Mobile menu

Pages in topic:   [1 2] >
«Tout n'est pas avouable dans une vie de traducteur»
Thread poster: FredP

FredP
Local time: 14:57
German to French
+ ...
Feb 21, 2008

Cela n'est pas un aveu, mais le titre d'un bel article paru aujourd'hui dans Le Monde sur un drôle d'«animal»: Pierre-Emmanuel Dauzat, traducteur de son état.

Quelques extraits:

«A bientôt 50 ans, Pierre-Emmanuel Dauzat est l'un des traducteurs français les plus demandés. "Je vis dans ce luxe incroyable, pour un traducteur, de pouvoir refuser plus de propositions que je n'en accepte, avoue-t-il. Je m'arrange seulement pour avoir toujours une dizaine de livres en cours, ce qui m'assure en moyenne deux ans de travail devant moi.»

...

«Depuis trente ans, le rythme ne varie guère : entre vingt et quarante pages par jour, soit environ trois cents livres au total, dont près d'un tiers traduits sous pseudonymes ("Tout n'est pas avouable dans une vie de traducteur"), sans compter des milliers d'articles. Le tout dans une quinzaine de langues : l'anglais, l'allemand et l'italien ("les trois langues dont je vis"), mais aussi l'espagnol, le russe, le suédois, le serbo-croate, le latin et le grec (ancien et moderne). Sans oublier l'hébreu biblique, le yiddish, l'ourdou et l'indonésien...»

...

«Polyglotte ? Pierre-Emmanuel Dauzat balaie le qualificatif d'un revers de main. Il ne parle aucune des langues qu'il traduit. "Même en anglais, je suis incapable de dire deux mots, assure-t-il. A part le latin et le grec, je n'ai jamais appris aucune langue étrangère. »


http://www.lemonde.fr/livres/article/2008/02/21/pierre-emmanuel-dauzat-tout-n-est-pas-avouable-dans-une-vie-de-traducteur_1013934_3260.html#ens_id=997790

Bon, moi, j'avoue: travailler 12 à 14 heures comme Pierre-Emmanuel Dauzat, ça je ne pourrais pas.

Sur ce, bonne soirée!



Direct link Reply with quote
 

Jean-Marie Le Ray  Identity Verified
Local time: 14:57
Member
Italian to French
+ ...
Analogie Feb 21, 2008

Pour celles et ceux qui ne le connaissent pas, cette "ubiquité linguistique" me rappelle Armand Robin...
http://armandrobin.org/

Jean-Marie


Direct link Reply with quote
 

ViktoriaG  Identity Verified
Canada
Local time: 08:57
English to French
+ ...
Comment fait-il?!? Feb 21, 2008

S'il ne parle aucune des langues vers lesquelles il traduit, comment peut-il traduire au juste? Surtout qu'il traduit une quantité incroyable de textes?

Quand à ce qui ne peut être avoué au point de vouloir utiliser un pseudonyme, j'ai une petite idée. Lorsqu'on ne parle aucune des langues vers lesquelles on traduit et qu'on traduit à une vitesse incroyable malgré tout, je soupçonne que la personne utilise un outil de traduction automatisée. Si ce n'est pas le cas, Pierre-Emmanuel Dauzat doit n'être qu'un autre pseudonyme, derrière lequel on retrouve... un extraterrestre!

C'est quand même marrant - merci!


Direct link Reply with quote
 

Sophie Dzhygir  Identity Verified
France
Local time: 14:57
Member (2007)
German to French
+ ...
En voilà une qu'elle est bien bonne... Feb 21, 2008

Alors traduire c'est fastoche, la preuve y'a même pas besoin de connaître les langues, et en plus ça rend riche puisque les traducteurs vivent dans des "appartements bourgeois du XVIème"...
Déjà qu'on ne parle jamais des traducteurs, mais alors si c'est pour lire ça, merci, après faudra pas se demander pourquoi les clients ont des exigences pas croyables...


Direct link Reply with quote
 
JulietteC
Local time: 14:57
English to French
Parler une langue et comprendre une langue... Feb 21, 2008

Je ne connais pas ce monsieur, mais j'imagine que ce qu'il voulait dire c'est qu'il comprend les langues mais ne les parlent pas à l'oral ?

Moi-même, j'avoue que mon niveau oral en anglais est infiniment moins bon que mon niveau de compréhension écrite. Bien sûr, je me fais comprendre en anglais, mais c'est surtout la connaissance passive de la langue, à l'écrit, que je maîtrise et qui me sert dans mon métier.

Et je suis sûre que je ne suis pas la seule...

(Cela dit, cela ne résoud pas le problème de ce monsieur, vu le volume et le nombre de langues.)


Direct link Reply with quote
 

FredP
Local time: 14:57
German to French
+ ...
TOPIC STARTER
Deux ou trois petites réflexions... Feb 22, 2008

- Sur les langues parlées
Il dit qu'«il ne parle pas ces langues». Ce qui est sans doute vrai. Mais cela ne veut pas dire qu'il ne les comprend pas. Il ne les pratique pas «activement» au jour le jour. Il est dans une connaissance passive. Cela se rencontre assez souvent chez les traducteurs, qui par nature sont en face de leurs écrits. J'avais été frappé d'entendre des propos assez similaires dans la bouche de Bernard Lortholary (pour moi, l'un des plus grands traducteurs littéraires à partir de l'allemand; il a notamment traduit "Le Parfum", "Le liseur" et j'en passe). En gros, celui-ci disait ne jamais aller en Allemagne, d'être très peu au fait de ce qui s'y passait et de ne guère pratiquer l'allemand...Gloups.


- Sur la modestie
Il y a bien sûr de la modestie, si ce n'est de la coquetterie, dans la bouche de ces traducteurs: Dauzat, Lortholary et autres Claro.
Mais ce bonhomme – il faut bien le reconnaître – semble doué et cela confine un peu à "l'extra-terrestre", comme le dit Viktoria.
C'est assez cocasse de «recopier la grammaire hiéroglyphique de Champollion» à huit ans et ainsi de «découvrir l'arabe, le grec et le démotique». A cet âge, on joue plutôt aux billes en général... Enfin, c'est ce que je faisais, moi.

- Sur la part inavouable de la vie de traducteur
Dommage, cette partie de l'article est un peu brève. Mais quels forfaits a-t-il commis?
A-t-il, pour raison alimentaire, traduit des romans de la collection Harlequin ou des polars de seconde zone qui siéent mal à son rang? On aurait aimé savoir!!
Cette part inavouable, c'est peut-être – aussi – d'être constamment d'être enfermé dans sa bulle (avec ses dictionnaires, grimoires et sandwichs posés sur la table travail)...

En tout cas, j'adore cette formule «la part inavouable de la vie de traducteur», ça donnerait presque envie d'écrire là-dessus!

Fred


Direct link Reply with quote
 

Marie-Céline GEORG  Identity Verified
France
Local time: 14:57
English to French
+ ...
Il ne PARLE pas les langues qu'il traduit ! Feb 22, 2008

Attention les filles, il dit bien qu'il ne PARLE pas les langues qu'il traduit (sous-entendu : vers le français). Autrement dit, il les lit et les comprend assez bien pour les traduire en français, mais à l'oral il ne touche pas une bille...
Si ce n'est pas des plus courants, cela du moins n'est pas inconcevable.
Et au moins, il précise que refuser du boulot, pour un traducteur, c'est généralement un luxe.

Quant à bosser 12 ou 14 h par jour, je lui laisse bien volontiers ça et la renommée qui va avec !


Direct link Reply with quote
 

Claire Bourneton-Gerlach  Identity Verified
Germany
Local time: 14:57
Member (2003)
German to French
+ ...
La grrrrrande littérature... Feb 22, 2008

FredP wrote:

soit environ trois cents livres au total, dont près d'un tiers traduits sous pseudonymes ("Tout n'est pas avouable dans une vie de traducteur"),


Certains traducteurs littéraires sont plutôt contents que leur nom n'apparaisse pas sur certaines œuvres. Il suffit de penser aux romans à l'eau de rose qui constituent la lecture favorite de certaines catégories de lectrices - de la traduction alimentaire (et en plus, ça se traduit aussi rapidement que c'est mal torché!) qu'il vaut mieux voir signée d'un pseudo!

Claire


Direct link Reply with quote
 

Adrien Esparron
France
Local time: 14:57
Member (2007)
German to French
+ ...
Le catalogue de La BN Feb 22, 2008

Intéressant de voir à quoi notre SuperTrad s'intéresse :

Quelques minutes sur le catalogue de la Bibliothèque Nationale en disent plus qu'autre chose :

http://catalogue.bnf.fr/servlet/ListeNotices;jsessionid=0000evW6j2r75iX8Sme5bxt_Wg9:-1?host=catalogue

La vraie question est que les éditeurs pour une part ne sont pas des manchots sur le marché ???

Très curieux tout cela !

Olivier


Direct link Reply with quote
 

Sylvain Leray  Identity Verified
Local time: 14:57
German to French
Va tout de même falloir qu'on m'explique... Feb 22, 2008

... comment on peut dire des choses pareilles :


La plupart de mes contrats, je les ai signés sans connaître le moins du monde la langue que j'allais traduire. Il suffit qu'un éditeur me convainque de l'intérêt d'un livre pour que j'accepte de relever le défi. Vous ne pouvez pas imaginer dans quel état de tension je suis quand je me mets à travailler sur un texte auquel je ne comprends rien...


Si j'avouais sur ce forum ou ailleurs que je ne comprends rien aux textes que je traduis, je serais immédiatement et à juste titre conspué.

Pourquoi devrait-on alors s'extasier ici devant ce personnage qui m'est fort antipathique ?

Je ne comprends pas. Qu'il ne parle pas couramment les langues qu'il traduit, passe encore, en supposant qu'il en maîtrise au moins une parfaitement sur un total de 3-4 langues de travail (langues actives vs. langues passives). Mais tout le reste me paraît tenir de la supercherie et de la surenchère dans ce portrait digne d'une caricature.

Sylvain


Direct link Reply with quote
 

FredP
Local time: 14:57
German to French
+ ...
TOPIC STARTER
Traduction alimentaire ou littéraire? Feb 22, 2008

Claire Bourneton-Gerlach wrote:

Certains traducteurs littéraires sont plutôt contents que leur nom n'apparaisse pas sur certaines œuvres. Il suffit de penser aux romans à l'eau de rose qui constituent la lecture favorite de certaines catégories de lectrices - de la traduction alimentaire
'il vaut mieux voir signée d'un pseudo!

Claire [/quote]

Bonjour Claire,

C'est un peu ce que j'expliquais ce matin... dans mon petit message, mais celui-ci ne s'est toujours pas affiché. En tout cas, les grands esprits se rencontrent!

Fred


Direct link Reply with quote
 

Emérentienne
France
Local time: 14:57
English to French
Phénomène à récurrence médiatique... Feb 22, 2008

Le même sujet nous avait pareillement interpelés à l'occasion d'un article plus ou moins semblable il y a 3 ou 4 ans, dans Télérama.

http://www.proz.com/topic/23355


Direct link Reply with quote
 

Sylvain Leray  Identity Verified
Local time: 14:57
German to French
Bravo Cécile Feb 22, 2008

La mémoire vivante de proz

Je l'avais totalement oublié.


Direct link Reply with quote
 

Sylvain Leray  Identity Verified
Local time: 14:57
German to French
Justement non ! Feb 22, 2008

Et c'est ça qui me dérange !!

FredP wrote:

- Sur les langues parlées
Il dit qu'«il ne parle pas ces langues». Ce qui est sans doute vrai. Mais cela ne veut pas dire qu'il ne les comprend pas. Il ne les pratique pas «activement» au jour le jour. Il est dans une connaissance passive. Cela se rencontre assez souvent chez les traducteurs, qui par nature sont en face de leurs écrits. J'avais été frappé d'entendre des propos assez similaires dans la bouche de Bernard Lortholary (pour moi, l'un des plus grands traducteurs littéraires à partir de l'allemand; il a notamment traduit "Le Parfum", "Le liseur" et j'en passe). En gros, celui-ci disait ne jamais aller en Allemagne, d'être très peu au fait de ce qui s'y passait et de ne guère pratiquer l'allemand...Gloups.


Je suis entièrement d'accord sur la notion de "langue passive" que l'on peut traduire sans forcément parler (moi-même avec l'anglais par exemple).
Mais ce monsieur dit clairement ne même pas comprendre les textes qu'il reçoit, voir ma citation dans mon autre message ! Il ne dit pas seulement qu'il ne les parle pas, la différence est énorme.
En outre, le phénomène "langue passive" peut s'appliquer à 1 ou 2 langues de travail, mais pas à 40 !

Quant à la part inavouable, c'est certainement de travailler en pyjama ou en vieux jogging troué sans voir personne pendant des jours

[Modifié le 2008-02-22 13:47]


Direct link Reply with quote
 

Marie-Céline GEORG  Identity Verified
France
Local time: 14:57
English to French
+ ...
Parler... comprendre... Feb 22, 2008

Je n'avais pas encore lu l'article en entier - traduire sans parler une langue, admettons...
Mais je suis un peu choquée aussi par le passage qu'a cité Sylvain !

Après, c'est un joli portrait d'extra-terrestre, mais pas un portrait de traducteur classique, c'est sûr. C'est comme si on voulait présenter les ingénieurs en génie civil en interviewant Léonard de Vinci ! Trop décalé pour pouvoir en tirer des conclusions générales...


Direct link Reply with quote
 
Pages in topic:   [1 2] >


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

«Tout n'est pas avouable dans une vie de traducteur»

Advanced search






Protemos translation business management system
Create your account in minutes, and start working! 3-month trial for agencies, and free for freelancers!

The system lets you keep client/vendor database, with contacts and rates, manage projects and assign jobs to vendors, issue invoices, track payments, store and manage project files, generate business reports on turnover profit per client/manager etc.

More info »
Wordfast Pro
Translation Memory Software for Any Platform

Exclusive discount for ProZ.com users! Save over 13% when purchasing Wordfast Pro through ProZ.com. Wordfast is the world's #1 provider of platform-independent Translation Memory software. Consistently ranked the most user-friendly and highest value

More info »



All of ProZ.com
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs