Tarifs traduction
Thread poster: purplerose
purplerose
English to French
+ ...
Mar 23, 2008

Bonsoir à tous,

après un an comme traductrice interne dans une société je souhaite me mettre à mon compte. Pourriez vous me donner une idée des tarifs à appliquer par mot source aussi bien pour des traductions standards que techniques?

Je précise que je traduis de l'italien, l'espagnol et l'anglais au français et du français, l'espagnol et l'anglais à l'italien.

Pourriez aussi m'indiquer les démarches à suivre pour devenir traductrice litteraire.

Merci d'avance

Vanessa


Direct link Reply with quote
 

Michael Tovbin  Identity Verified
United States
Local time: 17:35
Member (2006)
Russian to English
+ ...
non-discutable Mar 23, 2008

Personne ne va discuter tarifs spécifiques avec vous. Il vous vaut voir les tarifs moyens dans les Jobs pour vos combinaisons.

Direct link Reply with quote
 

ViktoriaG  Identity Verified
Canada
Local time: 18:35
English to French
+ ...
Rate calculator Mar 24, 2008

Pourquoi ne pas vous servir du calculateur de taux (rate calculator) sur ce site? C'est un outil assez simpliste, mais il vous donnera une idée du taux qui vous conviendrait le mieux à vous plutôt que de vous pousser gentiment à vous conformer aux taux les plus populaires (qui sont de plus en plus bas car travailler pour soi devient une mode comme porter des sandales à semelle compensée, on dirait - et beaucoup se lancent sans aucune idée de ce que ça implique et surtout sans même être conscient que ce faisant, on devient homme d'affaires plutôt que traducteur).

Même si on vous disait tous ce que nous chargeons, ce ne serait pas très utile pour vous, car même si nous travaillons tous dans la même industrie, cette industrie comporte d'innombrables segments, dont chacun a ses propres paramètres bien spécifiques. Bref, vous obtiendriez des taux très variables - de 3 cents à 30 cents, ce qui ne vous aiderait pas beaucoup. L'idée de départ devrait être de déterminer combien une heure de votre temps vaut, avant impôts et autres redevances. Ensuite, déterminez combien de mots par heure vous produisez en moyenne. Divisez l'un par l'autre et vous saurez beaucoup plus précisément le taux qui vous convient que si vous vous basiez sur les opinions d'autrui.

Une dernière pensée: n'allez surtout pas croire que si la moyenne sur ce site pour la traduction EN > FR est 10 cents le mot, ça veut nécessairement dire que c'est le taux normal. Les taux sur ce site sont dans les couches inférieures de la masse. Aussi, si vous négociez, n'ayez pas peur de charger ce que vous valez. Ne chargez jamais en-deçà de votre taux minimal absolu, même si parfois, il est difficile d'y résister, et de grâce, ne croyez pas une agence lorsqu'elle vous promet de grands volumes de travail en échange d'un taux plus bas. Les agences elles-mêmes ne savent pas vraiment si leurs clients continueront à avoir du travail pour eux et ne peuvent donc pas garantir le volume de travail. Dans de tels cas, dites-leur plutôt que vous réduirez votre taux une fois que vous aurez reçu X nombre de mots du client avant telle ou telle date, et n'oubliez pas de mettre par écrit que ce taux peut être modifié par la suite, selon le volume qui suivra et surtout selon l'expérience que vous accumulez.

Pour devenir traductrice littéraire, il faut avoir des amis dans des maisons d'édition. C'est vraiment la porte d'entrée principale pour les traducteurs, et la vraie porte principale chez les maisons d'édition est réservée à leurs clients et pas du tout à leurs fournisseurs. En faisant du réseautage (visitez des évènements comme des salons du livre), vous trouverez éventuellement des gens qui travaillent dans cette industrie. Mais ne leur demandez pas du travail - traitez-les comme des amis et avec le temps, une fois qu'ils vous connaîtront bien, ils auront quelque chose pour vous. Vous serez alors doublement gagnante - vous trouverez éventuellement du travail et en boni, vous aurez des amis qui vous ressemblent car ils travaillent dans un domaine connexe au vôtre. Le chemin est long et ardu dans le domaine littéraire, alors, ne vous découragez pas si dans les deux premières années, vous n'aurez rien de ce côté-là. Ça prend beaucoup de patience. En attendant, vous pouvez également naviguer sur les sites des maisons d'édition - la plupart affiche sur le net les livres dont les droits de traduction sont à vendre. Normalement, vous devez trouver une maison d'édition pour la langue (ou le pays) cible de votre côté et leur vendre l'idée de traduire le livre que vous avez choisi. Si la maison d'édition pour la langue cible est intéressée, vous pouvez ensemble élaborer une proposition et approcher la maison d'édition qui détient les droits. Pour en savoir plus, entrez "translation rights" dans Google.

Bonne chance - et surtout, bonne recherche. Il existe des renseignements précieux ailleurs que sur ce site, et avec un peu de persévérance, vous trouverez des réponses à des questions que vous n'avez même pas posées encore.

Un petit ajout: si vous faites de la recherche, ne vous limitez pas aux sites qui traitent de notre industrie. Élargissez votre recherche sur tout le domaine du marketing. Il y a d'innombrables ressources gratuites sur le net qui parlent de déterminer son prix, prospecter, se positionner sur son marché, communiquer avec sa clientèle de façon efficace (donc, payante), fidéliser ses clients, et j'en passe. Si vous allez dans Google et vous tapez simplement "small business", je suis certaine que vous trouverez plus d'une ressource que vous trouverez intéressante. Si vous voulez mieux connaître cette industrie en particulier, il vous serait utile aussi de connaître les autres joueurs (maisons d'édition, imprimeurs, écoles, etc.), donc là encore, élargissez votre recherche. Vous seriez surprise de la quantité de renseignements très utiles que vous pourrez appliquer dans le domaine très serré de la traduction indépendante. Et pour terminer, puisque vous ne faites que vous lancer maintenant et que tout ça est relativement nouveau pour vous, tentez dès maintenant de trouver des clients directs et ne travaillez pour des agences que pour vous donner un roulement initial et de l'expérience. Dans quelques années, si vous y travaillez fort, vous verrez à quel point il est mieux pour les indépendants d'aller chercher de vrais clients au lieu de travailler pour les intermédiaires, et vous vous en féliciterez.

[Edited at 2008-03-24 17:07]


Direct link Reply with quote
 

Michael Tovbin  Identity Verified
United States
Local time: 17:35
Member (2006)
Russian to English
+ ...
100% Mar 24, 2008

Viktoria,

Avec vous 200%. Je n'avais pas de temps à écrire tous cela.


Direct link Reply with quote
 

Agnès Levillayer
Italy
Local time: 00:35
Italian to French
+ ...
quel pays, quelle langue, quel standard Mar 24, 2008

Vous ne précisez pas votre pays de résidence et votre langue maternelle...
(personnellement je ne traduis que vers ma langue maternelle)
Mais vu que vous citez l'italien, consultez le site de Simon Turner www.tariffometro.it
(les indications de tarifs valent ce qu'elles valent et résultent d'indications qui lui ont été communiquées, ce qui explique qu'elles présentent de grosses lacunes pour de nombreuses combinaisons) mais surtout lisez attentivement son dernier article (en cliquant sur la bannière verte "come stabilire la propria tariffa") plaisant à lire et riche de conseils quel que soit votre pays de résidence, car ce qui manque aux traducteurs et pas seulement à ceux qui débutent hélas, c'est le sens du marketing.

P.S. Je trouve personnellement l'outil rate calculator très limité, autres pistes toujours en italien: http://www.proz.com/topic/98597

Bravo à Viktoria pour son intervention exhaustive


Direct link Reply with quote
 

ViktoriaG  Identity Verified
Canada
Local time: 18:35
English to French
+ ...
Voici ce que j'ai ajouté à mon message précédent Mar 25, 2008

Je voulais juste vous signaler que j'ai modifié mon message ci-dessus - je voulais juste m'assurer que ceux qui s'y intéressent puissent lire ces ajouts. Je voulais souligner ces passages dans mon dernier message, mais étant donné que ça fait plus de 24 heures que je l'ai rédigé, je n'ai pas pu le faire.

Viktoria Gimbe wrote:

Pour devenir traductrice littéraire, il faut avoir des amis dans des maisons d'édition. C'est vraiment la porte d'entrée principale pour les traducteurs, et la vraie porte principale chez les maisons d'édition est réservée à leurs clients et pas du tout à leurs fournisseurs. En faisant du réseautage (visitez des évènements comme des salons du livre), vous trouverez éventuellement des gens qui travaillent dans cette industrie. Mais ne leur demandez pas du travail - traitez-les comme des amis et avec le temps, une fois qu'ils vous connaîtront bien, ils auront quelque chose pour vous. Vous serez alors doublement gagnante - vous trouverez éventuellement du travail et en boni, vous aurez des amis qui vous ressemblent car ils travaillent dans un domaine connexe au vôtre. Le chemin est long et ardu dans le domaine littéraire, alors, ne vous découragez pas si dans les deux premières années, vous n'aurez rien de ce côté-là. Ça prend beaucoup de patience. En attendant, vous pouvez également naviguer sur les sites des maisons d'édition - la plupart affiche sur le net les livres dont les droits de traduction sont à vendre. Normalement, vous devez trouver une maison d'édition pour la langue (ou le pays) cible de votre côté et leur vendre l'idée de traduire le livre que vous avez choisi. Si la maison d'édition pour la langue cible est intéressée, vous pouvez ensemble élaborer une proposition et approcher la maison d'édition qui détient les droits. Pour en savoir plus, entrez "translation rights" dans Google.


Viktoria Gimbe wrote:

Un petit ajout: si vous faites de la recherche, ne vous limitez pas aux sites qui traitent de notre industrie. Élargissez votre recherche sur tout le domaine du marketing. Il y a d'innombrables ressources gratuites sur le net qui parlent de déterminer son prix, prospecter, se positionner sur son marché, communiquer avec sa clientèle de façon efficace (donc, payante), fidéliser ses clients, et j'en passe. Si vous allez dans Google et vous tapez simplement "small business", je suis certaine que vous trouverez plus d'une ressource que vous trouverez intéressante. Si vous voulez mieux connaître cette industrie en particulier, il vous serait utile aussi de connaître les autres joueurs (maisons d'édition, imprimeurs, écoles, etc.), donc là encore, élargissez votre recherche. Vous seriez surprise de la quantité de renseignements très utiles que vous pourrez appliquer dans le domaine très serré de la traduction indépendante. Et pour terminer, puisque vous ne faites que vous lancer maintenant et que tout ça est relativement nouveau pour vous, tentez dès maintenant de trouver des clients directs et ne travaillez pour des agences que pour vous donner un roulement initial et de l'expérience. Dans quelques années, si vous y travaillez fort, vous verrez à quel point il est mieux pour les indépendants d'aller chercher de vrais clients au lieu de travailler pour les intermédiaires, et vous vous en féliciterez.


Direct link Reply with quote
 
purplerose
English to French
+ ...
TOPIC STARTER
Langues maternelles Mar 25, 2008

Bonjour,

Tout d'abord merci à tous pour vos réponses précises et rapides.

Je précise que je vie en France, à la frontière avec l'Italie, et que j'ai deux langues maternelles. Mon père étant italien et ma mère française j'ai grandi en parlant en même temps le français et l'italien. C'est pour celà que je me permets de traduire en deux langues.

Je compte travailler aussi bien avec l'Italie qu'avec le France; dois je modifier mes tarifs en conséquence? Après quelques recherche j'ai l'impression que les services de traduction sont bien moins payés en Italie.

Merci



[Edited at 2008-03-25 08:21]


Direct link Reply with quote
 

ViktoriaG  Identity Verified
Canada
Local time: 18:35
English to French
+ ...
D'un point de vue strictement affaires Mar 25, 2008

Vous avez un avantage par rapport à la plupart des traducteurs - vous avez deux langues maternelles, ce qui vous permet de produire des traductions de qualité dans deux paires de langue. Le vrai avantage est que vous pouvez vous concentrer sur la paire la plus payante et garder l'autre paire pour arrondir le reste. Mais sachez aussi que traduire vers le français et vers l'italien ne veut pas nécessairement dire que vous travaillerez uniquement avec des clients en France et en Italie. Il y a d'autres pays où ces langues ont une place importante. De plus, vous pouvez très bien aussi avoir des clients en Nouvelle-Zélande qui vous demanderont des traductions vers l'italien.

Selon moi, le mieux serait de commencer par déterminer votre taux vers le français, et si vous produisez environ à la même vitesse vers l'italien, chargez le même taux là aussi. C'est certain que vous aurez moins de propositions pour l'italien, mais à moins que vous teniez à avoir une bonne charge de travail vers cette langue, vous n'en dépendez pas vraiment. Bien sûr, si vous produisez moins vite pour l'italien, augmentez votre taux, et si vous produisez plus vite en italien, vous pouvez (mais n'êtes pas obligée) réduire votre taux.

Après quelques mois, vous pourrez réajuster le tir. Mais attention! Une fois que votre taux est déterminé, il sera facile de le réduire (et il vous arrivera qu'on vous demande de le faire) mais pratiquement impossible de l'augmenter. Si vous pouvez vous le permettre, commencez pas un taux qui vous semble idéal, non pas par un taux qui vous permettrait de trouver beaucoup de clients facilement. Un taux bas attirera plus de clients plus rapidement - mais ce ne sont pas tous le genre de client avec qui vous aimeriez travailler, et souvent, ils vous demanderont des rabais après seulement quelques mois de connaissance.

[Edited at 2008-03-26 16:46]


Direct link Reply with quote
 
purplerose
English to French
+ ...
TOPIC STARTER
Merci Mar 26, 2008

Bonjour Viktoria

Je vous remercie de tout coeur pour votre aide précieuse et pour le temps consacré à répondre avec autant de précision à mes questions.

Je vous souhaite une bonne journée

Vanessa


Direct link Reply with quote
 


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

Tarifs traduction

Advanced search






LSP.expert
You’re a freelance translator? LSP.expert helps you manage your daily translation jobs. It’s easy, fast and secure.

How about you start tracking translation jobs and sending invoices in minutes? You can also manage your clients and generate reports about your business activities. So you always keep a clear view on your planning, AND you get a free 30 day trial period!

More info »
CafeTran Espresso
You've never met a CAT tool this clever!

Translate faster & easier, using a sophisticated CAT tool built by a translator / developer. Accept jobs from clients who use SDL Trados, MemoQ, Wordfast & major CAT tools. Download and start using CafeTran Espresso -- for free

More info »



Forums
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs
  • Forums
  • Multiple search