KudoZ home » Italian to French » Medical: Pharmaceuticals

droghe coloniali

French translation: plantes coloniales

Advertisement

Login or register (free and only takes a few minutes) to participate in this question.

You will also have access to many other tools and opportunities designed for those who have language-related jobs
(or are passionate about them). Participation is free and the site has a strict confidentiality policy.
GLOSSARY ENTRY (DERIVED FROM QUESTION BELOW)
Italian term or phrase:droghe coloniali
French translation:plantes coloniales
Entered by: elysee
Options:
- Contribute to this entry
- Include in personal glossary

17:39 Mar 17, 2007
Italian to French translations [PRO]
Medical: Pharmaceuticals
Italian term or phrase: droghe coloniali
Il termine si trova in un'enumerazione di attività (oggetto sociale di una società farmaceutica/chimica).
su internet ho trovato (/www.infopino.ch/modules.php?name=News&file=article&sid=82) : le cosiddette ‘droghe coloniali’: il caffè, il tè, il cacao, il tabacco. Ma cercando "drogues coloniales" in francese mi vengono fuori l'oppio ecc...
forse è ora che vada appunto a bere un'altra tazza di tè... non ho le idee chiare!
Grazie per i suggerimenti
Elisabetta M.
Local time: 10:46
plantes coloniales
Explanation:
pour le secteur pharmaceutique, on appelle "droghe" (en italien) = LES PLANTES (en français)...certains types de plantes utilisées justement en chimie et pour les produits pharmaceutiques.

je dirais donc simplement:
plantes coloniales


voir ici où on parle des types de plantes qui poussent dans les colonies : (= plantes coloniales)

http://www.ac-versailles.fr/etabliss/Toussaint/vschoel/histo...
Les colonies françaises
1) Que produit-on ?
Dans les colonies, l'activité est agricole. Il n'y a pas d'industrie, c'est interdit. Tous les objets manufacturés nécessaires à la vie de tous les jours et au fonctionnement des exploitations doivent être importés de la métropole. Ils sont généralement échangés **** contre les plantes coloniales : le tabac, le café, le coton, l'indigo et le sucre, **** car l'argent est rare dans les colonies. Les Antilles sont des îles à sucre. C'est leur seule raison d'être en tant que colonies. Pour cultiver la canne, il faut une main d'oeuvre nombreuse. Les Noirs arrivent massivement aux Antilles au XVIIIème siècle. Ils habitent sur les plantations que possèdent les colons blancs. Dans les Antilles, il n'y a pas de village comme en France mais des habitations, c'est-à dire de grandes exploitations agricoles, où l'on a la maison du maître, les différents bâtiments agricoles et les cases des esclaves. Chaque habitation peut vivre de ce qu'elle produit dans ses jardins, ses poulaillers ... On appelle cela vivre en autarcie.

http://www.livres-rares.com/livres/LEBLOND_Jean-Baptiste-_Re...
Edition Originale de ce *** mémoire scientifique sur le système du monde du médecin, naturaliste et voyageur *** Jean-Baptiste Leblond (1747-1815), correspondant de l'Académie des Sciences et membre de diveres sociétés scientifiques. Personnage hors du commun, Leblond partit aux Antilles à 20 ans. *** Il y étudia et pratiqua la médecine *** et se livra à l'étude des populations locales. De 1776 à 1785 il réalisa un long périple en Amérique du Sud, visitant le Pérou, le Vénézuela, la Colombie et l'Equateur. Chargé par le roi de rechercher le quinquina en Guyane, il s'installera à Cayenne et deviendra pendant la Révolution député puis président de l'Assemblée Coloniale. On lui doit divers ouvrages *** sur les plantes coloniales (cannelier et coton de Guyane, *** etc.) un mémoire sur l'émigration dans cette colonie et le récit de ses voyages ("Voyage aux Antilles et à l'Amérique Méridionale", 1813). Dans ce curieux et rare mémoire, composé à la fin de sa vie, Leblond expose ses conceptions astronomiques et astrophysiques sur le système du monde. Il considère notamment que l'électricité, le magnétisme, le calorique et la lumière sont des émanations du soleil.
Cf. G. Briand, "La vie et l'œuvre d'un **** médecin naturaliste **** au XVIIIs.
Aux Indes Occidentales: Jean Baptiste Leblond" (Nantes, 1998). M. Pouliquen, "Les voyages de Jean-Baptiste Leblond, médecin naturaliste du roi", 2001.

