paieras pas des cotisations "patronales" mais "salariales" puisque la boîte de portage te salarie, mais je ne crois pas qu'elles soient moins élevées, et au total ça revient même plus cher puisque la société de portage se sert également sur ton revenu.

Alors, vite, direction les formations (la SFT en organise aussi pour notre métier !), les permanences de conseil, le site de l'apce et aussi la recherche de ce forum !!! (le sujet ayant été abordé des centaines de fois...)
Au cas où, je suis sûre également qu'on trouve des livres très bien faits dans le commerce.
Je conseille aussi la lecture du magazine "L'Entreprise", qui justement ce mois-ci consacre ses fiches pratiques au régime social des indépendants (et donc, aux fameuses cotisations )



>>> Intéressant ! merci pour tout !
je vais parcourir le forum et prendre rendrez vous au moins à la chambre de commerce pour avoir plus d'infos !

merci encore !


Direct link Reply with quote
 

Patricia Lane  Identity Verified
France
Local time: 15:10
French to English
+ ...
charges patronales et portage Sep 12, 2007

Sophie Dzhygir wrote:



Il n'y a - si je ne me trompe - qu'en portage que tu ne paieras pas des cotisations "patronales" mais "salariales" puisque la boîte de portage te salarie, mais je ne crois pas qu'elles soient moins élevées, et au total ça revient même plus cher puisque la société de portage se sert également sur ton revenu.



Ce serait effectivement trop beau, moyennant quoi cela vaudrait presque la peine d'être en portage!

Les sociétés de portage payent les charges patronales "pour nous", mais en se servant sur les honoraires que nous aurons gagnés et qui leur sont payés.


La seule chose que l'on ne paie pas en portage est la taxe professionnelle (mais on ne peut pas déduire des charges fixes telles que la côte part de son loyer de manière systématique non plus).

Sébastien, il n'y a pas de miracle, désolée!

Le site de la CANAM t'offre la possibilité de faire des calculs prévisionnels de charges et d'impôts, cela pourra répondre à certaines de tes interrogations


Bonne soirée,

Patricia


Direct link Reply with quote
 

ludivine gournay  Identity Verified
France
Local time: 15:10
English to French
+ ...
URSSAF Sep 12, 2007

Bonjour,

L'urssaf fournit également une très bonne documentation pour les travailleurs indépendants. Je suis allés les voir avant de m'installer en freelance en mars et j'ai trouvé pas mal de réponses à mes questions dans leur documentation, y compris le statut juridique, les charges etc. Précision, en tant que traductrice (profession intellectuelle) elle sera immatriculé et dépendra directement de l'urssaf et pas de la chambre du commerce. Toutefois même si les traducteurs n'en dépendent pas, cette chambre fournit des infos très utiles.

Petite info, si ta femme a moins de 30 ans ou est demandeur d'emploi, elle peut faire une demande d'ACCRE, qui est une aide à la création d'entreprise qui permet, si elle est obtenue, d'être exonéré d'une partie des charges pendant un an.

Pour la formule, je pense qu'il vaut mieux être en freelance pour la traduction et en "salariat temps partiel" pour les cours particuliers. Tout dépend si pour les cours particuliers elle démarche un organisme duquel elle sera salariée ou si elle passera des annonces seules.

Le régime de micro entreprise est souvent celui conseillé la première année lorsqu'on se lance en freelance car comme précisé par un autre membre, il permet de ne pas facturer la TVA (ce qui est bien pratique pour la déclaration) à condition de ne pas dépasser 27 000 euros par an (ce qui est rarement le cas la première année d'installation). Si elle travaille seule elle sera obligatoirement en Entreprise Individuelle.



Direct link Reply with quote
 

Sophie Dzhygir  Identity Verified
France
Local time: 15:10
Member (2007)
German to French
+ ...
Merci Patricia ! Sep 12, 2007

Il me semblait bien que je risquais de me planter sur ce sujet...

ludivine gournay wrote:

à condition de ne pas dépasser 27 000 euros par an (ce qui est rarement le cas la première année d'installation).
Ben, ça dépend quand même de beaucoup de choses, je ne serais pas aussi catégorique... Faut faire des projections. Et j'ajoute que ça dépend pas mal de la période de l'année à laquelle on commence. Si on commence en janvier, c'est du tout garanti de ne pas dépasser... Mais bon, en même temps c'est pas très grave, si on est en micro et qu'on dépasse, tant pis, c'est quand même que c'est bon signe pour les affaires

ludivine gournay wrote:

Si elle travaille seule elle sera obligatoirement en Entreprise Individuelle.
Euh, non, pas "obligatoirement". Même si c'est le statut le plus courant


Direct link Reply with quote
 

bohy  Identity Verified
France
Local time: 15:10
English to French
+ ...
attention au melange de statuts salarie-independant Sep 13, 2007

Si l'on ne gagne pas suffisamment en independant, le melange de status peut couter tres cher... En effet, les caisses d'assurance maladie et de retraite des independants prelevent un montant minimum forfaitaire... qui peut sans probleme depasser ce que vous gagnez (cela a ete mon cas) et sans grand espoir de rectification. Si on travaille a temps plein ou presque par ailleurs, on peut demander une exoneration... theoriquement, car pour moi la CAMPI ignore mes lettres recommandees, et les factures et arrieres continuent a tomber.

