A propos des "traductions d'évaluation".
Thread poster: Marcia Nishio

Marcia Nishio  Identity Verified
France
Local time: 00:00
Japanese to French
+ ...
Apr 13, 2008

Dernièrement, je m'interroge beaucoup sur la pratique des "traductions-tests" : tout en comprenant parfaitement l'intérêt de "l'échantillon", je constate quelques dérives...


J'ai synthétisé le tout en 3 questions.
Je serais curieuse d'avoir votre avis sur ces considérations. Merci d'avance !


1 / Le volume pour une traduction test :

A combien de signes/ mots/ pages évaluez-vous un volume "raisonnable" pour un « traduction-test », une traduction d’évaluation ?
(en prenant pour base un texte "standard", sans difficulté majeure, sans promesse de contrat mirobolant à la clé.)

Les agences semblent pratiquer des tests sur un volume d'environ 300 mots/400 mots (une petite page A4). Certains donneurs d'ordre vont jusqu'à soumettre des textes de 3 ou 4 pages A4.


2/ Dans quel ordre : négociation tarif ou « traduction test » ?

Acceptez-vous de vous livrer à une « traduction test » avant même de vous être mis d'accord sur une base de tarification ? (J’entends par là tarification applicable si la collaboration se concrétise). Les explications données à la question suivante vous éclaireront sur le fondement de cette question 2.


3 / La finalité d'une « traduction test » :

Voici le cas de figure : vous avez rendu une « traduction test ». La qualité de votre travail a tout à fait convaincu votre client, mais la collaboration ne se conclut pas en raison d'un désaccord sur les tarifs applicables (tarif négocié a posteriori). L’explication : « On a trouvé beaucoup moins bien, mais à un coût inférieur ». Soit.
L’alternative : on casse les prix ou on passe à autre chose…

Disons qu’on décide de passer à autre chose :
acceptez-vous que le travail rendu dans le cadre de cette « traduction test » soit malgré tout exploité (publié) sans rémunération ni indemnité d'aucune sorte et bien sûr sans même votre accord ?

Une « traduction-test », est-ce une traduction gratuite sur laquelle on cède tous ses droits ?
Sur 400 mots, je veux bien…, mais quand il s’agit de 3 ou 4 pages, cela peut être assez contrariant.

Pire : le principe du "patchwork" :
Ce qui est exploité, c'est votre travail, plus celui des 10 ou 15 autres traducteurs sollicités pour ce même "test" et à qui on a demandé de se livrer à l'exercice sur des extraits différents du même document...Cela laisse perplexe.


Direct link Reply with quote
 

Isabelle Berquin  Identity Verified
Local time: 18:00
Member (2007)
English to French
+ ...
Dans le meilleurs des cas... Apr 13, 2008

Bonnes questions ! À mon avis, dans le meilleur des cas une traduction test :

  1. Ne dépasse pas les 300-400 mots
  2. Suit plutôt que précède la négociation tarif
  3. N'est exploitée qu'avec l'accord du traducteur (si la traduction test a été effectuée gratuitement).

Le but du test devrait être de déterminer si le traducteur est compétent pour le type de projet voulu, mais jamais d'obtenir une traduction "patchwork" sans frais! On peut d'ailleurs douter de la qualité d'une telle traduction, et une agence sérieuse ne devrait jamais avoir recours à cette pratique.


Direct link Reply with quote
 

Marcia Nishio  Identity Verified
France
Local time: 00:00
Japanese to French
+ ...
TOPIC STARTER
Dérives du recrutement par Internet Apr 13, 2008

Merci de votre message.

En fait, ce genre de pratique n'est pas le fait des agences : une agence faisant cela perdrait assez rapidement tout crédit dans le milieu de la traduction.

Le phénomène est plutôt imputable à certains donneurs d'ordre en direct, sans grand respect pour le travail des traducteurs...et recrutant "à tout va" par Internet.



[Modifié le 2008-04-13 17:28]


Direct link Reply with quote
 

nordiste  Identity Verified
France
Local time: 00:00
English to French
+ ...
expérience perso Apr 13, 2008

1- 300 mots est pour moi un maximum. Plus, le test est payé. A noter que certaines agences me proposent spontanément des tests payant pour des traductions très spécialisées.
La situation est différente pour des textes littéraires, un essai fait facilement plusieurs pages (page standard de 1500 signes = 25 lignes de 60 car). Et c'est toujours gratuit !


2- je préfère annoncer le tarif avant. Toutefois j'ai déjà eu le cas où l'agence reçoit mon devis, ne fait pas de commentaire et me retourne un test. Je traite au cas par cas, parfois je fais le test, parfois je demande si le tarif est acceptable avant d'aller plus loin.

3- très franchement je sais que le risque d'utilisation des tests est souvent évoqués mais ça me laisse perplexe, je ne vois pas une agence s'amuser à faire ça.
Maintenant pour un client direct via Internet qui veut juste avoir une idée de la teneur de son texte... ça existe peut-être, mais je doute que le parchwork obtenu soit publiable .. et publié !


Direct link Reply with quote
 

Marcia Nishio  Identity Verified
France
Local time: 00:00
Japanese to French
+ ...
TOPIC STARTER
Traductions littéraires et scientifiques. Apr 13, 2008

Merci de votre commentaires et des précisions intéressantes que vous apportez sur les tests rémunérés et les tests de traduction littéraire.

Pour le cas du "patchwork" que j'évoquais: c'est un cas extrême et anecdotique. Le texte ne se présente pas "en continu" . Il est subdivisé en une multitude de petites rubriques. Chaque traducteur reçoit à peu près un volume correspondant à 3 ou 4 pages. Le tout est publié sur Internet.






[Modifié le 2008-04-13 17:27]


Direct link Reply with quote
 

Sophie Dzhygir  Identity Verified
France
Local time: 00:00
Member (2007)
German to French
+ ...
Mes réponses Apr 14, 2008

1/ 300 mots est en effet mon maximum si ce n'est pas en vue d'un projet particulier.

2/ Non, je n'accepte jamais de test sans avoir d'accord préalable sur les prix. Si le client ignore la question, je demande franco et je ne commence rien tant que je n'ai pas d'accord sur mon tarif.

Marcia Nishio wrote:

acceptez-vous que le travail rendu dans le cadre de cette « traduction test » soit malgré tout exploité (publié) sans rémunération ni indemnité d'aucune sorte et bien sûr sans même votre accord ?
Ce n'est pas que je l'accepte, mais comment veux-tu savoir si ton texte a été exploité ? Une fois que tu l'envoies, c'est un peu bye-bye... Tu peux passer du temps à chercher les preuves de publication, et même si tu trouves, quel recours auras-tu ? Même si tu as un recours légal, vas-tu faire un procès pour une page de traduction ? Personnellement, j'accepte que tout ce qui part de chez moi vers le client n'est plus à moi. Je sais que ça peut faire débat, j'ai assisté à un débat houleux sur les droits d'auteur à une réunion de la SFT, mais en ce qui me concerne, je trouve que ma façon de voir les choses préserve ma tranquillité d'esprit.


Direct link Reply with quote
 


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

A propos des "traductions d'évaluation".

Advanced search






PerfectIt consistency checker
Faster Checking, Greater Accuracy

PerfectIt helps deliver error-free documents. It improves consistency, ensures quality and helps to enforce style guides. It’s a powerful tool for pro users, and comes with the assurance of a 30-day money back guarantee.

More info »
Déjà Vu X3
Try it, Love it

Find out why Déjà Vu is today the most flexible, customizable and user-friendly tool on the market. See the brand new features in action: *Completely redesigned user interface *Live Preview *Inline spell checking *Inline

More info »



Forums
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs
  • Forums
  • Multiple search