http://www.leguide.com/abonne/identification.htm?idlg=280010...
Vie, oeuvre, bibliographie des travaux de ce botaniste qui travailla principalement sur les plantes coloniales, surtout celles de Madagascar. ...

http://dlxs.library.cornell.edu/cgi/t/text/text-idx?c=sea;vi...
6. Plantes tuberculeuses et féculentes. 7. Plantes coloniales. III. 1er. Arbres fruitiers et plantes à fruits. 2. Légumes et cultures maraîchères. ...

http://w3.univ-tlse2.fr/cers/resumes/publiperm/MG4.pdf
Programme Interdisciplinaire de Recherche Sur les Villes (PIR-VILLES - CNRS)
*** plantes coloniales *** qui [grâce à la douceur du climat nantais] peuvent accomplir. tout le cycle de leur végétation depuis les dernière gelées du printemps ...
Région Midi-Pyrénées
Montpellier : chimie et médecine............................p.22
Les débuts de la faculté des sciences de Nancy..............p.32
Lille : Kuhlmann, Pasteur ou la science comme
source de développement industriel .........................p.35
Deuxième partie - 1870 - 1914 : Les villes façonnent
leurs systèmes scientifiques...........................p.61
Les savants à la conquête de l'industrie...................p.147

--------------------------------------------------
Note added at 11 hrs (2007-03-18 04:55:39 GMT)
--------------------------------------------------

http://web2.bium.univ-paris5.fr/livanc/?cote=131132x1939x37&...
Annales de médecine et de pharmacie coloniales
n° 37. - Paris : Imprimerie nationale, 1939.
BIUM (Bibliothèque interuniversitaire de Médecine, Paris) ...Analyse de quelques plantes coloniales à essence. Par P. Ferré. 68 I. Mémoires originaux.


http://fondsdoc.bibli.espci.fr/Document.htm&numrec=031951691...
De l'utilisation de diverses plantes coloniales dans la fabrication des pâtes à papier
ANGIBAUD R.
Faculté des sciences de l'université de Paris , 1947, 79pp.

http://www.ville-ge.ch/cjb/herbier/g-dc.html
Selected response from:

elysee
Italy
Local time: 10:46
Grading comment
merci Elysee. Bon travail.
4 KudoZ points were awarded for this answer

Advertisement


Summary of answers provided
4plantes coloniales
elysee
1plantes alcaloïdes
Silvia Carmignani


Discussion entries: 2





  

Answers


1 hr   confidence: Answerer confidence 1/5Answerer confidence 1/5
plantes alcaloïdes


Explanation:
In alternativa a una traduzione letterale e visto il contesto medico, forse puoi utilizzare questa espressione ..

Plantes alcaloïdes (tabac, thé, café, cacao, pavot)


Silvia Carmignani
Italy
Local time: 10:46
Native speaker of: Native in ItalianItalian
PRO pts in category: 4
Login to enter a peer comment (or grade)

11 hrs   confidence: Answerer confidence 4/5Answerer confidence 4/5
plantes coloniales


Explanation:
pour le secteur pharmaceutique, on appelle "droghe" (en italien) = LES PLANTES (en français)...certains types de plantes utilisées justement en chimie et pour les produits pharmaceutiques.

je dirais donc simplement:
plantes coloniales


voir ici où on parle des types de plantes qui poussent dans les colonies : (= plantes coloniales)

http://www.ac-versailles.fr/etabliss/Toussaint/vschoel/histo...
Les colonies françaises
1) Que produit-on ?
Dans les colonies, l'activité est agricole. Il n'y a pas d'industrie, c'est interdit. Tous les objets manufacturés nécessaires à la vie de tous les jours et au fonctionnement des exploitations doivent être importés de la métropole. Ils sont généralement échangés **** contre les plantes coloniales : le tabac, le café, le coton, l'indigo et le sucre, **** car l'argent est rare dans les colonies. Les Antilles sont des îles à sucre. C'est leur seule raison d'être en tant que colonies. Pour cultiver la canne, il faut une main d'oeuvre nombreuse. Les Noirs arrivent massivement aux Antilles au XVIIIème siècle. Ils habitent sur les plantations que possèdent les colons blancs. Dans les Antilles, il n'y a pas de village comme en France mais des habitations, c'est-à dire de grandes exploitations agricoles, où l'on a la maison du maître, les différents bâtiments agricoles et les cases des esclaves. Chaque habitation peut vivre de ce qu'elle produit dans ses jardins, ses poulaillers ... On appelle cela vivre en autarcie.

http://www.livres-rares.com/livres/LEBLOND_Jean-Baptiste-_Re...
Edition Originale de ce *** mémoire scientifique sur le système du monde du médecin, naturaliste et voyageur *** Jean-Baptiste Leblond (1747-1815), correspondant de l'Académie des Sciences et membre de diveres sociétés scientifiques. Personnage hors du commun, Leblond partit aux Antilles à 20 ans. *** Il y étudia et pratiqua la médecine *** et se livra à l'étude des populations locales. De 1776 à 1785 il réalisa un long périple en Amérique du Sud, visitant le Pérou, le Vénézuela, la Colombie et l'Equateur. Chargé par le roi de rechercher le quinquina en Guyane, il s'installera à Cayenne et deviendra pendant la Révolution député puis président de l'Assemblée Coloniale. On lui doit divers ouvrages *** sur les plantes coloniales (cannelier et coton de Guyane, *** etc.) un mémoire sur l'émigration dans cette colonie et le récit de ses voyages ("Voyage aux Antilles et à l'Amérique Méridionale", 1813). Dans ce curieux et rare mémoire, composé à la fin de sa vie, Leblond expose ses conceptions astronomiques et astrophysiques sur le système du monde. Il considère notamment que l'électricité, le magnétisme, le calorique et la lumière sont des émanations du soleil.
Cf. G. Briand, "La vie et l'œuvre d'un **** médecin naturaliste **** au XVIIIs.
Aux Indes Occidentales: Jean Baptiste Leblond" (Nantes, 1998). M. Pouliquen, "Les voyages de Jean-Baptiste Leblond, médecin naturaliste du roi", 2001.

http://www.leguide.com/abonne/identification.htm?idlg=280010...
Vie, oeuvre, bibliographie des travaux de ce botaniste qui travailla principalement sur les plantes coloniales, surtout celles de Madagascar. ...

http://dlxs.library.cornell.edu/cgi/t/text/text-idx?c=sea;vi...
6. Plantes tuberculeuses et féculentes. 7. Plantes coloniales. III. 1er. Arbres fruitiers et plantes à fruits. 2. Légumes et cultures maraîchères. ...

http://w3.univ-tlse2.fr/cers/resumes/publiperm/MG4.pdf
Programme Interdisciplinaire de Recherche Sur les Villes (PIR-VILLES - CNRS)
*** plantes coloniales *** qui [grâce à la douceur du climat nantais] peuvent accomplir. tout le cycle de leur végétation depuis les dernière gelées du printemps ...
Région Midi-Pyrénées
Montpellier : chimie et médecine............................p.22
Les débuts de la faculté des sciences de Nancy..............p.32
Lille : Kuhlmann, Pasteur ou la science comme
source de développement industriel .........................p.35
Deuxième partie - 1870 - 1914 : Les villes façonnent
leurs systèmes scientifiques...........................p.61
Les savants à la conquête de l'industrie...................p.147

--------------------------------------------------
Note added at 11 hrs (2007-03-18 04:55:39 GMT)
--------------------------------------------------

http://web2.bium.univ-paris5.fr/livanc/?cote=131132x1939x37&...
Annales de médecine et de pharmacie coloniales
n° 37. - Paris : Imprimerie nationale, 1939.
BIUM (Bibliothèque interuniversitaire de Médecine, Paris) ...Analyse de quelques plantes coloniales à essence. Par P. Ferré. 68 I. Mémoires originaux.


http://fondsdoc.bibli.espci.fr/Document.htm&numrec=031951691...
De l'utilisation de diverses plantes coloniales dans la fabrication des pâtes à papier
ANGIBAUD R.
Faculté des sciences de l'université de Paris , 1947, 79pp.

http://www.ville-ge.ch/cjb/herbier/g-dc.html

elysee
Italy
Local time: 10:46
Native speaker of: Native in FrenchFrench
PRO pts in category: 4
Grading comment
merci Elysee. Bon travail.
Login to enter a peer comment (or grade)




Return to KudoZ list


KudoZ™ translation help
The KudoZ network provides a framework for translators and others to assist each other with translations or explanations of terms and short phrases.



See also:



Term search
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs
  • Forums
  • Multiple search