Direct link Reply with quote
 

Sophie Dzhygir  Identity Verified
France
Local time: 15:10
Member (2007)
German to French
+ ...
8 % ?!!!!!! Sep 13, 2007

duss wrote:

>>> en fait, je susi photographe et je fréquence beaucoup de freelance... on paye 8% de charges, je ne suis pas du tout habitué à toutes les formes possibles ! d'ou mon topic.
Nous aussi nous sommes freelance, freelance n'est pas un statut officiel que je sache, ça signifie la même chose que "entreprise individuelle" ou "profession libérale". Est-ce un statut spécial qu'ont les photographes ? 8%, ça me semble pas réaliste dans un pays comme le nôtre, mais c'est pê une niche fiscale ?


Direct link Reply with quote
 

Patricia Lane  Identity Verified
France
Local time: 15:10
French to English
+ ...
statut différent Sep 13, 2007

A mon souvenir, Sophie, les photographes (tout comme les traducteurs littéraires) sont à la Maison des Artistes et facturent en droits d'auteur. Le système est totalement différent de ceux des indépendants dont les travaux ont une visée "commerciale".

Bonne journée,

Patricia


Direct link Reply with quote
 
duss
French to Vietnamese
TOPIC STARTER
photographes... Sep 13, 2007

Patricia Lane wrote:

A mon souvenir, Sophie, les photographes (tout comme les traducteurs littéraires) sont à la Maison des Artistes et facturent en droits d'auteur. Le système est totalement différent de ceux des indépendants dont les travaux ont une visée "commerciale".

Bonne journée,

Patricia


non, les photographes sont aux AGESSA (pas tous les photographes, juste les auteurs)
et les cotisations pour les AGESSA sont entre 8 et 9%

les graphistes et artistes sont eux à la maison des artistes ou les taxes sont encore plus faibles.

Pour info, dans les 9% ya :

Assurances sociales
0,85 % du montant brut hors taxes des droits d'auteurs

Contribution Sociale Généralisée (CSG)
7,50 % sur 97 % du montant brut hors taxes des droits d'auteurs

Contribution au Remboursement de la Dette Sociale (CRDS)
0,50 % sur 97 % du montant brut hors taxes des droits d'auteurs

Voila, c'est tout ce qu'on paye (et ses impots bien sur)

c'est pour ca que je cherchai s'il existait un statut proche qui pourrais correspondre à ma femme.
Le problème est qu'elle ne pourra probablement pas travailler à plein temps faute d'avoir assez de cilents. Si elle paye plus de taxes qu'elle gagne d'argent, c'est effectivement pas très intéressant.

En photo, graphisme, vidéo... on peux être freelance en plus de son job principal, si on vend rien, on paye... rien !

merci encore à tous pour votre aide !
je vais quand meme prendre un rendez fous à l'urssaf ou chambre de commerce pour avoir toutes les clées en main !


Direct link Reply with quote
 

Marie-Céline GEORG  Identity Verified
France
Local time: 15:10
English to French
+ ...
Statut AGESSA Sep 13, 2007

Bonjour !

Le statut AGESSA concerne aussi les traducteurs qui sont payés en droits d'auteur. Tout dépend donc du type de traduction que ta femme veut faire !

Bonne chance dans vos démarches à tous les deux.
Marie-Céline


Direct link Reply with quote
 

Patricia Lane  Identity Verified
France
Local time: 15:10
French to English
+ ...
confusion de rêve :) Sep 13, 2007

entre AGESSA et MDA et quelle profession appartient à quel organisme.... mea culpa, et méga envie

Direct link Reply with quote
 
duss
French to Vietnamese
TOPIC STARTER
Marie-Céline GEORG Sep 13, 2007

Marie-Céline, j'imagine que les traductions qui passent aux AGESSA sont uniquement celles pour des "livres" ou autres "œuvres de l'esprit" et que des trad administratives, c'est pas bon... j'ai bon ?

Direct link Reply with quote
 
Pages in topic:   [1 2] >


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

Quel statut pour un traducteur indépendant ?

Advanced search






SDL MultiTerm 2017
Guarantee a unified, consistent and high-quality translation with terminology software by the industry leaders.

SDL MultiTerm 2017 allows translators to create one central location to store and manage multilingual terminology, and with SDL MultiTerm Extract 2017 you can automatically create term lists from your existing documentation to save time.

More info »
memoQ translator pro
Kilgray's memoQ is the world's fastest developing integrated localization & translation environment rendering you more productive and efficient.

With our advanced file filters, unlimited language and advanced file support, memoQ translator pro has been designed for translators and reviewers who work on their own, with other translators or in team-based translation projects.

More info »



All of ProZ.com
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs