KudoZ home » French to English » Law (general)

droit de riposte

English translation: right to make a counter-offer

Advertisement

Login or register (free and only takes a few minutes) to participate in this question.

You will also have access to many other tools and opportunities designed for those who have language-related jobs
(or are passionate about them). Participation is free and the site has a strict confidentiality policy.
GLOSSARY ENTRY (DERIVED FROM QUESTION BELOW)
French term or phrase:droit de riposte
English translation:right to make a counter-offer
Entered by: Stephanie Mitchel
Options:
- Contribute to this entry
- Include in personal glossary

21:43 Aug 1, 2004
French to English translations [PRO]
Law/Patents - Law (general) / telecom law
French term or phrase: droit de riposte
Context: Newsletter on telecom industry developments, competition, legislation. France.

"De son côté, le Conseil de la concurrence dessine les contours du droit de riposte des entreprises en position dominante tandis que sa décision ordonnant des mesures conservatoires sur le marché de la télévision par ADSL est partiellement réformée par la Cour d'appel de Paris."
Stephanie Mitchel
United States
Local time: 09:09
right to make a counter-offer /right to make an offer as reply to an offer made by rival providers
Explanation:
in other words to make an offer to consumers

06/07/2004 – FRANCE – Le droit de riposte de France Télécom reconnu par le Conseil de la Concurrence
Le Conseil de la Concurrence a eu à se prononcer sur la commercialisation par France Télécom du tarif promotionnel « Primaliste longue distance » et sur les conséquences sur l’entrée du marché de la téléphonie longue distance de nouveaux concurrents. Le Conseil avait été saisi par deux associations d’opérateurs de télécommunication, l’AFOPT et l’AOST, des pratiques de l’opérateur historique. L’offre tarifaire promotionnelle donnait droit, pour toute souscription d’un abonnement Ola ou Loft du service mobile Itinéris de France Télécom Mobiles, à un abonnement gratuit de 6 mois à une option tarifaire du service téléphonique fixe de France Télécom. Cette option permettait de bénéficier d’une réduction de 20% sur le prix des communications de voisinage, nationales et internationales. Selon les deux associations, une telle offre de couplage était contraire aux dispositions de l’article L. 420-2 du Code de commerce et de l’article 82 du Traité CE, France Télécom abusant de sa position dominante sur le marché de la téléphonie fixe. La question s’est alors posée de savoir si un opérateur dominant pouvait être autorisé à mettre en œuvre une remise de couplage dans le cadre de son droit de riposte, France Télécom répliquant, en effet, qu’elle n’avait fait que répondre à une offre similaire de convergence fixe-mobile proposée par Cégétel aux abonnés SFR. Dans cette décision, le Conseil consacre le droit d’alignement de l’opérateur dominant sur l’initiative prise par un concurrent. Le Conseil admet ainsi que la riposte puisse prendre la forme d’une offre de couplage entre un service au titre duquel l’opérateur est dominant et un service pour lequel il ne l’est pas. Cependant, un tel droit de riposte n’est concevable que pour autant que le nouvel entrant est en mesure de lancer lui-même une telle offre de couplage, la riposte devant s’inscrire de manière proportionnée dans une stratégie d’alignement sur l’offre initiale du nouvel opérateur.
www.conseil-concurrence.fr
http://www.en-droit.com/intellex/breves_intellex.php3?pa=2&r...
Selected response from:

writeaway
Local time: 15:09
Grading comment
4 KudoZ points were awarded for this answer

Advertisement


Summary of answers provided
5 +3right of reply
Aoife Kennedy
3 +4right to make a counter-offer /right to make an offer as reply to an offer made by rival providers
writeaway
4 +1right to hit /strike back / counterattack / retaliate
Allan Jeffs
4right to counterattackmclasse
4proactivexxxsarahl


  

Answers


6 mins   confidence: Answerer confidence 5/5 peer agreement (net): +3
right of reply


Explanation:
Right of reply in the on-line environment? Latest update 3 February
2004. The Group of Specialists on on-line services and democracy ...
www.coe.int/t/e/human_rights/ media/7_links/right_of_reply_hearing.asp

--------------------------------------------------
Note added at 6 mins (2004-08-01 21:49:54 GMT)
--------------------------------------------------

... Draft Recommendation on the right of reply in the on-line media. ... This document
contains a draft Recommendation on the right of reply in the on-line media. ...
www.coe.int/.../02_Draft_texts/ MM-PUBLIC(2003)002%20E%20Right%20of%20reply.asp

--------------------------------------------------
Note added at 7 mins (2004-08-01 21:50:57 GMT)
--------------------------------------------------

For the record, and for the benefit of other consumers visiting clik2complaints,
please email a right of reply statement back to us for publication on the ...
www.clik2complaints.co.uk/sampleletter.html

Aoife Kennedy
United Kingdom
Local time: 14:09
Specializes in field
Native speaker of: English

Peer comments on this answer (and responses from the answerer)
agree  Guereau
4 mins
  -> Merci :)

agree  Vicky Papaprodromou
5 mins
  -> Thank you :)

agree  roneill
7 mins
  -> Thanks! By the way, we have the same alma mater - I went to UCG too :)

disagree  xxxBourth: That would normally be "droit de réponse". Speaking as a fencer, that's what you do before throwing down a glove; "riposte" is stronger, in response to attack.
1 hr

agree  1045
2 hrs
  -> :)

neutral  mckinnc: I don't think so. Right of reply refers to the right to reply to allegatins made against you in the media, not in the business area
11 hrs

disagree  Dr Andrew Read: I first thought of this, but it really doesn't fit context - see writeaway's reference below
11 hrs
  -> Yes, maybe you're right

agree  Simone Ryner: right to reply woud be the correct one
38 days
Login to enter a peer comment (or grade)

10 mins   confidence: Answerer confidence 4/5Answerer confidence 4/5 peer agreement (net): +1
right to hit /strike back / counterattack / retaliate


Explanation:
I think the sentiment is stronger than 'right of reply'

Allan Jeffs
France
Local time: 15:09
Native speaker of: Native in EnglishEnglish
PRO pts in category: 35

Peer comments on this answer (and responses from the answerer)
agree  xxxBourth: Definitely stronger. "Right to riposte", even.
1 hr
  -> Thanks man
Login to enter a peer comment (or grade)

40 mins   confidence: Answerer confidence 4/5Answerer confidence 4/5
proactive


Explanation:
basically what they can do if they feel threatened.

xxxsarahl
Local time: 06:09
Native speaker of: Native in FrenchFrench
PRO pts in category: 58
Login to enter a peer comment (or grade)

3 hrs   confidence: Answerer confidence 3/5Answerer confidence 3/5 peer agreement (net): +4
right to make a counter-offer /right to make an offer as reply to an offer made by rival providers


Explanation:
in other words to make an offer to consumers

06/07/2004 – FRANCE – Le droit de riposte de France Télécom reconnu par le Conseil de la Concurrence
Le Conseil de la Concurrence a eu à se prononcer sur la commercialisation par France Télécom du tarif promotionnel « Primaliste longue distance » et sur les conséquences sur l’entrée du marché de la téléphonie longue distance de nouveaux concurrents. Le Conseil avait été saisi par deux associations d’opérateurs de télécommunication, l’AFOPT et l’AOST, des pratiques de l’opérateur historique. L’offre tarifaire promotionnelle donnait droit, pour toute souscription d’un abonnement Ola ou Loft du service mobile Itinéris de France Télécom Mobiles, à un abonnement gratuit de 6 mois à une option tarifaire du service téléphonique fixe de France Télécom. Cette option permettait de bénéficier d’une réduction de 20% sur le prix des communications de voisinage, nationales et internationales. Selon les deux associations, une telle offre de couplage était contraire aux dispositions de l’article L. 420-2 du Code de commerce et de l’article 82 du Traité CE, France Télécom abusant de sa position dominante sur le marché de la téléphonie fixe. La question s’est alors posée de savoir si un opérateur dominant pouvait être autorisé à mettre en œuvre une remise de couplage dans le cadre de son droit de riposte, France Télécom répliquant, en effet, qu’elle n’avait fait que répondre à une offre similaire de convergence fixe-mobile proposée par Cégétel aux abonnés SFR. Dans cette décision, le Conseil consacre le droit d’alignement de l’opérateur dominant sur l’initiative prise par un concurrent. Le Conseil admet ainsi que la riposte puisse prendre la forme d’une offre de couplage entre un service au titre duquel l’opérateur est dominant et un service pour lequel il ne l’est pas. Cependant, un tel droit de riposte n’est concevable que pour autant que le nouvel entrant est en mesure de lancer lui-même une telle offre de couplage, la riposte devant s’inscrire de manière proportionnée dans une stratégie d’alignement sur l’offre initiale du nouvel opérateur.
www.conseil-concurrence.fr
http://www.en-droit.com/intellex/breves_intellex.php3?pa=2&r...

writeaway
Local time: 15:09
Specializes in field
Native speaker of: Native in EnglishEnglish
PRO pts in category: 613

Peer comments on this answer (and responses from the answerer)
agree  Dr Andrew Read: You got it, w - and excellent ref.
8 hrs

agree  Aoife Kennedy
10 hrs

agree  Jane Lamb-Ruiz
12 hrs

agree  Iolanta Vlaykova Paneva
2 days11 hrs
Login to enter a peer comment (or grade)

2 days2 hrs   confidence: Answerer confidence 4/5Answerer confidence 4/5
right to counterattack


Explanation:
the right to answer by countermeasures

mclasse
Login to enter a peer comment (or grade)




Return to KudoZ list


KudoZ™ translation help
The KudoZ network provides a framework for translators and others to assist each other with translations or explanations of terms and short phrases.



See also:



Term search
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs
  • Forums
  • Multiple search