Pages in topic:   [1 2] >
Mauvais payeur : si quelqu'un a une idée
Thread poster: Frederic Rosard
Frederic Rosard
France
Local time: 22:57
Russian to French
+ ...
Mar 3, 2008

J'ai reçu aujourd'hui cet email d'une agence pour laquelle je travaille de temps en temps depuis septembre 2007.

Monsieur Rosard,

Au vu des commentaires reçus d’une part de notre réviseur (grand nombre de fautes d’orthographe, de sens et de style) ainsi que du client lui-même nous nous voyons, conformément à l’article 5 de nos conditions générales d’achat, de refuser votre traduction et donc votre facture. Sachez que d’une part ce texte va être partiellement retraduit et d’autre part nous sommes dans l’obligation de proposer une note de crédit au client pour excuser la mauvaise qualité de la traduction et les retards occasionnés par ce problème.

En un mot j'ai travaillé et traduis quelques 13682 mots pour m'entendre dire : ...eh bien non vous ne serez pas payé !

J'étais déjà ébahi de voir des agences qui proposaient 0.03 voire 0.03€/mot , mais là c'est gratuit!

J'avais été contacté par cette agence en septembre 2007.Elle est référencée avec une moyenne de 5 ; mais en y regardant de plus prés il y a 11 votes échelonnés sur 6 ans.

En fait cette société n'est pas en France (mais en Belgique), et je ne sais pas quel moyen j'ai de contester ; donc si quelqu'un a une idée je suis preneur !


Direct link Reply with quote
 
French Foodie  Identity Verified
Local time: 22:57
French to English
+ ...
article 5 Mar 3, 2008

Quelques questions d'abord :
Qu'est ce qui est stipulé dans ce fameux article 5?
Est-ce que vous avez signé un contrat qui fait mention de cet article?
Avez vous *vu* les révisons dont ils parlent?


Direct link Reply with quote
 

ViktoriaG  Identity Verified
Canada
Local time: 16:57
English to French
+ ...
Anguille sous roche Mar 3, 2008

Il y a plusieurs choses que je ne comprends pas. Premièrement, si le texte a été effectivement révisé, je ne comprends pas comment le client de votre client peut se plaindre. Si votre traduction est effectivement mauvaise, le réviseur ayant fait son travail (le même qui critique votre travail), il ne devrait plus y avoir de traces de votre supposée mauvaise traduction puisque votre traduction a été révisée. Aussi, si le réviseur trouvait que votre travail est mauvais à ce point, je trouve impensable que l'agence a quand même livré le texte au client (c'est ce qu'elle semble indiquer dans son message). Pour terminer, je veux bien que vous ayez à accepter une déduction, mais de là à dire adieu au montant entier... Si votre texte sera partiellement retraduit, vous avez quand même droit à la balance du montant (la portion pour la partie du texte qui n'est pas à retraduire). Aussi, c'est l'agence qui a pris la décision de donner un crédit à son client et ce n'est pas à vous de pourvoir pour ça. La seule chose que je trouve équitable est qu'on déduise de votre facture le montant qu'aura coûté de retraduire/corriger, c'est à dire les tâches supplémentaires en sus des tâches qui étaient prévues au départ (l'agence n'a nullement à déduire le coût de la révision initiale puisqu'ils auraient effectué la révision même si votre traduction avait été acceptée).

Je n'ai pas la réponse à votre question, mais si vous avez un contrat, le relire vous aiderait déjà à savoir si ça vaut la peine de faire des démarches. Pour le reste, les collègues belges seraient mieux placés pour vous éclairer sur le sujet.


Direct link Reply with quote
 

Anna & Richard Brunet
France
Local time: 22:57
French to Russian
+ ...
Le jeu et la chandelle (ou les baisés comptez-vous en vieux français) Mar 3, 2008


Au vu des commentaires reçus d’une part de notre réviseur (grand nombre de fautes d’orthographe, de sens et de style) ainsi que du client lui-même nous nous voyons, conformément à l’article 5 de nos conditions générales d’achat, de refuser votre traduction et donc votre facture. Sachez que d’une part ce texte va être partiellement retraduit et d’autre part nous sommes dans l’obligation de proposer une note de crédit au client pour excuser la mauvaise qualité de la traduction et les retards occasionnés par ce problème.


Toute faiblesse sera considérée comme ......
0/ Y-a-t-il une commande ?
1/ "Au vu des commentaires" : pas vu pas pris - Les fameux commentaires (grand nombre de fautes d’orthographe, de sens et de style) doivent être fournis par écrit. (Pièce de justice !)
2/ Ce n'est qu'une tentative de ne pas payer 13000 mots à X €, ça fait +/- 1000 €, c'est mesquin, ça paye pas l'avocat etc....
3/ Questionner la chambre de commerce Franco-Belge pour connaitre la procédure etc....
4/ Ne pas faiblir "pour le principe"

Pendant la canicule j'ai eu un schmoll du même genre pour 5000€ avec une agence avec qui je travaillais depuis 5 ans, j'avais fait travailler cinq personnes que j'ai payées, et moi jamais payé sous prétexte de "fautes d'orthographes" etc...
3 ans après tribunal, injonction, procédure et j'ai touché 4700€ le 2 janvier.


Direct link Reply with quote
 

Emmanuelle Riffault  Identity Verified
Germany
Local time: 22:57
Member (2004)
German to French
+ ...
Chronologie ? Mar 4, 2008

frederic rosard wrote:
Au vu des commentaires reçus d’une part de notre réviseur (grand nombre de fautes d’orthographe, de sens et de style) ainsi que du client lui-même...


Bonjour,
Une bien désagréable situation

Il serait intéressant de connaître le parcours de cette traduction : a-t-elle été révisée, PUIS envoyée au client ? Dans ce cas, pourquoi le client a-t-il encore des commentaires à faire ? Le réviseur a-t-il mal fait son travail ? A-t-il peut-être inséré des erreurs lui-même ? Je demanderais, dans tous les cas, à voir ces fameux commentaires.

Pourquoi votre client se manifeste-t-il si tard si la traduction date de septembre ?

Bon courage !

Emmanuelle


Direct link Reply with quote
 

Sylvain Leray  Identity Verified
Local time: 22:57
Member (2003)
German to French
Voir sur pièces Mar 4, 2008

Je rejoins les collègues sur ce point : il faut impérativement que l'agence vous fournisse sa version de la traduction. Restez ferme là-dessus, c'est obligatoire. Ce n'est qu'à partir de là que vous pourrez savoir que faire.

"Fautes de style", voilà déjà une expression que je n'aime pas. "Divergences de goût en matière de style", oui, mais si le correcteur a préféré remanier le texte à sa sauce, c'est son problème, pas le vôtre. Certains réviseurs mettent un point d'honneur à systématiquement remanier des textes complets...

Le correcteur est-il francophone ? On a déjà vu des correcteurs "non natifs" insérer des fautes en croyant bien faire...

Et effectivement, la chronologie de l'ensemble est assez douteuse.

Donc première étape : demandez les corrections tout de suite !

Bon courage,
Sylvain


Direct link Reply with quote
 
Frederic Rosard
France
Local time: 22:57
Russian to French
+ ...
TOPIC STARTER
Mauvais payeur (suite) Mar 4, 2008

Merci pour vos réponses à mon tour d'apporter quelques précisions :

- depuis hier j'ai encore reçu 2 messages (2 fois le même) de leur part pour me dire qu'effectivement ma facture était contestée.

- J'ai bien un bon de commande mais je n'ai pas signé de contrat, donc aucun moyen de connaître " l'article 5 ".

- En y réfléchissant bien un point de détail me reviens .Le lendemain de la livraison ils m'ont appelé en disant "nous n'avons pas reçu votre traduction que vous deviez nous remettre hier" au quel j'ai répliqué "Moi j'ai reçu ce matin le mail qui confirme la réception". Apres un grand moment de silence la personne a lâché un "Ah..." puis la conversation s'est terminée. Finalement maintenant j'ai des doutes sur le texte.

- En me renseignant un tantinet j'ai noté que cette agence faisait souvent appel aux "jeunes traducteurs/trices qui débutent" (ce qui n'est plus mon cas...) et qu'il y avait pas mal de rotation. J'ai aussi remarqué qu'ils ne recrutaient pratiquement pas par annonces mais contactaient directement les gens.

- Je les ai contactés pour qu'ils m'envoient les "corrections" apportées par le réviseur à mon texte.




[Modifié le 2008-03-04 10:54]


Direct link Reply with quote
 

Odette Grille  Identity Verified
Canada
Local time: 16:57
English to French
+ ...
Agir Mar 4, 2008

Sylvain Leray wrote:


Donc première étape : demandez les corrections tout de suite !

Bon courage,
Sylvain


Bien sûr qu'il faut voir. Mais là n'est pas le problème. À part des plaisantins qui utiliseraient un moteur de traduction et en revendraient le produit, le texte d'un traducteur consciencieux, même fatigué, n'est jamais tellement mauvais qu'il ne permette pas de comprendre l'original, but essentiel de la traduction.


Notre travail est tellement subjectif qu'un client a beau jeu de critiquer un style ! Combien de fois devons-nous traduire et améliorons-nous des textes confus, voire incompréhensibles !

J'ai fait l'expérience du même genre d'argument. Le texte aurait été entièrement réécrit par le client...J'avais eu la sagesse de le faire relire par un professionnel du sujet traité. (Et je venais de gagner le concours de traduction littéraire de Proz. !)
Un échange de courriels assez vif, avec, de ma part et de celle de mon relecteur, menaces de poursuites, a fini par avoir raison de la mauvaise foi de l'autre partie.
Nous avions en effet laissé quelques coquilles (7 sur 5000 mots approx.) Aucune ne menaçait le sens (lettres doubles et un segment de phrase répété), deux étaient un choix subjectif (et contestable) du client mais qui prétend être parfait ?

Autre remarque : ces problèmes sont toujours le fait de clients qui payent très peu au départ, et donnent des délais insensés.

En bref, il serait temps que nous créiions un moyen de défense « à la Proz. » On se sent très seul dans ces moments-là. On doute de soi. On perd du temps. On se décourage.
Nous pourrions créer un fonds de défense et de solidarité.

Et puis, si tu signes un contrat, ajoute une ligne sur le paiement minimum en cas d'insatisfaction du client.
À l'hôpital, avant de nous ouvrir, les chirurgiens font bien signer une décharge !

Ode


Direct link Reply with quote
 

Emmanuelle Riffault  Identity Verified
Germany
Local time: 22:57
Member (2004)
German to French
+ ...
Conditions générales Mar 4, 2008

Re,
Toute cette discussion et l'intervention d'Odette rappelle à ma mémoire un sujet que je repousse sans cesse faute de temps. Certains clients nous fournissent des conditions générales, mais combien d'entre nous avons des conditions générales propres ?

Un des points essentiels concernerait justement cette question des révisions, d'un droit à correction à accorder au traducteur fournisseur, d'un délai maxi pour toute réclamation...

Pourquoi est-ce que seules les conditions générales d'une agence devraient-elles être prises en compte ?

Ça nous arrive à tous, un jour, d'être confronté à des remarques du genre "le style n'est pas bon" et c'est vrai, on se sent seul. De l'autre côté, on a alors vite fait d'identifier les agences sérieuses et les moins sérieuses. Les sérieuses, celles qui connaissent le métier, savent que le style est souvent une affaire de goût et que certains réviseurs croient pouvoir se servir d'une relecture pour se profiler.

Emmanuelle


Direct link Reply with quote
 

Adrien Esparron
France
Local time: 22:57
Member (2007)
German to French
+ ...
Un réviseur n'est pas un traducteur ... Mar 4, 2008

Emmanuelle Daburger-Riffault wrote:

certains réviseurs croient pouvoir se servir d'une relecture pour se profiler.



D'expérience (une ou deux très cuisantes) le réviseur pinailleur et rewriter n'est de toute évidence pas un traducteur et encore moins un relecteur (un bon).

La question n'est pas de dire 'Touche pas à ma trad !" (on peut se vautrer en tant que traducteur), mais bien de dire : si c'est pas ton texte et qu'il tient la route, faut pas faire du zèle.

J'ai utilisé la marquise de Molière et ses yeux pendant un certain temps et ai fini par faire la fortune de Raymond Queneau avec ses Exercices de style.

Un traducteur (un bon) lorsqu'il relit (je le fais fort rarement et pour cause ...) s'intéresse au coeur et pas au décor.

Question de doigté sans doute ???

Olivier


Direct link Reply with quote
 

cdh  Identity Verified
Local time: 22:57
German to French
+ ...
Cette pratique est de plus en plus fréquente... Mar 4, 2008

et dans tous les domaines:
certains clients ne discutent plus les prix avant mais après.
J'ai eu le même cas une fois, même chose, l'agence est venue vers moi plusieurs mois plus tard avec la plainte du client final. Il réclamait 15 % de réduction je crois.
J'ai demandé le texte final avec les corrections, et j'ai fait un rapport très précis sur ces "corrections". Il s'est avéré que le texte avait été corrigé par une personne non-francophone. J'avais effectivement fait quelques erreurs bêtes (fautes de frappe) - il faut dire que j'avais reçu le contrat le 23 décembre et travaillé 24, 25 et 26 décembre pour rendre le 27, si mes souvenirs sont bons- mais le correcteur a ajouté de nombreuses fautes de sens, de grammaire, etc...

En tant que traducteur, vous avez, comme tout "artisan", le droit de corriger votre travail. Le client aurait dû, si vraiment vous avez fait des erreurs, vous donner la chance de les corriger.
Demandez le texte corrigé, faites un rapport, ou le cas échéant, faites faire un rapport par un/collègue.

Cette pratique est de plus en plus fréquente, dans tous les domaines: je loue une maison de vacances en France depuis plus de 6 ans, pour la première fois l'été dernier, des locataires, qui sont restés 3 semaines (pas un jour de moins) nous réclament a posteriori un remboursement de 100 EUR par semaine car la maison n'est d'après eux pas conforme à ce qu'ils attendaient. Mais pas une seule fois, au cours de leur séjour, ils ne nous ont fait part de quoi que ce soit...

La seule protection contre ces personnes semble être une bonne assurance juridique.
Et dans votre cas, les blue boards et autres forums de morale de paiement... qui ne vous rendront pas votre argent mais éviteront à d'autres de tels déboires.

Bon courage

Céline


Direct link Reply with quote
 

CFK TRAD  Identity Verified
France
Local time: 22:57
English to French
+ ...
Des preuves !!! Mar 8, 2008

Bonsoir,

Comme les autres confrères, je vous conseille vivement d'exiger que l'on vous transmette les corrections apportées. C'est la moindre des choses.

Si vous avez conservé l'AR de l'envoi de la traduction (alors qu'ils osent prétendre que vous étiez en retard), rappelez-leur ce curieux élément.

Une fois que vous aurez vu les corrections, je vous conseille (comme juriste, avant de penser comme traductrice) de distinguer deux séries :
* les vraies erreurs (fautes de frappe / fautes de syntaxe / contre-sens), en les classifiant ;
* les "manifestations de mauvaise foi" : le style, la police de caractère (on voit de tout !), etc., qui relèvent de la plaisanterie de mauvais goût.

Vérifiez encore un point : la date à laquelle vous avez livré et celle à laquelle ils ont refusé de payer. Une contestation, ça s'introduit à bref délai, s'ils ont patienté pendant 2 mois, cela veut dire, "implicitement mais nécessairement" (suivant la formule consacrée) qu'ils acceptaient le travail.

Une fois ces préparatifs terminés, et si, en conscience, vous estimez que les "fautes" reprochées sont surtout du pinaillage, mettez-les en demeure de vous payer.
A défaut, outre une remarque gratinée au BlueBoard, envisagez une action devant les tribunaux... En général, l'annonce que vous mandatez Maître Machin fait bouger les mauvais payeurs (qui savent que les honoraires d'avocat seront ensuite mis à leur charge... avec intérêts de plein droit).

C'est vrai qu'une procédure, c'est pas mal de temps et d'avances de frais. Mais, comme le relève une personne sur ce forum, on peut rentrer dans ses fonds !

Bon courage !

Coralie.


Direct link Reply with quote
 

Sara Freitas
France
Local time: 22:57
French to English
assistance juridique de la SFT + site de la FIT-Europe Mar 10, 2008

Bonjour Frédéric,

Je pense qu'il est effectivement temps d'agir (oui, demander les "preuves" comme dit CFK, mais donner une échéance pour reçevoir lesdites preuves -- si j'ai bien compris pas mal de temps s'est déjà écoulée -- et ensuite envoyer une **LR-AR sans attendre** pour commencer la procédure de recouvrement).

Tu trouveras sur le site de la FIT-Europe http://www.fit-europe.org/ (rubrique "mauvais payeurs") des infos et lettres-type pour la France.

Une autre piste est la SFT www.sft.fr qui propose à ses membres des CGVs-type (validé par un juriste) et une assistance juridique gratuite (on peut téléphoner au "hotline" et un juriste est disponible pour donner conseils, etc.).

Enfin, je pense qu'il est essentiel d'avoir des CGV et de les faire signer par tout nouveau client et surtout ne pas signer les CGV d'un client si on a des doutes ou si on n'est pas sûr de tout comprendre...

Bon courage et tiens-nous au courant !

Cordialement,

Sara Freitas-Maltaverne


Direct link Reply with quote
 

Paul VALET  Identity Verified
France
Local time: 22:57
English to French
+ ...
Leur contrat n'est pas valable Apr 2, 2008

Frederic Rosard wrote:

- J'ai bien un bon de commande mais je n'ai pas signé de contrat, donc aucun moyen de connaître " l'article 5 ".



[Modifié le 2008-03-04 10:54]


Puisque vous n'avez pas signé de contrat, ils ne peuvent donc pas vous opposer cet article 5, pas plus que le reste du contrat. Donc ce contrat n'existe pas entre vous. Par conséquent les seules clauses qui existent c'est le bon de commande, si vous l'avez accepté. Et si vous l'avez respecté (délais, prix) ils doivent:
1- vous payer,
2- prouver vos erreurs ou fautes.

Normalement il ne devrait y avoir aucun problème devant un tribunal.

Cordialement,

Paul


Direct link Reply with quote
 

Paul VALET  Identity Verified
France
Local time: 22:57
English to French
+ ...
Ne pas confondre CGV, CGA et CGPS. Apr 2, 2008

Sara Freitas-Maltaverne wrote:

et surtout ne pas signer les CGV d'un client si on a des doutes ou si on n'est pas sûr de tout comprendre...




Incidemment:
- puisque nous ne sommes pas des entreprises commerciales, nous avons des "conditions générales de prestation de service" (CGPS), si nous en avons,
- un acheteur ne présente jamais ses CGV (conditions générales de ventes) quand il achète, mais des CGA (Conditions générales d'achat).

Cordialement,

Paul


Direct link Reply with quote
 
Pages in topic:   [1 2] >


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

Mauvais payeur : si quelqu'un a une idée

Advanced search






Anycount & Translation Office 3000
Translation Office 3000

Translation Office 3000 is an advanced accounting tool for freelance translators and small agencies. TO3000 easily and seamlessly integrates with the business life of professional freelance translators.

More info »
SDL Trados Studio 2017 Freelance
The leading translation software used by over 250,000 translators.

SDL Trados Studio 2017 helps translators increase translation productivity whilst ensuring quality. Combining translation memory, terminology management and machine translation in one simple and easy-to-use environment.

More info »



All of ProZ.com
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs