Mobile menu

Ces Associations qui justifient de leurs coûts sur notre dos
Thread poster: Paul VALET

Paul VALET  Identity Verified
France
Local time: 09:23
English to French
+ ...
Oct 31, 2007

Je participais, il y a 15 jours, à une réunion organisée par une chambre de commerce, et consacrée à la défense, par une association, des intérêts des pauvres sociétés françaises de second plan cotées en bourse qui croulent sous diverses obligations.

Bien évidemment, cette association promettait de défendre ses adhérents … moyennant une cotisation faisant vivre un certain nombre de salariés et de dirigeants à Paris.

A la clé des avantages promis à ses futurs adhérents, la directrice de cette association annonçait des réductions ... sur les traductions dont ils auraient éventuellement besoin !

Autrement dit, cette association ne garantit pas à ses adhérents de résultat quant à ses démarches de lobbyiste, mais elle en garantirait sur les tarifs de prestations de traductions qu’elle pourrait leur obtenir à la baisse. C’est-à-dire qu’elle promet des résultats sur ce qui n’a rien à voir avec sa vocation, et ce serait le monde de la traduction qui en ferait les frais. Merci pour nous !

Cette directrice fonctionne comme une marchande de remise… sur les prix d’autrui ! Gonflée, non ?

Ce n’est pas la première fois que je constate cela, hélas. J’avais fait partie d’une association de soutien à l’exportation, liée à une chambre de commerce, qui appâtait ses adhérents notamment avec des promesses de réduction en :
- Travaux de secrétariat,
- Traductions,
- Location de voiture.
Là aussi, ces promesses n’avaient rien à voir avec la vocation première de cette association. Elles incitaient le candidat adhérent à faire un calcul de rentabilité simpliste :
(Coût de l’adhésion) - (réductions diverses, dont en traduction) = 0 (voire un bénéfice)

Ces associations peuvent faire ce genre de propositions à deux conditions :
- qu'elles trouvent des agences qui le leur proposent. Evidemment, une agence peut toujours déterminer une marge variable selon ses clients. Elle peut aussi proposer une grille tarifaire faussement diversifiée, qui aboutisse à accorder à tout client une réduction ... qui n’est donc plus une réduction;
- que leurs membres ne rencontrent jamais de leur vie un traducteur indépendant pour les informer des pratiques réelles du monde de la traduction. Normalement, un client ne devrait pas pouvoir obtenir de meilleur prix qu'en s'adressant directement à un traducteur indépendant...

Fondamentalement, ce genre de pratique est dégradant pour l'image du monde des traducteurs. Il tend à faire croire que nous sommes des vendeurs de remise, comme si nous fonctionnions de cette façon.
En particulier, nous comparer à des loueurs de voiture est déplacé, car un loueur de voiture ne vend pas son temps de travail, lui. Il peut jouer sur d’autres postes de son compte d’exploitation ou de son bilan ; il a des stocks de voiture, il négocie le prix d’achat de ses voitures, il peut spéculer sur la revente de ses véhicules, et il a des effectifs et une surface financière sans commune mesure avec les nôtres. Il est d'ailleurs souvent filiale ... d'un constructeur automobile, dont il assure alors la promotion des nouveaux modèles à moindre coût.

Je ne peux donc que vous engager à participer à ce genre de réunions, et à y prendre le micro pour faire comprendre à ce genre d’associations que nous serions heureux de les avoir comme clients, et de les voir justifier de leur intérêt pour leurs membres sans s’occuper de nos intérêts. Nous nous en occupons nous-mêmes, et cela peut aller de pair avec le leur, plus qu'elles ne l'imaginent.

Cordialement,

Paul


[Modifié le 2007-10-31 16:48]

[Modifié le 2007-10-31 19:58]


Direct link Reply with quote
 

Val Traductions  Identity Verified
France
Local time: 09:23
English to French
+ ...
Très intéressant !! Oct 31, 2007

Merci Paul pour avoir soulevé ce sujet aujourd'hui. Ce qui serait intéressant de savoir, et pour cela il faudrait "mener l'enquête" c'est de connaître le prix négocié auquel font référence ces associations.

Pensez-vous que ces associations aient négocié des prix avec des agences (voire avec des traducteurs indépendants mais peu probables)?

Pensez-vous qu'elles vont tout simplement attendre que la demande de traduction se présente avant d'entamer des démarches?

En réalité, je vois une certaine opportunité de négocier en notre faveur le service de traduction et bien sûr avant toute chose de laisser ses coordonnées à ce type d'associations qui pourraient revenir vers nous à l'occasion.....

Bref il y a des requins partout même dans le monde associatif


Direct link Reply with quote
 

Paul VALET  Identity Verified
France
Local time: 09:23
English to French
+ ...
TOPIC STARTER
Le plus grave de l'affaire Oct 31, 2007

Valérie Arteaga-Pichard wrote:

Ce qui serait intéressant de savoir, et pour cela il faudrait "mener l'enquête" c'est de connaître le prix négocié auquel font référence ces associations.

Pensez-vous que ces associations aient négocié des prix avec des agences (voire avec des traducteurs indépendants mais peu probables)?

Pensez-vous qu'elles vont tout simplement attendre que la demande de traduction se présente avant d'entamer des démarches?

En réalité, je vois une certaine opportunité de négocier en notre faveur le service de traduction et bien sûr avant toute chose de laisser ses coordonnées à ce type d'associations qui pourraient revenir vers nous à l'occasion.....


Valérie,

Je n'ai pas enquêté au sujet des remises accordées. Dans le premier cas que j'ai rencontré les offres de traduction étaient sur le créneau du courrier administratif simple. Comme ce n'est pas mon créneau, je n'y ai pas prêté beaucoup attention.

Cette attitude me semble "culturelle", ancrée dans les mentalités de nombreuses entreprises et collectivités territoriales. Elle semble même faire partie du "kit de services" offert par certaines chambres de commerce. C'est ça qui grave. Cela tend à répandre l'idée que, la traduction, ça n'est pas grand-chose, on peut toujours y avoir de bons prix par des réductions. La traduction est présenté par ces associations comme le "lot de consolation" sur lequel on gagne à tout coup.

La directrice dont je viens de parler dit avoir fait HEC, et il ne lui viendrait pas à l'idée de proposer des tarifs cassés sur les prestations d'avocat ou de commissaires aux comptes, mais sur la traduction ça ne la gêne pas. C'est une forme de mépris.

Or, il est difficile d'aller contre les idées reçues. C'est donc un vrai préjudice moral qui est porté à notre profession.
Mais c'est aussi la faute des traducteurs qui ne participent pas assez à la défense et illustration de leur métier.

Paul


[Modifié le 2007-10-31 20:36]

[Modifié le 2007-10-31 20:41]

[Modifié le 2007-11-01 02:36]


Direct link Reply with quote
 

Yolanda Broad  Identity Verified
United States
Local time: 03:23
Member (2000)
French to English
+ ...

MODERATOR
Et... avez-vous réussi à prendre le micro? Oct 31, 2007

Et si vous l'avez fait, y a-t-il eu des résultats positifs?

Vous avez certainement raison, en tout cas, d'insister qu'il nous faut nous défendre quand ces situations se présentent.


Direct link Reply with quote
 

Paul VALET  Identity Verified
France
Local time: 09:23
English to French
+ ...
TOPIC STARTER
C'est une image, mais pas uniquement Nov 1, 2007

Yolanda Broad wrote:

Et si vous l'avez fait, y a-t-il eu des résultats positifs?

Bonjour Yolanda,

C'est une image, mais pas uniquement. Dans ce genre d'associations, il est d'autant plus facile de prendre le micro qu'on vous le tend volontiers à l'occasion d'un débat entre l'orateur et les participants.

Dans le premier cas que j'ai rencontré, on m'a rapidement proposé de me présenter aux autres adhérents à l'occasion d'un déjeuner, ce qui m'a donné l'occasion de préciser publiquement ce que j'avais à préciser sur ces questions, après avoir expliqué en a-parte aux responsables en quoi l'attitude de l'association me gênait en cette matière.

Dans le second cas, récent, ça a été plus fugitif car l'association en question n'a fait que passer dans la chambre de commerce en question. C'est pourquoi c'est après la réunion que j'ai précisé, par email, aux organisateurs concernés ce que j'avais à leur préciser. Je ne peux pas préjuger de son attitude future à ce sujet.

Il vaut mieux d'ailleurs être préparé à intervenir, afin d'être efficace et autant que possible positif, sans apparaître purement critique ou revendicatif, d'autant plus que la traduction est rarement au coeur du sujet débattu. C'est au détour d'un discours que vous découvrez cette réalité.

Vous avez certainement raison, en tout cas, d'insister qu'il nous faut nous défendre quand ces situations se présentent.


La traductrice qui ne se mêle jamais à la vie des affaires ne verra jamais cette situation se présenter, même si elle se produit fréquemment.

Cordialement,

Paul


[Modifié le 2007-11-01 02:27]

[Modifié le 2007-11-01 02:28]

[Modifié le 2007-11-01 02:39]

[Modifié le 2007-11-01 08:30]

[Modifié le 2007-11-01 08:32]


Direct link Reply with quote
 


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

Ces Associations qui justifient de leurs coûts sur notre dos

Advanced search






Wordfast Pro
Translation Memory Software for Any Platform

Exclusive discount for ProZ.com users! Save over 13% when purchasing Wordfast Pro through ProZ.com. Wordfast is the world's #1 provider of platform-independent Translation Memory software. Consistently ranked the most user-friendly and highest value

More info »
Anycount & Translation Office 3000
Translation Office 3000

Translation Office 3000 is an advanced accounting tool for freelance translators and small agencies. TO3000 easily and seamlessly integrates with the business life of professional freelance translators.

More info »



All of ProZ.com
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs