Off topic: Lundi matin...
Thread poster: ALAIN COTE
ALAIN COTE  Identity Verified
Local time: 23:54
Japanese to French
Feb 10, 2003

Ca vous arrive, entre deux phrases traduites, de vous arrêter pour vous regarder travailler ? Les deux épaules projetées vers l\'avant, le dos courbé, les pieds gelés sous le bureau, les bouts des doigts polis jusqu\'à l\'os, le menton pendouillant d\'épuisement et le regard aussi expressif que celui d\'une sardine qui sortirait finalement d\'une boîte de conserve oubliée dans le fond d\'une armoire et \"passée date\" depuis 3 ans ? Ca vous arrive, après un gros contrat, de vouloir appeler les copains et pines pour aller prendre un verre, puis de réaliser que c\'est lundi matin et que tout le monde est au bureau ? Si j\'étais une boule de cristal, je n\'aurais pas besoin d\'être bien futée pour vous prévoir une vie courte, un tombeau en forme de virgule (parfaitement adapté au profil de votre colonne vertébrale) et très peu de gens pour assister à vos funérailles.



Personnellement, même si je souffre à un degré plus ou moins intense des symptômes mentionnés ci-dessus, j\'ai la chance d\'habiter un pays, le Japon, où les bains publics poussent littéralement comme des champignons, sinon plus vite. Il y en a même un tout nouveau, près de chez moi, à une quinzaine de minutes en vélo (vingt minutes si vous avez le dos bien droit et offrez une forte résistance au vent). Il a ouvert ses portes en janvier dernier, et quelles portes ! Le véritable paradis du traducteur, ce machin, avec tout ce qu\'il faut pour rendre heureux le plus grincheux des chiâleux, je vous jure ! Laissez-moi vous y guider et vous montrer, par pure méchanceté, ce que vous ratez tous.



D\'abord, avant même de franchir les portes, de jolies affiches en bois vous préviennent très explicitement : les membres de \"groupes violents\" (lire les yakusa) et autres individus de cette espèce ne sont pas bienvenus (traduction libre... la version japonaise est trop polie, ça ressemble presque à une invitation). Tout va bien, vous dites-vous, aucune restriction quant aux traducteurs (lire membres de groupes qui pratiquent la violence verbale dans un sport peu connu que l\'on nomme KudoZ). Vous pouvez donc entrer.



D\'abord, laisser ses souliers à l\'entrée, coutume nipponne bien connue, et toujours en vigueur dans ce type d\'établissement. Mais voilà, il faut une pièce de 100 yens pour ouvrir le petit casier et y ranger ses souliers. Vous avez beau fouiller partout, rien à faire, pas la moindre pièce de monnaie dans vos poches. Vous cherchez une machine qui pourrait vous échanger, disons, un billet de 1000 yens pour 10 pièces de 100 yens (avouez, vous souhaiteriez qu\'elle vous en remette 11, mais n\'oubliez pas, vous êtes au pays des machines qui ne se détraquent jamais... contrairement à celles du Canada, qui généralement ne rendent pas la monnaie et, une fois sur trois, ne donnent rien en échange).



Ne sachant trop que faire, vous allez donc au comptoir. Léger malaise chez la préposée, qui ne sait plus si elle doit regarder au plafond, prétexter un travail urgent ou se précipiter à la librairie pour y acheter un dictionnaire anglais/japonais. Pour mettre fin à son malaise, vous lui dites simplement que vous avez une paire de godasses en décomposition qui empoisonnent l\'air du hall d\'entrée et font reculer la clientèle, même la plus fidèle, et n\'attendent qu\'une jolie pièce de 100 yens pour aller s\'isoler, \"olfactivement\" parlant, dans un petit casier conçu à cet effet. Rassurée, elle arrache son regard au plancher et court insérer votre billet de 1000 yens dans une machine (tiens, elle était là celle-là, ils auraient pu la mettre dans le hall d\'entrée) qui recrache, avec force tintements et cliquetis, les dix pièces désirées, pendant que la jeune fille, n\'arrivant toujours pas à croire que son visiteur étranger baragouine des sons dans une langue qui, ma foi, est bien du japonais, se tortille et vous sourit timidement pendant que son regard, presque toujours aussi indécis, semble engagé dans une interminable partie de ping-pong entre le plancher et votre drôle de tête d\'Occidental. Mettant fin à ce match étrange entre les poils du tapis et les quelques cheveux qu\'il vous reste sur le crâne, vous prenez la monnaie, foutez les godasses dans le casier et vous dirigez vers les bains.



Une fois arrivé au vestiaire, vous vous heurtez à un nouveau casier, celui-ci pour vos vêtements. Par méchanceté gratuite, vous songez un instant à retourner voir la jeune préposée pour lui demander à nouveau de la monnaie, mais vous vous ravisez, en vous disant que ces petites plaisanteries ne sont pas dignes d\'un traducteur professionnel qui gagne sa vie sérieusement et grassement (je veux dire qu\'il engraisse faute d\'exercice, pas qu\'il s\'enrichit, faut quand même pas rêver), puis dans des mouvements fébriles motivés par un désir intense de retourner à l\'état naturel (c\'est-à-dire nu comme un ver, et le ver complètement nu), vous arrachez tous vos vêtements, tentez en vain d\'ouvrir la porte du casier, vous ravisez, vous penchez pour extirper maladroitement une pièce de 100 yens de vos jeans qui gisent sur le plancher tandis qu\'une autre employée (qu\'est-ce qu\'elle fait dans le vestiaire des hommes celle-là ?) passe discrètement derrière vous, un balai à la main, en jetant un regard oblique du côté (opposé au ver dénudé) qui lui est ainsi offert, sinon dans toute sa splendeur, du moins dans toute sa poilitude (de loin supérieure à celle du Japonais moyen).



N\'en perdant pas pour autant votre dignité, vous insérez la pièce pour ouvrir le casier, y déposez doucement vos vêtements, en les pliant un à un, lentement, dans des gestes empreints de classe et remplis d\'une grâce appropriée au décor zen qui vous entoure, lourd et silencieux. Puis, n\'en pouvant plus, vous vous précipitez vers les bains, en souhaitant qu\'il n\'y ait personne en ce lundi matin et que vous puissiez, après vous être rapidement humecté la plante des pieds au fil des quelques bonds de gazelle qui vont font franchir allègrement le seuil du plaisir thermal, prendre un second élan et vous laisser glisser sur le plancher de marbre jusqu\'au lieu du bonheur ultime, pour vous y plonger jusqu\'au menton (pas plus, j\'insiste, parce qu\'au-delà de ce seuil critique, la respiration devient difficile).



Voilà, vous êtes enfin vengé. Le cruel destin vous a peut-être volé, sans pitié, tous vos samedis et dimanches depuis 3 mois, il vous retient doigts liés au clavier pour satisfaire un client capricieux, disons, 9 fois sur 10 le vendredi et le samedi soir pendant que vos ami(e)s font la fête, mais en ce lundi matin, tandis que le reste du Monde a la gueule de bois, vous voilà fin seul dans un immense bain (que dis-je ? vous avez plus d\'une douzaine de bains à votre disposition !) avec pour seule préoccupation, ô combien cruelle, de décider si vous prendrez, en vous extirpant à regret de ce paradis aquatique, une petite ou une grosse bière bien froide avant de retourner chez vous à vélo, le cœur léger et satisfait, tout compte fait, de votre condition de traducteur...



[ This Message was edited by:on2003-02-10 08:19]


Direct link Reply with quote
 
Nathalie M. Girard, ALHC  Identity Verified
English to French
+ ...
Ahhhh le bonheur d'être traducteur.... Feb 10, 2003

Alain, Alain, Alain… ton sens de l’humour me fait pleurer (de rire) en ce beau lundi matin ensoleillé.



Tu es de loin le meilleur conteur d’histoire que je n’ai jamais rencontré (virtuellement) et je te remercie d’avoir partagé cette délicieuse histoire !



Pour ma part, je retourne très bientôt à Québec pour de bon. Je penserai donc à tes aventures aux bains publics, lorsque je ferai mon petit tour au Spa de l’Entrain (mon club sportif préféré).



Je jouirai d’un bon massage et du bain-tourbillon le lundi matin tandis que les gens seront assis à leurs bureaux, à grogner que lundi matin est venu trop rapidement !



Ahhhh le bonheur d’être traducteur !



Bonne fin de journée



Nathalie



Direct link Reply with quote
 

LogiCaf  Identity Verified
Canada
Local time: 10:54
English to French
Écrivain ? Feb 10, 2003

Alain,

Je suis quelque peu silencieuse sur ces forums, mais je ne rate jamais tes écrits.

T\'as déjà pensé à écrire un livre ?

Stéf


Direct link Reply with quote
 

Beatrice Hercend  Identity Verified
Local time: 10:54
Member (2010)
English to French
+ ...
Rien que du vécu ! Feb 10, 2003

Comme sûrement beaucoup d’entre nous, je me suis parfaitement identifiée à ta description physique du traducteur, ô combien réaliste, je rajouterais juste en ce qui me concerne les os qui « craquent » à cause des mauvaises postures…



Ensuite, bien que je ne dispose à proximité (loin s’en faut) d’aucune installation permettant la détente aquatique que tu décris, j’ai pu récemment passer un petit week-end en thalasso, près du Mont-St-Michel et c’était bien agréable aussi…



J’ai fait lire ta prose à mon fils de 14 ans qui passait par là (heureusement, de temps en temps, quelqu’un se rappelle que je suis dans mon bocal) et il trouve que ta chance est inouïe, car son rêve (véridique) c’est de vivre plus tard au Canada ou au Japon, alors un Canadien qui vit au Japon, la chance ! (Je lui ai dit bien sûr que la chance n’avait rien à voir là-dedans, seulement beaucoup de travail…)

À bientôt.

Béatrice


Direct link Reply with quote
 

Gayle Wallimann  Identity Verified
Local time: 16:54
Member (2001)
French to English
+ ...
Je suggère un forum rien que pour Alain... Feb 10, 2003

Franchement, je me régale à chaque fois que je te lis!

Merci Alain



Gayle


Direct link Reply with quote
 

NancyLynn
Canada
Local time: 10:54
Member (2002)
French to English
+ ...

MODERATOR
Merci, merci mille fois Alain... Feb 10, 2003

Heureusement que t\'es là, par des lundis matins pareils...

Une petite note à Nathalie: penses-y bien comme il faut, hein? Demain, à Kingston, qui n\'est quand même pas brrrrr Québec, avec le facteur vent, on jouira d\'une belle température de -39.... le jour! demande-moi pas comment on va passer la nuit...


Direct link Reply with quote
 
ALAIN COTE  Identity Verified
Local time: 23:54
Japanese to French
TOPIC STARTER
Merci, fidèles lectrices ! Feb 10, 2003

Vos commentaires sont très agréables et bien encourageants. N\'hésitez pas, d\'ailleurs, à partager vous lundis matins sur ce Forum... Pour ma part, je songe depuis la nuit des temps à écrire un livre sur le Japon, mais voilà, avec le boulot (je traduis surtout des modes d\'emploi, l\'idéal pour faire flétrir l\'élan créateur) et avec fiston (qui pour l\'instant, du haut de ses 2 ans, mélange avec une étonnante virtuosité le français et le japonais - sujet dont je vous reparlerai un jour - et consomme une grande partie du temps libre de papa), c\'est pas demain la veille que je pourrai m\'y mettre.



Je vous laisse sur une anecdote... J\'ai demandé à ma femme si, d\'après elle, on me prend pour un riche étranger excentrique au bain public, puisque je peux me permettre ainsi d\'y aller 2 ou 3 fois par semaine alors que tout le monde travaille. Cette idée me plaît bien, mais elle m\'a répondu que, à son avis, le personnel de l\'établissement a probablement tiré plutôt la conclusion que je n\'ai pas le sou et habite une misérable cabane sans bain ni eau courante, et ne me lave que 2 ou 3 fois par semaine.

[ This Message was edited by:on2003-02-10 21:54]


Direct link Reply with quote
 
Nathalie M. Girard, ALHC  Identity Verified
English to French
+ ...
j'aimerais avoir une copie autographiée :-) Feb 10, 2003

Bonsoir à tous,



Brrr.... NancyLynn, tu me fais geler, rien qu\'à penser au froid! Je te conseille des bas de laine, un pyjama en flanelle (hahaha), une grosse couverture en polar-fleece, ton bien-aimé bien serré contre toi et deux tasses de chocolat chaud avec tout plein de guimauves



Alain, tu n\'as qu\'à conserver une copie de toutes tes histoires courtes (publiées sur Proz) et un jour tu en auras assez pour publier un livre rempli de tes récits et aventures au Japon!



Tes histoires sont tellement vivantes et intéressantes, il fera bon de pouvoir lire tes récits. Ce sera certainement un best-seller



Et j\'aimerais bien avoir une copie personnellement autographiée (SVP et merci!)



P.s. À mes yeux, tu es un riche étranger excentrique...



Bonne fin de journée!

Nathalie



[ This Message was edited by:on2003-02-11 00:53]


Direct link Reply with quote
 

Juan Jacob  Identity Verified
Mexico
Local time: 09:54
French to Spanish
+ ...
Poilant ! Feb 10, 2003

Nous voyons bien que ces bains sont presque miraculeux ! Quelle écriture ! Mais, franchement, entre appeler les copains ou les pines, moi, je préfère le copains, parce que les pines... euh... non, merci !



Bons bains !



Juan.



Direct link Reply with quote
 

Jean-Luc Dumont  Identity Verified
France
Local time: 16:54
English to French
+ ...
Je suis sûr qu'il y a aussi d'autres lecteurs :) Feb 11, 2003

Salut Alain





Je me suis régalé à lire ton récit du lundi (toujours lundi chez moi). Je vois que nous avons des postures, des attitudes et habitudes et des occupations bien semblables tout en étant bien éloignés géographiquement.



Il y a bien longtemps que ma semaine ne compte plus de week-end ou alors dans le meilleur des cas, décalé sur le dimanche et le lundi. Mais quel \"pied\", , le lundi en début d\'après midi - dès début mars - de pouvoir marcher ou s’étaler sur la plage - côté nudiste et hétéro - je précise , alors qu\'il n\'y a presque pas un chat, avec comme paysage le Golden Gate et l\'océan Pacifique.



Un autre plaisir c\'est la possibilité de faire une \"coupure\" de 1 heure ou 2 (3 après-midi par semaine (ça c\'est ce que « l’on » me dit de faire pour corriger le ramollissement et autres déformations que tu décris si bien ) pour aller à vélo jusqu’à ma salle de sports pendant les heures creuses et que les \"9-to-5 (or 6) people\" travaillent...



Le seul manque, je crois, ce n\'est pas de travailler seul mais c’est de ne pouvoir partager que très rarement mon déjeuner (repas de midi ) avec d’autres humains, ce qui ne m\'empêche pas de me \"gâter\"...et au moins je peux boire et manger ce que je veux et comme je veux ....mais on en oublierait ses manières de table.



Merci de nous avoir fait partager ton moment d\'évasion aquatique.



Et comme dirait - aussi - feu mon père qui me manque beaucoup, \"mieux vaut faire envie que pitié\".



Jean-Luc



Direct link Reply with quote
 

Beatrice Hercend  Identity Verified
Local time: 10:54
Member (2010)
English to French
+ ...
Une compile en attendant Feb 11, 2003

Bonne idée Nathalie, Alain tu devrais compiler tes écrits en attendant de te mettre à écrire pour de bon.

Tu en auras toujours l\'utilité à ce moment-là et si ce moment là ne vient jamais, il en restera des tranches de vie que Fiston sera sûrement heureux de lire un jour...

En attendant, c\'est nous qui en profitons !

Béatrice


Direct link Reply with quote
 
Anne Lamour
Local time: 16:54
German to French
+ ...
Quotidien du traducteur Feb 11, 2003

Merci pour ce texte qui m\'a beaucoup amusée et que je me suis empressée d\'envoyer à droite et à gauche comme digne témoignage de mon quotidien (les bains japonais mis à part, dommage). Et non, je ne suis pas seule à m\'esquinter les articulations, les yeux exorbités devant l\'écran...

J\'en ai profité pour m\'inscrire sur ce site et ne manquerai pas vos prochaines brèves.



En tout cas, votre créativité semble opposer une ferme résistance à la lobotomisation progressive qu\'entraîne une traduction assidue de modes d\'emploi.



Tenez bon, pour notre plaisir à tous ) !



Cordialement,



Anne LAMOUR


Direct link Reply with quote
 
ALAIN COTE  Identity Verified
Local time: 23:54
Japanese to French
TOPIC STARTER
Mercredi matin... Feb 12, 2003

Je voudrais bien écrire un petit commentaire à chacun en remerciement, mais ça ne finira plus, alors je vous offre un merci collectif, plus une nouvelle tranche de vie, toute courte.



Lundi, fiston, qui a 2 ans, a découvert que certaines bananes ont une étiquette. Ca l\'a beaucoup intrigué, et il semblait très heureux de manger sa banane en regardant son étiquette. (Il faut préciser qu\'il adore les bananes, et que pendant longtemps, il en a mangé 3 par jour, sinon plus. Nos livres spécialisés sur l\'éducation des enfants nous indiquaient de le limiter à une banane par jour, voire à une moitié de banane, pour éviter qu\'il n\'engraisse. Malgré tout, Koji - c\'est son nom - est plutôt grand, et incontestablement mince). Quoi qu\'il en soit, ce matin, je lui donne comme chaque matin sa première banane. Il la fixe du regard, puis me dit d\'un regard décu : \"Étiquette, étiquette !\" Je lui dit, en souriant, qu\'il n\'y a généralement qu\'une ou deux bananes privilégiées par grappe, mais que c\'est comme les humains, une fois nus, ils sont tous pareils, tous aussi bons ou pourris les uns que les autres. Il ne comprend rien à mon histoire, lance un regard désespéré à maman, qui lui explique en japonais que les bananes, étiquette ou pas, c\'est du pareil au même, et que papa et un singe, sans vêtements, pas moyen de faire la différence.



Ceci dit, Koji insiste pour avoir une banane avec étiquette, s\'étend de tout son long sur le plancher et se met à pleurer (hurler) comme un, comment dirais-je ? comme un garçon de 2 ans qui veut une banane avec une étiquette. Et papa, et maman de fouiller dans la poubelle pour y trouver une vieille peau de banane avec étiquette, en vain, tandis que fiston continue de marteler le plancher de ses poings et de crier sa rage devant notre culot de lui présenter ainsi une banale banane à pelure affreusement anonyme.



Ca existe, des vendeurs d\'étiquettes de banane ?


Direct link Reply with quote
 
Nathalie M. Girard, ALHC  Identity Verified
English to French
+ ...
Mercredi matin.... Feb 12, 2003

LOL... Comme nous disons en anglais: \"Been there, done that, got the T-shirt!\"



Ma solution: Procure-toi des petits autocollants amusants et tu en applique un sur chaque banane avant de la lui donner



C\'est rigolo et cela épargnera tes pauvres oreilles...



Bon courage

Nathalie


Direct link Reply with quote
 

lien
Netherlands
Local time: 16:54
English to French
+ ...
web site Feb 13, 2003


Tu vois Alain, ils le disent tous que tu es un ecrivain doue! J\'espere que tu as mis cette histoire sur ton website qui a ete cree pour ca.



Mais oui, crois le, tu as un grand talent de raconteur d\'histoires.



Lien


Direct link Reply with quote
 


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

Lundi matin...

Advanced search






Déjà Vu X3
Try it, Love it

Find out why Déjà Vu is today the most flexible, customizable and user-friendly tool on the market. See the brand new features in action: *Completely redesigned user interface *Live Preview *Inline spell checking *Inline

More info »
Protemos translation business management system
Create your account in minutes, and start working! 3-month trial for agencies, and free for freelancers!

The system lets you keep client/vendor database, with contacts and rates, manage projects and assign jobs to vendors, issue invoices, track payments, store and manage project files, generate business reports on turnover profit per client/manager etc.

More info »



All of ProZ.com
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs