Dicter ou taper - qualité d'une traduction
Thread poster: Christiane Lalonde

Christiane Lalonde  Identity Verified
Canada
Local time: 13:25
Member
English to French
May 23, 2008

Chers collègues,
Je sais que le sujet serait peut-être plus approprié pour le forum technique, mais j'aimerais réellement avoir le point de vue des francophones sur l'utilisation de DNS (Dragon).
Ce ne sont pas les problèmes d'ordre technique qui m'intéressent, mais bien la qualité de la traduction.
Dicter ou écrire n'est pas la même chose, et comme le disait un collègue sur le forum technique Speech recognition, les deux font appel à des parties différentes de notre cerveau.

Je parle ici de la traduction de textes «longs», et non de la traduction de courtes phrases.

Je réfléchis tout en écrivant, alors que j'ai de la difficulté à le faire lorsque je dicte. Il s'agit peut-être d'une question d'entraînement, mais je n'en suis pas certaine.

DNS peut augmenter la productivité dans certains cas, mais la réduire dans d'autres.

Qu'en pensez-vous?


Direct link Reply with quote
 

Marie-Céline GEORG  Identity Verified
France
Local time: 19:25
English to French
+ ...
En fonction des textes May 23, 2008

Bonjour Christiane,

Je pense aussi que c'est une question d'entraînement, c'est vrai que quand on a l'habitude d'écrire tout en réfléchissant ça fait bizarre au début de passer à la dictée. J'ai eu un peu de mal au début, mais après, j'ai appris à dicter des morceaux de phrases suffisamment longs pour éviter les erreurs de transcription et dans les textes dits "rédactionnels" le gain de temps est vraiment flagrant.

En fait, je pense que j'ai juste un peu adapté ma réflexion en prenant le temps d'élaborer un peu plus le début de la phrase. Mais il m'arrive aussi de dicter une phrase dans le désordre, par morceaux, comme quand j'écris au fur et à mesure.

Par contre, DNS ne représente pas vraiment un gain de temps dans les textes à phrases très courtes (certaines notices techniques par exemple), à moins d'avoir effectué un gros travail d'apprentissage et de mémorisation d'expressions en amont.

Aujourd'hui j'utilise un mélange variable de dictée et de frappe avec beaucoup de raccourcis clavier, en fonction du type de texte.


Direct link Reply with quote
 

Adrien Esparron
Local time: 19:25
Member (2007)
German to French
+ ...
Je ne dicte plus May 23, 2008

Christiane Lalonde wrote:

Je réfléchis tout en écrivant, alors que j'ai de la difficulté à le faire lorsque je dicte. Il s'agit peut-être d'une question d'entraînement, mais je n'en suis pas certaine.



Je n'en suis pas certain du tout non plus : qui fait quoi entre la parole et l'écriture, je n'en sais trop rien, mais je sais d'expérience que je ne "traduis" pas du tout de la même manière si je dicte ou tape (la question n'est ici pour moi pas même la productivité, mais l'énoncé).

J'ai renoncé à la dictée parce que l'écrit était toujours de bien meilleure qualité.

"Au début était le verbe" et nous sommes cependant bien et toujours encore dans la culture de l'écrit ?

Olivier


Direct link Reply with quote
 
xxxEric Hahn  Identity Verified
France
Local time: 19:25
French to German
+ ...
Aucune idée May 23, 2008

Il ne m'est jamais venu à l'idée d'essayer parce qu'il m'arrive souvent d'écouter de la musique en travaillant ! Sinon, je suis plutôt adepte de la fonction "autotype" et même sans DNS, je suis capaple d'ecrire beaucoup plus vite que je peux réfléchir

Direct link Reply with quote
 

ViktoriaG  Identity Verified
Canada
Local time: 13:25
English to French
+ ...
Ça marche extrêmement bien selon moi May 23, 2008

Alors que normalement, je traduis entre 2000 et 4000 mots par jour (selon le formatage du document, la difficulté du texte, la terminologie, etc.), j'ai une fois réussi à traduire 13000 mots en une seule journée en dictant un texte dont j'aurais autrement été capable de produire seulement 2000 mots par jour environ.

Le texte avait un formatage simple mais contenait d'énormes phrases, parfois au-delà de six lignes en longueur. J'utilisais Trados sous Word.

Mon observation a été que plus les phrases sont longues, plus la dictation allait vite (à chaque phrase, j'étais sur une lancée de pensée plutôt longue) et Dragon comprenait mieux ce que je lui disais car les structures des phrases étaient plus complexes aussi, ce qui lui permettait d'éliminer une bonne partie des possibilités de mots. Les accords étaient mieux respectés et les pluriels aussi.

Selon moi, les textes contenant des phrases longues ont de meilleures chances de réussir du premier coup en utilisant Dragon que les textes contenant des phrases plus simples, plus courtes. Mais ça ne réussit pas nécessairement aussi facilement - encore faut-il bien calibrer le logiciel, lui apprendre les mots qui ne font pas partie de son vocabulaire et faire bien attention à tous les réglages. Bien sûr, il faut aussi avoir de l'expérience avec Dragon - s'il ne nous connaît pas beaucoup, il n'aura pas autant de chance de bien reconnaître ce qu'on dit. ET c'est là la difficulté d'utiliser Dragon. Il est difficile à calibrer et il faut faire attention de toujours tout prononcer exactement de la même façon. Pour moi, c'est ça le défi de la dictation.

En ce qui concerne l'utilisation de différentes parties du cerveau, ça doit dépendre des personnes. Je trouve que la partie créatrice de mon cerveau est libérée lorsque je dicte, contrairement à la traduction classique où mon cerveau est tellement occupé à chercher la cédille qu'il ne se rend pas jusqu'à la phrase idéale, et c'est en relisant ma première phrase instinctive à plusieurs reprises que j'arrive enfin à trouver. Pour les très longues phrases, ce n'est pas évident non plus: la structure française de la phrase est parfois parfaitement l'inverse de la structure anglaise. Mais ma solution personnelle à ça règle bien le problème: je brise la phrase en deux ou trois parties que je traduis séparément en dictant, puis j'assemble les parties de phrase pour former la phrase entière. Ça fonctionne bien pour moi, et c'est encore quand même plus vite que de taper le tout.

Pour terminer, j'ai tendance à faire certaines coquilles particulières - mais lorsque je dicte, je ne fais plus ces coquilles. Donc, dans certains cas, Dragon nous permet de produire des traductions de meilleure qualité. Ceci étant dit, la phase relecture ne peut tout simplement pas être automatisée, et on a l'occasion de corriger les bavures de Dragon à cette étape, ce qui fait qu'on ne peut en bout de ligne distinguer une traduction classique d'un traduction dictée - à condition d'avoir appliqué une procédure d'AQ rigoureuse. Et cette procédure d'AQ, on l'applique indépendamment de la méthode de traduction.


Direct link Reply with quote
 

Giulia TAPPI  Identity Verified
France
Local time: 19:25
French to Italian
+ ...
Très satisfaite May 23, 2008

Depuis que j'utilise Dragon, j'ai non seulement augmenté ma productivité, mais surtout réduit considérablement la fatigue.
Certains d'entre vous semblent avoir des vrais talents de dactylo, mais, comme ce n'est pas mon cas, mes yeux souffraient beaucoup d'aller de l'écran au papier au clavier en permanence.
Avec Dragon, au bout d'une journée de travail, je suis en forme comme si je venais de me lever, ou presque!
Quant aux phrases, je ne comprends pas la difficulté: peut être parceque je suis interprète aussi, mais traduire une phrase très rapidement, en la mettant dans une bonne forme, ne me cause aucun souci.
Je trouve aussi que Dragon est beaucoup mieux pour des phrases longues, que pour des bouts de textes comme dans les notices techniques.
Enfin, il est clair que cela ne dispense en rien d'une révision rigoureuse, mais justement, avec la fonction "select and say"Dragon est parfait!


Direct link Reply with quote
 

Véronique Le Ny  Identity Verified
France
Local time: 19:25
Member (2006)
Spanish to French
+ ...
La qualité en prend un sérieux coup May 24, 2008

J'ai très récemment relu et corrigé un texte traduit de l'espagnol vers le français, selon toute vraisemblance, la traductrice avait utilisé Dragon et son travail était d'une qualité affreuse. J'ai su qu'il s'agit d'une traductrice chevronnée mais là elle s'est réellement plantée. Une mauvaise relecture de sa part. Une dictée à la va vîte j'imagine, ce qui donne de nombreuses confusions au niveau vocabulaire, des phrases bancales, voire inaudibles.
Je ne suis pas franchement convaincue par l'expérience des autres mais il est vrai que je ne l'ai pas essayé personnellement. J'ai le CD dans mes cartons, il faudrait que je l'essaye un de ces jours.

Viktoria, ta production de 13000 mots en une journée m'affole. Lorsque je fais une révision, j'ai du mal à avoir un débit de 13000 mots en une journée.


Direct link Reply with quote
 

Véronique Le Ny  Identity Verified
France
Local time: 19:25
Member (2006)
Spanish to French
+ ...
compatibilité Dragon-Trados??? May 24, 2008

Re-bonjour,
J'aimerais profiter de ce fil pour me renseigner sur s'il est possible d'utiliser Dragon avec Trados? Est-ce simple d'utilisation? Merci beaucoup. J'espère ne pas dévier l'objet de départ de ce fil.
A plus tard, Véro


Direct link Reply with quote
 

ViktoriaG  Identity Verified
Canada
Local time: 13:25
English to French
+ ...
Je sais, moi aussi May 24, 2008

À la fin de la journée, quand j'ai fait une analyse de mon fichier pour voir enfin la production de la journée, quand j'ai aperçu le chiffre 13000 (et des poussières), j'étais moi-même affolée. Je n'en revenais tout simplement pas. Je m'attendais à avoir produit peut-être le double de ce que je suis capable de produire, parce qu'en cours de route, j'ai remarqué que les pages défilaient nettement plus vite, mais je ne m'attendais pas à une production aussi étonnamment rapide.

Au risque de me répéter, ça dépend fortement du genre de texte, du format du document et bien sûr de notre niveau de confort avec le texte. J'ai fait d'autres traductions en utilisant Dragon où ma production n'a augmenté que de dix ou quinze pour cent. Si j'ai mentionné cet exemple, c'est parce que c'est le plus extrême de tous. C'est pour vous donner une idée du point auquel notre production peut s'en trouver considérablement augmentée.

Dans l'exemple de mauvaise qualité donné par Véro, je crois que le problème n'était pas Dragon mais plutôt le manque de relecture. Si Dragon n'est pas suffisamment bien entraîné, il fait des erreurs, c'est sûr. Mais si on applique une procédure d'AQ semblable à celui qu'on applique lorsqu'on utilise le clavier, la qualité finale sera la même et on ne pourra voir la différence. Par contre, c'est sûr qu'avec un Dragon mal entraîné, il se peut que l'étape relecture soit un peu plus longue. Je soupçonne que la traductrice chevronnée mentionnée par Véro n'avait pas assez de temps pour effectuer pleinement son travail. Elle a peut-être traduit trop rapidement avec Dragon, ou elle a négligé l'étape relecture, ou les deux, par manque de temps. Malheureusement, certains pensent que juste parce qu'ils ont Dragon, ils peuvent commencer un travail plus tard et quand même arriver à temps - ce qui est souvent faux. La meilleure approche est de se fixer une production quotidienne et de la respecter - et il y a des chances qu'on termine plus tôt, et c'est tant mieux. Mais on ne pourra jamais prédire à quel point Dragon augmentera notre productivité - ça varie d'un document à l'autre.

Moi, si j'utilise Dragon, ce n'est pas pour augmenter ma productivité et faire plus de sous, mais plutôt pour gagner le même revenu tout en ayant plus de temps libre. Je n'aspire pas à être riche, seulement à avoir le temps de dépenser le revenu que j'ai déjà en ayant du plaisir. En quelque sorte, Dragon me permet de quitter la ville de temps en temps et de passer l'après-midi à lire dans le jardin lorsque ça me chante.

Pour répondre à la question de Véro: oui, c'est parfaitement compatible avec Trados. Je l'utilise aussi avec TagEditor et tout fonctionne à merveille. Il faut comprendre que Dragon n'a pas d'interface de traitement de texte séparé, il ne sert pas à prendre nos dictations lui-même - il est simplement lié au curseur, peu importe le logiciel dans lequel on travaille. En général, tant qu'il y a un curseur, Dragon fonctionne, sauf quelques rares exceptions. Dragon remplace le clavier, simplement. Il fait office de dispositif d'entrée (input device). Par exemple, j'aurais pu dicter le présent message directement dans le site ProZ. On peut aussi dicter les courriels, dicter le contenu des champs dans les formulaires PDF, etc.

[Edited at 2008-05-24 15:49]


Direct link Reply with quote
 
xxxTyrenne3
Canada
English to French
+ ...
Dragon 9.0 version française? Jul 29, 2008

Bonjour Giulia,

Je viens de m'inscrire sur PROZ et j'ai lu votre message avec beaucoup d'intérêt.

J'ai l'intention d'acheter Dragon 9.0 puisque je veux m'éloigner de la souris et du clavier (CTS). J'ai vu la démo sur le site de Nuance : logiciel extraordinaire. Cependant, en est-il de même pour la traduction de documents de l'anglais vers le français? De plus, faut-il acheter le logiciel en français?

Je croyais être au pas en ce qui concerne la technologie, mais dans le contexte de la traduction, je viens de m'apercevoir que je suis bien en retard...

Giulia TAPPI wrote:

Depuis que j'utilise Dragon, j'ai non seulement augmenté ma productivité, mais surtout réduit considérablement la fatigue.
Certains d'entre vous semblent avoir des vrais talents de dactylo, mais, comme ce n'est pas mon cas, mes yeux souffraient beaucoup d'aller de l'écran au papier au clavier en permanence.
Avec Dragon, au bout d'une journée de travail, je suis en forme comme si je venais de me lever, ou presque!
Quant aux phrases, je ne comprends pas la difficulté: peut être parceque je suis interprète aussi, mais traduire une phrase très rapidement, en la mettant dans une bonne forme, ne me cause aucun souci.
Je trouve aussi que Dragon est beaucoup mieux pour des phrases longues, que pour des bouts de textes comme dans les notices techniques.
Enfin, il est clair que cela ne dispense en rien d'une révision rigoureuse, mais justement, avec la fonction "select and say"Dragon est parfait!


Direct link Reply with quote
 

Elfie Kinzler  Identity Verified
France
Local time: 19:25
Member (2009)
French to German
+ ...
Dictée et Dragon Sep 19, 2008

Je suis traductrice technique depuis 26 ans, à temps complet, très complet.

En 1986, mon volume de travail était tel que je n'aurais jamais pu tout taper moi-même. J'ai donc commencé à dicter, avec un dictaphone à cassette, pour une collègue dactylo.

Aujourd'hui, je dicte toujours : dictaphone (numérique) + dactylo et Dragon. Parfois j'amerais bien ne pas dépendre d'une dactylo, aussi charmante et rapide qu'elle soit, mais pour l'allemand, utiliser Dragon me fatigue, m'épuise ! Je ne traduis pratiquement que des textes techniques, beaucoup de brevets (qu'on ne peut pas traiter avec trados). Pour obtenir un débit important dans le domaine des brevets où la moindre méprise peut être catastrophique, pour pouvoir garder les yeux rivés sur le texte, j'ai toujours recours au couple "dictaphone numérique + dactylo". De temps à autre, j'utilise Dragon, mais les 2 premières pages d'un brevet deviennent alors une vraie punition : Dragon n'est pas efficace en allemand, il faudrait traduire dans un seul domaine, toujours avec le même vocabulaire, pour en tirer un quelconque avantage. Il est vrai qu'une fois que le vocabulaire pour un brevet est défini, une fois que j'ai inculqué à Dragon toutes les formes possibles d'un nom ou adjectif et tous les mots que je compose moi-même pour un brevet, ça roule.

Y'a-t-il d'autres Germanophones qui utilisent Dragon ? Trouvent-ils Dragon aussi limité (surtout s'ils traduisent dans beaucoup de domaines différents) ? Ont-ils développé des astuces ?

Pour les 13.000 mots : Je peux traduire 13.000 mots en 12 heures - avec le dictaphone, si c'est un brevet avec son choix de vocabulaire particulier mais somme toute assez limité. Aucun problème ! D'expérience je sais que ça fait une dictée d'environ 7 heures. Mais bien sûr, je ne fais ça que si on me récompense en conséquence (et qu'on me laisse 2 jours pour relire) et ça ne m'est arrivé que 2 fois en 26 ans.

Je suppose qu'on pourrait faire ça avec Dragon - mais je pense qu'il faudrait 3 ou 4 journées de relecture. La fatigue qu'on évite avec Dragon lors de la traduction, on la retrouve à la relecture (à la recherche d'un "ihn" à la place d'un "in", un "den" à la place d'un "dem" ou "denn).

Il ne faut cependant pas penser que je ne tape jamais rien moi-même ! Au contraire, surtout des textes longs, avec ou sans Trados. Sous word, j'ai une foule d'abréviations que j'utilise à chaque fois que je dois employer un mot allemand à rallonge : j'en tape un maximum de 4 lettres. Des expressions comme insbesondere, im Allgemeinen, dadurch gekennzeichnet dass, tout ce qui dans un texte revient plus de deux fois, je le colle dans une abréviation, après, je ne me rends même plus compte que j'utilise juste 4 lettres...

Donc : la dictée augmente la productivité, il n'y a pas de doute, mais peut-être pas de la même manière, avec le même succès, dans toutes les langues - et certainement pour les textes rédactionnels.


Direct link Reply with quote
 

Igor Kazmierski  Identity Verified
France
Local time: 19:25
Member (2006)
English to French
+ ...
Pour réagir à cette remarque d'Elfie... Sep 22, 2008

N'étant pas germanophone, je ne saurais répondre à la principale question d'Elfie, mais...

Je ne traduis pratiquement que des textes techniques, beaucoup de brevets (qu'on ne peut pas traiter avec trados).


Je traite la plupart des brevets que je traduis avec Trados, ce qui est tout de même beaucoup plus confortable, sans que cela pose un problème particulier à mes clients. C'est pour cela que votre remarque m'interpelle : est-ce un problème spécifique que j'ignore ? Ou plutôt juste une question de document source ? Dans ce dernier cas, la reconnaissance de texte fait des miracles et s'ils n'épargnent pas une relecture rigoureuse ligne à ligne avec le texte original sous les yeux, des logiciels comme Abby Fine Reader sont une aide précieuse pour tous les scans de textes techniques ! Comme pour la reconnaissance vocale, c'est moins, à mon avis, un gain de temps qu'un gain de confort, mais c'est tout aussi important !


Igor


Direct link Reply with quote
 


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

Dicter ou taper - qualité d'une traduction

Advanced search






SDL MultiTerm 2017
Guarantee a unified, consistent and high-quality translation with terminology software by the industry leaders.

SDL MultiTerm 2017 allows translators to create one central location to store and manage multilingual terminology, and with SDL MultiTerm Extract 2017 you can automatically create term lists from your existing documentation to save time.

More info »
TM-Town
Manage your TMs and Terms ... and boost your translation business

Are you ready for something fresh in the industry? TM-Town is a unique new site for you -- the freelance translator -- to store, manage and share translation memories (TMs) and glossaries...and potentially meet new clients on the basis of your prior work.

More info »



Forums
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs
  • Forums
  • Multiple search